David Cameron « triste » du départ de Mourinho

Modififié
0 1
La popularité de Mourinho dépasse largement le monde du football.

Après son licenciement intervenu ce jeudi, Mourinho a reçu un soutien, et non des moindres : celui du Premier ministre britannique en personne.

Comme un politique ne perd jamais le nord, Cameron en a tout de même profité, par la même occasion, pour faire la promo de la politique de son gouvernement. « Le Premier ministre est toujours triste de voir quelqu'un perdre son emploi, mais ça vaut la peine de penser aux statistiques du marché de l'emploi publiées cette semaine qui montrent qu'il y a plus de 740 000 postes vacants au Royaume-Uni grâce à l'excellente gestion de l'économie » , a commenté un porte-parole de Cameron.

Pas folle, la guêpe. TC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Et M. Valls qui n'a rien dit sur le départ d'Hervé Renard...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1