David Bellion critique Blanc

Modififié
0 0
La fin de règne de Lolo Blanc à Bordeaux aura été compliquée. Si Jean Tigana s'est déjà plaint de l'héritage laissé par le sélectionneur de l'équipe de France, il semblerait que certains joueurs, surtout les remplaçants, de Blanc soient du même avis.


« En 2009, l'année du titre, le turnover avait été exceptionnel. L'an passé, Bordeaux avait 13 joueurs et des remplaçants. Certains étaient en surchauffe, d'autres au frigo. L'année dernière, il valait mieux mettre une chèvre. Au moins, elle, elle a l'habitude de gambader sans se poser de questions. (...) Comme les entraînements n'étaient pas adaptés aux remplaçants et que voyager sans cesse pour très peu jouer m'a cramé, je suis allé en octobre, puis en janvier, dire aux coaches : 'Je suis fatigué, j'ai besoin de travailler'. Mais en jouant tous les trois jours, ça n'a pas été possible. Les remplaçants étaient périmés. J'avais la palme d'or du produit périmé. J'aurais mérité le ballon de plomb » explique David Bellion à L'Equipe.


Qu'il ne se désespère pas, il l'aura peut-être en décembre prochain.


SM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0