1. //
  2. // 3e journée
  3. // Groupe F
  4. // Lille/Bayern Munich

Dante est de retour, et il a bien changé !

Mine de rien, le Bayern Munich réalise un excellent début de saison. 8 matchs, 8 victoires et cinq points d’avance sur le second, l’imprononçable Eintracht Francfort. Grand artisan de cette réussite, Dante sera une nouvelle fois titulaire ce soir face à Lille, son ancien club. Avec pour sérieuse ambition de se relancer après la défaite à Borisov il y a deux semaines.

Modififié
138 20
Des Brésiliens passés par le championnat de France dans une discrétion qui confine à l’injustice avant d’exploser à l’étranger, on en connaît pas mal : Luis Fabiano (passé par Rennes avant d’affoler les défenses adverses avec Séville), Marcelinho (passé par Marseille avant de dynamiter l’attaque du Hertha Berlin) ou même Nilmar (peu ou mal utilisé avec Lyon avant de faire le bonheur de Villarreal). Depuis juin 2012, date à laquelle il signe un contrat de quatre ans avec le Bayern Munich, on pourrait donc rajouter Dante Bonfim Costa Santos, dit « Dante » . Pourtant, en conférence de presse hier soir, le Brésilien ne semblait pas révolté contre Lille, son ancien de club de 2003 à 2006 : « Mes années passées au LOSC restent une bonne période pour moi. Je suis arrivé ici à l’âge de 20 ans, j’avais un peu le mal du pays et des difficultés à apprendre la langue. Je m’y suis fait des amis et ma famille aussi. J’ai beaucoup appris au niveau du football, mais aussi de la culture. »

Brandão du riche

Sous ses allures de « Brandão du riche » , Dante est un défenseur robuste, du genre à ne pas laisser la moindre liberté à l’attaquant adverse. Loin de se la jouer poète, du haut de son mètre 87, c’est d’une main de maître qu’il dirige la défense du Bayern depuis le début de saison. Une défense qui n’a concédée que deux malheureux buts en Bundesliga. Depuis les premières années de Van Buyten au sein du club bavarois, franchement, aucun défenseur n’avait aussi bien mis le pied sur le ballon et renforcé les fondations. Geoffrey Dernis, son ancien partenaire au LOSC, se dit surpris, mais pas étonné : « Je ne vais pas dire que ça ne me surprend pas, ce serait lui manquer de respect. C’est un joueur qui est reparti de très très loin, qui a su rebondir comme beaucoup de joueurs ne savent pas le faire parce qu’ils s’obstinent à vouloir jouer dans des clubs où ils n’ont pas leur place. Lui a choisi de ne pas griller les étapes et, petit à petit, ça l’a construit. »

Avec toutes ces louanges, on en oublierait presque d’où vient Dante. Expatrié de son Brésil natal un soir d’hiver 2003 par Jean-Luc Buisine, le jeune homme, 20 ans à peine, débarque à Lille. Autant le dire tout de suite, le gaillard n’a pas marqué les esprits du côté des Dogues. Geoffrey Dernis confirme : « C’est un joueur qui n’a pas toujours eu la confiance des entraîneurs et des dirigeants. Peut-être est-ce à cause de son jeune âge. Mais quand d’autres se rebellent, lui a toujours été très exemplaire, rigoureux et avait énormément envie d’apprendre. » Son bilan ? Une Coupe Intertoto en 2004, une deuxième place en championnat en 2005, 12 matchs en Ligue 1 et un prêt souhaité par tous à Charleroi en janvier 2006. Pas de quoi frimer, c’est sûr. Alors pour se refaire un peu, le gus change de méthode. Finis les tacles ratés et les appels d’air dans son dos, désormais, il sera intraitable. Le Brésilien est back in the game, bien décidé à imposer son style. Et pour se refaire une crédibilité, c’est en Belgique, au Standard de Liège plus exactement, et au Borussia Mönchengladbach qu’il pose tour à tour ses bagages. Ben quoi ? Certains choisissent le Barça, le Real ou l’Inter, lui a tout simplement le triomphe modeste.

Sur un air de samba

Aujourd’hui, alors qu’il revient dans le Nord pour affronter son ancien club, peut-on vraiment croire que la nostalgie le gagnera ? La bonne blague. Si on était parieur, on miserait plus sur un gros match en forme de message adressé à ceux qui ont mis ses compétences en doute plutôt qu’un joli salut de la main façon Miss France. De toute manière, hormis les jeunes du centre de formation, seul reste Debuchy de cette épopée lilloise. Même la pelouse et le stade ne sont plus les mêmes, alors... « Je suis non seulement pressé, mais je suis aussi curieux de découvrir le Grand Stade. À part Mathieu Debuchy et certains salariés administratifs, tout a beaucoup changé. Le LOSC a grandi et mérite vraiment de jouer aujourd’hui dans une belle et grande arène. L’équipe lilloise reste dangereuse offensivement et possède des joueurs de très bon niveau comme Martin, Roux, mais aussi Kalou qui vient de remporter la Champions League avec Chelsea, sans oublier le coach, Rudi Garcia. Nous allons devoir être à 100% concentrés pour éviter que le LOSC ne nous pose des problèmes. » . Pas avare en compliment, le Dante.

Or, on le sait, les joueurs évoluant contre leur ancien club ont tendance à faire un gros match. Même les éternels « c’est bon, il est défenseur, aucune chance qu’il ne mette un but » ne peuvent être crédibles. Car, outre l’excellente forme du Bayern, son armada offensive et ses certitudes dans le jeu, Dante est bel et bien un atout précieux, aussi solide que dangereux offensivement. S’il y a un supporter intelligent dans les tribunes – ce qui, contrairement aux idées reçues, n’est pas si rare dans le Nord – on ne lui conseillera que trop peu de mettre un air de samba dans son haut-parleur. Sait-on jamais, cela pourrait le distraire. Et inspirer De Melo !

Par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Cher journaliste, je vous invite à aller dans la rubrique "Résultats" de votre site, puis "Autres" et enfin "Ligue des Champions" pour voir que le Bayern a pris tarif au Bâte Borisov et non contre Cluj. Ou alors demandez autour de vous, tous ceux qui s'intéressent au foot le savent...
"aussi solide que dangereux défensivement", ça sonne bien, mais c'est faux.... Dante au vu de son poste prend rarement part aux actions offensives, il a une relance très propre (comme tous les défenseurs bavarois) qui permet ensuite d'amorcer les actions. Et sur coup de pied arrêté et corner, il est rarement précis quand il est à la réception pour l'instant ( un gros loupé ce WE ). D'ailleurs de manière générale le Bayern est mauvais sur corner offensif (et c'est bien dommage)
Par contre il est effectivement très costaud défensivement, et avec Boateng (injustement sous évalué), ils forment une excellente charnière centrale.

Bon désolé pour le LOSC, mais j'espère que la réussite sera de notre coté contrairement au match contre Bate Borisov (purée dans mon boulot je me ferai virer si j'étais aussi approximatif que les journalistes so foot, la prochaine fois m'était contre un club de l'Est, ce sera plus simple hein..).
*somagic* Niveau : CFA
Qd Dante était à lille, il était placé arrière gauche.
Et à ce poste, il n'avait pas les qualités de vitesse ou de centre donc c'est vrai qu'il n'a pas laissé une grande trace. et les rares fois où il avait été placé en défense centrale, son physique d'avant (tout maigre) ne laissait pas présager un grand avenir à ce poste.
Quand le bayern a commencé à s'interresser à lui, je pensais que c'était un autre joueur homonyme. Mais il faut avouer qu'il est devenu dur sur l'homme et bon.
Vraiment une enorme surprise!
Myros el matador Niveau : CFA
CLUJ?? Vraiment??? les gas faut bannir le pétard du matin ça vous met trop dans le jus...
Südkurve28 Niveau : CFA
+1 ILOVEBAYERN

En France la défense du Bayern est totalement sous-cotée, on se demanderait presque comment on a pu atteindre la finale de la Ligue des Chmpions l'an dernier.
ah bon? il joue en défense centrale maintenant? au standard il était sur le côté et ça déboitait déjà pas mal d'après mes souvenirs
Roy_Macaille Niveau : Loisir
Cet article tombe à pic.
On minimise un peu son passage au Sporting de Charleroi. Il n'en a pas l'air mais sa carrière fut réellement relancée là-bas.

Je suis très content pour lui. L'ayant vu à l'entraînement à Charleroi il y a plusieurs années, il m'a semblé très sympathique.
*somagic* Niveau : CFA
Par contre c'est pas lui qui a dit, à force de subir l'humour douteux de Francky Ribery:
"l'enfer c'est les autres" ???
SüdKurve, c'est net, surtout que l'an passé, toute compétition confondue, des 4 gros championnats, on était la deuxième équipe a avoir le meilleur ratio but encaissé par match, derrière la Juventus et devant le Barça...

D'ailleurs pour moi si il continue comme ça, Boateng va finir par être aligné en défense centrale avec la Mannschaft.
papaboubadiop Niveau : CFA2
En brésiliens nuls en France puis monstrueux à l'étranger vous oubliez quand même Grafite, qui a joué au Mans avant de devenir champion d'Allemagne et Torschützenkönig en 2009.
Je l'avais vu jouer au Parc en 2006 pour un PSG-le Mans. Bah, il avait été nul. Puis un jour, il a mis ca:
htt p://www.youtube. com/watch?v=e8eLSpDa_1E
"l’imprononçable Eintracht Francfort"
J'ai arrêté de lire là... rendez-nous Herr Farhat!!
Südkurve28 Niveau : CFA
ILOVEBAYERN

C'est clair que Jerome dans l'axe, ça serait autre chose que Mertesacker... Je l'aime bien en latéral, mais vu les lacunes qu'on a en défense centrale dans la Mannschaft, faut clairement changer quelque chose...
ça devient quand même un problème cet axe de la défense munichoise parce que le Badstuber, je le vois pas encore jouer sur le côté pendant des lustres. Il fait son boulot, ok, mais c'est pas non plus formidable. Le retour d'Alaba sur le pré ce week-end devrait donner une idée à Jupp pour un latéral gauche (cf. Bayern-Real de l'an dernier).
Lamouchi59 Niveau : CFA
J' espère qu' il sera pas en verve le gaillard, l' article donne l' impression qu' ils ont dégoté un nouveau Lucio. Et pour De Melo, je crois que c' est peine perdue: il a tendance à scorer en fin de saison plutôt...
Südkurve28 Niveau : CFA
Ce week end Alaba a fait une passe décisive à Müller et je l'ai trouvé plutôt bon. J'espère que Jupp va le titulariser dès ce soir à gauche, ce qui donnerait une défense Alaba-Dante-Boateng-Lahm, enfin c'est comme ça que je vois la défense idéale... A voir
@ Abe: oui, il jouait surtout sur le flanc et apportait quand même pas mal. Ce qui ne l'a pas empêché de dépanner (et même un peu plus que ça) dans l'axe au besoin.

Bref, content pour lui même si ça me surprend quand un peu de le voir aussi haut.
Il était effectivement posté au back gauche, autant à Charleroi qu'au Standard. De là, il est parti à Mochengladbach, où il a été repositionné à sa place de formation, dans l'axe. Mais il était déjà excellent sur la gauche lors de sa période carolo et il a confirmé remarquablement avec les rouches.
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
Sérieusement, il aurait pu devenir une merde comme un pro après ce transfert du Borussia, je suis super content de la tournure de ce transfert, la véritable affaire du Bayern cette année. Avec Robben, qui sera pas souvent là pour foirer les coups décisifs, je sens (encore) une grosse saison.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
138 20