1. //
  2. // Euro 2012

Dans un mois, l'Euro !

Le 8 juin prochain, la phase finale de l’Euro débutera. L’actualité foot foisonnante nous ferait presque oublier qu’en fait c’est presque demain que le sommet de la saison débute. L’occasion de faire un point complet à l’attaque de la dernière ligne droite. Car soyons francs : on a hâte !

Modififié
0 17

C’est dans un mois et autant le dire c’est quasiment demain. Oui le 8 juin, la phase finale de l’Euro 2012 débute et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on est un peu inquiet. Car c’est encore un beau bazar qui sert de prélude à la co-organisation du sommet international de la saison. On ne va pas se mentir, on se doutait un peu que la préparation conjointement menée par l’Ukraine et la Pologne n’irait pas de soi, dans des pays où il y a parfois tout à faire dans certaines régions. Et forcément quand les choses ne sont pas installées, on n’est jamais bien loin de la zizanie. Ici des infrastructures encore loin du compte, là des responsables européens qui envisagent de boycotter la compétition pour protester contre le sort réservé à l’opposante ukrainienne Ioulia Timochenko incarcérée depuis l’an dernier, sans oublier un membre de l’opposition polonaise qui remue terre et ciel pour déplacer la finale de Kiev à Varsovie, ou encore Platini obligé de faire la chasse à l’arnaque face aux prix des hôtels à vous faire passer un Formule 1 pour la Plaza Athénée. N’en jetez plus ! La rançon sûrement de la tactique de Michel Platini qui a fait son beurre électoral en draguant les pays de l’Est avec naturellement le renvoi d’ascenseur qui va de soi, même si sur le principe c’est aussi une bonne chose que le football se rende partout, y compris sur terre d’accueil moins bien préparée. Mais toutes ces tergiversations ne doivent pas faire oublier que sportivement, l’affaire commence à sérieusement se dessiner.

Les Bleus, outsiders principaux ?

Evidemment, on connaît les favoris de l'histoire qui s'apprête à être écrite : l’Espagne, l’Allemagne et les Pays-Bas, dans cet ordre. Même si plus on s’approche du rendez-vous ukraino-polonais, moins les choses paraissent limpides. La Roja lâche désormais un paquet de rendez-vous amicaux face à de grandes sélections, son seul révélateur après avoir survolé un groupe en bois, les Oranje se sont fait fracasser par la Nationalmannschaft (0-3) qui elle-même a pris une petite leçon de foot par… la France. Et ça c’est une divine surprise. En février à Brême, les Bleus ont fait oublier, au moins le temps d’un match, la misère footballistique qui a fait sa marque de fabrique sous le mandat de Laurent Blanc, une ligne fidèle aux deux années précédentes sous Raymond Domenech. Une métamorphose tellement saisissante qu’on en arrive à s’interroger à la fois sur le niveau réel de l’Allemagne et sur celui de la France. Côté germain, on sait que Joachim Löw n’avait pas tout le monde à disposition mais ça ne peut pas être qu’une explication partielle. Car en face, les Bleus ont donné le sentiment d’une montée en puissance. Une thèse appuyée par le sentiment de libération probable générée par le soulagement d’une qualification, ce stress nourri aussi par certains fantômes pas totalement exorcisés. Et du coup, on en arriverait presque à se demander si la bande à Laurent Blanc n’est pas bêtement l’un des très gros outsiders de cet Euro. Une idée appuyée par d’autres signes que ce voyage à Brême à relativiser.

Les plans de Blanc... inversés !

Car dans une équipe qui a couru derrière des leaders techniques depuis plus de deux ans, il faut sans doute voir un signe dans la dimension prise par Karim Benzema, l’année pétaradante de Franck Ribéry, la fin de saison consistante de Samir Nasri ainsi que l’enchaînement d’exploits ahurissants parfois d’Hatem Ben Arfa, auxquels on ajouterait bien le caractère décisif pris par Jérémy Menez à Paris. Un afflux de bons indicateurs créatifs bienvenus au moment où le secteur défensif est au bord de la rupture (Mexès sur le banc, Rami épuisé, Sakho détruit, Sagna et Abidal indisponibles, sans oublier des demis def’ dans la même détresse de M’Vila à Diaby en passant par Diarra et Diarra). Ce mercredi, Blanc inaugurera un drôle de processus en annonçant une liste de Bleus de l’étranger pour sa pré-liste avant de compléter dans une semaine avec ceux de la Ligue 1. Sûr que le Président se serait bien passé de cette cascade de mauvaises nouvelles derrière... Comme un pied de nez à sa stratégie initiale qui était, à la façon d’Aimé Jacquet, de sécuriser d'abord le secteur défensif avant de plancher sur l’animation offensive. Mais à bien y regarder, c’est peut-être bien cette équipe de France dans son ensemble qui est un pied de nez à la logique. Un peu comme toute l’organisation de cet Euro au fond. Un bon signe pour les Bleus ?


Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ReynaldPedros Niveau : DHR
127 litres de bières, 28 pizzas, 47 paquets de chips. Que le 8 juin se dépêche d'arriver, les réserves sont faites !
T'as pas peur d'être juste niveau bière ?
blackorpheuskj Niveau : DHR
un mois ! j'ai la demie molle ça y est !
Ce qui est bon avec l'Euro c'est qu'il y a pas de décalage horaire.
Sinon je sens que je vais plaquer ma femme, vendre ma maison, quitter mon travail, partir en Ukraine, me marier avec une Ukraine et me faire tuer par mafieu apres avoir appris que c'était une peripepatétipute.. ce que la barriere de la langue m'aurait fait douter

a+ vive l'euro
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
avec une défense pas franchement folichonne, des milieux très limités et un jeu collectif d'une pauvreté saisissante on en arrive à se demander comment quelqu'un peut voir en cette petite équipe de France un des gros outsiders de l'Euro... l'équipe peut compter sur une attaque fabuleuse(du moins sur le papier), mais généralement on gagne une grande compétition grâce à une déf de fer et dernièrement il est plutôt conseiller d'y ajouter un grand milieu organisateur... Même les meilleurs attaquants du monde ne gagne pas seuls... Messi n'a jamais fait gagner l'Argentine(pas encore en tout cas), j'ai du mal à croire que Benzema et Ribéry en soient capables. Mais bon sur un malentendu sait-on jamais...
On avancera jusqu'à tomber sur l'Espagne, les Pays-Bas et l'Allemagne. Mais on peut taper tout les autres pour moi.
Finale=les guesh contre les bataves...c est mon prono messieurs. Allemagne sortie dans le groupe de la mort. les paris sont ouverts!
Je mise sur l'Italie à laquelle personne ne croit.

Au passage, j'en profite pour remercier le site pour cette pub "BetClic" qui barre mon commentaire.

Continuez comme ça et on ira voir ailleurs.
Je vois bien la France et l'Italie faire un bel Euro, leur statut d'"outsider" peut leur donné des ailes et contrairement aux autres je pense que la France peut faire tomber toutes les équipes y compris l'Espagne mais qu'elle peut se faire surprendre par des plus "petites".
Malgré tout j'y crois, je crois à un retour en grace de Mexes (spécialement pour l'Euro bien reposé apres sa banquette) et une fin de saison en boulet de canon de Rami apres un peu d'essouflement
A droite Debuchy qui ferait du Sagnol et a gauche Evra qui ferait du Evra en fermant un peu sa gueule
et voila apres devant cette ligne de 4 ca tient la route, j'ai tout de meme toujours un doute sur Ribéry "pas de figure" à moins qu'il se libère enfin dans une grande compét'

Salut les beauf!
nononoway Niveau : CFA
@forza-OM

Je sais que ça change pas grand chose, mais je précise quand même quand Ukraine, il y a un décalage horaire par rapport à la France (+1) ;)
nononoway Niveau : CFA
Sinon je suis d'accord, l'Italie et la France ont un beau coup à jouer... surtout l'Italie
Il y a quand même des choix qui sont d'une évidence et que laurent blanc se refuse à faire du type Bodmer et Jallet....
En toute Objectivité ce sont deux compartiment du jeu où la France a beaucoup de mal et c'est ce genre de joueur dont à besoin blanc Jallet est un mec sérieux défensivement explosif et qui participe au jeu offensif.
Et Bodmer et le lien qui manque au milieu entre la défense et l'attaque. Il peut faire briller nos attaquants et notamment scarface qui s'enferme trop souvent dans son couloir.
Il faut ABSOLUMENT que le génial Gourcuff soit sélectionné.

Le dernier numéro 10 du football mondial: un poste génocydé par l'empire du non-instinct.
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Finale batavo-germaine, la France en demies...
DTC-DMC même combat Niveau : CFA
Moi je vois bien l'Argentine gagner avec 3 buts de Messi en finale!
Dans Ton Cul encore Dans Ton Cul un seul combat,
moi je vois la Cote d'Ivoire remporter le trophée avec un triplé de Drogba en finale.
biensur et trois assist de Tiéné qui va enfin reussir ses centres.
Salaud!
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
il ne peut pas y avoir de finale entre l’Allemagne et la Hollande, les deux équipes étant dans la même partie de tableau... La France se trouvant dans l'autre partie avec l'Espagne et l'Italie.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 17