Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Grenade-Real (1-2)

Dans le dur, le Real remercie Benzema et Modrić

Longtemps contrariés par un valeureux Grenade, les Merengues repartent d’Andalousie avec un succès importantissime (1-2). Trois points qui portent le sceau de Luka Modrić, buteur providentiel, et de Karim Benzema, véritable fer de lance de l’attaque du double Z.

Modififié

Grenade FC 1-2 Real Madrid

Buts : El-Arabi (60e) pour Grenade // Benzema (30e) et Modrić (85e) pour le Real.

Les bookmakers madrilènes en restent bouche bée. Vingt-trois journées auparavant, à l’aube de cet exercice de Liga, aucun d’entre eux ne misent le moindre kopeck sur un futur Pichichi baptisé Karim Benzema. Des prédictions qui se révèlent, au coup de sifflet final du déplacement merengue à Grenade, une hérésie. Une 19e fois buteur depuis le coup d’envoi du championnat - soit à une unité de Luis Suárez, leader du classement des buteurs -, le Français indique à tous ses coéquipiers le chemin de la victoire. Finalement de 1-2, grâce à une superbe frappe de Modrić - véritable dépositaire du jeu blanc -, ce succès à l’extérieur, le premier de l’ère Zinédine Zidane, permet aux aficionados madridistas de ne pas se résigner dans la course au titre. À quatre points d’un leader barcelonais qui compte un match de moins, le Real Madrid peut donc remercier son duo franco-croate. Un constat qui ne s’applique pas le moins du monde à un Cristiano Ronaldo vraiment loin de son meilleur niveau. Du côté de Grenade, plus que jamais dans la zone rouge, le contenu laisse présager de meilleurs jours.

Benzema, meilleur ouvreur de Liga


Dans le duel à distance qu’elle promet d’entretenir avec le FC Barcelone, la Casa Blanca se coltine, à l’instar du déplacement blaugrana à Levante, une autre équipe de la zone rouge. Grenade, son terrible bilan de vingt points et sa défense portes ouvertes aux 44 pions encaissés offrent le profil type de la victime expiatoire au coup d’envoi. Un profil dont les locaux tentent bien de s’extirper. Par un positionnement haut et une agressivité marquée, ils signent les premiers mouvements chauds de la rencontre. Peñaranda, buteur finalement signalé hors jeu, et Success, d’un enroulé trop croisé, rassurent ainsi le Nuevo los Carmenes quant à la force de frappe des hommes de Sandoval. Le Real, pour sa part, préfère la réaction à l’action. À ces deux occasions des Filipinos, les Merengues répondent coup pour coup, et un contre de Cristiano Ronaldo, puis un centre en retrait de Modrić vers Benzema contré par Lomban. La troisième réponse, elle, est la bonne. Comme lors de ses six dernières sorties, la pointe française se la joue goleador et profite d’un nouveau caviar de Carvajal dans les six mètres pour faire trembler les filets. Un avantage minimal qui pimente l’intérêt du second acte.

Au bon vouloir de Luka Modrić


Car les avant-derniers du classement, dans l’obligation de décrocher un point, ne lésinent pas sur les efforts. Comme lors de la première mi-temps, les deux onze se rendent coup pour coup, de quoi débrider totalement le duel. À ce petit jeu, l’homme à tout faire du double Z, aka Luka Modrić, se charge de tout. Que ce soit sur une reprise ogive détournée par Andrés Fernández, ou un service entre les lignes vers un Benzema qui bute une nouvelle fois sur le portier adverse, le Croate dicte le tempo de la rencontre. Une analyse qui se calque également sur les offensives andalouses. Bloqué involontairement par l’homme en noir, Modrić perd le cuir et permet à Rochina de lancer l'entrant El-Arabi en un contre un. Plus prompt que la sortie du Costaricain, le Marocain pousse le ballon au fond des filets, et devient par là même le co-meilleur buteur de l’histoire des Filipinos. Côté madrilène, la réaction prend des airs d’exaspération. Le déchet technique se multiplie, les traits se ferment. Ce, jusqu’au coup de pétard du meneur des Balkans : pas attaqué aux 25 mètres, il décoche une lourde frappe qui transperce la lucarne grenadine. Et qui permet aux Madridistas de continuer à rêver.


  • Résultats et classement de Liga

    Par Robin Delorme
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 14 minutes La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre il y a 1 heure Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 7

    Le Kiosque SO PRESS

    il y a 6 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 37 il y a 6 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 137 il y a 7 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 23
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 8
    À lire ensuite
    La Roma ne lâche rien