En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // Interview
  2. // Musique

Dans l’iPod de Fabrice N’Sakala

Ancien joueur de l’ESTAC où il a été formé, Fabrice N’Sakala est parti cet été au pays de Jacques Brel pour évoluer sous les couleurs d’Anderlecht. Mais niveau musical, le Français n'est pas très disques Barclay. Dans son iPod, c'est surtout de la marchandise Universal.

Modififié
Pour commencer, est-ce que tu es un gros fan de musique ?
Ah bah oui, j’aime beaucoup la musique. En dehors du foot, je fais même un peu de guitare, j’essaie d’apprendre quelques musiques. Et puis surtout, j’adore chanter.

Ça fait longtemps que tu fais de la guitare ?
Non, ça doit faire deux ans que je m’y suis mis. J’ai toujours trouvé ça beau, les versions acoustiques, du coup, j’ai voulu apprendre. En France, j’avais même commencé à prendre des cours, mais j’ai arrêté depuis que je suis ici (ndlr : en Belgique). Maintenant, j’apprends tout seul, en regardant un peu sur Youtube.

T’as des potes dans le milieu de la musique ?
Pas vraiment des potes, mais des connaissances, ouais. Il y a notamment Axel Tony, que je connais car son meilleur ami est un pote à moi. J’ai rencontré aussi Matt Pokora car c’est un très bon ami de Quentin Othon. Et je connais aussi Makassy, qui venait souvent à Troyes. C’est un chanteur que j’aime beaucoup, et avec lui c’est plus amical, d’ailleurs.

Vidéo
Le matin, c’est un réveil musical pour partir du bon pied ?
Ah oui, toujours ! C’est une tradition. Dès que je me réveille, il y a l’iPad qui traîne pas loin, et je lance une petite playlist. Je me brosse les dents avec ma musique, tranquille. Ce matin, c’était du Justin Bieber, car son nouvel album m’a un peu séduit.

Quel est l’artiste que tu écoutes en boucle, en ce moment ?
Là, en ce moment, il y a deux-trois artistes que je saigne jusqu’aux veines (rires). Il y a Justin Bieber, Justin Timberlake et Pharrell Williams.

Et ton artiste préféré, en règle général ?
R. Kelly ! J’ai toujours écouté du R. Kelly, ouais. D’ailleurs la première chanson anglaise que ma sœur m’a apprise, c’était du R. Kelly.

Vidéo
Vidéo
Le dernier concert auquel tu t’es rendu ?
Je ne vais jamais à des concerts. Mais ça m’est arrivé une fois, et d’ailleurs, c’était Axel Tony, à Troyes.

Avant un match, tu te mets quoi dans le casque ?
En général, je me mets ma petite playlist, donc là, en ce moment, il y a du Daft Punk, du Pharrell, du Justin Bieber. Des chansons qui bougent, et qui me permettent de me libérer un peu, de penser à autre chose.

Quand t’étais au centre de formation, à l’ESTAC, avec quoi vous vous ambianciez ?
A l’époque on pouvait s’ambiancer avec tout et n’importe quoi. On faisait avec les musiques du moment. En plus, mon époque au centre, c’était la période de la tecktonik, on s’est bien marrés avec ça. De temps en temps, pour rigoler, on mettait de la tecktonik dans les couloirs, et on essayait tous un peu de danser. C’était marrant.

Vidéo
Maintenant que tu es à Anderlecht, tu peux nous dire ce qu’ils écoutent, les Belges, dans le vestiaire ?
Ils écoutent beaucoup de rap et de r’n’b. Un peu comme chez nous, en fait, ça ne change pas trop.

D’ailleurs, t’as eu le droit à un bizutage en musique, pour ton arrivée ?
Ouais, j’ai dû chanter. J’ai chanté une chanson horrible de Boubacar Traoré, je crois que le titre c’est Si seulement, un truc comme ça, mais je ne suis pas sûr. J’ai essayé de chanter, mais ma voix n’a pas suivi, tu vois (rires). C’était un peu gênant, j’avais rien préparé, je ne m’y attendais pas spécialement, mais bon…

Vidéo
Si on inspecte ton iPod, on va y trouver quoi globalement ?

Dans mon iPod, tu peux trouver de tout. Tu vas aussi bien tomber sur du classique que sur du hard-rock. Franchement, il n’y a pas de frontières. Je suis ouvert à toutes sortes de musiques. Dès que j’entends une mélodie qui me plaît, je mets shazam direct.

Si un jour on devait te torturer par la musique, quelle chanson faudrait-il balancer ?
Tu mets du métal, si tu veux me torturer. C’est invivable ! Je te dirai : « Coupe cette musique, je fais ce que tu veux, mais coupe-moi ça, s’il te plaît. »

A l’inverse, si tu veux concrétiser avec une meuf, tu vas mettre quoi pour la faire chavirer ?
Là, on peut mettre du zouk love (rires). En ambiance de fond, pas trop fort, enfin sauf si elle le demande, hein.

Quel est l’artiste que tu écoutes en cachette, tu sais, celui dont tu as honte ?
Je dirais du Tragédie ou du Poetic Lover (rires). Quand quelqu’un te dit « Mais tu écoutes ça ? » , tu dis « Ah non, c’est pas moi qui l’ai mis dans iPod » (rires). C’est le genre de chansons que j’aime bien chanter tout seul.

Vidéo
Tes trois chansons du moment ?
Justin Bieber – Confident, Pharrell Williams – Happy, et Daft Punk – Get Lucky. Ces trois-là, en ce moment, tu peux être sûr que je les écoute avant un match.

Au fait, t’es plutôt du genre à aller acheter ton CD à la FNAC, ou à télécharger sur iTunes ?
En fait, je fais au mérite. Selon si l’artiste mérite que j’achète son album ou pas. Je me fais une petite bande-annonce sur Youtube, et je vois si ça vaut le coup d’aller acheter l’album.


Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 84
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40