1. //
  2. //
  3. // 29e journée
  4. // Red Star/Avranches

Danilson Da Cruz : « Deux victoires pour monter en Ligue 2 »

Leader du championnat de National, Danilson Da Cruz et le Red Star affrontent l'US Avranches lors de la 29e journée. À égalité de points à six journées de la fin avec le Paris FC, les pensionnaires du Stade Bauer tenteront de se rattraper après la défaite face à Strasbourg la semaine dernière à la Meinau.

2 4
Vous avez perdu face à Strasbourg la semaine dernière. Comment ça s'est passé pour vous ?
On n'a pas trop broyé du noir parce que ça faisait 5 mois qu'on n'avait pas perdu donc bon, on a relativisé très rapidement. Malheureusement pour nous, on ne les a pas mis à 10 points, ils reviennent à 7 points de nous, mais on ne les a pas relancés dans la course à la montée, par rapport à nous en tout cas. De notre côté, on ne doute pas. Il reste six matchs avant la fin du championnat, on reçoit quatre fois, donc on est plutôt sereins, on a notre destin entre nos mains.

La montée est bientôt assurée, non ?
Bah là, on reçoit deux fois consécutivement (Avranches et Chambly, ndlr). Si on prend les 6 points, je pense que la montée sera acquise. En tout cas, je pense que deux victoires, pas forcément dans les deux prochains matchs, nous permettront de monter en Ligue 2.

Qu'est-ce qu'il faudrait pour qu'elle ne se concrétise pas, cette montée ? Une prise de confiance excessive ?
Non, je ne pense pas. On a un vestiaire assez mature, avec pas mal d'expérience. Si on ne monte pas, ça sera uniquement de notre faute. Il ne faut pas qu'on s'enflamme.

Quel était l'objectif annoncé en ce début de saison ?
C'était clairement la montée ! Et c'est pour ça d'ailleurs que j'ai décidé de rejoindre le Red Star en début de saison.

Uniquement pour cette raison ?
À la base, je voulais jouer à l'étranger. Et si je devais rester en France, l'objectif était de rester en région parisienne. Vu que le Red Star s'est montré très intéressé, j'ai décidé de m'engager avec eux, surtout en voyant les joueurs qui avaient signé avant moi, comme David Bellion par exemple. Je connaissais aussi pas mal de joueurs, donc ça m'a motivé. Mais surtout parce que l'objectif était de monter. C'était la dernière année pour le président pour que le club monte à l'échelon supérieur.

Tu ne t'es pas senti en régression en signant en National ?
Non, absolument pas. C'était plus redescendre pour mieux rebondir. Je suis resté à Créteil pendant 5 ans, j'ai fait un peu le tour et j'avais envie de voir autre chose. On m'avait proposé deux ans de contrat. À l'arrivée de la nouvelle direction, je n'ai pas signé et puis en accord avec le club, j'ai décidé d'aller voir ailleurs.

Et concernant ton année à titre personnel ?
J'ai fait une saison très correcte. Après, il faut qu'il y ait la montée au bout pour qu'elle soit vraiment réussie. Au début, j'ai commencé remplaçant parce que je n'avais pas forcément fait une grosse préparation individuelle. Par la suite, j'ai retrouvé mon rythme et j'ai enchaîné deux bons matchs qui m'ont permis d'être titulaire. Mais faudrait que je marque aussi, je me fais pas mal charrier dans le vestiaire, et là, c'est l'objectif d'ici à la fin de la saison.

Il y a sûrement deux clubs d'Île-de-France qui vont rejoindre la Ligue 2 en plus de Créteil, vous et le PFC : y a-t-il un projet de monter en Ligue 1 à court ou long terme ?
À long terme, totalement. Déjà, j'espère que le Paris FC et nous allons monter en Ligue 2. Ensuite, je pense qu'avant de viser la Ligue 1, il faut se stabiliser en Ligue 2. À long terme, je pense que c'est l'ambition de la direction du Red Star, mais aussi du PFC. On sait qu'il y a énormément d'ambitions au Red Star.

Est-ce que tu suis encore l'actualité de ton ancien club ?
Carrément ! Je garde pas mal de contacts là-bas. Ils font une saison assez décevante en sachant que la saison dernière, on avait pour objectif de se maintenir et cette saison, c'était de finir dans la première partie de tableau. Là, c'est encore à la lutte pour le maintien. Mais bon, je pense qu'ils vont se maintenir, ils ont un bon petit matelas de 6 points et avec les histoires de Nîmes qui va être rétrogradé, deux seulement vont descendre, donc j'espère que Créteil ne sera pas dedans.

Jean-Michel Lesage compte s'arrêter un jour ou pas ?
Ah, je ne sais pas, mais quand on connaît sa patte gauche, on sait qu'il en a encore sous le pied. Il peut encore faire une saison, mais après, ça dépend de ce qu'il a dans la tête. S'il a encore la foi de faire une saison de plus, les jambes suivront. En tout cas, c'est un vrai bon joueur.


Propos recueillis par Babacar Sall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
whisky100coca Niveau : District
Pratique ce front pour les duels aérien il doit mettre des sacrés coup de caboche l'ami Danilson.
Ed Deline Niveau : CFA2
j'aimerais voir vos têtes pour me marrer aussi...c'était du niveau collège hier soir...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 4