1. // La pépite du week-end
  2. //
  3. // Alania Vladikafkaz

Danilo Neco, la surprise brésilienne de l'Alania

Après chaque journée de championnat, nous vous ferons découvrir un joueur soit peu connu, soit qui évolue dans un championnat mineur, soit les deux. Ce week-end, direction la Russie, pour découvrir le Brésilien Danilo Neco, actuel meilleur buteur du championnat.

Modififié
0 5
En japonais, « neko  » veut dire « le chat » . Danilo Neco, lui, n’a rien d’un chat même si, depuis le début du championnat russe, il s’avère être un redoutable félin des surfaces. Pour la comparaison avec le matou, on en restera là. Mais pour le reste, Danilo Neco a des choses à dire. À 26 ans, cet attaquant brésilien découvre cette saison la Premier League russe, avec son club de l’Alania Vladikafkaz. Au bout de six journées, ses statistiques ne peuvent pas être plus rondes : six buts marqués et une place au sommet du classement des buteurs, devant des joueurs comme Kerzhakov, Eto’o ou encore Doumbia. Mais alors, d’où sort-il, qui est-il et surtout, que fout-il à l’Alania Vladikafkaz ? Nous sommes en plein hiver 2011 lorsque Danilo Neco pose pour la première fois les pieds en Russie. Le Brésilien vient de passer une saison en Corée du Sud (normal) et cherche un nouveau défi, l’adaptation coréenne s’avérant plus compliquée que prévue. Son agent lui propose alors l’Alania, champion de Russie en 1995, et désormais en deuxième division russe. Le club vient pourtant de se qualifier pour les demi-finales de la Coupe de Russie, ce qui peut potentiellement le qualifier pour l’Europa League malgré le fait qu’il évolue en D2. Face à un défi à ce point improbable, Danilo Neco s’engage. Gratuitement, qui plus est.

L’Europa League pour commencer

Avril 2011. Pour son tout premier match en Russie (le championnat commence le 4 avril), Danilo Neco plante un but contre le Torpedo Vladimir. De bon augure pour la suite, se dit-on alors. Le club de D2 atteint finalement la finale de la Coupe de Russie. Le Brésilien marque, en finale, contre le CKSA Moscou, mais les Moscovites s’imposent tout de même 2-1. Pas grave, l’Alania se qualifie pour l’Europa League, puisque le CSKA Moscou est déjà admis en Ligue des champions. Fin juillet, c’est donc le tour préliminaire de cette Ligue Europe. L’Alania, en Petit Poucet, élimine d’abord Aktobe, club du Kazakhstan. Mais lors du dernier tour de qualification avant les phases de poules, les Russes, pas vernis au tirage, tombent contre Beşiktaş. Balayés 3-0 au match aller en Turquie, les coéquipiers de Danilo Neco vont pourtant effectuer un match retour héroïque. Gabulov ouvre le score à la 81e minute, et Danilo Neco, justement, inscrit un second but à deux minutes de la fin du match. Les derniers instants du match sont totalement fous, mais l’Alania ne parvient pas à inscrire ce troisième but qui l’aurait emmené aux prolongations.

Peu importe, ce club de D2 sort de l’Europa League la tête très haute, avec la conviction de pouvoir faire une grande fin de saison. Effectivement, quelques mois plus tard, au terme du plus long championnat de l’histoire (52 journées à cause des play-offs pour s’ajuster sur les calendriers occidentaux), le club termine à la deuxième place de son championnat et obtient donc la promotion en Premier League. Neco, lui, n’est pas franchement satisfait de sa première saison en Russie. Il ne claque que quatre buts en championnat, en étant pourtant titularisé à 28 reprises. Il connaît même une incroyable période de disette, du 27 juin 2011 au 12 mai 2012. Presque un an sans marquer le moindre but, excepté son pion en Europa League. Pourtant, au terme de la saison, les dirigeants lui réaffirment leur confiance. Un Brésilien qui a joué de longues années au Brésil avant de venir en Russie, et après un détour par la Corée, a forcément droit à une période d’adaptation.

Corinthians et Corée

Pendant l’été, l’Alania recrute trois autres Brésiliens : Rudnei, de Cruzeiro, Cardoso, qui évoluait en Roumanie, et le joueur de Flamengo Diego Mauricio. Cette arrivée de compatriotes va radicalement changer l’aventure russe du joueur. Danilo Neco inscrit son premier but en première division le 29 juillet 2012, lors d’une défaite 3-1 face au Rubin Kazan. La semaine suivante, il y va de son petit doublé lors du triomphe contre le Terek Grozny (5-0). La semaine dernière, encore un doublé, cette fois-ci décisif pour une victoire 2-1 contre le Kuban’ Krasnodar. Enfin, hier, Danilo Neco a encore marqué, dès la première minute de jeu, sur la pelouse de Rostov, ce qui n’a néanmoins pas empêché la défaite 3-1 des siens. Six matches, six buts. Avec ses stats, l’ancien joueur de Ponte Preta fait la nique à tous les autres attaquants stars du pays. Ponte Preta, tiens. C’est justement là qu’il se fait remarquer. Le club évolue en D2 brésilienne, participe également au championnat paulista.

C’est d’ailleurs contre les Corinthians, en juin 2008, que Danilo Neco inscrit son premier but parmi les professionnels. Pas mal, comme baptême. La suite, ce sont des buts, des doublés, des triplés, et finalement ce choix de partir s’exiler en mars 2010 au Jeju United, en Corée du Sud. Après des débuts très compliqués, le joueur participe à la superbe fin de saison de son club, qui atteint la finale du championnat sud-coréen. Puis le départ en Russie et l’avènement, en ce début de saison, avec son club de l’Alania. D’ici la fin du mois d’octobre, il devra affronter le CSKA Moscou, l’Anzhi Makhachkala et le Zénith. L’occasion pour lui de prouver que les longs mois de disette vécue en Corée du Sud ou lors de son arrivée en Russie sont oubliés, et qu’il est désormais prêt à s’imposer comme l’une des certitudes du championnat russe. Vous pouvez être sûr qu’en conservant ces statistiques tout au long de la saison, le Shakhtar viendra taper à la porte au mois de juillet prochain.

Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Chouette nouvelle rubrique!
Elle est bien cette rubrique, mais pourquoi vous ne faite plus le top buts du week-end? J'aimais bien cette rubrique la (je sais ça na aucun rapport avec l'article).
Note : 4
Bel article ( tout comme le précédent d'ailleurs) qui nous fait découvrir un joueur totalement inconnu. Et sinon la dernière phrase sur le Shaktar est tellement vraie !!
Dr. Balotelli Niveau : District
Pour l'instant à ce que je vois Sofoot fait sa tournée de l'est. Mais on va pas se plaindre car je le connaissais pas ce joueur au profil intéressant.
Très bien cette nouvelle rubrique. Pour le coup je ne connaissais pas du tout ce joueur. Par contre le Diego Mauricio évoqué dans l'article et recruté par l'Alania cet été c'est un tout bon. Lors du mondial U20 il fut excellent avec la sélection brésilienne et il vient d'enchainer 2 saisons comme titulaire avec Flamengo. Quel dommage qu'il s'exile au fin fond de la Russie...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Top 11 : Buts d'Adrian Mutu
0 5