1. //
  2. // Alemannia Aix-la-Chapelle

Daniel Gómez : « Je préférais jouer les premiers rôles en D2 que d'être un anonyme en D1 »

La nouvelle est tombée comme un coup de tonnerre. L'Alemannia Aix-la-Chapelle est de nouveau en faillite, quatre ans après une première demande de mise sous tutelle, sanctionnée par une rétrogradation administrative en D4. Si la direction a garanti que la saison sera menée à son terme et les salaires payés sans faute, l'avenir est, quant à lui, inconnu. Difficile d'imaginer qu'il y a douze ans, le club recordman de saisons passées en 2. Bundesliga jouait la C3 avec un certain succès. Dans l'équipe, un Français : Daniel Gómez, témoin du dernier âge d'or du club rhénan.

Modififié
Vous avez passé deux saisons à Aix-la-Chapelle, entre 2003 et 2005, après avoir commencé votre carrière à Virton, en D2 belge. Comment s'est faite la transition ?
C'était une énorme inconnue, car à l'époque, la Bundesliga était peu médiatisée à l'étranger, alors imaginez la D2. Les dirigeants de l'Alemannia me voulaient en renfort de leur attaquant vedette Erik Meijer (une sélection avec les Pays-Bas, passé entre autres par Leverkusen, Liverpool et Hambourg, ndlr) et m'ont invité à voir un match pour en discuter. J'ai vu le public et ça a été le coup de foudre immédiat. Là-bas, la 2. Bundesliga est aussi populaire que la première et l'engouement du public est à peu près similaire. Sportivement, j'ai retrouvé les exigences de ma formation au FC Metz que j'avais un peu perdues à Virton, où le niveau est plutôt semi-professionnel.

En deuxième division allemande, l'Alemannia est connue comme le loup blanc. Quelle place au classement visiez-vous en début de saison ?
Comme chaque année, la direction voulait au minimum le haut de tableau. Lors de la saison 2003-2004, les choses se sont mieux passées que prévu puisque nous avons terminé champions d'automne avant de réaliser un parcours exceptionnel en Coupe d'Allemagne (victoires entre autres contre le Bayern Munich et le Borussia Mönchengladbach, ndlr). Malheureusement, c'est cette performance qui a gâché notre saison, puisque nous sortons de la course à la montée à seulement trois journées de la fin.

En Pokal, vous perdez 3-2 en finale face au Werder Brême. Forcément déçu ?
Pas tant que ça, j'ai quand même pu jouer une vingtaine de minutes, c'était sympa. Il faut savoir qu'en Allemagne, il n'y a pas la même culture de la coupe qu'en France. Il est très rare que des petits poucets fassent un gros parcours, donc notre finale était déjà un exploit. Et puis le règlement était différent à l'époque : Brême ayant réalisé le doublé coupe-championnat, c'est nous qui avons empoché le ticket européen.

À l'intersaison, un certain Dieter Hecking débarque au club en tant que nouvel entraîneur. Si tout le monde connaît son nom aujourd'hui, il était encore à l'époque un jeune coach débutant. C'est quelqu'un qui vous a marqué ?
Oh oui, bien plus que son prédécesseur (Jörg Berger, ndlr). Il arrivait de Lubeck, un autre club de D2 (aujourd'hui en D4, ndlr) et on ne le connaissait que de nom. C'était un entraîneur avec de très bonnes idées, qui voulait vraiment apporter un jeu offensif, moderne, moins basé sur le physique que sur la technique. Cela m'a servi personnellement, car je ne suis pas un bagarreur qui va courir quinze kilomètres pendant le match. Je préfère accélérer, faire des appels ponctuellement et me donner pour l'équipe, ce qui collait bien avec son schéma de jeu qu'il voulait basé sur le plaisir et le spectacle.

« Ce sont les coupes qui nous ont fait rater la montée à chaque fois. La Coupe d'Allemagne en 2004, la Coupe d'Europe en 2005. La preuve, quand ils sont montés en 2006, ils n'étaient concentrés que sur le championnat. »

Venons-en à l'aventure européenne de la saison 2004-2005, le point culminant de votre carrière sportive. Quelles étaient vos ambitions en tant qu'équipe de deuxième division ?
Une fois que nous avons réussi à passer le tour préliminaire contre les Islandais du FH Hafnarfjördur, nous voulions avant tout être avec de belles équipes dans notre groupe pour faire plaisir au public. On ne s'en est pas trop mal tiré puisque nous avons hérité du Zénith Saint-Pétersbourg, du FC Séville, de l'AEK Athènes et du LOSC. On a commencé par battre Lille (victoire 1-0, ndlr) avant de perdre 2-0 contre Séville, mais sans être ridicules. Alors on s'est dit qu'il y avait peut-être moyen de croire à la qualification.

La phase de groupes est assez houleuse et la qualification pour les seizièmes de finale intervient in extremis à la dernière journée... grâce à vous.
C'était un but à Athènes qui nous a permis d'atteindre la troisième et dernière place qualificative. Pour autant, cela ne reste pas mon meilleur souvenir, car le stade était relativement vide, puisque l'AEK était déjà éliminé. Je préférais largement les matchs à domicile que nous jouions à Cologne, étant donné que notre stade n'était pas aux normes européennes. Contre le Zénith, c'était devant quarante mille personnes !

Vidéo

Malheureusement, l'aventure prend fin dès les seizièmes de finale face à l'AZ Alkmaar.
(Il soupire) C'est vraiment ma plus grande déception parce qu'on aurait dû gagner. Au match aller, on était ultra-dominé chez nous, mais on est quand même parvenu à faire 0-0. Et au match retour, on mène très vite 0-1 avant qu'ils n'égalisent à l'heure de jeu et que Thomas Stehle ne se fasse expulser avant le dernier quart d'heure. Ils en ont profité pour en marquer un de plus. Je suis certain qu'à onze contre onze, on passait. En plus, cela nous a miné le reste de la saison en championnat, comme la Coupe d'Allemagne l'année précédente. On a terminé sixièmes, et mon histoire à Aix-la-Chapelle s'est arrêtée là.

Vidéo

Finalement, qu'est-ce qui manquait à l'Alemannia pour avoir le profil d'une équipe de première division ?
Vraiment pas grand-chose, si ce n'est un peu de réussite contre les équipes plus faibles, car contre les gros, on répondait toujours présent. Comme je le disais, ce sont les coupes qui nous ont fait rater la montée à chaque fois. La Coupe d'Allemagne en 2004, la Coupe d'Europe en 2005. La preuve, quand ils sont montés en 2006, ils n'étaient concentrés que sur le championnat.

« À Aix-la-Chapelle, on est dans une région qui vit, à Cottbus, dans une région qui survit. Les gens là-bas ont une autre approche de la vie, en partie à cause du fort taux de chômage. »

Vous aviez signé trois ans, mais partez au bout de deux. Que s'est-il passé ?
L'Energie Cottbus est venu me trouver pour me proposer un challenge intéressant : celui de la promotion en Bundesliga. C'est aussi ce que voulait Aix-la-Chapelle, mais Cottbus était plus ambitieux. Ils avaient l'équipe pour monter, alors je me suis dit, pourquoi pas. Et j'ai eu du flair puisque cette saison, on finit troisièmes... derrière l'Alemannia.

Quelles différences y avait-il entre la Rhénanie et l'ex-Allemagne de l'Est ?
Je dois avouer que je ne m'attendais pas à trouver ce que j'ai trouvé. La RDA, c'est un pays que je ne connaissais qu'à travers les livres d'histoire, et la région n'a pas tellement évolué. À Aix-la-Chapelle, on est dans une région qui vit, à Cottbus, dans une région qui survit. Les gens là-bas ont une autre approche de la vie, en partie à cause du fort taux de chômage. En dehors du centre-ville qui est plutôt sympa, il n'y a rien. À Aix-la-Chapelle, vous avez la cathédrale, les rues pavées, les vieilles bâtisses de l'époque gothique, plein d'endroits pour sortir, c'est un super endroit pour habiter. On me reconnaissait dans la rue, je n'ai jamais vécu ça ailleurs. Les gens vivent pour le club, pas pour les résultats, mais pour ce qu'il représente. Qu'on gagne ou qu'on perde, on ne s'est jamais fait siffler, les gens revenaient toujours.

Les choses ont bien changé depuis votre passage. Après une première banqueroute en 2012, le club évolue depuis en D4 et s'est annoncé de nouveau en faillite il y a quelques jours. Vous l'aviez vu venir ?
Non, parce qu'à l'époque, le club avait des bases stables. Les installations étaient super, tout le monde était payé en temps et en heure, le stade était toujours plein, à l'époque où je jouais, on avait douze ou treize mille abonnés, rien ne pouvait laisser présager ça. Après, de que j'ai compris, c'est leur nouveau stade qui a plombé les comptes (32 000 places, construit en 2008 pour quarante-six millions d'euros et racheté par la ville pour un euro symbolique lors de la première faillite, ndlr). Je l'ai vu, il est pas mal, mais ça ne vaudra jamais l'ancien.

Qu'est-ce qui peut sauver l'Alemannia aujourd'hui ?
Repartir de zéro. Depuis quatre ans, ils luttent juste pour s'en sortir et ils n'y arrivent pas, malgré le fait qu'ils arrivent encore à attirer pas mal de monde pour un club de quatrième division. À ce niveau-là, peu peuvent prétendre faire aussi bien.

« En 2010, j'ai signé un an à Chypre parce que je voulais absolument passer ma dernière saison pro au soleil. Le championnat n'était pas terrible, que ce soit au niveau sportif ou de la corruption. Mais niveau vacances, c'était génial. »

Votre carrière professionnelle (1997-2011) s'est effectuée dans sa grande majorité au sein d'équipes de D2. C'est à Aix-la-Chapelle que vous gardez les meilleurs souvenirs ?
Sportivement, oui. Mais humainement, je me suis plus éclaté dans des clubs comme Virton ou Maastricht. Après, j'avoue que je n'ai jamais attaché trop d'importance au fait de jouer en deuxième division. Le plus important, c'était de jouer. Et je préférais jouer les premiers rôles en D2 que d'être un anonyme en D1.

Vous n'avez aucun regret aujourd'hui ?
Non, j'ai trente-huit ans, je travaille désormais dans l'immobilier au Luxembourg et je joue dans un club amateur en Belgique pour garder la forme car je suis devenu un habitué de la troisième mi-temps (rires) ! Globalement, j'ai eu une belle carrière, même si elle ne m'a pas rapporté beaucoup d'argent. En 2010, j'ai signé un an à Chypre parce que je voulais absolument passer ma dernière saison pro au soleil. Le championnat n'était pas terrible, que ce soit au niveau sportif ou de la corruption. Mais niveau vacances, c'était génial.

Une dernière chose : après votre saison avec Cottbus, vous finissez troisième, une place synonyme de montée en Bundesliga. Pourquoi être parti ?
(Il soupire.) Ah... c'est le cœur qui a parlé. Metz, mon club formateur, m'a rappelé pour me proposer le pari de la montée en D2. C'était Francis De Taddeo, mon coach chez les jeunes, qui avait pris les rênes de l'équipe, alors j'ai dit oui... avant de me blesser six mois. C'est peut-être mon seul vrai regret au fond. J'aurai dû tenter l'expérience en Bundesliga, au moins pour voir, et puis j'aurais plus d'argent sur mon compte en banque !



Propos recueillis par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Entretien intéressant, il a l'air sympa le Daniel.

J'avais lu quelque part que la 2. Bundesliga était le 5e championnat européen en terme d'affluence, quelqu'un pour confirmer?
Même si l'article que j'avais vu date, il me semble bien que tu as raison.
GrunWeiss Niveau : DHR
Je ne connais pas les affluences des autres championnats, mais pour la saison en Court Saison la 2. BuLi tient une moyenne de 20.858 spectateurs par match, Avec Stuttgart qui tient un solide 47.229 de moyenne (plus fort), et Sandhausen qui plafonne a 6.243 (plus Faible).
Source: http://www.fupa.net/liga/zweite-bundesliga/zuschauer

Et oui, les allemands aiment les stats. Et encore oui, cette moyenne est énorme.
GrunWeiss Niveau : DHR
Ah ben en fait c'est un tout Petit peu plus que la Ligue 1!
20 570 spectateurs.
Source: http://www.lfp.fr/ligue1/affluences/journee

C'est pas Grand Chose de plus, mais le Symbole est fort.
Merci pour l'info, c'est impressionnant en effet. A voir si la L1 remonte un peu avec les rachats de Lille, de l'OM et avec les projets de Lyon, Nice qui s'inscrivent bien dans la durée. C'est dommage parce qu'on ne manque pas de stades neufs ou rénovés récemment (dont ces quatre clubs justement).
4 réponses à ce commentaire.
il y a 3 heures 255€ à gagner avec Dortmund, Benfica & Celtic Glasgow il y a 8 heures Week-end FDJ : 129 Millions à l'Euro Millions + 10 Millions au LOTO !
il y a 1 heure L'OM piste Alexandre Song 9 il y a 2 heures Le monde du sport soutient les victimes de Manchester il y a 3 heures Jordy Gaspar à Monaco 15 il y a 5 heures Paul Pogba a-t-il réussi sa saison ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 9 heures Hazard, mécanicien d'un jour 4 Hier à 21:52 Mkhitaryan pour le 2-0 Hier à 21:16 Ouverture du score chanceuse pour Pogba 3
Hier à 17:18 Correa maintenu sur le banc de Nancy 8 Hier à 14:11 23 000 euros d'amende pour Depay 4 Hier à 13:38 Un joueur de la Corée du Sud U20 chambre Maradona 19 Hier à 09:20 Pronostic Ajax Man U : jusqu'à 510€ à gagner sur la finale de C3 mardi 23 mai Le but d'Orléans annulé par arbitrage vidéo 37 mardi 23 mai SFR Sport va changer de nom 19 mardi 23 mai Zidane fait mieux que Mourinho, Ancelotti et Ferguson mardi 23 mai Diego López définitivement à l'Espanyol 10 mardi 23 mai Le Real officialise un accord avec Vinícius Júnior 36 mardi 23 mai Michel Der Zakarian débarque à Montpellier 25 mardi 23 mai Le fils de Klinsmann rate un dribble et encaisse un but 3 mardi 23 mai Ruben Aguilar à Montpellier 4 mardi 23 mai El Loco Bielsa est de retour en L1 ! mardi 23 mai CDM U20 : Le CSC de 50 mètres d'un joueur anglais 7 mardi 23 mai Marc Bartra poste un message à la suite de l'attentat 10 mardi 23 mai Griezmann confirme ses envies de départ 54 mardi 23 mai Patrice Carteron passe de Riyad à Phoenix 9 mardi 23 mai Vidal veut Sánchez au Bayern 36 mardi 23 mai CR7 Junior sur les traces de son père lundi 22 mai Option d'achat levée pour Cuadrado 17 lundi 22 mai Ils ont quitté le football en 2017 lundi 22 mai Portsmouth racheté par l'ancien PDG de Walt Disney 7 lundi 22 mai Un supporter de Benfica chambre Porto avec un drone 5 lundi 22 mai 116 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 2 lundi 22 mai Anderlecht confirme pour Tielemans à Monaco 34 lundi 22 mai Aubameyang aurait choisi Paris 85 lundi 22 mai Prolongations : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! samedi 20 mai Rodelin sauve le Stade Malherbe 6 samedi 20 mai Le cadeau d'adieu de Lacazette au Parc OL 33 samedi 20 mai Les compos de la dernière journée samedi 20 mai Bartra craque sous le coup de l'émotion 12 samedi 20 mai Benoît Cheyrou sauve Toronto 4 vendredi 19 mai Amavi intéresse Naples et l'Atlético 19 vendredi 19 mai Un échange Bakayoko-Batshuayi dans les tuyaux 46 vendredi 19 mai L'OM cible Zouma et Gameiro 38 jeudi 18 mai Le Hellas Vérone rejoint la SPAL en Serie A 30 jeudi 18 mai L'Espérance sportive de Tunis sacrée championne 4 jeudi 18 mai Un stade qatari déjà prêt pour le Mondial 2022 40 jeudi 18 mai 348€ à gagner avec PSG & Lyon 2 jeudi 18 mai 107 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 jeudi 18 mai Modeste intéressé par la Chine 26 jeudi 18 mai Reynet en pole pour Montpellier 24 mercredi 17 mai Mendy et son Jardim d'amour 4 mercredi 17 mai Mbappé ouvre le score en beauté 14 mercredi 17 mai L'arbitrage vidéo pour le Mondial U20 3 mercredi 17 mai Le propriétaire de Leicester rachète un club de D2 belge 11 mercredi 17 mai Nacho pourra jouer face à Vigo 6 mercredi 17 mai Un cubain envoie une minasse hors du stade 11 mardi 16 mai Un ancien président du FC Rouen assassiné 23 mardi 16 mai Luzenac dédommagé de... 15 000 euros 22 mardi 16 mai Aubameyang vers la Chine ? 81 mardi 16 mai St-Pauli offre des bières pour son maintien 21 lundi 15 mai SO FOOT CLUB - Paulo Dybala 2 lundi 15 mai Un accord Favre-Dortmund ? 52 lundi 15 mai Évra fête son anniversaire sur du Brown 27 lundi 15 mai Baptiste Giabiconi au capital du FC Martigues ? 5 lundi 15 mai La Premier League noue un partenariat avec une asso LGBT 4 lundi 15 mai Un Colombien s'enroule dans un tapis pour célébrer son but 9 lundi 15 mai Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 37e journée 2 lundi 15 mai River s'impose dans le Super Clásico 10 dimanche 14 mai Le but de renard de Nacho 15 dimanche 14 mai Les larmes de bonheur de Marquinhos 32 dimanche 14 mai Les Girondins vont porter leur nouveau maillot domicile contre l'OM 14 dimanche 14 mai Le GF38 accède au National 15 dimanche 14 mai Pepe finalement à l'Inter ? 48 dimanche 14 mai Un nouveau doublé pour Gignac 5 samedi 13 mai La SPAL est de retour en Serie A 11 samedi 13 mai Le coup franc soyeux d'Alaba 7 samedi 13 mai Ricardo Rodríguez a trouvé un accord avec le Milan 36 vendredi 12 mai Les 50 joueurs qui ont écrit l'histoire de l'OL vendredi 12 mai Tielemans se serait engagé avec l'ASM 34 jeudi 11 mai 623€ à gagner avec Tottenham, Nice & Villarreal jeudi 11 mai L'OL triple la mise 2 jeudi 11 mai Dolberg douche les espoirs de l'OL 1 jeudi 11 mai Huntelaar va quitter Schalke 12 jeudi 11 mai Une bicyclette folle pendant le derby de Bagdad 2 jeudi 11 mai Polémique à la commission d'éthique de la FIFA 12 jeudi 11 mai Canal + minimise la perte de la Ligue des champions 71 jeudi 11 mai Le Gamba Osaka sanctionné à cause d'un drapeau SS 62 jeudi 11 mai Gignac ne s'arrête plus de marquer 7 jeudi 11 mai La Ligue des champions sur SFR Sport à partir de 2018 114 mercredi 10 mai Plus de vingt blessés en marge d'Atlético-Real 5 mercredi 10 mai Isco réduit le score 1 mercredi 10 mai Antoine Griezmann pour le 2-0 ! mercredi 10 mai Saúl Ñíguez ouvre le score mercredi 10 mai Claudio Ranieri n'ira pas en Chine 11 mercredi 10 mai Une murale hommage à Cruyff inaugurée à Amsterdam 13 mercredi 10 mai Benatia pas tenté par Marseille 43 mercredi 10 mai Pronostic Atlético Real : jusqu'à 500€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 1 mercredi 10 mai 328€ à gagner avec Lyon & ManU-Celta mercredi 10 mai Nice sur le coup pour le Valenciennois Tameze 5 mardi 9 mai Dani Alves clôt les débats 6 mardi 9 mai Mandžukić ouvre le score mardi 9 mai Pepe bientôt au PSG ? 64 mardi 9 mai Un joueur israélien arrêté par la police au stade 20 mardi 9 mai L'impressionnante collection de maillots de Messi 41 mardi 9 mai Balotelli discute avec Las Palmas 37 mardi 9 mai Aulas danse pour ses féminines 19 lundi 8 mai Theo Hernández : direction le Real Madrid 25 lundi 8 mai Hulk dément avoir agressé un coach chinois 14 lundi 8 mai Juve Monaco : jusqu'à 1500€ à gagner sur l'affiche de C1 lundi 8 mai 383€ à gagner avec Juve-Monaco & Atlético-Real lundi 8 mai Chapecoense remporte son premier trophée après le drame 4 dimanche 7 mai Un Niçois arrive au Vélodrome à ski 6 dimanche 7 mai Le golazo de Theo Hernández 3 dimanche 7 mai Nelson Vivas arrache sa chemise 7 dimanche 7 mai Hulk accusé d'avoir frappé un entraîneur 18 dimanche 7 mai Gignac qualifie les Tigres 3 samedi 6 mai Quand Dani Alves ouvre une bière 16 samedi 6 mai La Tchéquie lance un championnat de foot-billard 7 samedi 6 mai La France flingue les Féroé 6 samedi 6 mai Boca - River, c'est chaud, même au city stade 5 vendredi 5 mai L'AC Pisa relégué avec la meilleure défense 18 vendredi 5 mai Et si on s'écoutait le dernier gros son de Jesé ? 24
Article suivant
L'île de Julian