1. //
  2. // 5e journée
  3. // Celta Vigo/FC Barcelone

Dani Alves, le consigliere

À 32 ans, après près de 600 matchs en Europe dont 350 sous les couleurs du Barça, bien assis sur une montagne de 25 trophées dont 5 coupes d'Europe, Dani Alves est encore là et continue à se nourrir de l'adversité, des doutes et des critiques. Comme il le dit si bien, l'arrière droit à la créativité de 10 « continue à en emmerder plus d'un » . Au point de réclamer une place parmi les plus grands de l'histoire, entre Pelé et Messi. Et s'il avait raison ?

31 29
C'est l'histoire d'une réunion de famille. Mais cela pourrait être une réunion d'affaires, aussi. Au bout de la table ovale, où se situe aussi le centre de la pièce, un homme attire l'attention de tous. Il est chauve mais jeune, parle catalan et porte une cravate fine. Si son charisme s'impose, sa voix reste douce. Autour de la table, une trentaine de jeunes hommes à l'apparence athlétique se tiennent assis, serrés dans leur costume officiel. Cette famille, c'est celle du Barça le plus dominant de l'histoire, qui a commencé sa domination en septembre 2008 et qui continue à l'exercer encore aujourd'hui. Si elle s'étale aujourd'hui sur plusieurs générations, cette famille a une origine – Pep Guardiola – et un sens – perpétuer la domination.

Mais personne n'est éternel. Tour à tour, comme dans toutes les familles et comme dans toutes les affaires, les fils, associés, cousines, fournisseurs, oncles, investisseurs et tantes partent. Carles Puyol est parti. Xavi, aussi. Víctor Valdés, également. Certains sont partis tôt, comme Rafael Márquez ou Yaya Touré. D'autres sont arrivés plus tard et sont repartis plus tôt, comme Cesc Fàbregas et Alexis Sánchez. Peu importe, parce que tout le monde part. Même Pep Guardiola. La question, ici, est donc de savoir quelle place occupera Dani Alves autour de cette table au moment de partir.

Aux côtés de Messi et Pelé, au calme


« Le football et le journalisme n'ont pas de mémoire, mais si tu jettes un coup d'œil derrière, tu peux voir que je suis le meilleur passeur décisif pour Messi au Barça. Ça, c'est de l'histoire. Sur le 400e but de Messi, le centre était de moi. Lors du premier Mondial des clubs du Barça, le but décisif de Messi venait aussi de l'un de mes centres. J'accumule ce genre de choses. Les gens n'y pensent pas, mais pour moi, c'est comme un album personnel » , racontait Dani Alves la saison passée dans un long entretien accordé au quotidien barcelonais La Vanguardia. « Quand on prendra notre retraite, on dira : qui a été le plus grand de l'histoire du football ? Messi. Et qui lui donnait la balle ? Dani. Mon nom sera là, ça en fera chier plus d'un, mais il sera bien là. Par exemple, au Brésil, je ne veux pas me lancer des fleurs mais… Après Pelé, je suis le Brésilien qui a gagné le plus de titres. Et pourtant je suis toujours remis en question. C'est fou… » Loin des terrains, la voix de Dani Alves est aussi sincère qu'un appel de Pedro et aussi réfléchie qu'une passe de Xavi. Le mélange donne une personnalité forte et un égo convaincu. Après tout, alors que le Messi du grand Barça n'a pas gagné de titre loin de Barcelone et donc sans Dani Alves, le Brésilien avait su faire voler Kanouté à Séville.

Youtube

S'il a souvent changé de numéro – le 20, le 2, le 22 d'Abidal, le 6 de XaviDani Alves n'a jamais changé d'identité. Seulement, cette identité a toujours semblé difficile à saisir. Alves est un latéral qui réalise 70 passes par match, autant que des meneurs comme Fàbregas, David Silva et Özil. Alves est un défenseur qui brosse le ballon comme un numéro 10 et dribble comme un ailier. Un défenseur offensif qui transforme un couloir en cœur du jeu, ou l'inverse. Un créateur qui compte ses passes décisives plutôt que ses buts, placé dans le corps d'un homme qui aime pourtant porter des paillettes. Paradoxalement, Dani Alves s'est ainsi construit un personnage insolent et peu populaire, voire désagréable, qui produit un football d'une classe inouïe, coiffé d'une lucidité élégante. Le sang chaud et les pieds froids. Le regard qui brûle et les yeux qui gèlent.

Arrogant mais travailleur


Pour mieux comprendre cette identité, ou en saisir au moins une partie, mieux vaut la laisser s'exprimer : « Moi, je suis un survivant parce que je sais bien quel est le niveau d'exigence qu'il faut avoir pour continuer à jouer ici. J'ai toujours été content que les nouveaux viennent tous se rajouter à l'équipe, j'ai toujours voulu qu'ils soient les bienvenus, mais qu'ils sachent que je ferai toujours en sorte que ce soit très compliqué pour eux de jouer à ma place. Tant que je serai là, ce sera toujours une compétition. (…) Il y a toujours quelque chose à démontrer dans la vie. Je ne fais pas partie de ceux qui pensent que parce que – entre guillemets – tu as fait des choses merveilleuses, c'est fini. Si tu t'en sors bien, tu dois encore t'améliorer. » Dani Alves laisse ainsi deviner un compétiteur acharné qui se nourrit de l'intense adversité qui l'entoure : arrogant parce qu'il déteste la défaite, insolent parce qu'il a conscience de la quantité de travail qui soutient ses tentatives.

Depuis 2008, Dani Alves se présente comme un pion au service du collectif barcelonais et s'est rarement imposé sur les premières pages, mis à part pour un petit pont de virtuose sur Cristiano Ronaldo, un missile lancé dans la lucarne de Casillas au Camp Nou et des envies de prolongation de contrat. Ainsi, le football se souvient du but d'Ibrahimović contre le Real Madrid au Camp Nou, mais il a oublié le centre de Dani Alves. Il se rappelle de la tête plongeante de Fàbregas au Bernabéu, mais pas de la passe courbée qui l'a précédée. Dani Alves, malgré ses passements de jambe, ses passes aveugles et ce caviar de l'extérieur du pied au Parc des Princes, joue toujours au niveau des plus grands, mais ne reste jamais sur scène à la fin. Lors de la dernière finale de Ligue des champions, après avoir commencé par énerver Arturo Vidal d'un petit pont malin, le Brésilien a contourné les projecteurs : une parade insensée de Buffon lui a volé la vedette, avant que l'arbitre ne siffle pas une possible faute sur Pogba qui en aurait fait un coupable idéal.

Conseiller tatoué


Si Messi est une sorte de Michael Corleone de la famille du football barcelonais depuis quelques années, Dani Alves a-t-il incarné un Luca Brasi, serviteur vaillant au destin limité ? Le Brésilien exubérant a-t-il plutôt emprunté les traits du sympathique Peter Clemenza, solide et résistant, mais toujours en retrait ? Ou alors faut-il voir dans la figure de Dani Alves un Tom Hagen déguisé sous les tatouages ? Dani Alves serait en fait un Consigliere habile qui aurait adroitement mené Messi à faire tout ce chemin à ses côtés. Comme Hagen, Dani Alves est étranger. Comme Hagen, Dani Alves a longtemps été orphelin, du fait de la domination de Maicon avec la Seleção, et a été adopté par le Barça et Messi. Comme Hagen, Dani Alves s'est toujours montré proche du pouvoir sans jamais l'incarner. Il est celui qui brosse le centre, ajuste la passe en profondeur, décolle la louche ou enclenche la combinaison. Un latéral armé d'une vision totale du jeu. Indispensable, brillant, écouté, mais latéral quand même. Parce que s'il jouait numéro 10, nul doute que « le football et le journalisme » retrouveraient la mémoire. Mais peu importe : à chaque réunion de famille, la seule mémoire qui compte est celle du chauve au centre. Et lui, il sait.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Surement le transfert le plus rentable des 20 dernières années au Barça.
Sa saison 2008/2009, la premiere au Barça, a été sensationnelle.
Que serait Messi sans Alvès ? Moins grand.

Si personne n'a réussi à sortir Alvès de son poste, ce n'est pas pour rien. Bon, les candidats ont été très peu nombreux (Montoya, Adriano, Douglas ??). C'est pour ça que la tâche qui attend Aleix Vidal est immense. Mais comme Alvès il est super offensif, et comme Alvès il vient de Sevilla. Ne reste qu'Alvès est brésilien, que le dribble et le joga bonito est dans ses gênes, et qu'on ne peut pas faire une association aussi sexy qu'un Brésilien et un Argentin.
Sinon Alvès, c'est plutôt Al Neri, l'homme à tout faire de Michael/Messi ^^
Paul_et_Mickey Niveau : CFA
Putain je l'attendais celui là... enfin un hommage au meilleur recrutement du barça depuis 8 ans.
merci Markus...qui d'autre sinon...

C'est effectivment pas souvent l'amour avec les touristes du Camp Nou, mais pour les cules, ou tout du moins dans mon cercle de Cule, il est ultra valorisé. Meilleur pass dé à Messi devant Xavi et Iniesta ...oui Monsieur.
Un look barré, une langue jamais dans sa poche, et aussi une bonne petite pute sur le terrain.
Monsieur 3 poumons, en a surement perdu 1 ces 2 dernieres années, mais cela reste, pour moi, le meilleur lateral droit de ces 10 dernieres années, ecole bresilienne.

Et puis ça nouvelle nana est pas trop mal aussi

http://www.lavanguardia.com/deportes/fu … fecto.html
Bonjour, hors sujet total mais je ne trouve pas d'endroit où l'on pourrait me venir en aide :

Je ne parviens pas à charger un avatar sur mon compte, et ce depuis longtemps, le message "temporairement désactivé" s'affiche lorsque j'essaye.
Je pensais que cela venait de Safari, mais je n'y parviens pas avec Chrome non plus.

HELP
didier gomis Niveau : CFA
Déjà qu'il détrône Cafu dans le coeur des brésiliens avant de parler du Panthéon du football brésilien.

Faut quand même reconnaître qu'il est assez fascinant à voir jouer, toujours à la limite de l'excès de vitesse, mais une super intelligence de jeu et une qualité de centre de malade. Ce qui me frappe au cours des saisons, c'est sa longévité et sa puissance physique toujours intacte. Un putain de joueur qui aurait pu jouer attaquant tellement il est à l'aise balle au pied.

Cependant, je lui préfère quand même Angloma ou Cafu, question de goût...
Il est unique ! Comme Pirlo au milieu, Alves fait des trucs qu'aucun latéral ne peut faire ou imaginer. Dédoubler et prendre le couloir est presque une sottise pour lui.

C'est le seul latéral qui fait autant de passes décisives de loin comme de près, qui est autant à l'origine d'actions dangereuses, qui drive la balle comme un vrai relayeur/meneur de jeu...

quand je vois qu'on compare déjà le Sergi Roberto à Cafu...c'est du manque de respect !
Une petite vidéo qui montre à quel point son entente avec Messi est parfaite :

https://www.youtube.com/watch?v=7QXHU-b4Obk

Cependant, je lui préfère quand même Angloma ou Cafu, question de goût...[/citer]

Oui pour Cafu ! Enfin, pourquoi pas ! Mais Angloma...arrête un peu, Angloma c'est 2 classes en dessous.

Il lui manque un truc pour remplacer Cafu dans la tête des gens. C'est les titres et le statut avec le brésil.
Cafu a été titulaire indiscutable pendant plus de 12 ans et a été champion du monde 2 fois, finaliste 1 fois. Et c'était le capitaine pendant 4-5 ans.
Alvès a beau avoir plein de titres et une légitimité club, son parcours au en sélection est trop inconstant. 2 coupes du monde très moyenne en sachant que dans ses meilleurs années barça, il n'était pas titulaire en sélection...ou jouait plus haut. Comment tu veux détroner le Cafu la légende.
Message posté par Rems-Kj
Bonjour, hors sujet total mais je ne trouve pas d'endroit où l'on pourrait me venir en aide :

Je ne parviens pas à charger un avatar sur mon compte, et ce depuis longtemps, le message "temporairement désactivé" s'affiche lorsque j'essaye.
Je pensais que cela venait de Safari, mais je n'y parviens pas avec Chrome non plus.

HELP



http://www.sofoot.com/sofootcom-le-foru … forum.html

Tu vas ici et tu demandes gentiment à un modo de te coller l'image de ton choix, faut juste qu'elle soit carrée normalement, et plutôt petite (on recommande 200x200 en général).



Pour moi Alves est en concurrence avec Lahm pour le poste de meilleur arrière droit depuis 2007. Lahm a juste mieux vieilli que lui.
Mais je rejoins ceux qui pensent que c'est la meilleure recrue du Barça depuis l'ère Guardiola, Mascherano derrière, et Rakitic pour compléter le podium.
Dani je déteste ton état d'esprit sur le terrain, je trouve que c'est le Brésilien le moins fair-play qui existe (Diego Costa est Soanish hein, lui c'est un petit démon) mais qu'est-ce que t'es un put.. de bon joueur!! Le plus grand depuis Cafu pour moi...Parole de madridista
IL est tellement bon qu'après la saison parfaite de 2009, je sais pas si vous vous rappelez, mais Pep a voulu tenter un 3-4-3, avec le milieu penchant à gauche, la défense penchant à droite et Dani qui occuperait entièrement le couloir droit.

Dommage qu'il ait vite abandonné mais ça aurait pu faire des ravages avec les bon automatismes.
Verrattinho Niveau : DHR
Rien à rajouter, un bel hommage de plus au crédit de Markus. Franchement Alves est une énorme star, malheureusement pour lui il est tombé dans un creux de l'équipe nationale, ce qui fait que l'histoire retiendra sans doute Cafu comme le meilleur défenseur droit. Mais les vrais savent que Dani A n'est pas vraiment un latéral...
Il est le meilleur lateral droit de l'histoire du barça et de loin,l'un des meilleurs recrue de l'histoire,il comprend parfaitement le foot barcelonais(tiki taka),on aurait dit qu'il a fait toutes ses classes a la masia
Moi je l'adore,
[citer id="1891375" auteur="footixIer"]


http://www.sofoot.com/sofootcom-le-foru … forum.html

Tu vas ici et tu demandes gentiment à un modo de te coller l'image de ton choix, faut juste qu'elle soit carrée normalement, et plutôt petite (on recommande 200x200 en général).


Merci @footixler !
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par Ravage
Une petite vidéo qui montre à quel point son entente avec Messi est parfaite :

https://www.youtube.com/watch?v=7QXHU-b4Obk


y a rien à ajouter.

il fait partie de l'élite des latéraux .... qui jouent comme des ailiers.
c'est à dire la capacité à tacler + 3 poumons + tout ce qui fait un bon ailiers ^^

quand Messi a pris la pointe de l'équipe, alors qu'il devenait un scorer incroyable (2012), Alves c'est quand même pas mal retrouvé orphelin et cette complicité si explosive a pas manqué sur le moment (tant que XavIniesta...) mais en 2013, 2014 bien plus !

il est clairement ce que le brésil sait faire de mieux.
c'est à dire avoir le gène jogabonito en ayant toutes les qualités requises pour évoluer à ton poste (donc du latéral, au DC, au MDC, au meneur, à l'ailier ou à l'avant centre).
Message posté par saviola07
Que serait Messi sans Alvès ? Moins grand.

Si personne n'a réussi à sortir Alvès de son poste, ce n'est pas pour rien. Bon, les candidats ont été très peu nombreux (Montoya, Adriano, Douglas ??). C'est pour ça que la tâche qui attend Aleix Vidal est immense. Mais comme Alvès il est super offensif, et comme Alvès il vient de Sevilla. Ne reste qu'Alvès est brésilien, que le dribble et le joga bonito est dans ses gênes, et qu'on ne peut pas faire une association aussi sexy qu'un Brésilien et un Argentin.


Saviola07, j'ai un sentiment partagé vis à vis de Alves, il m'a tellement de fois énervé, il a fait tant de mauvais matchs dus à un mauvais état d'esprit, d'ailleurs j'étais d'avis (comme beaucoup de culés) qu'on ne le garde pas la saison dernière sa deuxième partie de saison ( pas la 1ère) m'a donné tort.

Pour répondre à ta question je pense que c'est la relation Messi-Alves, qui est peut être dans le football, et sur cette aire du terrain, la meilleure de l'histoire, plus que Alves pris individuellement. D'ailleurs en général quand il a le ballon plus de 15 secondes il en fait rarement quelque chose de bon (il s'emballe et en fait trop)et défensivement mieux faut aller voir ailleurs.

Ce que je veux dire, c'est que Alves dans le jeu se bonifie formidablement avec Messi. Quand Messi ne joue pas sur le côté je le trouve beaucoup moins fascinant. Tandis que Messi a fait ses preuves dans l'axe et de quelle manière! (meilleur buteur sur une année civile de l'histoire du football en 2012).


Mec, c'est une farce??
J'ai même vu la vidéo accolée à l'article, aucune trace d'un bout de téton!
Paul_et_Mickey Niveau : CFA
@aerton.

Je respecte evidement ton point de vue, par contre je trouve que ton sentiment n'a vraiment pas trop l'air partagé, comme pourtant tu l'annonce...
Je ne connais pas tes culés et tu connais pas les miens, mais chez moi c'etait vraiment tout le contraire sur sa rénovation. D'autant plus avec l'interdiction FIFA.
Paul_et_Mickey Niveau : CFA
Message posté par djadjo


Mec, c'est une farce??
J'ai même vu la vidéo accolée à l'article, aucune trace d'un bout de téton!


Un peu de culture detournée, mais c'est tout à ton honneur d'avouer que t'as cliqué parceque tu dois pas être le seul...

cadeau... MEC ...

https://www.google.es/search?q=novia+de … Joana+Sanz
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
31 29