En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 11e journée
  3. // Inter Milan/Roma

Dacourt : « En Italie, les footeux sont des rock stars »

Gros choc à San Siro ce soir : l'Inter Milan rencontre la Roma avec la première place en jeu. Et s'il y a un Français qui connaît bien ce duel, c'est Olivier Dacourt, puisqu'il a arpenté les terrains de Serie A avec les deux équipes. L'occasion de revenir sur la riche carrière du joueur avec le principal intéressé. Entre la France, l'Angleterre et l'Italie.

Modififié
Ce week-end, c'est le choc Inter Milan – Roma. Toi, tu as porté le maillot des deux clubs.
Oui. Je suis arrivé à la Roma en 2003. C'était fou. Il y avait de sacrés joueurs : Gabriel Batistuta, Pep Guardiola, Francesco Totti, Vincenzo Montella, Cafu… Un effectif de malades, quoi. Le niveau déployé par l'équipe était au top. À titre personnel, ça marchait. Il n'y a rien de plus facile que de jouer avec des grands joueurs. Et les supporters, au contraire de l'Angleterre, sont présents constamment, au stade et dans la vie de tous les jours. Les joueurs de foot sont des rocks stars. Le foot en Italie, c'est une religion.

Et l'Inter ?
C'était un choix personnel. Je voulais absolument remporter le titre et on n'y parvenait pas avec la Roma. J'avais d'autres propositions, mais le fait que l'Inter n'avait pas gagné la Serie A depuis 1989 a été un grand leitmotiv dans ma décision. Ça faisait 17 ans que le club n'avait pas soulevé le trophée !

Justement, ce n'est pas un peu paradoxal de rejoindre un club qui perd alors qu'on désire être champion ?
Au contraire. C'était écrit qu'un club historique comme l'Inter allait retrouver le sommet après tant d'années sans avoir gagné le championnat. Ce n'est pas possible autrement. C'est un ressenti, c'est quelque chose qu'on ne maîtrise pas. Avec le nombre de grands joueurs dans le club, la normalité n'était pas respectée, donc je me suis dit que ça allait tourner. Roberto Mancini m'avait en plus assuré qu'il voulait faire quelque chose de grand. Et ça n'a pas loupé : on a gagné le championnat trois fois d'affilée.

Bien avant la Serie A, tu as commencé en France, à Strasbourg. Comment tu as atterri là-bas ?
Je jouais en région parisienne et j'ai été recruté par le club. Tout simplement.

Avant ce « transfert » , tu pensais déjà faire carrière ?
Ce que je vais dire est bateau, mais c'est ça : le football, pour moi, a toujours été un rêve. Mais un rêve auquel j'ai toujours cru. Depuis mon enfance, j'ai toujours voulu devenir footballeur et je n'ai jamais pensé à autre chose. Je ne sais pas trop pourquoi. En plus, je ne vivais même pas dans une famille particulièrement fan de foot.

Cette expérience à Strasbourg, c'était comment ?
Ce ne sont que des bons souvenirs. On a gagné une Coupe de la Ligue en 1997, on a perdu en finale de Coupe de France en 1995, c'est aussi l'époque où j'ai été champion des moins de 17 ans avec la sélection, donc cette période m'a évidemment marqué. Si je n'avais pas commencé à Strasbourg, je ne pense pas que j'aurais fait une si bonne carrière. Strasbourg, c'est le début de tout. J'ai eu la chance de côtoyer des bonnes personnes à des moments précis de ma carrière.

Comme qui ?
Freddy Zix (directeur du centre à l'époque, ndlr). Il a été essentiel pour mon parcours, ma formation. C'est une personne qui a toujours cru en moi. Gilbert Gress (ancien entraîneur du club) aussi. Il a forgé le caractère que j'ai encore maintenant. Plus généralement, les rencontres que j'ai pu faire à Strasbourg m'ont permis d'acquérir les bases pour faire carrière dans le football.

« Le personnage Gervais Martel m'a énormément plu à Lens. » Olivier Dacourt

Après 6 ans au club, tu pars à l'étranger, à Everton. Pourquoi ?
Le fighting spirit anglais m'attirait beaucoup. Un tacle en Angleterre, ce n'est pas la même chose qu'un tacle en France : les supporters sont fous et vous applaudissent à mort. Ça a le même effet qu'un petit ou un grand pont. Mais je n'y suis resté qu'une saison. Après, je suis revenu en France, à Lens.

Pourtant, tu t'amusais en Premier League…
Ouais, mais je suis quelqu'un qui est très attaché aux relations humaines. Et j'ai rencontré Gervais Martel. Le personnage m'a énormément plu. Et puis, j'allais à Lens, où le public et l'ambiance ressemblent un peu à l'Angleterre. Même sportivement, c'était un bon plan : Lens s'était qualifié pour la Coupe UEFA, contrairement à Everton qui ne participait pas à une Coupe d'Europe.

Ça a été conforme à tes attentes ?
Il y a eu un peu de déception au début de saison, où les résultats n'étaient pas là. Ça ne se passait pas super bien sur le terrain, alors que le Racing avait recruté pas mal de joueurs pour viser assez haut. Mais à la trêve, on était derniers… Imagine le bordel ! Bon, on finit 5es, on fait une demie de Coupe de l'UEFA, mais ça a été compliqué au début.

Et en 2000, direction Leeds.

Ouais, avec une demi-finale de Ligue des champions au bout. Extraordinaire expérience. C'était franchement fantastique. Ambiance de malade, une équipe jeune et talentueuse avec beaucoup d'espoir… Tout était réuni pour écrire une belle histoire sur le long terme.

C'était sans compter sur les problèmes financiers.
Exactement. Le club a décidé de vendre Rio Ferdinand à Manchester United et Harry Kewell à Liverpool, donc ça puait. C'était le début de la fin. Et puis, il y a eu un nouvel entraîneur qui a débarqué, Terry Venables, et on n'avait aucun atome crochu.

C'est pour ça que tu es parti en Italie ?
Oui, mais aussi parce qu'il y avait le meilleur entraîneur de l'époque, selon moi, qui me réclamait : Fabio Capello. Et moi, j'avais très envie de travailler avec le meilleur coach du monde.

« À mon époque, aller en A' déjà, c'était énorme. Il y avait trop de monstres à mon poste » Olivier Dacourt

Dans quel club tu as été le meilleur ?
Je ne saurais pas dire. On dit souvent qu'à 28 ans, on est au top de sa carrière. C'est le moment où on est encore en pleine forme et on commence à avoir de l'expérience. Donc à Leeds, c'était pas mal quand même. Mais je ne peux pas dire que j'étais meilleur que lors de mon passage en Serie A.

Si tu devenais retenir un joueur que tu as croisé ?
Je ne peux pas choisir. J'ai eu la chance de côtoyer des joueurs plus exceptionnels les uns que les autres.

Il y en a bien un qui t'a particulièrement marqué…
Je ne sais pas. Il y a évidemment Zidane, en équipe de France. Aldair aussi, c'était la classe absolue. Ibra, un phénomène. Recoba, Adriano, Crespo, Cruz, Figo, Vieira... Je peux en citer un paquet. Je n'ai pas joué avec des grands joueurs, mais avec des champions. Et c'est une grosse différence.

Tu comptes 21 sélections en équipe de France. Tu penses que tu aurais pu faire mieux ?
Pas vraiment. C'était une période où c'était vraiment difficile d'être appelé en sélection. Aller en A' déjà, c'était énorme. Il y avait trop de monstres à mon poste : Deschamps, Petit… Quant tu vois que Vieira était remplaçant en EDF et n'est devenu titulaire qu'en 2000, alors qu'il avait déjà fait le doublé en 1998 avec Arsenal et qu'il était l'un des meilleurs joueurs d'Angleterre, tu comprends le truc. Même Makelélé n'était pas là ! À l'époque, il y avait des joueurs qui réalisaient de super carrières en club et qui n'ont même pas été appelé une seule fois. Prends Jérôme Leroy, par exemple, qui a une très belle carrière en Ligue 1 et qui n'a jamais connu l'EDF. Même chose pour Peter Luccin.

Tu regrettes ta fin de carrière, avec tes passages contrastés à Fulham et au Standard ?
Non. Je m'étais fait les croisés en Italie, et tout le monde me disait qu'il ne fallait pas finir une carrière sur une blessure. Donc j'ai été prêté à Fulham pour prendre un max de plaisir. Je devais arrêter, mais j'ai terminé au Standard de Liège. C'était surtout pour observer comment Lucien D'Onofrio, le vice-président, gérait le club. J'étais déjà dans l'après-carrière. Après, j'ai suivi les cours de manager général de club sportif, et j'ai eu mon diplôme en 2014.

Dernière chose : tu n'as jamais eu envie d'entraîner ? Pourquoi devenir consultant plutôt que coach ?
Je sais pas, je n'ai peut-être pas la vocation. Pourquoi tu es journaliste et pas écrivain ? (rires) Ce qui me plaît dans ce rôle de consultant, c'est de découvrir et faire découvrir l'histoire du joueur, l'homme qui se cache derrière le footballeur. On parle toujours de l'argent que touchent les joueurs, mais on oublie souvent leurs sacrifices. Quitter sa famille très jeune par exemple, c'est pas facile.


Propos recueillis par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:10 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham Hier à 15:16 C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 16:00 Taarabt met fin à trois ans de disette 13 Hier à 14:18 Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 1 Hier à 12:46 Kaká a joué son dernier match à Orlando 11
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:44 Un match retardé à cause des confettis 3 Hier à 10:44 Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 Hier à 08:04 Le missile de Guedes avec Valence 20 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 13 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 9 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 3 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith mercredi 27 septembre Cassano prêt à sortir de sa retraite ? 7 mercredi 27 septembre Salut nazi pour un coach de D5 allemande 57 mercredi 27 septembre PSG Bayern : 10€ sans dépôt et 260€ à gagner !!! mercredi 27 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! mardi 26 septembre Gignac encore à la rescousse des Mexicains 12 mardi 26 septembre Remplaçant, il est contrôlé positif 12 mardi 26 septembre Des rituels taoïstes pour relancer l'équipe 2 mardi 26 septembre Xabi Alonso bientôt entraîneur 24 lundi 25 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 2 lundi 25 septembre Mathijssen limogé de Larissa onze jours après son arrivée 9 lundi 25 septembre Le Nord-Coréen Han boude les radios 32 lundi 25 septembre Monaco Porto : 10€ offerts sans dépôt pour parier et 320€ à gagner ! lundi 25 septembre Djibril Cissé empile les buts en D3 Suisse 47 lundi 25 septembre L'entraîneur de Valence se claque en célébrant un but 6