1. //
  2. //
  3. // Lorient-QRM

Da Costa, goût normand

Si la nouvelle saison de Ligue 2 décolle ce vendredi soir, il faudra attendre samedi pour voir le promu Quevilly-Rouen au boulot du côté du Moustoir. Juste assez de temps pour découvrir son coach : Emmanuel Da Costa. Portait d'un homme qui cite Juan Carlos Garrido en référence et qui a surtout réussi l'exploit de ramener la deuxième division chez lui. Costaud.

Modififié
Il ne suffit parfois que de quelques minutes pour reconnaître un homme de goût. Un enfant a souvent des plaisirs simples : se défoncer les dents avec des colorants, rêver de devenir un cow-boy, s’improviser bédéphile. Pour Emmanuel Da Costa, l’histoire a pris un sens un peu différent lors de l’été 1986. « À cette époque, j’allais me cacher dans la cuisine et je n’avais qu’un espoir : capter quelques images de la Coupe du monde. Je voulais voir l’Argentine, retrouver Diego Maradona. » Parler de foot avec le coach de Quevilly-Rouen Métropole (QRM), débarqué cet été en Ligue 2 un an après une première montée en National, c’est donc avant tout ça : voyager. Lorsqu’il évoque ses idéaux, Da Costa cite alors Juan Carlos Garrido, José Pékerman, Carlos Bilardo, mais aussi José Mourinho, forcément. « Eux, ce sont des précurseurs. Aujourd’hui, on parle beaucoup de Bielsa et de Guardiola, mais ils se sont avant tout construits par rapport à ces entraîneurs-là, justifie-t-il. Mourinho, c’est un exemple pour le management. Tous les joueurs qui sont passés entre ses mains le disent. Il n’y a pas de secret. »


José Mourinho, c’est aussi le Portugal, le pays où toute la famille Da Costa vit aujourd’hui. C’est aussi comme ça que tout a commencé. Lorsqu’il parle de ses parents, le technicien de bientôt quarante ans est clair : « J’ai eu la chance d’avoir des parents extraordinaires. Même si notre éducation fait qu’on ne va que très rarement se féliciter, je pense qu’il y a une très grande fierté de leur part aujourd’hui. Je suis enfant unique, mais je peux facilement dire que j’ai eu une enfance très heureuse. » Au départ, il y a donc le père, Joaquim, cariste avant d’ouvrir un magasin de sport, et une vie qui débute entre Sotteville-lès-Rouen et Saint-Étienne-du-Rouvray. Le fils, Emmanuel, aime le foot, s’amuse à imiter les gestes de Maradona dans le jardin, rêve doucement de jouer et débutera le foot à l’âge de cinq ans. « Un soir, mon père est rentré du travail et m’a annoncé qu’il m’avait pris une licence. Le foot était déjà ancré chez nous, mais là, il a surtout rendu le petit garçon que j’étais très heureux » , replace celui qui rejoindra quelques années plus tard le FC Rouen.

Les bras de Raí, les mots de Lacombe


Joueur, Emmanuel Da Costa avait sa réputation. Entre les différents souvenirs, la même réponse : un milieu technique, mais surtout très intelligent. Quand il en reparle, lui rappelle bien sûr sa « sensibilité technique » , mais il n’hésite pas à souligner sa tendance à « parfois un peu trop abuser » d’un ballon qu’il demandait sans cesse. Il y aura donc eu le FC Rouen, puis l’obligation d’aller voir ailleurs après le dépôt de bilan du club normand. Da Costa raconte la suite : « Avec mes parents, on était des innocents dans ce monde-là. On écoutait tout le monde, on était un peu déboussolés. En l’espace de quinze jours, mon téléphone n’arrêtait pas de sonner. Il y avait Rennes, Nantes, Montpellier, c’était une chance, mais aussi une situation difficile parce qu’il fallait faire un choix important tout en gardant à l’idée que les gros clubs, c’était la jungle pour se faire une place. »

C’est notamment à cette époque que le PSG de Luis Fernandez vient le chercher par l’intermédiaire de l’un de ses recruteurs. Le programme est simple : le matin, Emmanuel Da Costa s’entraîne avec la CFA, l’après-midi avec les pros. « J’avais à peine dix-sept ans et le PSG, c’était mon petit club de cœur. Entre Artur Jorge, Valdo, Raí, beaucoup de choses me ramenaient à ça. J’étais insouciant, donc je ne me suis pas trop posé de questions, resitue-t-il. Sur une action, je combine avec Raí, ça se termine par un but, il me prend dans les bras, c’était extraordinaire. » Finalement, le PSG lui propose de partir en tournée au Japon. La famille Da Costa refuse. Ce sera l’AS Cannes après de longues discussions avec la paire Bettoni-Lacombe qui restera jusqu’à deux heures du matin pour signer le contrat sur une promesse : soutenir le fils.

Cicatrice et blessures


Si la carrière d’Emmanuel Da Costa sera interrompue rapidement par les blessures - « j’ai compris que c’était terminé après la fracture tibia-péroné. J’ai eu sur la même jambe les croisés, une pubalgie, la cheville... Là, quelque chose s’est éteint, même si j’ai longtemps voulu jouer avec les lois de la nature » -, il découvre aussi à Cannes le coaching. Au centre de formation, il note les séances passées avec Guy Lacombe. Avec Michel Troin, qui s’occupe des jeunes et deviendra ensuite l’adjoint de Philippe Montanier avant de rejoindre cet été le staff de Christian Gourcuff à Rennes, il passe les soirées Ligue des champions à « boire ses paroles » . La bascule aura lieu au FC Rouen, forcément, où il revient en tant qu’éducateur une fois sa carrière de joueur avortée. Il apprend, découvre les catégories, prend la barre des moins de 15 ans DH du club, puis des 18 ans nationaux jusqu’à une main tendue.


Celle d’Éric Garcin, sur le banc de l’équipe première, qui lui propose de devenir adjoint. « Tout s’est fait naturellement. Et, un jour, Éric Garcin se fait "sortir" du club. Cette situation, je la vis très mal. On me demande de reprendre l’équipe. Je refuse, on me l’impose, voilà à quoi tient le début de ma carrière d’entraîneur. Je n’avais pas le choix, mais j’ai appris une chose, moi le naïf : si un jour je suis amené à être adjoint, le jour où l’histoire s’arrête avec le numéro un, elle s’arrête aussi avec le numéro deux. Ça a été une expérience de vie. » Une première, car quelques mois plus tard, le FC Rouen est racheté. On promet à Emmanuel Da Costa qu’il aura sa place dans le nouveau projet et, au bout de quelques semaines, la seule réponse est le silence. De cette épisode, il en parle comme d’une « humiliation » où il sera obligé de venir au club avec des huissiers pour faire constater qu’il ne peut plus exercer son métier.

Un stage au FC Porto en octobre


Le technicien franco-portugais apprend, il découvre le système, le milieu, ne cache pas que certaines facettes du foot le dérangent, mais rebondit à Compiègne puis à Quevilly avant d’être au départ de l’entité hybride Quevilly Rouen Métropole née en 2015. « Ce mariage, c’est un sujet complexe. D’un côté, il y a Rouen, le club populaire avec un gros passé professionnel. De l’autre, Quevilly qui n’est même plus à présenter dans le monde amateur, très sain, parfaitement dirigé par Michel Mallet. Et, entre les deux, il y a les fidèles des deux clubs qui ne veulent pas trop entendre parler de Quevilly Rouen Métropole. C’est quelque chose qui se fera en douceur » , ne cache pas Emmanuel Da Costa. L’important, c’est avant tout le terrain dans cette affaire et c’est là que l’entente a progressé en version majuscule depuis deux ans. Cet été, le coach normand n’a pris que cinq jours de vacances avec sa famille. Le reste n’a été consacré qu’à la préparation de la Ligue 2 et au recrutement.

« On est un petit club qui a grandi très vite. Les structures administratives ne sont pas celles d’un club de Ligue 2. Je n’ai pas de directeur sportif, donc on a fait le mercato avec le président. » Cette montée, il l’a construite grâce à une haine de la défaite, à un jeu assez sexy et aussi grâce à un groupe qui a été percuté par son message. Lorsqu’il parlait de montée lors de l’été 2016, on le traitait de fou. Lui demandait simplement à ses joueurs de « croire en leurs rêves. J’étais optimiste. Lors de la deuxième journée, on va gagner 3-0 à Châteauroux. J’ai senti quelque chose. Et à Noël, quand on est dans les trois premiers, je me dis qu’il faut y croire. J’ai senti lors de la dernière semaine de la saison avant de valider la montée, que j’avais réussi à installer cette mentalité. J’avais promis en tant que joueur de redonner le monde pro à ce club, ça se sera finalement fait en tant que coach. » Avec un goût de dépucelage cette fois, tout en sachant que QRM va souffrir et que Da Costa devra en plus gérer un agenda bousculé par l'obtention du DEPF et un stage à l'étranger qui devrait avoir lieu au FC Porto en octobre. Peu importe quand on y est préparé.



Par Maxime Brigand Tous propos recueillis par MB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

prtcl2x89 Niveau : CFA2
hâte de voir ce qu'ils vont donner cette saison, je les ai un peu suivi l'année dernière en national, et ils proposaient un jeu plutôt pas mal avec de la vitesse sur les ailes.
Allez, un petit allez retour jusqu'au CFA, et on ne parlera plus de ce club monté par les politiques

Une ville un club FC ROUEN
Absolument d'accord l'ami ce club est une saloperie crée de toute pièce il y a qu'à voir ce logo, quel horrible montage meme dans PES je faisait mieux ! Le FC Rouen ne mourra pas !
1 réponse à ce commentaire.
MathySmith Niveau : CFA
Quand tu penses où ils étaient quand ils atteignent la finale de CdF il y a quelques années, que de chemin parcouru depuis ! Respects !
Respect surtout à la metropole de Rouen qui a réussi à tuer 2 clubs (FC ROUEN, et quevilly) pour en faire un seul. Projet qui fonctionne sportivement mais qui ne fédère pas du tout. Projet qui ne durera pas sur le long terme
1 réponse à ce commentaire.
Macron est devenu president. arretons avec les vieux schemas !! Je me suis abonné moi cette saison car on a un club en L2 a Diochon. Le FCR, c'etaient avant et bien que je l'ai aimé, cela m'empechera pas de supporter QRM !!
Libre à toi de supporter quevilly. Tu devais aussi être supporter de Bois Guillaume et Oissel lors de leurs "exploits" en coupe.
Tu t'es vraiment abonné? Alors que tu peux avoir des places gratuites un peu partout dans l'agglomération.

Pourquoi arrêter avec les vieux schémas comme tu dis? Le FCR existe toujours, et joue aussi à Diochon, son stade, pourquoi ne pas avoir continué à supporter Rouen?
1 réponse à ce commentaire.
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 13
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 38 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 12 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2
dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 21 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23