1. // Coupe du monde 2014
  2. //
  3. //

D-Day à Rio, de Copacabana à la favela Chapéu Mangueira

Reportage à Rio, à l'occasion du match inaugural Brésil-Croatie (3-1), entre manifs tuées dans l'œuf, touristes sages comme des images, et favelas en feu.

Modififié
Tout avait démarré pour le mieux. Un bus qui dévale les pentes de Santa Teresa à tombeau ouvert, dans le bruit des freinages brutaux et des changements de vitesse intempestifs, pour déverser sa surpopulation toute de jaune vêtue aux portes du métro Gloria. Quelques stations et des milliers de voyageurs supplémentaires plus loin, voici Copacabana. Changement d'ambiance : les maillots jaunes habillent désormais l'internationale des touristes venus se rassembler vers la plage la plus célèbre de Rio, là où les autorités ont installé la « fan fest » et l'écran géant censé montrer les premiers exploits de Neymar, contre la Croatie, dans le match d'ouverture de la Coupe du monde.


Il est bientôt 17h heure locale, le match va démarrer dans une ambiance de kermesse qui tient davantage de Paris-Plage que d'une compétition de football. Il y a là des Argentins, qu'on annonçait belliqueux, mais qui se font prendre en photo par des jeunes Brésiliennes ; des Français en maillot 98, qui attendent le coup d'envoi allongés dans des chaises longues sur le sable en lisant la presse de leur pays ; des Mexicains, débarqués avec leur sens inné du déguisement baroque ; des Équatoriens, des Chiliens, des Anglais ; et des Américains, Australiens, Néo-Zélandais, davantage venus passer du bon temps dans ce qu'on leur présente depuis toujours comme le « pays du football » que pour regarder un match de Coupe du monde.


Quelques filles agitent leurs fesses siglées « Brasil » sous le nez des touristes, des types passent avec des plateaux de caïpirinhas déjà prêtes à la main, un groupe d'Américaines demande combien de temps dure une mi-temps : même au Brésil, la «  fête du football » tient désormais plus de la fête que du football. Une marche anti-Mondial tente bien de durcir le ton, en passant exprès devant l'immense écran géant au moment précis où, à São Paulo, les vingt-deux joueurs donnent le coup d'envoi du Mondial. Mais en vain : les protestataires sont moins nombreux que les journalistes venus se payer un petit frisson inaugural (ils arborent fièrement l'intégrale « masque à gaz, gilet pare-balle et casque bleu  » ), et leurs cris sont couverts par le bruit des trois hélicoptères qui patrouillent entre les nuages noirs et la cime des palmiers, donnant à la scène un petit air de Saïgon 1975. Début de match : quelques frissons, puis, sitôt l'égalisation de Neymar acquise, plus rien. La foule, réunie en petits groupes d'amis, ne pousse pas les siens, ou si peu. Dean, un Australien en chapeau et débardeur, s'étonne : « Je viens de me faire engueuler par un Brésilien parce que je demandais aux gens autour de moi de se lever pour regarder les matchs. Ils préfèrent regarder assis. Quand ils regardent, parce qu'ils passent plus de temps à discuter. Je n'aurais jamais cru ça du Brésil. »


Des billets dans le soutien-gorge

Vrai. Le Brésil – ou du moins Rio de Janeiro – n'était pas descendu à Copacabana hier pour lancer son Mondial. Il était resté chez lui, dans les hauteurs qui encerclent le rivage carioca. Par exemple à Chapéu Mangueira. Surplombant Leme, à l'extrémité est de la plage de Copacabana, les habitants de cette favela s'étaient donné rendez-vous au «  Punto de encontro » pour « se faire » le match. Soit une buvette-terrasse abritée par des manguiers, au sommet d'un long escalier qui doit atteindre les 25% de pente pour grimper le flanc de la colline de Babylone. Au sommet, une vingtaine de personnes, des enfants, des mamans, des papas, des adolescents. Une communauté jaune et verte. On se met bien à la bière, au Johnny Walker et à la Churrascaria, le barbecue brésilien. Les pétards et les fusées s'envolent au-dessus de la végétation. Peut-être parce que le match ne se suffit pas à lui-même, les habitants ont organisé un concours. Dix reais pour avoir le droit de tirer un papier sur lequel ils ont inscrit le nom de tous les joueurs de la sélection. Celui qui détient le nom du premier buteur brésilien du match d'ouverture remportera le pot. Personne n'imagine qu'un Croate puisse être celui-là.

Alors que les joueurs sortent du tunnel de la Corinthians Arena, on entend les premiers « Vai Neymar  » . Assis sur les premières chaises, quelques enfants chantent mollement l'hymne national, loin de la dévotion visible sur l'écran de la télévision. Une maman de 50 ans, qui prétend s'appeler Baby, fait tourner le plateau de Churrascaria pour lequel les habitants se sont cotisés. Les pétards continuent de craquer dans le ciel. Vite éteint par le but de la Croatie. Quelques « caralho » sortent des bouches empéguées par la graisse des saucisses grillées et le whisky. Adriana, 30 ans, trois enfants, un appareil dentaire et très légèrement vêtue, prévient : « Celui qui a tiré Marcelo n'a pas le droit de gagner. » Une adolescente crie : « Moi, j'en ai rien à foutre de cette Coupe du monde. » Adriana : « Si tu continues à faire de la merde, je vais demander aux flics de t'embarquer. » Un flic de la police militaire regarde le match appuyé contre un mur. Deux de ses collègues, pistolet à la main, patrouillent pépère dans les ruelles de l'une des premières favelas de Rio pacifiées – c'était en 2009. Égalisation de Neymar, un DJ envoie un son, un « Brasil » qui semble avoir été créé pour servir de jingle à chaque but de la sélection. Adriana, qui avait tiré le nom du joueur barcelonais, monte sur les épaules de son homme, bouge les fesses et enfourne les billets du concours de pronostics dans son soutien-gorge. 1-1 à la mi-temps. Henrique n'est pas inquiet. « Ils ont été nerveux pendant dix minutes, après ils se sont détendus. En deuxième mi-temps, tout va bien se passer, l'affaire est dans le sac. »


Pendant la mi-temps, toutes les filles, les femmes, les mères se mettent à danser sur la terrasse en faisant tourner leurs fesses comme un ventilateur. Retour des équipes. Entre légère alcoolémie et confiance absolue dans leur sélection, personne ne stresse. Quand l'arbitre japonais, Yuichui Nishimura, siffle le penalty de Neymar, personne n'entrevoit l'ombre d'une décision scandaleuse. Nouvelle salve de pétards, de fusées, de churrascaria et de whisky. Une odeur de poudre flotte dans la favela. Le troisième but d'Oscar provoque l'explosion. Adriana, qui a mis une banane entière dans son verre de Johnny Walker pour « donner du goût  » , s'étonne : «  Ah bon, il y a 3-1 ? » Son analyse du match ? «  Croatia, caralho ! » Que la fête continue. Par David Robert avec FA, JB et SR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Les supporters brésiliens sont donc des 'tix.
ils ont pas regardé le match au bar do david a chapeu mangueira?
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 1 heure Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 8 il y a 3 heures Les ultras allemands répondent à la DFB 11 il y a 5 heures Trezeguet bouscule Beşiktaş 20
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25 Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 9
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
À lire ensuite
On l'appelle El Piojo