1. // Coupe du monde 2014
  2. //
  3. //

D-Day à Rio, de Copacabana à la favela Chapéu Mangueira

Reportage à Rio, à l'occasion du match inaugural Brésil-Croatie (3-1), entre manifs tuées dans l'œuf, touristes sages comme des images, et favelas en feu.

Modififié
Tout avait démarré pour le mieux. Un bus qui dévale les pentes de Santa Teresa à tombeau ouvert, dans le bruit des freinages brutaux et des changements de vitesse intempestifs, pour déverser sa surpopulation toute de jaune vêtue aux portes du métro Gloria. Quelques stations et des milliers de voyageurs supplémentaires plus loin, voici Copacabana. Changement d'ambiance : les maillots jaunes habillent désormais l'internationale des touristes venus se rassembler vers la plage la plus célèbre de Rio, là où les autorités ont installé la « fan fest » et l'écran géant censé montrer les premiers exploits de Neymar, contre la Croatie, dans le match d'ouverture de la Coupe du monde.


Il est bientôt 17h heure locale, le match va démarrer dans une ambiance de kermesse qui tient davantage de Paris-Plage que d'une compétition de football. Il y a là des Argentins, qu'on annonçait belliqueux, mais qui se font prendre en photo par des jeunes Brésiliennes ; des Français en maillot 98, qui attendent le coup d'envoi allongés dans des chaises longues sur le sable en lisant la presse de leur pays ; des Mexicains, débarqués avec leur sens inné du déguisement baroque ; des Équatoriens, des Chiliens, des Anglais ; et des Américains, Australiens, Néo-Zélandais, davantage venus passer du bon temps dans ce qu'on leur présente depuis toujours comme le « pays du football » que pour regarder un match de Coupe du monde.


Quelques filles agitent leurs fesses siglées « Brasil » sous le nez des touristes, des types passent avec des plateaux de caïpirinhas déjà prêtes à la main, un groupe d'Américaines demande combien de temps dure une mi-temps : même au Brésil, la «  fête du football » tient désormais plus de la fête que du football. Une marche anti-Mondial tente bien de durcir le ton, en passant exprès devant l'immense écran géant au moment précis où, à São Paulo, les vingt-deux joueurs donnent le coup d'envoi du Mondial. Mais en vain : les protestataires sont moins nombreux que les journalistes venus se payer un petit frisson inaugural (ils arborent fièrement l'intégrale « masque à gaz, gilet pare-balle et casque bleu  » ), et leurs cris sont couverts par le bruit des trois hélicoptères qui patrouillent entre les nuages noirs et la cime des palmiers, donnant à la scène un petit air de Saïgon 1975. Début de match : quelques frissons, puis, sitôt l'égalisation de Neymar acquise, plus rien. La foule, réunie en petits groupes d'amis, ne pousse pas les siens, ou si peu. Dean, un Australien en chapeau et débardeur, s'étonne : « Je viens de me faire engueuler par un Brésilien parce que je demandais aux gens autour de moi de se lever pour regarder les matchs. Ils préfèrent regarder assis. Quand ils regardent, parce qu'ils passent plus de temps à discuter. Je n'aurais jamais cru ça du Brésil. »


Des billets dans le soutien-gorge

Vrai. Le Brésil – ou du moins Rio de Janeiro – n'était pas descendu à Copacabana hier pour lancer son Mondial. Il était resté chez lui, dans les hauteurs qui encerclent le rivage carioca. Par exemple à Chapéu Mangueira. Surplombant Leme, à l'extrémité est de la plage de Copacabana, les habitants de cette favela s'étaient donné rendez-vous au «  Punto de encontro » pour « se faire » le match. Soit une buvette-terrasse abritée par des manguiers, au sommet d'un long escalier qui doit atteindre les 25% de pente pour grimper le flanc de la colline de Babylone. Au sommet, une vingtaine de personnes, des enfants, des mamans, des papas, des adolescents. Une communauté jaune et verte. On se met bien à la bière, au Johnny Walker et à la Churrascaria, le barbecue brésilien. Les pétards et les fusées s'envolent au-dessus de la végétation. Peut-être parce que le match ne se suffit pas à lui-même, les habitants ont organisé un concours. Dix reais pour avoir le droit de tirer un papier sur lequel ils ont inscrit le nom de tous les joueurs de la sélection. Celui qui détient le nom du premier buteur brésilien du match d'ouverture remportera le pot. Personne n'imagine qu'un Croate puisse être celui-là.

Alors que les joueurs sortent du tunnel de la Corinthians Arena, on entend les premiers « Vai Neymar  » . Assis sur les premières chaises, quelques enfants chantent mollement l'hymne national, loin de la dévotion visible sur l'écran de la télévision. Une maman de 50 ans, qui prétend s'appeler Baby, fait tourner le plateau de Churrascaria pour lequel les habitants se sont cotisés. Les pétards continuent de craquer dans le ciel. Vite éteint par le but de la Croatie. Quelques « caralho » sortent des bouches empéguées par la graisse des saucisses grillées et le whisky. Adriana, 30 ans, trois enfants, un appareil dentaire et très légèrement vêtue, prévient : « Celui qui a tiré Marcelo n'a pas le droit de gagner. » Une adolescente crie : « Moi, j'en ai rien à foutre de cette Coupe du monde. » Adriana : « Si tu continues à faire de la merde, je vais demander aux flics de t'embarquer. » Un flic de la police militaire regarde le match appuyé contre un mur. Deux de ses collègues, pistolet à la main, patrouillent pépère dans les ruelles de l'une des premières favelas de Rio pacifiées – c'était en 2009. Égalisation de Neymar, un DJ envoie un son, un « Brasil » qui semble avoir été créé pour servir de jingle à chaque but de la sélection. Adriana, qui avait tiré le nom du joueur barcelonais, monte sur les épaules de son homme, bouge les fesses et enfourne les billets du concours de pronostics dans son soutien-gorge. 1-1 à la mi-temps. Henrique n'est pas inquiet. « Ils ont été nerveux pendant dix minutes, après ils se sont détendus. En deuxième mi-temps, tout va bien se passer, l'affaire est dans le sac. »


Pendant la mi-temps, toutes les filles, les femmes, les mères se mettent à danser sur la terrasse en faisant tourner leurs fesses comme un ventilateur. Retour des équipes. Entre légère alcoolémie et confiance absolue dans leur sélection, personne ne stresse. Quand l'arbitre japonais, Yuichui Nishimura, siffle le penalty de Neymar, personne n'entrevoit l'ombre d'une décision scandaleuse. Nouvelle salve de pétards, de fusées, de churrascaria et de whisky. Une odeur de poudre flotte dans la favela. Le troisième but d'Oscar provoque l'explosion. Adriana, qui a mis une banane entière dans son verre de Johnny Walker pour « donner du goût  » , s'étonne : «  Ah bon, il y a 3-1 ? » Son analyse du match ? «  Croatia, caralho ! » Que la fête continue. Par David Robert avec FA, JB et SR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Les supporters brésiliens sont donc des 'tix.
ils ont pas regardé le match au bar do david a chapeu mangueira?
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 30 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 29 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 7 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 10
samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 10 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13
À lire ensuite
On l'appelle El Piojo