En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 20 ans de la mort de Zoltán Czibor

Czibor cadre

Rival de Puskás dans L’Équipe d’Or hongroise des années 1950, le numéro onze fantasque du Honvéd, un temps espion médiocre du KGB magyar et tenancier de bar, aimait défier l’autorité et rendre chèvre les latéraux adverses effacés en un sprint digne d’un Michael Johnson. Toujours côté gauche.

Modififié
L’affaire semblait pliée dès la huitième minute grâce à sa filouterie. En ce 4 juillet 1954, Zoltán Czibor profite d’une mésentente dans la défense teutonne, subtilise le ballon glissant des mains du portier Toni Turek après une passe en retrait loupée de Kohlmeyer et permet à la Hongrie de mener 2-0 face à la RFA qu’elle avait écrasé 8-3 en poules. La suite du miracle de Berne est connue : égalisation allemande inespérée, puis but victorieux de Rahn privant les Magiques Magyars du Mondial qui leur était promis. Puskás, Hidegkuti, Kocsis, Bozsik, Czibor et coach Sebes regagnent Budapest bredouille, inconsolables.

Dans le Onze d’or, Czibor le natif de Kaposvár était la Flèche, le Fou, le feu follet dégoûtant les latéraux sur son aile gauche chérie, histoire de lancer le Major Puskás à l’assaut des filets ou de cibler le crâne doré de Kocsis. Un concentré d’énergie également dix-sept fois buteur en 43 capes dont une frappe millimétrée trompant Roque Máspoli contre l’Uruguay lors de la demi-finale précédant la douche froide. Son gabarit à la Messi (1,69m) l’a emmené jusqu'au Barça avec Kocsis et Kubala, des mecs ayant fui comme lui les chars de Moscou matant l’insurrection antisoviétique magyare de 1956.


« Après le Mondial 54, L’Équipe a composé un onze type réunissant six Hongrois dont Czibor sur l’aile gauche. Il était l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur profil de l’époque à ce poste-là selon l’ensemble des observateurs avisés. Si on devait le comparer à des joueurs aujourd’hui en activité, on pourrait dire qu’il incarnait le Bale, le Hazard, le Robben d’antan ou n’importe quel autre ailier offensif de classe internationale auquel vous songez » , précise un portrait de Player.hu consacré à l’ancien conducteur de locomotive révélé chez les cheminots du Komáromi MÁV au sortir de la Seconde Guerre mondiale.

Agent Péter Sztonajovits


Propulsé à 19 balais seulement au Ferencváros en 1948, il enrichit le quatuor offensif Budai-Kocsis-Deák-Mészáros et inscrit quinze pions sur les 140 des Vert et Blanc sacrés champions haut la main. S’ensuit un baptême du feu remarqué sous le maillot magyar le 8 mai 1949 contre le rival autrichien étrillé 6-1 dans le vieux Megyeri Úti Stadion d’Újpest, puis la première des nombreuses insubordinations du Rebelle. Signant chez les aciéristes du Csepeli Vasas en 1951, il évite la conscription et les foudres du régime Rákosi n’osant pas sanctionner un type choisissant une équipe de travailleurs.

Rattrapé par la patrouille en 1953, Czibor sollicite l’aide de la police politique (ÁVH) et se retrouve chez les fileurs du MTK où il fait tapisserie jusqu’à ce que l’un des pontes de l’autorité apprenne l’affaire. Mihály Farkas le transfère illico au Honvéd où le déjà médaillé d’or d’Helsinki et pilier du Onze d’or gagne une coupe Internationale avec les A (1953), participe à l’humiliation des Three Lions à Wembley, roule deux fois sur la D1 magyare (54, 55) et surtout, devient agent secret de la République populaire. Mission principale de Péter Sztonajovits ? Surveiller de près Puskás, accusé de rouler pour les Yankees.


« Czibor n’appréciait guère Puskás et c’est sans doute pourquoi les autorités lui ont confié cette tâche. Le régime le tenait sous sa coupe vu ses multiples commentaires très critiques sur le système Rákosi. Malgré ce chantage à peine voilé, Czibor n’a livré aucune information compromettante sur son capitaine. Et fin octobre 1956, quand Budapest se souleva contre les soviétiques, il fut l’unique membre de L’Équipe d’Or à patrouiller arme à la main du côté des insurgés. Naturellement, il n’est pas rentré en Hongrie après la tournée sud-américaine du Honvéd » , racontait en 2015 le quotidien Napi Gazdaság.

« Jambes de chiffon »


Réfugié à Vienne, Czibor signe à la Roma par l’intermédiaire de György Sárosi, ancien finisseur magyar d’après-guerre de Bari (1948-1950), de la Juve (1951-1953) et du Genoa (1953-1955). Mais la Louve déchire le contrat sur ordre de la fédé hongroise et de la FIFA interdisant les signatures à l’étranger des joueurs du Honvéd hors la loi. Kubala vint alors à sa rescousse, paya ses dettes et lui permit de devenir catalan. Un exil culé à quatre millions de pesetas (100 000 dollars) auréolé d’une Liga 1959, de deux Coupes des villes de foire (1958 et 60) et d’une intense finale malheureuse de C1 (1961) contre le Benfica de Béla Guttmann qu’il illumine d’une somptueuse demi-volée aux 20 mètres, l’un de ses chefs-d’œuvre.

La réussite du Rebelle irritait les caciques communistes magyars et le commentateur-star de l’époque. « György Szepesi écrivait en 1957 que le sport hongrois se renouvelle enfin, car les prime donne à la Czibor avaient quitté le pays. Quatre ans plus tard, ni le nom de Kocsis ni le sien ne figuraient dans l’article du Nemzeti Sport traitant de la finale contre Benfica. Czibor détestait la police secrète et fut un barbouze inutile en dépit des pressions subies. Il voulait enchaîner les victoires avec la sélection pour que ses compatriotes oublient la torpeur et a perdu les deux matchs les plus importants de sa carrière 3-2 à Berne. Bohême, barjot et génie : Czibor était une étoile magyare » , détaille le site PestiSrácok.hu.

Poussé vers l’Espanyol au bout de trois saisons, le Magyar aux cannes fatiguées pigea ensuite mollement au FC Bâle, à l’Austria Vienne et à Toronto, vidé de sa précieuse vivacité qui le caractérisait. Il n’eut pas de belle rencontre d’adieu comme Puskás et Kocsis, se fâcha avec sa femme et ses deux enfants après un divorce compliqué et dut vendre son bistrot barcelonais baptisé « Le Danube Bleu » . Rentré en Hongrie après la chute du « communisme du goulash » , il reprit en main son club formateur de Komárom jusqu’à ce qu’un cancer l’emporte le 1er septembre 1997. Vingt ans après sa mort, les gamins imitent les sprints rageurs de « Jambes de Chiffon » sur la pelouse du complexe sportif Czibor.

Par Joël Le Pavous
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:25 OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement !
Hier à 18:04 Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 2 Hier à 17:31 Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 52 Hier à 17:05 Énervé, il fait mine de se masturber 20
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 15:27 Čeferin espère plus de soutien politique 13 Hier à 14:55 L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 14 Hier à 14:35 Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 Hier à 14:19 La douceur de Slimani 7 Hier à 13:19 Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 Hier à 12:06 Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6
mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 33 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 38 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41