1. // Les restes du monde

Cuisines d'ailleurs

En Afrique et en Asie, les championnats locaux et les compétitions continentales se terminent ou battent leur plein. Etat des lieux.

Modififié
0 0



Maroc – Botola

La fin du championnat s'est disputée il y a déjà plus d'un mois, avec la victoire finale du RAJA Casablanca. C'est le dixième titre de l'histoire des Aigles Verts, qui s'était fait doubler par le WAC en fin de saison dernière. Les rivaux terminent cette fois-ci à la troisième place, à neuf points du vainqueur. Intercalé, le Maghreb Fès est à sept points.

Algérie – D1 Nedjma

L'ASO Chlef a officiellement assuré sa première place finale samedi en dominant largement l'USM Annaba (4-0) dans son modeste stade Mohamed Boumezrag. Vice-champion en 2008, l'Association sportive olympique de Chlef n'avait encore jamais été sacrée. Le trophée a été remis à Samir Zaoui, capitaine d'une équipe qui s'est brillamment imposée tout au long de la saison, malgré un budget modeste et un effectif restreint. Meilleure défense et meilleure attaque, les hommes de Meziane Ighil peuvent remercier leur buteur El Arbi Hillel Soudani, meilleur buteur du championnat avec 17 buts, seul international de l'équipe et qui est actuellement testé par Le Mans. Derrière, la bataille fait rage pour les places d'honneur, alors qu'il ne reste plus que deux journées à disputer. Le CR Belouizdad, l'ES Sétif, la JSM Bejaïa et l'USM El Harrach sont les équipes les mieux placées pour décrocher la deuxième place, qualificative pour la C1. En Coupe nationale, c'est la JS Kabylie qui s'est imposée. Auteurs par ailleurs d'une saison décevante, les Canaris viennent de nommer l'ex-Auxerrois Moussa Saïb entraîneur.

Tunisie – CLP 1

A trois journées de la fin (épilogue le 10 juillet), c'est toujours le suspense en tête avec deux clubs à la bagarre : l'Espérance de Tunis et l'Etoile du Sahel. Les Sang et Or de la capitale et la Brigade Rouge de Sousse mènent un rythme effréné. Avec respectivement 55 et 53 points, ils devancent largement leur plus proche poursuivant, le CS Sfaxien (39). Plus largué encore, le Club Africain n'est que cinquième, à 25 points des leaders. Tandis que l'Espérance mise sur la meilleure défense du pays, l'Etoile du Sahel peut compter sur les deux meilleurs buteurs du championnat, Ahmed Akaïchi et le Brésilien Danilo Bueno.

Egypte – Premier League

Comme en Tunisie, le championnat a pris du retard du fait des révolutions du printemps et toujours comme chez le voisin, le titre se dispute à deux, entre les rivaux historiques Al Ahly et Zamalek. A trois journées de la fin (épilogue le 11 juillet), le premier nommé devance le second de cinq points (et une différence de buts quasi identique). Mercredi soir s'est déroulé le choc entre les deux, terminé par le score de 2-2. Un 36e titre semble donc en vue pour les Diables Rouges, qui réalisent un parcours quasi parfait depuis la reprise en avril, après un début de saison plus compliqué. Le troisième larron du Big 3 égyptien, Ismaily, complète le podium.

Afrique – Ligue des champions de la CAF

Après le déroulement des tours préliminaires, la phase de poule va débuter mi-juillet. Dans le groupe A, on retrouve le RAJA Casablanca, champion marocain, Coton Sport, qui domine largement le championnat camerounais, les Soudanais d'Al Hilal et les Nigériens d'Enyimba, vainqueurs de la compétition en 2003 et 2004. Dans le groupe B figurent le serial titré égyptien Al Ahly, le MC Alger, l'Espérance de Tunis ainsi que le WAC Casablanca. Les Marocains ont bénéficié de la disqualification du TP Mazembe, double tenant du titre, sanctionné pour avoir aligné un joueur non qualifié.

Chine – Super League

Après un peu plus du tiers du championnat disputé, c'est pour l'instant un club promu qui mène : Guanghzou Evergrande, zéro titre dans la musette jusqu'à présent, domine de cinq unités Beijing Guoan (champion 2009) et Shanghai Shenhua. Le champion en titre, Shandong Luneng, est pour l'instant classé sixième. C'est toujours aussi dur pour Philippe Troussier ; son équipe du Shenzhen Ruby reste engluée en bas de classement malgré une victoire – la deuxième de la saison – décrochée dimanche à domicile.

Corée du Sud – K-League

A mi-parcours, Jeonbuk Motors mène les débats. Le club appartenant au groupe Hyundai, vainqueur en 2009, devance de quatre points Pohang Steelers puis de neuf Jeju United. Champion en titre, le FC Séoul se positionne pour l'instant à une décevante neuvième place. Plus mal encore, Seongnam Chunma, club le plus titré du pays et vainqueur de la C1 asiatique 2010, ne figure qu'à une piètre 14e place (sur 16).

Japon – J-League

La J-League, qui a pris pas mal de retard cette saison à cause de vous-savez-quoi, est dominée par Kashiwa Reysol (28 points), qui devance Yokohama Marinos (24), Kawasaki Frontale (24) et Sendai Vegalta (24). Un groupe de tête assez surprenant, où n'apparaissent pas quelques grosses pointures habituelles du championnat, parmi lesquelles le Gamba Osaka, 5e, qui vient de prêter son grand espoir Takashi Usami au Bayern, ni le détenteur du trophée Nagoya Grampus, 7e. C'est pire encore pour Kashima Antlers, seulement 12e, et pour Urawa Red, 14e, qui n'a décroché que deux pauvres victoires en 13 journées disputées.

Asie - AFC Champions League

Les huitièmes de finale ont été disputés fin mai, avec pour grands gagnants les représentants sud-coréens, qui réalisent le carton plein : trois victoires sur trois confrontations (Jeonbuk, Suwon, FC Séoul). A l'inverse, les clubs japonais chutent, avec une seule qualification pour le Cerezo Osaka (face au Gamba). Même déception pour les Saoudiens, avec un seul rescapé, Al-Ittihad. Tandis que Chinois et Ouzbeks perdent leur seul club encore en compétition, les Iraniens Zob Ahan et Sepahan poursuivent leur route, de même que les Qataris d'Al-Sadd (Nadir Belhadj et Kader Keita). Les quarts de finale se déroulent en septembre, la finale en novembre.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L'OM crie Alou
0 0