Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Arsenal-Crystal Palace (1-1)

Crystal Palace muselle Arsenal

Mal inspiré, Arsenal paye ses lacunes et concède le match nul face à une équipe de Crystal Palace pourtant désarmée (1-1). Les Gunners restent au pied du podium.

Modififié

Arsenal 1-1 Crystal Palace

Buts : Sánchez (45e+1) pour Arsenal // Bolasie (82e) pour Crystal Palace

Mathématiquement, l’espoir demeure toujours. Arsenal peut encore être sacré champion d’Angleterre au terme de cet exercice. Mais il faudrait une chute aussi inespérée que spectaculaire des deux principaux prétendants que sont Leicester et Tottenham ou un incroyable concours de circonstances. Cela n’arrivera pas. D'ailleurs, les Gunners ne se sont pas donnés les moyens de nourrir ce rêve improbable après leur nul concédé contre Crystal Palace (1-1). Devant un public mutique et tout aussi frustré que les acteurs sur le terrain, Laurent Koscielny et ses partenaires ont livré une prestation sans relief et ont fini par payer leur manque d’audace. Avec ce résultat décevant, Arsenal n’est toujours pas parvenu à remporter son premier derby londonien à domicile. Surtout, les Canonniers laissent City sur le podium grâce à une meilleure différence de buts et ne devancent United que de quatre longueurs.

Sánchez sort l’Emirates de son silence


Malgré les succès respectifs des deux Manchester obtenus la veille et son nul aux allures de tragédie concédé contre West Ham le week-end dernier (3-3), Arsène Wenger couche un onze de départ identique. À l’exception de Petr Čech, de retour dans les bois après avoir été suppléé durant quatre matchs par Ospina. Alan Pardew, lui, doit composer avec l’absence de Gayle et titularise Wickham à la pointe de l’attaque, tandis que Zaha cède sa place au profit du barbu Ledley. Dès l’entame, les débats apparaissent limpides : les Gunners tiennent le cuir, alors que les visiteurs opèrent délibérément en contre-attaque. Très en jambes, Elneny, Iwobi et Özil se distinguent en combinant à plusieurs reprises aux abords de la surface adverse. En vain, les Eagles subissent sans se dévoiler. Avec un bloc compact et discipliné, dessiné en deux lignes de quatre, ils ne laissent que peu d’opportunités à Arsenal de créer un déséquilibre. Les compères de Cabaye parviennent même à se signaler offensivement. Mais ni Dann de la tête (17e), ni Bolasie d’un tir sans conviction (28e) ou encore Wickham (45e) ne mettent vraiment Čech en danger. Le plan de Pardew fonctionne sans accroc. Jusqu’à une erreur juste avant la pause. Après avoir récupéré le ballon non loin de la surface de Crystal Palace, Welbeck adresse une louche subtile pour Sánchez qui devance Hennessey et ouvre le score de la tête (45e+1). Tout ce qu’il fallait pour sortir de sa torpeur un Emirates Stadium à l’ambiance jusqu’ici très feutrée.

L’éclair de Bolasie


Rentré aux vestiaires sur un coup de massue malvenu, Alan Pardew abandonne son 4-2-3-1 initial pour un 4-3-3 avec Jedinak remplacé par Bakary Sako. Ce qui ne change pas fondamentalement la teneur des débats. Arsenal a toujours l’ascendant et propose ce qu’il sait faire de mieux. Redoublements de passes, combinaisons dans les petits espaces et apport des latéraux... mais sans se montrer incisif dans les derniers mètres. À l’image d’Iwobi, auteur d’une tête trop décroisée (51e), ou de Welbeck (53e, 65e), pas récompensé de ses efforts. Özil et Sánchez ont les idées dans leurs pieds, mais cela ne se matérialise nullement sur le terrain. Alors Palace se plaît à croire qu’il y a peut-être quelque chose à aller chercher au bout. Sur un corner de Cabaye, Sako claque une tête qui oblige Čech à s’employer (76e). Un premier avertissement non entendu par les Gunners qui vont céder quelques minutes tard. Sollicité par Adebayor côté gauche, Bolasie contourne Coquelin avant de décrocher un tir à ras de terre près du montant droit du gardien tchèque, surpris et battu (82e). Après cette égalisation qui sonne comme un nouveau désaveu d’une fin d’exercice mal négociée, Arsenal multiplie les offensives. Mais ce dimanche, le cœur n’y est pas. Comme depuis de trop nombreuses semaines...


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Romain Duchâteau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
    Partenaires
    Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5