Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Billet d'humeur

Cruyff honoré par l’UEFA : merci Platoche ?

Ce dimanche, à l’Amsterdam ArenA, Johan Cruyff recevra le trophée individuel UEFA récompensant les grands joueurs pour l’ensemble de leur œuvre. C’est Michel Platini qui lui remettra son prix, soit une passe décisive du 10 au 14…

Modififié
Deux aristos à Amsterdam…

Il y a un an, on avait interviewé Michel Platini à Nyon (Suisse). Son admiration proverbiale pour Cruyff ne se démentait toujours pas. Petit retour dialogué au sujet du Grand Johan… France Football lui avait demandé en 1999 ses cinq plus grands joueurs de l’histoire et Michel avait mis Pelé en premier, Cruyff en deuxième et il s’était arrêté là : « Oui, j’avais mis ce que je pensais être l’Histoire, et ce que je pensais être mon idole, ma passion. Ces deux-là. » Sauf que Cruyff avait mis Michel en deuxième, après Beckenbauer en premier… Réponse amusée de Platoche : « Le traître ! C’est un traître, je vais le lui dire ! (Rire) Je l’adore, on est très potes. Je le lui dis toujours : "T’étais mon idole, tu resteras mon idole toute ma vie, qu’est-ce que tu veux !"… C’était l’idole de mes 15 ans. Avant, il n’y avait pas de matchs de l’Ajax à la télévision française. Alors je voyais tous les matchs sur Télé Luxembourg. Et j’avais trouvé un joueur formidable dans une équipe exceptionnelle, qui avait gagné trois fois la Coupe d'Europe. » Donc, voilà : dimanche à l’ArenA, les deux compères se retrouveront à nouveau pour une rencontre au sommet dans l’antre ajacide déjà paré d’oriflammes à l’effigie du célèbre Numéro 14. Johan jouera à dom…

La légitimité de cette distinction de l’UEFA ne souffre aucune contestation. Johan Cruyff, légende du ballon rond, rejoindra dans cette anthologie honorifique d’autres lauréats précédents comme Alfredo Di Stéfano (2007), Bobby Charlton (2008), Eusébio (2009), Raymond Kopa (2010) ou Franz Beckenbauer (2012). Il est toujours sympathique de voir la cohorte des grands anciens des années 70 et 80 récompensée. Avec Pelé et Maradona, Di Stéfano, Beckenbauer, Cruyff et Platini (voire aussi Eusébio ou Charlton) forment une caste à part qui ne perd jamais l’occasion de rappeler à la planète foot qu’elle n’était pas moins talentueuse que les stars d’aujourd’hui. Cette reconnaissance revendiquée et assumée à chaque célébration de l’un d’entre eux doit beaucoup au fait que les grands anciens cités plus haut n’ont pas connu la médiatisation gigantesque des Ronaldo, Zidane, Messi, CR7, Zlatan, etc. Et surtout, ces grandes stars du passé n’ont jamais gagné les sommes considérables des cracks contemporains, provoquant souvent chez eux une rancœur jalouse à peine voilée… Voilà pourquoi la nouvelle distinction de Cruyff par Platini à Amsterdam s’inscrira comme une célébration élitiste habituelle de cette caste du foot qui exhibera à nouveau ses anciens quartiers de noblesse.

Liaisons dangereuses ?


Si la remise de ce Prix UEFA à Cruyff s’inscrit dans une logique commémorative justifiée, elle survient également six mois après une autre initiative de l’UEFA en faveur de Johan 1er : en août dernier, la Fondation Johan Cruyff avait reçu une donation d’un million d’euros de la part de l’UEFA. Et qui donc avait tendu le chèque énorme (façon tournois de tennis) à Johan ? Son pote Platoche ! Une somme considérable… Là non plus n’y avait rien de scandaleux dans ce don : chaque année, l’UEFA verse pareille somme pour une association caritative dédiée au foot. Et il se trouve que la Fondation Johan Cruyff œuvre réellement dans ce sens. C’est en 1997 que Johan avait créé sa Fondation mondiale qui soutient des programmes omnisports à dominante foot en faveur de la jeunesse défavorisée et aussi pour les enfants handicapés. En souvenir de ses années américaines où Cruyff avait initié au soccer un jeune enfant trisomique… Cruyff s’était pris d’affection pour le fils de ses voisins délaissé par les autres gosses du quartier. Après l’avoir patiemment éduqué à ce sport, le garçon handicapé mental avait pu ensuite se faire accepter dans les jeux des mômes de sa rue… Depuis 1997, Johan Cruyff a énormément œuvré, principalement aux Pays-Bas, payant de sa personne en s’y déplaçant. Pour faire court, les programmes socio-éducatifs et sportifs mis en place se concrétisent notamment par la construction des fameux « Cruyff Courts » , sortes de mini terrains omnisports. Souvent dédiés au foot, il existe 176 Cruyff Courts en Europe, dont 151 aux Pays-Bas, souvent dans des quartiers « défavorisés » . Johan Cruyff se déplace aussi souvent dans d’autres continents pour promouvoir d’autres actions caritatives sportives en faveur des jeunes.

Outre leur copinage bien connu, Michel et Johan partagent aussi la même vision salvatrice du « football de rue » qui a fait d’eux des grands champions mais qui tend à disparaître. D’où les Cruyff Courts, sorte de « street football » (à l’égal du Street Basket) que Michel Platini promeut sans relâche au sein de l’UEFA mais aussi à la FIFA, comme il nous l’avait confié lors de notre interview avec lui. Michel et Johan œuvrent donc pour le foot de rue d’hier et de demain. Reste que… Les instances du foot demeurent éminemment politiques. Lors de la remise du chèque d’un million d’euros à la Fondation Cruyff, certaines rumeurs colportaient que pareille donation s’inscrivait dans la volonté de Platini de faire de son idole un futur conseiller dans la nouvelle Commission de l’UEFA… Allié honorifique de poids, Johan Cruyff pourrait être un atout pour les développements futurs de la carrière de Michel (sera-t-il ou non candidat à la présidence de la Fifa ?) Dans le monde sans pitié du « foot d’en haut » , cette proximité « active » de Platini envers Cruyff (dont la stature footballistique et l’implication caritative indéniable font pourtant autorité), pourrait être exploitée pas les adversaires de Platoche. Surtout si Johan rejoignait très prochainement Michel à l’UEFA.

Par Chériff Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 63 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 43
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi
Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5