Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options

Cruyff bat cancer !

Attendre et espérer. La nouvelle est officiellement tombée jeudi matin : Johan est atteint d'un cancer aux poumons. Un nouveau match commence pour lui. Et il va falloir du « totaal courage » pour le mener. Attendre et espérer…

Modififié
On était fin septembre 1980 quand la terrible nouvelle est tombée. Bob Marley annulait sa triomphante tournée US à cause d'un cancer. Stupéfaction. Bob n'avait que 31 ans et trois mois plus tôt au Bourget, il avait encore donné un concert incandescent avec ses Wailers. Et puis les mauvaises nouvelles se sont précipitées : cancer généralisé, hospitalisation, plus que quelques semaines à vivre... Le clip du poignant Redemption song avec un Bob fatigué et amaigri tourne plus souvent à la télé. Il faut se rendre à l'évidence... Mais pourquoi lui : si beau, si grand, si jeune ?

Get up, stand up !


À toutes ces questions funestes, Bob répondra par une leçon de vie héroïque en luttant avec un courage impressionnant contre la mort. Le rasta jouera les prolongations pendant sept mois dans un combat final qu'il savait ne pas pouvoir gagner. Il fit de son agonie un épisode exemplaire pour les vivants, comme le reste de sa vie fut un modèle de dignité intransigeante face aux épreuves de l'existence. Depuis jeudi dernier, Johan Cruyff a lui aussi entamé un dur combat contre le « kanker » (cancer en néerlandais, ndlr). Un autre rasta aux dreadlocks d'autrefois, Ruud Gullit, lui a immédiatement apporté son soutien : « Johan, je te connais comme un combattant et, après autant de batailles gagnées, je sais que tu gagneras celle-ci aussi. » D'autres messages de soutien ont afflué depuis et ils expriment tous l'inquiétude sincère et surprise pour une des figures les plus prestigieuses de la grande famille du football. Frank et Ronald de Boer, ainsi que Dennis Bergkamp lui ont témoigné leur solidarité jeudi soir en marge du match de l'Ajax en Ligue Europa. Hier, dimanche, avant d'affronter Eibar, les joueurs du Barça avaient revêtu un maillot orange flashy floqué de ces mots « Anims Johan » ( « Courage Johan » ) en honneur au maître spirituel du grand Barça. En Catalogne, la couleur orange symbolise bien sûr le maillot des Pays-Bas, mais aussi celui de la Dream Team de Johan vainqueur de cette C1 1992, la première du club. Ajax, Hollande, Barça : la même trace glorieuse que tous les hits de Bob, dingue de foot notoire. Le présent s'est assombri d'un coup depuis quelques jours. Pareille tristesse avait accompagné la sale nouvelle du cancer de Bob en 1980. Le sentiment angoissé et général pour un gars génial, bon et qui nous était devenu proche. Bien sûr, Johan est plus âgé et on connaissait ses antécédents médicaux. Mais on l'avait rencontré pour So Foot en juin dernier à Barcelone lors de la journée annuelle de sa Fondation et c'est son incroyable vitalité qui nous avait bluffés. Comme tous avaient été bluffés par sa participation active à tous les mini ateliers sportifs avec les mômes quatre heures durant et en plein cagnard. Les apparences extérieures étaient sans doute trompeuses. Peut-être que Johan savait déjà…

On n'est pas médecin, donc il est difficile de poser un diagnostic certain. Mais évoquer le cancer du poumon de Johan renvoie inévitablement à son ancienne addiction légendaire au tabac. Une fois de plus, on ne peut jurer de rien : il avait arrêté de fumer il y a 25 ans, en février 1991, suite à une attaque cardiaque dont il avait miraculeusement réchappé à 43 ans. Au prix d'une opération à cœur ouvert et un triple pontage coronarien. On parlait là de problème cardiaque, une pathologie quasi héréditaire vu que son père et son oncle paternel avaient été terrassés par une crise cardiaque au même âge de 43 ans. Mais le passé de fumeur invétéré avait bien sûr entamé la santé du coach du Barça soumis cette saison 1990-1991 à un stress intense et à une tabagie affolante (trois paquets de clopes par jour, au minimum). Il faut rappeler qu'à son époque de joueur, des années 60 jusqu'aux années 80, la plupart des footballeurs fumaient ( « presque tous » , nous confiait Daniel Hechter hier soir à France Inter). Sauf que Johan portait l'excès à la démesure : il fumait avant, pendant et après les matchs. À la mi-temps, voire carrément sous la douche. Bob tirait sans cesse sur des spliffs maousses lors d'interminables parties de foot avec ses Wailers…

Gainsbarre du foot…


Débutée précocement à l'adolescence à l'Ajax, son addiction tabagique (Camel sans filtre, ou filtre arraché) a paradoxalement fait partie de sa légende, au même titre que ses Pumas, ses chaînes en or, ses Ray Ban, son numéro 14 ou ses deux bandes au maillot oranje pour emmerder Adidas et la fédé hollandaise. On l'ignore en France, mais aux Pays-Bas, Johan fit même de la publicité pour une marque de cigarettes, les Roxy Dual (voir illustration). En 1991, pour le ministère de la Santé de Catalogne, il avait tourné ce clip incroyable où il jonglait avec un paquet de Marlboro, accompagné de sa voix off : « J'avais deux passions : le football et le tabac. L'un m'a tout donné, l'autre a failli tout me reprendre. » Puis Johan explosait le paquet de clopes d'une volée du gauche très classieuse avant de se figer dans un sourire confiant et rédempteur. Après son opération, Johan avait surpris son monde en manifestant sa volonté de reprendre le boulot immédiatement sur le banc de touche ! Mais les médecins durent convaincre El Flaco de prendre d'abord un peu de repos. Ce qu'il fit à contre-cœur (sans mauvais jeu de mot) avant de pouvoir « replonger » début avril avec ses Blaugrana contre la Juve en demies de Ligue des champions. Johan avait troqué depuis les Camel pour les sucettes Chupa Chups… Voilà qui nous donnent donc pour le présent une preuve impressionnante (comme en juin dernier) de l'appétit de vie tenace qui anime « Cruyffie » . Durant ses années de joueur, personne n'était arrivé à comprendre le mystère d'un type aussi fulgurant dans sa vitesse et aussi endurant, au point d'avoir eu une carrière de 20 ans (1964-1984, il raccrocha à 37 ans) tout en fumant comme un pompier. La presse allemande et néerlandaise l'avait même baptisé de Wasem ( « la vapeur » , allusion aux volutes de clopes qui émaillaient certains de ses entretiens avec les médias). Peut-être que Johan a finalement été rattrapé par ses excès de jeunesse. À 68 ans…


Un automne noir s'est abattu sur le football néerlandais. Outre les ennuis de santé de Johan, il y a eu la terrible désillusion des éliminatoires de l'Euro 2016 que les Oranje ne disputeront pas en juin prochain. Les clubs hollandais ne brillent guère non plus en coupes d'Europe et pour accompagner le tout, le scandale financier qui éclabousse Michel Platini est un coup dur pour les Pays-Bas qui s'étaient très tôt rangés derrière la candidature de Platoche. Aujourd'hui, Michel se bat pour essayer de sauver sa candidature à la FIFA en démontrant sa probité. Son ami et son idole Johan Cruyff va se battre, lui, pour sa vie. Lively up yourself, Johan. Keep on moving.

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 22

Le Kiosque SO PRESS

À lire ensuite
Le prince Dimitri Payet