1. //
  2. // Man U/Liverpool

Crucial malgré tout !

L'année dernière, au sommet de leur rivalité, Liverpool avait battu MU chez lui 4-1 et failli faire basculer la saison. Aujourd'hui, les deux équipes ne boxent plus dans la même catégorie. Mais le combat reste crucial pour l'une comme pour l'autre.

0 0
On va se rendre coup pour coup demain sur la pelouse d'Old Trafford. Pour Manchester, il s'agit tout simplement de reprendre la place de leader à Arsenal et de maintenir la pression sur Chelsea qui compte toujours un match en moins et qui jouera plus tard dans la journée à l'extérieur contre Blackburn. Pour Liverpool, il faut absolument éviter la défaite pour rester dans la course à cette fameuse quatrième place, sésame vers la prochaine Champion's League. Est-ce parce que les deux équipes ne sont pas en concurrence directe que le climat semble aussi pacifique entre les deux managers, à l'opposé complet de la guerre des petites phrases de l'année dernière ? Toujours est-il que Ferguson a même affirmé comprendre les difficultés de Benitez cette année compte tenu des problèmes dans les coulisses du club. C'était peut-être condescendant, mais bon... D'autant que Sir Alex a tout de même trouvé scandaleux que la FA n'ait pas sanctionné Gerrard suite à son coup sur Michael Brown en début de semaine. On peut le comprendre, lui qui a vu Rio Ferdinand banni trois matchs pour moins que ça. Sur le coup, on ne lui donnera pas tort. Mais si le manager est aussi cool, c'est aussi parce que tout va bien pour MU. Tirage pas mauvais en Coupe d'Europe. Huit victoires de suite à Old Trafford en championnat. L'équipe attaquera la rencontre après une semaine complète de repos tandis que son rival a joué lundi et jeudi dernier. Ryan Giggs est de retour dans le groupe, ce qui est toujours bon pour le moral, Vidic va mieux et tentera de rester sur terrain, lui qui fut expulsé lors des trois derniers matchs contre les Reds. Rooney pète le feu et Berbatov semble avoir trouvé enfin la bonne carburation. Quand on sait que même les deuxièmes choix comme JS Park sont au top, la confiance règne. Enfin, même si son retour en équipe première n'est pas pour tout de suite, notons les premiers pas d'Owen Hargreaves sur un terrain depuis sa blessure de septembre 2008.


[page]
MU garde le moral et Liverpool le retrouve

Liverpool aussi a repris du poil de la bête après deux victoires et 7 buts inscrits dont 4 d'un El niño sur le chemin de la grande forme. Même si Portsmouth et Lille ne sont pas Manchester, surtout à Old Trafford, ce n'est plus la même équipe qu'il y a dix jours après la double défaite à Wigan et à Lille. Sans être impressionnants, on a retrouvé par instant des joueurs bien en mouvement, jouant entre les lignes, créant des espaces. Gerrard n'a pas perdu trop de balles, Mascherano a mis la pression, Babel a retrouvé un peu d'inspiration et Kuyt court toujours autant. Mais chez les Reds, les joueurs parlent beaucoup. Passe encore que Torres et Reina mettent la pression sur les dirigeants pour acheter de grands joueurs la saison prochaine (avec la dette du club, il va falloir donner un peu de votre salaire les gars !!!!). Pour Riera, par contre, ça n'est pas passé. Le milieu espagnol, très bon la saison dernière mais quasiment jamais aligné depuis septembre, s'en est pris directement à Benitez : « Puisqu'il ne me dit rien sur mon jeu et sur ce qu'il attend de moi, j'en conclue qu'il a forcément un problème personnel avec moi » a-t-il déclaré quelques heures avant le match retour d'Europa League. Direction la tribune et peut-être la liste des transferts pour lui. En ce qui concerne le pré, on saura demain juste avant le match si Aquilani est en état de jouer. Dans le cas contraire, Lucas est partant, ce qui dans le fond ne change pas grand chose.

Choix cornélien pour les Reds ?

Mais au-delà des considérations comptables, techniques ou tactiques, il s'agit bien sûr d'inimitié et de prestige. Manchester vise un dix-neuvième titre de champion, lequel lui permettrait de surpasser Liverpool qui n'en a que dix-huit. MU serait aussi le premier club anglais à remporter le titre quatre fois de suite (Liverpool s'est arrêté à 3 au temps de sa splendeur en 82/83/84). Pour les Reds, ce match est donc l'avant-dernière occasion de faire directement échec aux ambitions des Mancuniens. La dernière, ce sera le premier mai à Anfield contre Chelsea. Ce jour-là, les ouailles de Benitez seront peut-être devant un choix cornélien : être obligés de gagner pour être 4èmes et offrir le titre à United ou dire adieu à la Champion's League mais empêcher MU d'atteindre le Graal. Une forme de tragédie de l'intime pour chaque supporter liverpuldien.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Faites entrer l'accusé
0 0