Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Stoke City-Watford

Crouch, toujours grand

Très bon lors de ces fêtes de fin d’année alors qu’il ne joue quasiment plus depuis un an et demi, Peter Crouch profite de la moindre opportunité pour montrer ce qu’il vaut, malgré ses trente-cinq ans. Et pour atteindre, enfin, les cent buts en Premier League.

Modififié
Trois matchs. Trois minuscules matchs. C’est le nombre de titularisations de Peter Crouch en championnat en 2016-2017. Un bilan famélique pour l’ancien de Liverpool ou Tottenham, qui plantait encore sa petite dizaine de buts par saison toutes compétitions confondues il y a deux ans (dix en 2014-2015, neuf en 2013-2014, huit en 2012-2013, quatorze en 2011-2012). Depuis, c’est quasiment le néant, puisque l’attaquant n’est également apparu qu’à quatre reprises dans le onze de départ des Potters l’année dernière.


Sauf qu’il en faut un peu plus pour enterrer l’Anglais. Lors des fêtes de fin d’année, ce dernier a en effet connu deux de ces trois titularisations de la saison. Et en a profité pour rappeler à tout le monde qu’il n’était pas terminé. D’abord à Liverpool, son ex, où il a été le meilleur des siens malgré la raclée (4-1), sauvant notamment une balle sur sa ligne de but et se posant, comme d’habitude, en maître des airs (dix duels gagnés, personne n’a fait mieux). À Chelsea ensuite, où il fut le meilleur des siens après Mame Biram Diouf malgré la raclée (4-2), offrant une première balle de but à Bruno Martins Indi, donnant une deuxième égalisation à son équipe et se posant, comme d’habitude, en maître des airs (huit duels gagnés, personne n’a fait mieux).

Vidéo

Sur le coup, ce ne sont pour une fois pas ses deux mètres qui ont impressionné (eux qui lui ont permis de marquer 47 caramels de la tête, record dans l’histoire de la Premier League), mais sa combativité et son dynamisme offensifs. Déjà à l’origine de l’action, l’homme se bat pour récupérer la quille et ses efforts sont récompensés par un but de renard. Un Crouch qui fait donc plaisir à voir : volontaire, comme toujours, mais affûté, comme rarement ces derniers temps. C’est que le bonhomme a une folle envie de prouver qu’il n’est pas fini, malgré ses trente-cinq balais et sa jeunesse passée. Du coup, Peter, 97 pions en PL, s’est fixé un objectif personnel : celui d’atteindre les cent réalisations en Premier League.


« C’est un défi que je souhaite atteindre. Les cent buts en Premier League ne sont pas loin, mais je n’ai pas beaucoup joué et cela m’a frustré, a-t-il confié sur Sky Sport. Je sais que si j’enchaîne quelques matchs, je marquerai suffisamment pour entrer dans le club des cent. C’est quelque chose que j’aimerais faire. Je serais très frustré si je partais à l’étranger sans avoir réussi ça. » Ainsi, Crouch fait le nécessaire pour convaincre Mark Hughes, qui préfère Jonathan Walters ou Marko Arnautović, de lui donner bien davantage que ces maigres 826 minutes jouées en un an et demi (en championnat seulement). Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que l’avant-centre parvient à se mettre en valeur : le 23 août dernier, l’international (42 sélections) est aligné d’entrée en League Cup pour une confrontation avec Stevenage. Résultat : un triplé (dont un bijou en ciseau) et une qualification sans aléa (4-0).

Vidéo

Visiblement suffisant pour passer devant Wilfried Bony (quasiment plus utilisé depuis la mi-novembre), mais pas assez pour garantir le centième but tant espéré avant la fin de la saison, moment de la fin de son contrat. N’empêche que Peter Crouch garde la pêche. Absolument pas inquiet pour la suite de sa carrière – « Je crois qu’il y aura toujours de la place pour quelqu’un comme moi » , a-t-il estimé dans les colonnes du Daily Telegraph –, le Britannique a déjà gagné une bataille le 2 mars 2016 après une partie remportée face à Newcastle : celle des quatre cents rencontres disputées dans la première division de son pays. Ce qui a poussé Richard Scudamore, président exécutif de la Premier League, à lui adresser un courrier d’éloges. « Pour le football, c’est un peu l’équivalent de ce télégramme que vous envoie la reine pour votre centième anniversaire. Je savais qu’il s’agissait d’une étape importante, c’était un beau geste, a réagi le joueur, touché par le symbole. Après mon premier match, si vous m’aviez dit que j’allais en jouer quatre cents, je vous aurais traité de menteur. » Et si on lui avait répondu qu’il serait encore là à trente-cinq piges tout en atteignant les cent buts ?



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 39 minutes Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 4
Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 12:40 Rooney à la Maison-Blanche 22