Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages retours
  3. // Kairat Almaty/Bordeaux (2-1)

Crivelli sauve et qualifie les Girondins de Bordeaux

En souffrance pendant plus d'une heure de jeu et éliminé virtuellement un temps, Bordeaux a finalement accroché la Ligue Europa. Malgré la défaite (2-1), Bordeaux retrouve la phase de poules et peut remercier Enzo Crivelli, son héros du soir.

Modififié

Kairat Almaty 2-1 Bordeaux

Buts : C. Yambéré (1re, CSC), I. Kuat (66e) pour Almaty // E. Crivelli (76e) pour Bordeaux

Enzo Crivelli vient certainement de lancer sa carrière. Entré en jeu avec pour consigne de sauver toute une ville, le gamin de 20 ans a assumé les responsabilités délaissées par ses coéquipiers. Après la première véritable attaque bordelaise, l'attaquant à la dégaine de luchadores mexicain s'est retrouvé au milieu de la surface de réparation adverse et s'est joué du gardien kazakh en inscrivant une madjer pleine d'audace et de talent. Un but qui a sauvé les Girondins et leur a permis d'éviter une humiliation, encore une. Mais plus que Bordeaux, c'est toute la France du foot qui le remercie. Grâce à lui, le jeudi noir est évité.

Ligue Europa ou Mondiaux d'athlétisme ?


7688 kilomètres. C'est approximativement la distance parcourue par les Girondins de Bordeaux pour affronter cette équipe d'Almaty. Pour cette rencontre, Willy Sagnol se retrouve privé de huit cadres et aligne un onze un peu bancal. Et cela se confirme après seulement 44 secondes de jeu. Sur un centre adverse, Cédric Yambéré s'emmêle les compas et envoie le ballon dans ses propres cages (1re). 1-0 pour Kairat. L'avance du match aller est déjà perdu, la catastrophe est en marche. L'arrière-garde bordelaise affiche une fébrilité déconcertante (5e, 15e). Les Kazakhs, quant à eux, se montrent très énergiques, bien aidés par la science du jeu de Tymoshchuk au milieu de terrain. Après une demi-heure, les débats finissent par s'équilibrer, mais les Bordelais ne proposent rien offensivement, mis à part du déchet et des courses inutiles. Poundjé, Traoré et compagnie se sont trompés de compétition. Les Mondiaux d'athlétisme sont 4000 kilomètres plus loin, à Pékin. La fin du premier acte s'avère peu rythmé. Almaty se contente de contre-attaquer, tandis que les Girondins se perdent dans une possession de balle stérile. Seul un attentat de Tymoshchuk sur Khazri vient réveiller les spectateurs du Central Stadium. À cette allure, Bordeaux n'est pas en route pour Bâle, mais pour la prolongation.

Crivelli le sauveur


De retour sur la pelouse, les hommes de Willy Sagnol sont plus présents aux abords des cages de Plotnikov. La pression s'intensifie, tout comme les coups de pied arrêtés, mais le pied droit de Khazri est bien trop imprécis (58e). Les intentions sont là, il ne manque plus que la finalité. Alors que la supériorité bordelaise se confirme au fil des minutes, l'invisible Diego Rolán offre un coup franc stupide aux Kazakhs. Une offrande inespérée que les locaux ont immédiatement bonifiée. Bien botté par Isael, le ballon trouve la reprise du gauche de Kuat, seul au beau milieu de la surface, qui trompe Prior (66e). Mené deux à zéro, Bordeaux est virtuellement éliminé. Face à cette situation, le coach girondin lance en même temps Maurice-Belay et Crivelli pour dynamiser son attaque. Et c'est ce qu'on appelle un coaching payant. Suite à une belle offensive, le premier met le feu dans la défense d'Almaty, avant que le second ne reprenne le cuir d'une astucieuse talonnade (76e). À un quart d'heure du terme, Bordeaux doit désormais serrer les fesses. Bien retranchés dans leur moitié de terrain, les Marine et Blanc n'ont pas failli dans cette tâche, même si Gorou provoque une ultime frayeur (90e). Malgré la défaite, les Girondins se qualifient pour la phase de poules de la Ligue Europa. Le coefficient UEFA de la France peut respirer. Un peu.

Par Lhadi Messaouden
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)