Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Liverpool-Arsenal (3-1)

Critiqué, Wenger assume sa compo

Modififié
Les décisions des entraîneurs, ça passe ou ça casse. Samedi, pour Arsène, ça a surtout cassé.

C'était la surprise du onze des Gunners face à Liverpool : Alexis Sánchez, meilleur buteur de Premier League et homme providentiel d'Arsenal, a commencé le match sur le banc. Wenger a en effet opté pour une association Welbeck-Giroud. « Je voulais avoir deux joueurs forts dans les airs, et faire entrer Sánchez en deuxième mi-temps, a expliqué le coach français après coup. Je ne nie pas que Sánchez est un grand joueur. Une décision pareille, ce n'est pas facile à prendre, mais il faut la défendre et l'assumer. »


Entré à la mi-temps, alors que Liverpool menait déjà 2-0, Sánchez a délivré la passe décisive à Welbeck, pour revenir à 2-1, comme pour prouver à Wenger qu'il aurait mieux fait de le titulariser, comme d'habitude. Le choix de Wenger n'a pas manqué de susciter la critique : « C'était un choix troublant, inexplicable, qui pouvait se révéler soit glorieusement courageux, soit calamiteux. Ça s'est révélé être la deuxième option, assène Phil McNulty, journaliste à BBC Sport. Est-ce que Conte laisserait Diego Costa sur le banc pour un tel match ? Les Spurs joueraient-ils sans Harry Kane ? Mourinho renoncerait-il à Zlatan ? Aucune chance. » Consultant dans l'émission Match of the Day, Martin Keown, ancien défenseur des Gunners, s'est lui aussi montré dubitatif, non seulement sur ce choix polémique, mais sur la prestation des joueurs tout court : « J'ai du mal à me souvenir d'une performance aussi mitigée sur les vingt années sous Wenger. Il manquait de la combativité et du feu dans leurs tripes. »

Si ça ne tient qu'à ça, une forte consommation de laxatifs devrait permettre de résoudre une partie des problèmes. AL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Le record de penaltys en Coupe du monde déjà égalé 3 il y a 2 heures Ce streaker australien va vous épater 8
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 9 heures La réaction de Jimmy Durmaz aux attaques racistes 32 Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleus Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais