Cristiano Ronaldo, un singe en hiver

Cristiano Ronaldo a célébré un but ce week-end. Mais l’automne approchant, le vent est en train de tourner au Real. Les idoles sont tristes et les patrons ne sont plus ceux qu’on croit. Explications.

Modififié
29 43
«  Un matador rentre toujours seul ! Plus il est grand, plus il est seul. » Belmondo aurait bien pu être portugais. Vendredi soir, à la 27e minute d’un terrible Luxembourg-Portugal, Moutinho glisse un cadeau à Ronaldo dans l’espace. Le matador plante une lame dans le petit filet, Postiga s’accroche à son cou et, tout à coup, le miracle se produit. Cristiano lève le poing. Oui, Ronaldo est en train de célébrer son but. Les yeux dans son poste, Madrid s’étrangle devant l’insolence de son gamin. Alors, pour en rajouter un peu et une fois débarrassé de la meute de ses camarades, il regarde la tribune – ou peut-être le reste du monde – et serre à nouveau le poing. Quelques jours auparavant, il avait refusé de célébrer un doublé et avoué « être triste » , comme s’il ne savait pas qu’il allait bouleverser un morne dimanche soir de rentrée, comme si l’on pouvait être Cristiano Ronaldo en toute impunité. Récemment, As enfonçait le clou dans le flanc du Crist. Pour 200 millions – comme aurait offert City à Perez -, 86% des lecteurs de l’autre journal merengue sont prêts à vendre leur star. Ronaldo n’est pas triste. Il est seul.

«  Ce n’est pas un problème d’argent  » , justifie-t-il devant la violence des réactions à ses confidences. Le monde entier a du mal à finir ses fins de mois, et le mignon se plaindrait de n’être que le neuvième sportif le mieux payé du monde ? Faire semblant d’être triste serait donc une grossière manière de demander une augmentation ? À vrai dire, depuis l’an passé, beaucoup de cadres ont déjà renégocié leur contrat : Ramos, Pepe, Arbeloa, Albiol, Di María, Higuaín et Alonso. Pas encore Cristiano. Pire, en trois saisons, le meilleur joueur de la meilleure équipe du monde n’a même jamais été augmenté (Ferguson, lui, avait obtempéré cinq fois en six ans). Bien sûr, ce n’est pas beau de réclamer. Mais Ronaldo est un actif du club et vaut la peine d’être soigné aussi bien que les tribunes latérales du stade Santiago Bernabéu. Il y a bien longtemps que la cupidité n’est plus un défaut dans le football, et le Real est une institution qui transcende toute considération matérielle. Au Real, l’argent n’est pas un problème, c’est un symptôme.

L’hypothèse Casillas

En plus, Ronaldo a raison. Ce n’est pas une question d’argent, c’est une question de pouvoir. Et le pouvoir est affaire de symboles. La tristesse de Ronaldo est le symptôme d’un changement d’équilibre dans le vestiaire madrilène. Ronaldo n’est plus la star incontestable du club. À mesure que la sélection espagnole épate le monde par son football et son tempérament, les joueurs espagnols de l’effectif madrilène prennent de l’importance médiatique et symbolique. Casillas et Ramos sont devenus les gardiens du temple madridiste face aux excès de José Mourinho (cf. l’incident succédant à la défaite à Getafe rapportée par El Pais le 28 août dernier). Même le Mou doit s’incliner devant l’autorité des champions du monde et d’Europe. Quand Mourinho s’en prend publiquement aux joueurs (comme après cette défaite), Casillas et Ramos avertissent: «  Que ce soit la dernière fois !  » Mourinho répond, mais écrase: «  Vous faites les patrons. On ne peut rien vous dire, à vous.  » Le vent a tourné.

Ronaldo ne fait plus rêver les petits garçons espagnols et il est en train de s’en rendre compte. En faisant part publiquement de ses états d’âme, Ronaldo force le Real à prendre position et à clarifier son attitude à son égard. L’augmentation de salaire n’est qu’un prétexte. Cette stratégie ressemble beaucoup à celle employée par Mourinho pour se débarrasser de Valdano et prendre les clés du camion madrilène. À l’époque, les rumeurs non-démenties de malaise et les petites phrases équivoques en conférence de presse du genre « Je me sens mal parce que je veux partir » (19 janvier 2011) ou « Je serai au Real jusqu’à la fin juin » (29 janvier 2011) ont servi à injecter le venin. Quatre mois plus tard, mission accomplie : Valdano a disparu et Mourinho est le patron. Ronaldo a dégoupillé. C’est l’heure maintenant des conciliabules et des réunions dans les antichambres. As pose la question. Étrangement, le Special One, partie prenante de la négociation, ne se mouille pas et fait le mystérieux. Ce sujet est une bombe nucléaire pour son autorité : « Je ne peux pas et je ne dois pas en parler. Je vous demande de ne pas insister. » Valdano était un rival à sa portée. Casillas et sa bande, c’est une autre histoire.

Par Thibaud Leplat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Qu'il retourne à manchester united ! lol le rêve...
vinceletah Niveau : CFA
Note : 3
Put1 mais en fait les coulisses d'un grand club, c'est les feux de l'amour!
Jean-Thierry Niveau : District
Ronaldo est très riche. Il gagne excellemment bien sa vie et, toute chose égale par ailleurs, mérite son salaire au regard de ses prestations sur le terrain. Il est certainement très immature et se comporte comme un diva. Pour autant, il convient de ne pas oublier que ce jeune homme est avant tout le salarié d'une entreprise, soumis à une pression gigantesque et évoluant au milieu de collègues n'étant pas nécessairement bienveillants. L'argent ne compense pas tout. Tout millionnaire qu'il est, il a le droit d'être triste. Il a le droit de se sentir mal à l'aise avec son boss et ses collègues. Le milieu du foot professionnel est un milieu professionnel particulièrement violent. Vous pensez que le "bouffon/boloss premier de classe" pense à quoi le matin en allant à l'école? Aux 10/10 de la journée ou à l'enfer de la récré?
nononoway Niveau : CFA
@jean-thierry

Comparer Ronaldo à un premier de classe qui va se faire frapper à la récré... Wow. Tu pourrais faire assistant social à Monaco toi.
"Vous avez le vin petit et la cuite mesquine. Dans le fonds, vous ne méritez pas de boire !" Un singe en hiver, ça c'est un film avec des dialogues qui claquent.
Sinon pour Ronaldo, ben....
ElBuitre07 Niveau : DHR
Les supporters du Real l'aime beaucoup, mais pour eux un Casillas formé au club et qui en plus est un modèle sur et en dehors des terrains aura plus d'affection.

Pareil pour Ramos arrivé à 19 ans et qui s'est incrusté parmi les stars sans montré la moindre crainte, les madrilènes ont suivi son parcours du jeune espoir, jusqu'à ce qu'il devienne le meilleur défenseur du club depuis Hierro.

Il n'y a que les adolescents ou les néo-supporters madrilènes portugais qui diront que leur joueur préféré au Real est Ronaldo, parce que un gars qui est révélé aux yeux du monde dans son club ça vaut plus que des dizaines de buts malheureusement pour lui.

C'est pour ça que Ramos sera toujours préféré à Cannavaro, Guti toujours (de peu) au-dessus de Xabi Alonso, et Raùl au-dessus de CR7 aux yeux des madrileños.

Seuls Zidane et Di Stefano (Argentin/Espagnol) sont les joueurs placés au sommet dans le coeur des socios, au-dessus même des emblèmes espagnols du club (Hierro, Brutagueño, Raùl...).

Peut-être que Ronaldo arrivera à se hisser aux niveau de ces 2 là, mais si ça doit se faire, ça se fera tout seul, euh enfin, Zidane a mit un but d’anthologie en finale de LDC, et Di Stefano a rapporté 5 LDC consécutivement.

A toi de jouer Cristiano...
bah il fait partie des 3 meilleurs joueurs au monde avec iniesta et messi, il est normal qu'il ait un salaire en adequation avec ce qui se fait de par le monde du football (actuellement il touche le même salaire que Kaka ! wtf ?)
Quand on voit ce que touche Zlatan seulement pour martyriser les defenses de L1 (faut pas s'attendre à ce qu'il casse tout en en ldc hein )...
Les transfert à quoi bon ?

Les dépenses réalisées sur le marché des transferts n’ont que 16 % d’incidence sur le classement du club...

Le lien étant chaque fois supprimé ... (Sofoot a bien changé)je vous donne les deux mot à assembler.

11to11.net transferts-a-quoi-bon
RedStoneRoses Niveau : District
ElBuitre07 : tu es en plein paradoxe, tu dis que Zidane est une exception parce qu'il a marqué en finale le LDC, mais qu'avant cela, on devait lui préférer un Raul parce formé au club.
Que dire d'un Cantona qui arrive sur le tard à MU et y devient une légende vivante, ceux qui le préfèrent à un Giggs ou un Scholes sont aussi une bande d'ados ?
Et au PSG, un mec comme Armand qui a passé quasiment 10 ans au club, je devrais le préférer à Lavezzi ou Ibra ?
Réponse aux 86% d'ânes qui lisent AS ...

CR7 c'est une sorte de superIbérique génétiquement modifié... on en trouve pas d'autre sur le marché.

Il puise sa force de la gomina spéciale appliquée sur sa tignasse.

Sa cryptonite, c'est les chèques en blanc et les filles démaquillées ... (désolé il me reste que du ristretto à la maison).

Accessoirement il plante plus de 50 buts par saison et pas que contre Getafe, (pas vrai Gonzalo ???).
"Pire, en trois saisons, le meilleur joueur de la meilleure équipe du monde n’a même jamais été augmenté"; Ronaldo meilleur joueur de ces trois dernières années et le Real meilleur club du monde ? Grande objectivité apparente ...
ElBuitre07 Niveau : DHR
@RedStoneRoses

Ce que je dis là ne résulte pas de ce que je pense. C'était un sondage sur les joueurs préférés des socios. Et les 2 premiers étaient ZZ et Di Stefano.

Zidane a toujours été là lors des grands matchs et a fait gagner des titres, il avait plus d'importance dans l'équilibre de l'équipe que Raùl.

Si je devais faire un choix entre Ramos et Ronaldo je choisirais Ramos pour la même raison.

Ne me parle pas d'Armand, je parle des joueurs formés au club qui ont atteint le niveau international, c'est pour ça que je n'ai pas cité Granero ou Arbeloa, je parle des joueurs capables de marquer l'Histoire.

Pour le PSG tu n'as qu'a prendre par exemple Fernandez ou Rai qui se sont fait connaître avec le PSG, en fin je crois, je connais pas trop l'histoire de ce club...
Note : 2
Je pense que le souci de Ronaldo (comme Messi d'ailleurs) c'est que ce n'est pas un meneur d'homme et ça le public le sent. C'est le meilleur guerrier de la tribu, le type que personne ne battra jamais. Mais le soir, quand le combat est fini, c'est Casillas ou Xavi à qui les autres membres aiment demander conseil. Ronaldo fait gagner, il fait la différence, mais ce n'est pas un stratège hors du terrain.
Y a un moment il va falloir se poser des questions sur l'intégration des joueurs hors- espagnols par les espagnols. Parce que le cas cr7 n'est pas le premier cas de joueur vedette qui rencontre des pb avec le vestiaire. Zidane par exemple a fait part lui aussi de son mal être à son arrivée chez les galactiques 1.0...
Messieurs pas besoin de s'enflammer l'histoire est simple mais personne n'en parle : Ronaldo devait commémorait, avec sa famille, les 7 ans de la mort de son père le jour du match contre Grenada à Lisbonne. Il a demander au dirigeants du Real de ne pas jouer ce match pour rejoindre sa famille chose qu'ils ont refuser d'où sa tristesse... Mais ça personne n'en parle!!!
@ scfcb => "il est normal qu'il ait un salaire en adéquation avec ce qui se fait de par le monde du football (actuellement il touche le même salaire que Kaka ! wtf ?)"

Déjà, c'est pas CR7 qui doit avoir plus que Kaka, c'est Kaka qui doit avoir beaucoup moins.
Car sinon on double now le salaire de CR7/Messi, et puis dans 3 ans quand "OnSaitPasQui" deviendra meilleur qu'eux on doublera son salaire, etc etc, et dans 20ans le top 3 mondial gagnera 1 milliard par litre d'air expiré après taxation à 95%.

CR7 a un déjà salaire de porc, le respect dans le vestiaire il l'aura par son attitude, ce qu'il fait sur le terrain, les titres remportés et ce qu'il apporte aux autres, pas en montrant sa grosse & dirty fiche de paie.
Encore une fois, on ne peut que spéculer sur le pourquoi et le comment de sa décla, mais le fait est que cette histoire se retournera contre lui:
- Le côté chouineur de sa décla lui vaudra de la sympathie et donc des voix en moins pour le vote du BO
- Cette sortie ne l'aidera pas dans une éventuelle négo salariale, et s'il y'a négo et augmentation, celle ci ne sera pas très populaire
- Chez les socios, on ne lui pardonnera pas d'éventuel faux pas ou mauvaise prestation
Après, les rumeurs de transfert sont bidon à mon avis, mais tout cela prouve qu'il vaut mieux se la fermer et rester discret plutôt que de faire des sorties pareilles...
ElBuitre07 Niveau : DHR
Le but en LDC de Zidane n'était qu'un exemple, il a fait des tas de grandes choses au Real et dans sa carrière, car il y a un moment où ce que tu fais pour le club en général et ton niveau fait un peu oublier le sentiment national, ce qui te place au-dessus de tout. C'est pas pour rien si Zidane et Di Stefano sont considérés comme 2 des plus grands joueur de tous les temps...
Donc pour résumer, Ramos et Casillas sont les grands chefs dans toute cette histoire. Les grands chefs d'une équipe qui n'est à ce niveau que depuis l'arrivée de Ronaldo pour planter tous les buts et accessoirement battre le record de la légende Sanchez et celle de Mourinho qui est le premier coach à faire gagner un titre au Real dans ce championnat qui était la propriété du Barça pendant l'ère Guardiola. Bien bien... Encore Casillas bon, c'est le dernier vestige de l'époque des galactiques, légende à son poste et tout : pourquoi pas. Mais Ramos là j'ai encore un peu de mal à m'y faire. Je suis pas du tout pro-team Mendes, mais ce rapport de force n'est pas forcément légitime à mon sens.
certes son salaire n'est pas "fou" et l'égal de kaka, mais je ne crois pas me tromper en disant que le droit à l'image de CR7 lui appartient, non ?
ca signifierais que toute publicité qu'il fait, il en touche intégralement les bénéfices, et la je pense que son salaire explose celui de Zlatan and co...
Quelqu'un peut il confirmer cela ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
29 43