Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée
  3. // Real Madrid/Getafe (7-3)

Cristiano Ronaldo sauve un Real à deux visages

Contre Getafe, le Real Madrid avait l'occasion de finir son année sur une belle note. Si la prestation collective était mi-figue mi-raisin, CR7 s'est à nouveau distingué dans ce festival de buts (7-3). Le Portugais est Pichichi, mais son Real reste énigmatique.

Modififié

Real Madrid 7-3 Getafe

Buts : Cristiano Ronaldo (13e, 32e et 34e), Chicharito (48e), James Rodríguez (51e), Jesé (71e), Marcelo (90e) pour le Real Madrid / Sergio Escudero (22e), Diego Castro (26e), Lacen (42e) pour Getafe.

On joue la 31e minute de jeu au Santiago Bernabéu. Devant un public médusé, le Real Madrid se trouve mené au score devant son modeste voisin, Getafe. Désireux de s'offrir le scalp de la prestigieuse Maison Blanche, les Azulones concèdent un coup franc à 25 mètres du but. Comme d'habitude, Cristiano Ronaldo prend ses responsabilités. Comme souvent, on imagine devant sa télé que la tentative finira dans le mur ou dans les tribunes. Que nenni. D'un maître tomahawk, le gominé envoie une ogive au ras du poteau de Jordi Codina. C'est déjà le deuxième but du numéro 7 dans cette rencontre sans enjeu, mais à regarder le visage de l'atout offensif merengue, on sent bien que le cœur n'y est pas. Pas de célébration en Super Saiyan, et pas de sourire pour montrer sa satisfaction. C'est écrit, le Real ne fera pas la fête ce soir. Il souhaiterait même être déjà en vacances. Avec cet état d'esprit, logique de voir le Real balbutier son football, donc.

Casillas, capitaine abandonné


Au démarrage, Getafe ne fait clairement pas office d'épouvantail : sur les sept dernières journées, les compères de Pedro Léon ont connu cinq défaites et deux nuls. Une mission plus qu'abordable pour Carlo Ancelotti, soutenu avant la rencontre par de lourds applaudissements. Avides de victoire malgré un maintien d'ores et déjà acquis, les banlieusards démarrent pied au plancher. Toutefois, le premier but du match sera l'œuvre de l'homme de la rencontre, CR7. Sur un centre de Marcelo, Cricri claque sa spéciale « hélicoptère » pour inscrire son quarante-sixième but en championnat (14e). Toutefois, le Pichichi de 2014-2015 va vite déchanter, la faute à la passivité de sa défense. D'abord, sur une première frappe croisée de Sergio Escudero (23e), puis d'une mine aux vingt mètres signée Diego Castro (26e). En trois minutes, le Real laisse son capitaine Iker Casillas complètement seul. Stupéfaction. Depuis le rond central, CR7 semble désabusé, mais pas abattu. Simplement gavé. Grâce à son coup franc, puis suite à un penalty transformé en plein centre (33e), le triple Ballon d'or remet son équipe devant au tableau d'affichage. Crisitiano est une locomotive à 48 buts en 38 journées de championnat. Une machine. Mais tout seul, on ne peut pas gagner les trophées collectifs.

Ødegaard, successeur de CR7


Toujours instable, l'arrière-garde des Blancos craque une nouvelle fois sur corner, à la suite d'un renvoi défensif digne d'un club de foot amateur. À mi-hauteur, Mehdi Lacen fusille une nouvelle fois Casillas, incrédule (42e). La pause sifflée, Diego Castro vient d'ailleurs consoler le capitaine, au moral dans les chaussettes. Sans défense potable, Casillas ne peut pas tout arrêter. Et si le portier espagnol venait à quitter le club en fin de saison, cette première période serait sans aucun doute un manque de respect vis-à-vis de cette légende du club. Sortis du vestiaire, les vice-champions d'Espagne décident de rendre la tâche plus facile à leur gardien. Applaudi par le public sur chacune de ses touches de balle, Iker constate une amélioration dans le placement défensif. Et forcément, ça va tout de suite mieux.


De nouveau servi par Marcelo, CR7 place une tête sur le poteau, Chicharito suit en renard (48e). Puis c'est au tour de James de trouver les filets, d'un coup franc dont CR7 n'avait pas l'exclusivité (51e). 5-3, le match prend la tournure d'un show de fin de saison. Pour acclamer son roi CR7, Ancelotti décide donc de faire entrer son prince, Martin Ødegaard. Plus jeune joueur de l'histoire du Real à évoluer en Liga, le mineur de 16 ans prend part aux festivités et assiste, ô miracle, au second but de la saison pour Jesé Rodríguez (71e). Oui, l'homme préféré à Álvaro Morata l'été dernier. Le délire va même plus loin, puisque ce même Jesé permet à Marcelo de boucler ce festin de buts (90e). La saison s'achève à Madrid, et à vrai dire, il était temps.

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 21 juin 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10 jeudi 21 juin Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 jeudi 21 juin La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou