1. //
  2. // 38e journée
  3. // Real Madrid/Getafe (7-3)

Cristiano Ronaldo sauve un Real à deux visages

Contre Getafe, le Real Madrid avait l'occasion de finir son année sur une belle note. Si la prestation collective était mi-figue mi-raisin, CR7 s'est à nouveau distingué dans ce festival de buts (7-3). Le Portugais est Pichichi, mais son Real reste énigmatique.

Modififié
7 6

Real Madrid 7-3 Getafe

Buts : Cristiano Ronaldo (13e, 32e et 34e), Chicharito (48e), James Rodríguez (51e), Jesé (71e), Marcelo (90e) pour le Real Madrid / Sergio Escudero (22e), Diego Castro (26e), Lacen (42e) pour Getafe.

On joue la 31e minute de jeu au Santiago Bernabéu. Devant un public médusé, le Real Madrid se trouve mené au score devant son modeste voisin, Getafe. Désireux de s'offrir le scalp de la prestigieuse Maison Blanche, les Azulones concèdent un coup franc à 25 mètres du but. Comme d'habitude, Cristiano Ronaldo prend ses responsabilités. Comme souvent, on imagine devant sa télé que la tentative finira dans le mur ou dans les tribunes. Que nenni. D'un maître tomahawk, le gominé envoie une ogive au ras du poteau de Jordi Codina. C'est déjà le deuxième but du numéro 7 dans cette rencontre sans enjeu, mais à regarder le visage de l'atout offensif merengue, on sent bien que le cœur n'y est pas. Pas de célébration en Super Saiyan, et pas de sourire pour montrer sa satisfaction. C'est écrit, le Real ne fera pas la fête ce soir. Il souhaiterait même être déjà en vacances. Avec cet état d'esprit, logique de voir le Real balbutier son football, donc.

Casillas, capitaine abandonné


Au démarrage, Getafe ne fait clairement pas office d'épouvantail : sur les sept dernières journées, les compères de Pedro Léon ont connu cinq défaites et deux nuls. Une mission plus qu'abordable pour Carlo Ancelotti, soutenu avant la rencontre par de lourds applaudissements. Avides de victoire malgré un maintien d'ores et déjà acquis, les banlieusards démarrent pied au plancher. Toutefois, le premier but du match sera l'œuvre de l'homme de la rencontre, CR7. Sur un centre de Marcelo, Cricri claque sa spéciale « hélicoptère » pour inscrire son quarante-sixième but en championnat (14e). Toutefois, le Pichichi de 2014-2015 va vite déchanter, la faute à la passivité de sa défense. D'abord, sur une première frappe croisée de Sergio Escudero (23e), puis d'une mine aux vingt mètres signée Diego Castro (26e). En trois minutes, le Real laisse son capitaine Iker Casillas complètement seul. Stupéfaction. Depuis le rond central, CR7 semble désabusé, mais pas abattu. Simplement gavé. Grâce à son coup franc, puis suite à un penalty transformé en plein centre (33e), le triple Ballon d'or remet son équipe devant au tableau d'affichage. Crisitiano est une locomotive à 48 buts en 38 journées de championnat. Une machine. Mais tout seul, on ne peut pas gagner les trophées collectifs.

Ødegaard, successeur de CR7


Toujours instable, l'arrière-garde des Blancos craque une nouvelle fois sur corner, à la suite d'un renvoi défensif digne d'un club de foot amateur. À mi-hauteur, Mehdi Lacen fusille une nouvelle fois Casillas, incrédule (42e). La pause sifflée, Diego Castro vient d'ailleurs consoler le capitaine, au moral dans les chaussettes. Sans défense potable, Casillas ne peut pas tout arrêter. Et si le portier espagnol venait à quitter le club en fin de saison, cette première période serait sans aucun doute un manque de respect vis-à-vis de cette légende du club. Sortis du vestiaire, les vice-champions d'Espagne décident de rendre la tâche plus facile à leur gardien. Applaudi par le public sur chacune de ses touches de balle, Iker constate une amélioration dans le placement défensif. Et forcément, ça va tout de suite mieux.

De nouveau servi par Marcelo, CR7 place une tête sur le poteau, Chicharito suit en renard (48e). Puis c'est au tour de James de trouver les filets, d'un coup franc dont CR7 n'avait pas l'exclusivité (51e). 5-3, le match prend la tournure d'un show de fin de saison. Pour acclamer son roi CR7, Ancelotti décide donc de faire entrer son prince, Martin Ødegaard. Plus jeune joueur de l'histoire du Real à évoluer en Liga, le mineur de 16 ans prend part aux festivités et assiste, ô miracle, au second but de la saison pour Jesé Rodríguez (71e). Oui, l'homme préféré à Álvaro Morata l'été dernier. Le délire va même plus loin, puisque ce même Jesé permet à Marcelo de boucler ce festin de buts (90e). La saison s'achève à Madrid, et à vrai dire, il était temps.

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

et bien voilà à l'image de la saison le manque d'un 6 en première mi temps se fait clairement sentir même pour une rencontre sans enjeux. l'attaque toujours moyenne dans l'animation aucune variété aucune création même avec James puisque c'est Modric qui fait tout. j'adore le réal et j'aime pas ce qu'il se passe alors oui Perez nous à ramené la décima pris Ronaldo/Bale ect... mais trop c'est trop.
ce real est bien moins fort que l'an dernier.
vendre Di Maria la clef de la création offensive du réal pour James qui niveau stat est meilleur mais l'animation/création rien avoir avec le di maria de l'an passé + vendre notre stabilité assise défensive Alonso pour Kroos qui na pas le coffre pour tenir ce rôle c'est risible pour moi le réal c'est tiré une balle dans le pied tout seul. ca serait bien aussi de recruter un 6 Perez et un vrai 9 pur pour varié parce que on est BEAUCOUP trop dépendant de l'efficacité de Ronaldo ca fait peur s'il est moins bien c'est trop dur. et faire comme la MSN ou niveau créativité + variété on atteint le soleil. en attendant Perez risque de dégager Ancelotti comme il a fait pour Del Bosque il n'apprend décidément rien de ses erreurs celui la. no comment sur l'âme du club qui disparait j'en ai la nausée et je précise j'ai connu le réal que depuis 2002 j'avais 5 ans. (je fais des fautes oui oui j'assume, je m'entraine)
Saison blanche mais on s'en fout, Cristiano se remet à scorer sur coup franc .. et daigne laisser les restes à James !
Donnie_Brasco Niveau : CFA2
Message posté par RatsizM
et bien voilà à l'image de la saison le manque d'un 6 en première mi temps se fait clairement sentir même pour une rencontre sans enjeux. l'attaque toujours moyenne dans l'animation aucune variété aucune création même avec James puisque c'est Modric qui fait tout. j'adore le réal et j'aime pas ce qu'il se passe alors oui Perez nous à ramené la décima pris Ronaldo/Bale ect... mais trop c'est trop.
ce real est bien moins fort que l'an dernier.
vendre Di Maria la clef de la création offensive du réal pour James qui niveau stat est meilleur mais l'animation/création rien avoir avec le di maria de l'an passé + vendre notre stabilité assise défensive Alonso pour Kroos qui na pas le coffre pour tenir ce rôle c'est risible pour moi le réal c'est tiré une balle dans le pied tout seul. ca serait bien aussi de recruter un 6 Perez et un vrai 9 pur pour varié parce que on est BEAUCOUP trop dépendant de l'efficacité de Ronaldo ca fait peur s'il est moins bien c'est trop dur. et faire comme la MSN ou niveau créativité + variété on atteint le soleil. en attendant Perez risque de dégager Ancelotti comme il a fait pour Del Bosque il n'apprend décidément rien de ses erreurs celui la. no comment sur l'âme du club qui disparait j'en ai la nausée et je précise j'ai connu le réal que depuis 2002 j'avais 5 ans. (je fais des fautes oui oui j'assume, je m'entraine)


certains ne jouent pas a leur poste (Bale qui joue a droite, Kroos en 6...), on bricole les stars juste pour les mettre sur le terrain, donc logique qu'il n'y ait pas de cohérence au milieu ni au niveau de l'attaque. Les possibles solutions:
1-du balai dans la direction sportive (Zidane me parait plus credible en ce sens)
2- récupérer un coach qui fasse tourner l'effectif si Ancelotti s'entête a mettre le même 11 titulaire même contre Eibar,Elche
3-vendre Bale afin de ramener Aguero (un vrai 9 qui n'a pas besoin de beaucoup d'espaces pour marquer)
4-faire revenir Casemiro (un vrai 6) et céder Lucas Silva pour un an au moins
5- un latéral gauche autre que Coentrao.
6- faire signer De Gea
7- faire signer un autre 9 remplaçant de qualité (un Dzeko peut-être)
8- Un DC remplaçant de qualité,a part Varane, vu le niveau actuel de Ramos et l'age de Pepe.
9- virer Arbeloa
10- Passer les vacances d'été a Nice.
nich nich nakhe Niveau : CFA2
J'ai pas eu l'impression de voir ancelotti sur le banc ce soir ou bien alors il a bien vieilliiiiii!!! :o
@Pacha : j'espère que tu es dans l'ironie absolue
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 6