Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Demi-finales
  3. // Portugal/Espagne (0-0, 4-2 tab)

Cristiano Ronaldo n'a pas trouvé la faille

Jugé comme le maillot faible de la sélection portugaise, Rui Patrício a été excellent ce soir. Pepe et Moutinho n’ont pas démérité, tandis que Cristiano Ronaldo a manqué la balle de match. Rude soirée.

Modififié
Rui Patrício (7,5) : Le maillon faible de la sélection portugaise ? Vous êtes sûrs ? Si la défaite de ce soir fait mal aux hommes de Bento, c’est aussi parce que l’ami Patricio mérítait mieux.

Pereira (5) : Malgré ses 28 ans et son excellent début de tournoi, l’ami João a semblé un peu crispé par l’enjeu. Nerveux, il a été moins précieux dans son apport offensif. Dommage, parce que Jordi Alba était bien occupé avec Nani.

Pepe (7,5) : Tel un Ramos sur son pénalty, Pepe a profité de l’Euro 2012 pour faire fermer des bouches, et pas dans le sens « nasrien » du terme. Meilleur défenseur central de la compétition avec l’Allemand Hummels, le Portugais a montré, ce soir encore, qu’il était autre chose qu’une boule de nerfs. Et puis, bon, tout le monde voyait son pénalty partir au-dessus.

Alves (6,5) : Et si Nani ne lui avait pas couru après pour respecter l’ordre établi ? Comme Moutinho, c’est dommage, parce qu’il a été top derrière.

Coentrão (7) : « C’est qui ce type ? Il ressemble pas au mec nul qui joue chez nous ? » Qu’est-ce qu’ils se sont sentis cons, les Espagnols du Real Madrid, quand ils ont vu ce mec super fort sur l’aile gauche... Intéressant sur le plan offensif, Cointreau, à la rue toute la saison sous les ordres de José Mourinho, s’est également montré à son avantage en défense. Son retour in extremis sur Pedro lors de la prolongation vaut de l’or.

Veloso (5,5) : Apparemment, Miguel a volé les médicaments de Pepe. Prêt à disjoncter à tout moment, la pépite de Football Manager a perdu beaucoup d’énergie à courir et à tacler dans le vide. C’est dommage, car il est bon avec le ballon dans les pieds.

Meireles (6,5) : Aujourd’hui, Raul était plus en mode gardien qu’en mode artisan. Énergique, il a parfaitement veillé sur sa maison. Maintenant, c’est l’heure des vacances au bled. Sumol power.

Moutinho (7,5 - 1) : S’il n’avait pas manqué son pénalty, il n’y aurait rien eu à dire sur sa prestation. Malheureusement, ce n’est pas de ça qu’on va se souvenir.

Nani (6) : Toujours au rendez-vous, votre épicier préféré a été plutôt bon. Entre deux ventes de cartes prépayées et de Mister Freeze, il a donné du fil à retordre à Jordi Alba. Un petit manque d’efficacité cependant.

Ronaldo (5,75) : « Dites, Monsieur Bento, on fait quoi quand on récupère le ballon ?  » «  Bah, vous donnez le ballon à Cristiano. D’autres questions débiles ? » Beaucoup de ballons pour CR7, beaucoup d’accélérations, mais pas mal de gâchis, notamment cette dernière action qui a fait frétiller le Val-de-Marne. D’un autre côté, si le mur espagnol n’était pas à 1m50 à chaque coup franc, il aurait peut-être été plus Platini que Wilkinson. Une juste punition pour un type qui a voulu tirer le pénalty de la star : le cinquième.


Almeida (2) : Après les travaux de sa maison au bled, Paulo Bento a payé son carreleur en nature : il l’a convoqué à l’Euro 2012. Tout juste apte à reprendre des centres de Morel. La pire détente du tournoi.

Custódio (non noté) : Ça se met où ça, dans une Seat Ibiza ?

Oliveira (10) : On serait relégué sur le banc par Almeida, on arrêterait le foot.

Varela (non noté) : N’a rien apporté, mais ça, il s’en fout. Grâce à lui, Cristiano n’est pas passé pour un con bouffeur de feuille de match et de qualif’. Une dette pour la vie.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur