1. //
  2. // 36ème journée

Cristiano Ronaldo maintient la pression

La pression est montée d'un cran. En évitant le pire à Majorque grâce à un Ronaldo stupéfiant, le Real met plus que jamais la pression sur le Barça qui devra défendre son titre au Sanchez Pizjuan. Résumé d'une 36 journée de Liga où tout est encore jouable pour tout le monde.

Modififié
0 7
Athletic Bilbao 1 – Malaga 1


Malgré un début de match en fanfare, l'Atheltic Bilbao a finalement concédé un match nul contre Malaga qui nuit à ses aspirations européennes. Les Basques devront réaliser un exploit au Bernabeu lors de la prochaine journée pour prétendre disputer l'Europa League. Les Andalous vont devoir cravacher jusqu'à la dernière minute pour ne pas faire partie de la charrette « division 2 » .


Buts :1-0, min.4: Toquero. 1-1, min.18: Duda

Atletico Madrid 3 – Valladolid 1


Première défaite de Clemente à la tête de Valladolid... Manque de pot, c'est le match que les Blanquivioletas ne devaient absolument pas perdre. A moins d'un miracle contre Barcelone lors de la dernière journée, ils semblent condamnés à la relégation. Et tout ça à cause de l'Atletico. Les Colchoneros, qui n'ont plus rien à attendre de cette Liga, ont réalisé un match d'entraînement parfait en vue des deux grandes finales qui les attendent (Coupe du Roi et Europa League). Et si c'était en réalité la saison de l'Atletico ? Manquerait plus que ça...


Buts: 1- 0, m.42: Juanito 2- 0, m.66: Jurado 3- 0, m . 72: Forlán 3- 1, m.77: Sesma

Osasuna 2 – Deportivo La Corogne 1


Onzième match sans victoire pour un Deportivo qui n'attend plus qu'une chose: les vacances. Pour leur visite de courtoisie au Reyno de Navarre, les Galiciens se sont fait bousculer sans broncher par des Rojillos surmotivés à l'idée de valider leur maintien pour leur dixième année consécutive en Liga. Pour les deux équipes, l'heure est venue de préparer la saison prochaine. Merci et à bientôt.


Buts: 1- 0, m .10: Camuñas. 1- 1, m .15: Riki. 2- 1, m .24: Pandiani. 3- 1, m .32: Juanfran.

Racing Santander 1 – FC Séville 5


Séville a démoli le Racing Santander. Privés de 5 titulaires habituels, les Cantabres ont passé une sale soirée face à la vivacité de Capel et Navas. Grâce à leur victoire, les Andalous peuvent encore prétendre à la Ligue des Champions. Pour cela, il faudra absolument qu'ils s'imposent contre le Barça lors de la prochaine journée. Le moral est au beau fixe, l'attaque tourne bien et la défense a repris confiance. Le FC Séville sera assurément l'arbitre de cette Liga. Le Racing, de son côté, est à deux doigts du gouffre. En plus des cinq titulaires blessés, l'entraineur cantabre devra également se passer de son attaquant Tchité et de son défenseur sud-africain Morris pour sauver la peau d'une équipe en pleine déliquescence. Pour eux, ça sent vraiment le roussi...


Buts: 0-1, min 2. Negredo. 0-2, min 21. Kanouté. 0-3, min 46. Navas. 0-4, min 48 Capel. 1-4, min 61. Tchité. 1-5, min 88. Negredo

Real Saragosse 1 – Espanyol Barcelone 0


Un penalty litigieux permet à Saragosse d'assurer le maintien. Victime d'un hold-up, l'Espanyol devra encore cravacher pour éviter la relégation. Comme d'habitude.


But: 1-0. min.79. Colunga

Real Majorque 1 – Real Madrid 4


Asphyxié par le pressing surprenant des Mallorquins, le Real Madrid s'est fait quelques frayeurs sur une île qui ne lui a jamais vraiment réussi. Heureusement, la hargne, le talent et la pugnacité de Ronaldo auront encore une fois fait la différence. Auteur d'un triplé, le Portugais a livré une prestation tout simplement époustouflante qui permet aux Merengues de faire un pas décisif vers le titre. Si d'aventure, Barcelone trébuche à Séville, et que le Real l'emporte face aux Basques de Bilbao, Ronaldo aura de quoi demander une statue à l'entrée du Bernabeu. Capable de transfigurer son équipe en deuxième période notamment, la star lusitanienne permet d'entretenir le suspense d'une Liga qui n'a pas encore livré son verdict final. En évitant le guet-apens rojillo, le Real met plus que jamais la pression sur Barcelone. Reste à savoir lequel des deux va craquer le premier...


Buts: 1-0, Aduriz ( 15' ). 1-1, Cristiano Ronaldo ( 25' ). 1-2, Cristiano Ronaldo ( 56' ). 1-3, Cristiano Ronaldo ( 71' ). 1-4, Higuaín ( 81')


FC Valence 3 – Xerez 1


Quelques heures avant le match, le Portugais Miguel faisait encore parler de lui en mal. Cette fois-ci le défenseur latéral valencian est coupable d'avoir percuté deux femmes avec sa voiture. A part ça, Xerez devait impérativement s'imposer à Mestalla pour continuer à croire en ses chances de maintien. Malgré leur bon match et leur ouverture du score, les Andalous n'ont pas su contenir les attaques-roquettes valencianes. Résultat : ils seront officiellement en deuxième division l'année prochaine. Valence, sans David Villa, laissé au repos en vue du Mondial, accroche la troisième place directement qualificative pour la Ligue des Champions. Une jolie performance pour une équipe toujours en pleine crise économique et institutionnelle. Reste à savoir si le club pourra encore retenir ses meilleurs joueurs (Villa, Silva, Mata, Hernandez, Banega) à l'intersaison.


Buts : 0-1, m.37: Armenteros. 1-1, m.45: Mata. 2-1, m.58: Mata. 3-1, m.68: Silva





Getafe 1 – Sporting Gijon 1


En cas de victoire contre le Sporting, Getafe pouvait provisoirement accrocher une place pour l'Europa League. Seulement voilà, les banlieusards n'ont jamais semblé concernés par le match. Mous du genou, voire carrément désinvoltes, les Azulones ont livré une pâle prestation. Le Sporting, qui lutte pour le maintien, a su profiter des errements coupables de la défense madrilène et pensait obtenir les trois points de la victoire, synonymes de soulagement. Mais non ! Une bicyclette incroyable et carrément géniale du revenant Soldado a permis aux pensionnaires du Coliseum Alfonso Perez d'arracher un nul suffisant pour accrocher l'Europa League. Quelques grammes de folie dans un monde d'ennui... ça fait du bien.


Buts : 0-1, min. 18: De las Cuevas1-1, min. 47: Soldado





UD Almeria 4 – Villarreal 2


Intraitable à domicile depuis l'arrivée sur le banc de touche de Juan Manuel Lillo, Almeria a encore créé un petit exploit en s'imposant logiquement face à Villarreal. Opérant en contre-attaques grâce à leurs talentueux hommes de couloirs, Piatti et Crusat, les Rojiblancos ont foutu un bordel monstre dans la défense du sous-marin jaune. L'expulsion de Mussachio (Villarreal) à la 13ème minute a certes sans doute participé au festival offensif andalou... il n'empêche. Avec un homme en moins mais deux attaquants de plus en deuxième période, Villarreal est passé plusieurs fois à côté de l'égalisation, mais à la fin du match, l'Argentin Piatti est venu crucifier les espoirs de la bande à Pires avec un but synonyme de maintien.


Buts : 1-0, m. 13: Crusat. 2-0, m. 29: Kalu Uche. 3-0, m. 41: Kalu Uche. 3-1, m.53: Marcano. 3-2, m.66: Ibagaza. 4-2, m.93: Piatti.





Fc Barcelone 4 – Tenerife 1


Victoire moins facile qu'il n'y parait pour les Catalans. Le Barça a sans doute livré l'une de ses prestations les plus pauvres de la saison, qui plus est contre un reléguable. Visiblement la défaite contre l'Inter a du mal à passer. Tout avait pourtant bien commencé pour les Blaugranas, grâce à l'ouverture du score un peu chanceuse du Pichichi Messi. Trop confiants, les Blaugranas se sont alors endormis sur leurs lauriers et ont commis des erreurs techniques inhabituelles. L'égalisation insulaire est d'ailleurs intervenue sur une relance moisie de Puyol dans les trente mètres. 1-1 au retour des vestiaires et des millions d'angoisses dans les travées du Camp Nou... A la mi-temps, Guardiola a pourtant fait basculer le match en remplaçant un Piqué blessé par un Pedro encore une fois providentiel. Mais c'est surtout la sortie d'un Ibrahimovic de nouveau transparent qui a semblé redonner un peu de jus à une machine grippée. Après les buts de Bojan et Pedro, Guardiola a fait tourner son effectif et sorti de son placard Thierry Henry juste pour l'anecdote. Le Français aurait très bien pu rester sur le banc de touche si l'arbitre avait accordé un but valable à Nino, le buteur de Tenerife. Au final, le Barça s'impose largement, grâce au 31ème but en Liga d'un Messi pour une fois pas très royal. Le Barça a fait le taf, mais une fois n'est pas coutume, il n'a convaincu personne. Cette équipe-là semble avoir la gueule de bois. Un faux-pas du Real contre Majorque ce soir lui redonnerait certainement le sourire.


Buts : 1-0, min.17: Messi. 1-1, min.39: Román. 2-1, min.63: Bojan. 3-1, min.77: Pedro. 4-1, min.93 Messi



Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

c'est fou comme on sent le madridistas frustré dans tes propos très cher Javier Prieto Santos. Faut dire qu'avec un nom pareil, entre Santander et castilla. Bref. Le barça sa pire prestation de l'année..? sous une pluie batante j'ai vu du touché de balle très rapide, des montées puissantes des lateraux, ça cherchait les couloirs comme le centre. Surtout un jeux facilité prar le bon jeux tout aussi rapide de tenerife qui n'a pas fermé le jeux. L'ouverture du score chanceuse...? crochet de alves, centre pafait,remise de la tete de la grande saucisse (une passe decisive !!!) et Messi en renard 9...hop la.. elle est ou la chance là?? explique moi, ça a touché le poteau?, double rebond? Le but valable de Nino... voici les commetaires de Marca : GOL DE NINO... QUE NO VALE!! FUERA DE JUEGO. Remató el '7' un centro desde la derecha y batió a Valdés. Estaba por delante de la defensa " je te traduis pas hein ... tu remraquera que j'ai pas mis les commentaires de sport ! je copie colle la fin : grâce au 31ème but en Liga d'un Messi pour une fois pas très royal. Le Barça a fait le taf, mais une fois n'est pas coutume, il n'a convaincu personne. Cette équipe-là semble avoir la gueule de bois.
Alors 1- Messi pas royal, deuxieme but amortit en extension, pichnette par dessus le gol ds la course..tu l'a dis bouffi, 31 goal en Liga, 44 en tout, pas très royal...2- L'equipe qui jsutement de convain pas c'est bien ton Madrid, 3-2 contre osasuna... et evidement sauvé par le grand jouer qu'est Ronaldo. la gueule de bois ...1-4 contre le sous marin jaune, 4-1 contre tenerife... burp. La prochaine fois nene, branche la tele, ou c'est que So foot te paye pas Gol televison...deu
Le but refusé de Nino est HORS JEU. Faut regarder les matchs des fois.
T'as vu un but inexistant mais t'as pas vu LE BUT injustement refusé à Bojan contre l'inter.
Je croyais que les "journalistes" ne rentre pas dans cette polémique de but valable ou pas. Ça pu le Madridista ici.

"Quand le lion saigne les chacals reprennent courage"
"Le Barça a fait le taf, mais une fois n'est pas coutume, il n'a convaincu personne."

Mignon.
Ils commencent à m'énerver les journalistes de ce site, est-ce qu'il y en a quand même qui prennent leur boulot au sérieux?

Sports.fr: "La menace permanente de voir le Real Madrid reprendre les commandes du championnat n'a semble t-il pas altérer les ardeurs des Blaugrana de proposer un jeu alléchant ce mardi à l'occasion de la réception de Tenerife pour le compte de la 36e levée de Liga. Dominateur dans tous les domaines, le Barça n'a pas eu à forcer son talent pour venir à bout de la modeste formation de Tenerife qui s'est avérée trop peu entreprenante pour espérer inquiéter l'ogre barcelonais.
Et cette victoire n'a pas mis longtemps à se dessiner, le Barça mettant d'entrée de jeu une pression incessante sur le but du portier de Tenerife. Les Blaugrana ont en effet la mainmise sur le cuir et effectuent d'emblée le siège sur le but adverse grâce notamment à une circulation du ballon fluide et à une percussion incessante en milieu de terrain. Acculés dans leur camp, les visiteurs tentent quant à eux désespérément de repousser les assauts en continue des protégés de Pep Guardiola."

Bref, quand on voit des analyses de match aussi différentes on se dit qu'il y en a un qui dit n'importe quoi, reste à deviner lequel.
Pour ça il suffit de regarder le match sans œillères et jalousie.
Sur le soi disant match moyen de Messi.
Moi j'ai plutôt l'impression qu'il devient de plus en plus intelligent.
Au début (il y a quelques années) il driblait tout sur son côté et faisait des passes ou marquait.
Puis son jeu se recentre sur l'axe, moitié de saison l'année dernière. Et il drible tout dans laxe, ca passe ou ca casse.
Depuis qulques temps, j'ai l'impression qu'il suit le modèle de xavi, il donne, il donne les balles, ne perd quasiment plus un ballon, se lance dans des solos après l'avoir choisi, n hésite plus à donner la balle en arrière, ressortir des 16 metres quand c'est moisi pour recommencer...

S'il commence à jouer avec l'intelligence de xavi et avec ses qualité, on va avoir un Iniesta X 100.
Mais qu'est ce que vous avez à être énervé comme ça les BarcaFanBoys depuis une quinzaine de jours ? ha ha ha ha

et bonjour la référence : sports.fr

hahahahaha

mais reste là-bas avec les gamins de 12 ans mec si tu préfères leurs analyses.

En plus, au sujet du journaliste, vu où il habite, d'après moi il n'est pas vraiment pro madrilène...

les intégristes du barça sont aussi cons que les intégristes pop des inrocks
à YannBrownie : ton post est proche du néant, est-ce que tu t'en rends compte ? Une intervention d'une niaiserie et d'une puérilité inouïes (tous ces points d'exclamation, ça fait très pré-pubère).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 7