Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Bayern Munich-Real Madrid

Cristiano Ronaldo, l'âge de raison

Auteur d'une première partie de saison très moyenne, Cristiano Ronaldo est redevenu en 2018 ce buteur en série sans foi ni loi. Et si finalement son âge (33 ans) était devenu un atout pour le Portugais qui préfère désormais se réserver pour les gros rendez-vous de la saison plutôt que de claquer un quadruplé à Getafe ?

Modififié

« Cristiano Ronaldo est-il cramé ? » , « Le Real Madrid devrait-il se séparer de Cristiano ? » , « Nolan Roux est-il devenu meilleur que CR7 ? » Autant de questions légitimes qui animaient la fin d’année 2017. Si aujourd’hui ces interrogations prêtent à sourire, elles n’étaient pas du tout insensées au 1er janvier lorsque l’attaquant portugais n’avait fait trembler les filets qu’à quatre reprises en Liga. Quatre mois et quatorze journées de championnat plus tard, CR7 en est désormais à 24 réalisations et plus aucun défenseur adverse ne rigole. En C1, la différence entre la première moitié de saison et la seconde s’est moins fait ressentir puisque Cristiano était devenu le premier joueur de l’histoire à marquer dans toutes les rencontres de la phase de poules, avant d’accélérer le rythme face au Paris Saint-Germain et la Juventus.

Il a mis 40 buts à partir des quarts de C1


En plein mois de novembre, et alors que les supporters madrilènes s’inquiètent de sa panne offensive, Cristiano Ronaldo était venu calmer tout le monde au micro de beIN Sports : « Mes statistiques ne sont pas un problème. Je suis super tranquille. Pour vous, les grandes performances n’ont aucune valeur, seuls les buts vous importent. Vous connaissez mes statistiques. Si vous tapez sur Google "Cristiano buts", vous verrez, ils sont tous là. Je ne suis pas préoccupé. Les gens essaient de chercher des choses... Mais je garde confiance en l’équipe, les choses vont changer. »


Et comme souvent avec lui, tout est revenu à la normale lorsque les grands matchs de Ligue des champions sont apparus. Auteur dans sa carrière de 40 buts à partir des quarts de finale de C1 – soit 24 de plus que son poursuivant Lionel Messi –, Cristiano Ronaldo est un habitué des pics de forme au mois de mars-avril. De là à expliquer son mauvais début de saison ? Rien n'est moins sûr selon Didier Bouillot, préparateur physique à Valenciennes : « En football, avec des matchs toutes les semaines, le fait de se programmer pour être prêt en fin de saison, c’est de la connerie. Les joueurs de ce calibre ne peuvent pas sacrifier une partie de saison pour être bien dans une autre. Et ce qui est vrai pour un joueur l’est aussi pour une équipe. Ce n’était pas prévu en début de saison qu’il soit à la peine jusqu’au mois de janvier. S’il avait pu être à bloc du début à la fin, il l’aurait fait. »

33 ans, vraiment ?


Si Cristiano n’a pas volontairement boycotté sa première partie de saison, force est de constater que le Portugais n’a jamais semblé aussi fort sur le plan physique, et ce alors qu’il vient de souffler ses 33 bougies. Pour Didier Bouillot, cette forme actuelle de CR7 est surtout due à une connaissance parfaite de son corps : « C’est sûr que Cristiano Ronaldo, en matière de volume, il ne doit pas s’entraîner de la même manière qu’à 20 ans, mais en termes qualitatifs, tout doit être calé, précis, sans aucune zone d’ombre. Un joueur expérimenté comme lui sait parfaitement ce dont il a besoin sur le plan de la récupération et de la préparation. »


Conscient de ses qualités physiques et de son âge qui avance petit à petit, Cristiano Ronaldo accepte même ce qui paraissait impensable avant l’arrivée de Zidane : le repos, comme l’a avoué récemment le double Z en conférence de presse : « Je ne sais pas combien d’années d’affilée il a joué 60 ou 70 matchs par saison, mais il ne s’arrêtait pas. Il arrive un moment où il est nécessaire pour lui, pour l’équipe, pour tout le monde qu’il ne joue pas. » Et c’est ainsi que Leganés, l’Espanyol, Málaga ou encore Las Palmas ont récemment pu échapper à la présence de Cristiano Ronaldo sur le pré.

Cap sur le Mondial


Commencée la saison dernière, cette politique de « travailler moins pour gagner plus » permet alors à CR7 d’être au top de sa forme au moment d’attaquer les matchs à élimination directe en Ligue des champions. Des rencontres durant lesquelles Cristiano Ronaldo se concentre sur une seule tâche : marquer des buts. Fini les retours défensifs demandés par José Mourinho, avec Zizou et son 4-4-2, CR7 laisse ses potes récupérer le ballon pour mieux se concentrer sur le boulot de finition. Et force est de constater que cela fonctionne. En forme comme jamais, CR7 a déjà glané la certitude d'arriver au top pour la Coupe du monde qui approche. Une compétition qu’il avait disputée sur une jambe en 2014, après avoir forcé en fin de saison pour terminer meilleur buteur du championnat et jouer la finale de C1 malgré une blessure au genou. Une situation qu’il ne compte pas revivre une seconde fois pour ce qui pourrait être sa dernière chance de briller dans un Mondial.



par Steven Oliveira Propos de Didier Bouillot recueillis par SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C1 - Demi-finales - Bayern Munich-Real Madrid




Dans cet article


Hier à 14:20 Inceste, homosexualité, sacrifice de sa mère : Shiva N'Zigou déballe tout 156
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 16 août Gervinho vers Parme 18 jeudi 16 août Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti jeudi 16 août Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 jeudi 16 août Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 31 jeudi 16 août Un match de Liga prochainement joué aux States 65