En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/2
  3. // Bayern Munich/Real Madrid (2-1)

Cristiano Ronaldo au mur

Malgré une passé décisive, Cristiano Ronaldo est passé à côté de son match. Excellents ce soir, Karim Benzema et Franck Ribéry ont montré de belles choses avant l’Euro. Ce qui n’a pas été le cas de cette arnaque de Coentrao.

Modififié
Bayern Munich

Neuer (6,5) : Le gendre idéal a des bras en titane. Impeccable sur la tentative dangereuse de Benzema en première période, Manu porte le col roulé mieux que quiconque. Et puis ces petites joues rosées, c’est charmant.

Lahm (7) : Un amour de débordement sur le second but. Le triomphe de l’efficacité allemande face aux facéties portugaises, de la simplicité face au tuning, de la brosse face à la crête, de la BMW face à la Seat Ibiza. Bref, du bon face au mauvais.

Badstuber (5) : Si l’Allemagne ne gagne pas l’Euro, on sait déjà pourquoi.

Boateng (6) : Le sérieux d’un président mais le charisme de Nicolas Dupont-Aignan. Debout le Bayern Munich.

Alaba (7,5) : Son entente avec Ribéry est tellement remarquable que Laurent Blanc l’aurait déjà sondé pour engager une éventuelle procédure de naturalisation. Appelé Abala par Gérard Houllier, il pourrait être échangé aux Autrichiens contre Abalo.

Schweinsteiger (5,5) : Il y a deux ans, sa frappe de la première mi-temps finissait dans la lucarne d’Iker Casillas. Mais il y a deux ans, il avait encore des boutons d’acné. Avis aux ados, la Roacuttane empêcherait donc de frapper comme une mule.

Kroos (6) : Encore un bon match du resto universitaire.

Luis Gustavo (5) : Être un homme de l’ombre, c’est bien. Resté planqué dans l’ombre, ce n’est pas bien.

Ribéry (8) : La seule méthode pour lui prendre le ballon reste la feinte de coup dans les tibias. Toujours aussi fort avec le maillot du Bayern Munich, Francky souffrirait cependant d’un début de "Valbuénite aigüe". Attention...

Robben (59) : Lorsqu’il s’engueule avec Ribéry au moment de tirer les coup-francs, le sosie de Dany Boon parle sans doute en Ch'ti. Pratique.

Mario Gomez (7,5) : Il a les yeux révolvers, il a le regard qui tue, il a tiré le premier, a marqué c’est foutu.

Muller (10) : Prendre autant de coups en si peu de temps de jeu, c’est très, très fort.

Real Madrid

Casillas (6,5) : Les retrouvailles avec Arjen Robben, l’homme qui lui a filé une Coupe du Monde, sont toujours agréables.

Arbeloa (3) : «  Salut, vous me reconnaissez ? C’est moi, quand je joue à Street Fighter, je ne mets que des balayettes. C’est moi, Super Connard.  »

Pepe (7) : «  Tu vois, Pepe, quand c’est pas bien, je le dis, mais quand c’est bien, je le dis aussi » . Une phrase qu’on a tous entendue de la bouche d’un prof.

Ramos (5) : Un tacle borderline sur Muller et un match moyen. Et puis toujours ce même front gênant. Vous savez, celui de Photobooth.


Coentrao (0,5) : L’Olympique de Marseille aurait déjà reçu une offre de 10 millions pour Jérémy Morel.

Xabi Alonso (4) : Ah ça, pour faire le malin quand il n'y a pas Nigel De Jong en face, il y a du monde.

Khedira (3) : Khedira pas en finale s’il joue comme ça.

Özil (7) : Pour rattraper les conneries de CR7, Mesut est là. Par contre, c’est pas lui qui saute Irina. Et ça, c’est pas juste.

Cristiano Ronaldo (2) : C’est vrai que Leo Messi ressemble à un vendeur de chez Darty. Mais au moins lui, c’est le vrai contrat de confiance. Un match de chômeur, et pas de l'UNFP hein, avec une passe décisive en guise de RMI.

Benzema (7,5) : Grégoire Margotton a sous-entendu que Rim-K avait un gros boule. Bon... Mais qu’est-ce qu’il est fort et dangereux ! Laurent Blanc n'a plus qu'à trouver 10 autres Benzema pour gagner l'Euro.

Di Maria (5) : Depuis la fin de "Top Chef", le chef de "Ratatouille" déprime. Et ça se voit.

Marcelo (X) : A peine entré en jeu, Lenny Kravitz a fait du sexe sale sur Thomas Muller. Sympa, Howard Webb ne l’a pas sorti. Dommage, on aurait revu Coentrao au match retour.

Granero (non noté) : Son entrée en jeu en dit long sur les ambitions du Mou à ce moment du match. On sait comment ça s’est terminé.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 1 heure Coentrão casse le banc des remplaçants 2
Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 3 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17