En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real Madrid-Atlético de Madrid

Cristiano, futur numéro 10 dans sa team ?

En galère face au but cette saison, Cristiano Ronaldo s'est découvert une nouvelle passion : les passes décisives. De là à se transformer en véritable meneur de jeu ?

Modififié
18 mars 2017. En déplacement sur la pelouse du San Mamés avec ses copains merengues, Cristiano Ronaldo n’arrive pas à tromper la vigilance du portier adverse, Kepa Arrizabalaga. Face à ce genre de situation d’échec, CR7 a pour habitude de forcer le destin et continuer à matraquer le but adverse jusqu’au moment où le ballon fait enfin trembler les filets. Mais ça, c’était avant la naissance du nouveau Cristiano. Plus altruiste que jamais, l’attaquant portugais, en délicatesse face au but, malgré ses dix-neuf pions en Liga, s’est désormais mué en passeur hors pair, comme le prouve ce caviar millimétré en une touche de balle délivré à son pote Karim Benzema quelques minutes plus tard. Une première offrande qui sera suivie d’une seconde durant la deuxième période pour le but de Casemiro. Symbole de ce nouveau rôle de serial passeur, Cristiano Ronaldo reste bloqué cette saison à deux caramels contre cinq passes dé' en Ligue des champions. Compétition dont il est devenu le meilleur passeur de l'histoire, devançant un certain Ryan Giggs.

Micoud : « Messi ferait un meilleur numéro 10 »


Actuellement meilleur passeur que buteur, Cristiano Ronaldo semble prendre autant de plaisir à délivrer des caviars qu'à faire trembler les filets lui-même. De quoi faire réfléchir Zinédine Zidane à le replacer dans un poste de numéro 10 qu’il connaît à la perfection ? Ancien meneur de jeu de l’équipe de France et du Werder Brême, Johan Micoud est sceptique quant à ce positionnement : « J’en doute un peu, même s’il a les qualités et l’intelligence de jeu pour jouer à tous les postes. L’attaquant qui, pour moi, ferait le meilleur numéro 10, ça reste Lionel Messi. D’ailleurs, il recule déjà beaucoup dans son nouveau rôle au Barça. »


Pas vraiment convaincu par la faculté de l’attaquant portugais à devenir un bon meneur de jeu, Johan Micoud observe tout de même une nette amélioration dans la passe chez CR7 : « Je trouve que depuis l’Euro, il se met au diapason de son équipe et qu’il est bien plus collectif. Le fait d’être moins tueur devant le but l’a aussi obligé à passer plus souvent la balle. Il a souvent été critiqué pour son côté personnel, alors s’il commence à devenir aussi bon dans la passe, il va devenir encore plus performant... si c'est possible de faire plus fort. »

Un passage obligé


Réfractaire ou non à l'idée de devenir un futur Baggio ou Riquelme, Cristiano Ronaldo n’aura bientôt plus d’autres choix que de l’accepter. À trente-deux ans, la star portugaise ne peut plus cavaler sur son côté gauche durant 90 minutes. C'est un fait. Pire, CR7 a de plus en plus de mal à laisser sur place des adversaires plus jeunes à cause d’un coup de rein qui s’est quelque peu grippé depuis quelques années. Partant de ce constat, un repositionnement dans l’axe semble inévitable. En numéro 9 ? Non. Adroit devant le but, solide physiquement et au jeu de tête impressionnant, CR7 ferait un parfait attaquant de pointe. Problème, son amour pour le ballon l’obligerait à redescendre en permanence pour toucher le cuir (façon Zlatan), ce qui risquerait d'être insupportable pour ses coéquipiers du milieu de terrain.


Ne reste donc plus que le poste de meneur de jeu. À l’image de Wayne Rooney, Cristiano Ronaldo devra lui aussi reculer d’un cran pour se replacer au cœur du jeu. Si cela peut le rassurer, son ancien coéquipier à Manchester adore son nouveau poste, comme il l’avait confié au Daily Mirror : « Parfois, il faut faire des choix dans votre carrière et à l'heure actuelle, c’est mieux pour moi de jouer plus en retrait. J'ai regardé Paul Scholes occuper ce rôle pendant des années. J’ai toujours su qu’un jour ce serait l’endroit où je jouerais. J’ai donc essayé d’apprendre et de l’observer. » Cette position plus basse sur le terrain n'empêche toutefois pas Rooney d'envoyer quelques pralines de temps à autre. Une plus grande liberté pour frapper de loin ? En voilà un bon argument pour attirer CR7 à ce poste...

Par Steven Oliveira Propos de Johan Micoud recueillis par SO.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 58
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7