1. //
  2. // Retraite Graig Bellamy

Craig Bellamy en six anecdotes

C’est officiel depuis hier, Craig Bellamy met un terme à sa carrière de footballeur. Du Gallois, on retiendra surtout sa grinta, sa folie et ses coups de sang. Toutefois, il ne faut pas oublier que le natif de Cardiff a été un bon footballeur. Retour sur six anecdotes de la vie du bonhomme, avec de l’excès, bien entendu, mais pas seulement.

Modififié
24 11
1. « The nutter with the putter » (vf : « Le débile avec le club de golf » )

Voici sans doute l’histoire qui colle le plus à la peau du bad boy de Cardiff. En 2007, alors qu’il évolue sous les couleurs de Liverpool, Craig Bellamy fait parler de lui de façon plutôt originale. En stage au Portugal avec les Reds, des bruits courent selon lesquels il se serait embrouillé avec son coéquipier, John Arne Riise. Les raisons de cette dispute : Riise aurait refusé de chanter alors que toute l’équipe participait à un karaoké lors d’une soirée sûrement un peu alcoolisée. Dans l’excès, comme toujours, le Gallois aurait alors tenté de frapper le Norvégien à l’aide d’un club de golf. Oui, oui, un club de golf. Quelques jours plus tard, le Liverpool FC se déplace sur la pelouse du FC Barcelone pour un huitième aller de Ligue des champions. Les Reds s’imposent 2-1, grâce notamment à un but de Bellamy. Pour sa célébration, le natif de Cardiff décide de faire simple en mimant un swing avec un club de golf imaginaire. Provocateur jusqu’au bout, donc. Et histoire de finir en beauté, c’est lui qui délivre la passe décisive à... John Arne Riise, sur le deuxième but anglais. Belle ironie.

2. L’école de foot en Sierra Leone

De Craig Bellamy, on connaît surtout les facéties, les coups de sang et les colères excessives. En revanche, on connaît beaucoup moins ses engagements humanitaires. C’est pourtant le cas avec la Fondation Craig Bellamy, qu’il a créée en 2008, en Sierra Leone. Cette fondation a été fondée sous le régime d’une association à but non lucratif qui gère un centre de formation et un championnat national juniors. Mais le football n’est pas la seule priorité, puisque les études sont également mises en avant. D’ailleurs, comme il le disait lui-même lors d’un entretien accordé à la FIFA : « Le football n'est qu'un bonus. Les études restent la priorité absolue. Si les garçons ne travaillent pas bien en classe, ils n'auront pas leur chance sur le terrain. Pour être franc, je préfèrerais qu'ils deviennent docteurs, avocats ou hommes d'affaires. » Craig Bellamy fait donc partie de ces mauvais garçons au grand cœur. Ceux qu’on adore, finalement.

3. Lune de Miel gâchée

Craig Bellamy n’a qu’un seul amour : la belle Claire Jansen, qu’il fréquente depuis l’adolescence. En 2006, Craig a décidé de formaliser leur amour en épousant sa belle. Et qui dit mariage, dit évidemment lune de miel. Sauf que forcément, pour le Gallois, tout ne s’est pas passé comme pour tout le monde. Alors qu’ils consommaient leurs nouvelles noces, les deux tourtereaux ont dû mettre fin à ce voyage romantique. La raison ? Craig était convoqué devant le tribunal de Cardiff pour répondre d’une prétendue agression sur une adolescente, qui aurait eu lieu en mars de la même année, dans une boîte de nuit du centre-ville de la capitale galloise. Craig a été acquitté dans cette affaire, mais on a quand même connu lune de miel plus agréable.

4. L’équipe de Grande-Bretagne

Pour les Jeux olympiques de Londres, en 2012, le Comité national olympique a décidé que le tournoi de football des JO sera disputé par la Grande-Bretagne en tant qu’équipe. De peur que la Grande-Bretagne ne soit perçue comme une nation par le reste du monde, les fédérations de football écossaise, galloise et nord-irlandaise, décident de ne pas répondre favorablement à cette proposition et se retirent des négociations. Toutefois, rien n’interdit aux joueurs d’accepter de jouer sous les couleurs de la perfide Albion. Ainsi, Craig Bellamy accepte de faire partie de cette équipe, avec quatre autres Gallois : Giggs, Ramsey, Allen et Taylor. Bellamy sera d’ailleurs le premier buteur britannique de la compétition en ouvrant le score contre le Sénégal, lors du premier match de poule. Toutefois, sa présence ne permettra pas à la Grande-Bretagne de remporter la compétition, puisque les Britanniques seront éliminés en quarts de finale par la Corée du Sud.

5. Craig Bellamy ne joue pas pour n’importe qui

Lors de son passage à Newcastle entre 2001 et 2005, Craig Bellamy eut quelques différents avec le coach Graeme Souness. À tel point que l’entraîneur des Magpies voulait absolument se séparer du Gallois, qu’il jugeait ingérable. Lors du mercato hivernal de 2005, les dirigeants de Newcastle se mirent d’accord avec Birmingham City pour le transfert du joueur. Oui mais voilà, c’était sans compter sur le refus catégorique du Gallois d’aller jouer là-bas. Bellamy aurait convoqué ses dirigeants pour le dire, très sobrement : « Je suis Craig Bellamy et je ne signe pas pour les clubs de football de merde. » Finalement, le petit ailier sera prêté au Celtic où il glanera une Coupe d’Écosse. Comme quoi, Zlatan et Balotelli n’ont pas toujours eu le monopole de la punchline.

6. Histoire de SMS

Après son passage en Écosse, glanant au passage la la Coupe nationale, Craig Bellamy s’engage avec les Blackburn Rovers où il retrouva Mark Hughes, qu’il connaissait bien, ce dernier ayant été le sélectionneur du pays de Galles durant cinq années. Bellamy retrouve alors un niveau à la hauteur de son talent. Véritable leader de l’équipe, le Gallois plante 13 pions en championnat et participe activement à la bonne saison des Rovers, qui termineront à une belle sixième place, cette année-là. Mais rien n’est jamais tout rose dans la vie de Bellamay. En effet, au cours de la saison, le petit tatoué est accusé d’avoir envoyé des textos insultants à Alan Shearer, attaquant de Newcastle, ainsi qu’à Kenneth Shepherd, fils du président des Magpies. L’agent du joueur essaie de calmer l’affaire en affirmant que Bellamy avait perdu son portable au moment des faits. Pas de quoi calmer Shearer, qui promet de lui péter la gueule s’il ose se pointer à Newcastle. Quel génie ce Craig, quand même !

par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Légèrement fat, visage rond, beaux yeux, petit nez de cochon, blonde platine.

SA MEUF EST L'ARCHETYPE DE L'ANGLAISE BORDEL
Message posté par Le prince des ténèbres
Légèrement fat, visage rond, beaux yeux, petit nez de cochon, blonde platine.

SA MEUF EST L'ARCHETYPE DE L'ANGLAISE BORDEL


On appelle ca l'amour.

et au moins elle est pas avec pour les biftons.
Awesome player que ce Craig Bellamy! Il va manquer en premier league !...
Une technique et une frappe de balle somptueuse!
Il me faut vraiment son putain de maillot de Liverpool !...
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 2
Rien que pour son speech sur l'importance des études c'est full respect.
Bon vent l'ami..
Un putain de bonhomme.

Je le kiffais ce mec et j'ai toujours pensé qu'il était sous exploité.
Y'a des joueurs comme lui que tout le monde aime bien simplement parce qu'il est cool et qu'il ne se prend pas la tête. Bon vent Craig, bravo pour ta belle carrière !
Bender Rodriguez Niveau : District
Mon premier maillot des Reds... D'ailleurs personne n'a jamais compris pourquoi je m'étais floqué son nom sur mon maillot!
Gregory Vignal-Qaïda Niveau : CFA2
vu qu'on n'a entendu parler d'aucun joueur venu du Sierra-Leone, on peut supposer que ça marche fort pour ses protégés au niveau des études
"Craig Bellamy is the only man i know who could start a fight with himself" Sir Bobby Robson.
Craig bellamy de maupassant.
Eric Cantona Niveau : Loisir
@Gregory Vignal-Qaida: et Momo Kallon?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
24 11