Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 35e journée
  3. // FC Séville/Real Madrid (2-3)

CR7 continue de porter le Real Madrid

En se déplaçant à Séville, ce samedi soir, les Madrilènes le savent, ils doivent s'imposer pour continuer à s'accrocher aux basques du FC Barcelone. Mission accomplie pour le Real qui, grâce à un triplé de son meilleur buteur, CR7, est parvenu à arracher trois précieux points dans la course au titre (3-2).

Modififié

FC Séville - R. Madrid
(2-3)

C. Bacca (45'), V. Iborra (79') pour FC Séville , C. Ronaldo (35'), C. Ronaldo (37'), C. Ronaldo (69') pour Real Madrid.


Les grandes équipes ont besoin de leur meilleur joueur dans les moments décisifs. Dans une fin de saison haletante où le Real tente de suivre le rythme infernal du FC Barcelone, c'est peu dire que les Madrilènes ont besoin de toutes leurs forces en présence. Et qui d'autre que Cristiano Ronaldo pour mener la révolte ? Dans une forme olympique, le Portugais n'a que faire de la réussite du moment des Blaugrana ; face au FC Séville c'est lui qui a pris les choses en main en inscrivant un triplé. Trois buts précieux pour conforter sa place de pichichi, certes, mais surtout trois buts précieux pour permettre à son Real de ne pas décrocher. Trois buts pour continuer à y croire. Trois buts pour espérer encore. Bref, trois buts importants.

CR7, évidemment


Face au train d'enfer que mène le FC Barcelone en ce moment, le Real n'a pas le choix, il faut s'imposer et tenir le rythme pour ne pas dire adieu à la Liga. En déplacement sur la pelouse de Séville, les hommes d'Ancelotti sont donc condamnés à la victoire pour continuer à rêver d'un titre tout à fait à leur portée. En bon meneur, CR7 l'a bien compris et n'est pas loin d'ouvrir le score d'une reprise du droit parfaitement repoussée par un Sergio Rico attentif (9e). En face, le FC Séville réagit et Alex Vidal parvient à tromper la vigilance d'Iker Casillas d'une belle tête lobée, mais Varane est là pour sauver sur sa ligne (14e). Comme une évidence, la délivrance arrive finalement de la tête de Cristiano Ronaldo à la réception d'un centre d'Isco (36e). Loin de se contenter de ce but d'avance, les visiteurs passent la seconde et doublent la mise dans la foulée toujours par l'intenable CR7, encore là pour dévier un centre de James (37e). En une minute, le Real vient de faire le break. Pour autant, Séville ne baisse pas les bras et profite d'une grossière faute de Ramos dans la surface pour réduire l'écart sur penalty par Bacca (46e).

CR7, toujours


Forts de leur réduction du score en fin de première période, les Sévillans croient à l'exploit au retour des vestiaires. Seulement, en face, sans être impressionnant, le Real gère son avantage, tranquillement. Solides, les Madrilènes encaissent quelques offensives adverses sans flancher, sans trembler même. Mieux, les joueurs de la capitale finissent par refaire le break grâce, comme très souvent, à Cristiano Ronaldo. À la réception d'un centre de Gareth Bale, le meilleur buteur de la Liga se détend parfaitement et claque une tête lobée qui ne laisse aucune chance à Sergio Rico (69e). Pour autant, les locaux n'ont toujours pas l'intention de déposer les armes et Iborra reprend parfaitement un centre de Vidal pour réduire de nouveau l'écart (79e). Souvent critiqué, Casillas est pourtant là pour empêcher les siens de se faire rattraper, comme sur cette tentative de Kevin Gameiro suite à un énorme cafouillage dans la surface madrilène (85e). Dans la souffrance, le Real parvient tout de même à s'imposer et à envoyer un message fort à son rival barcelonais : la lutte continue. À trois journées de la fin, avec deux points de retard sur le Barça, le Real est encore loin d'avoir dit son dernier mot.

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)