Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1e journée
  3. // Stoke/Liverpool (0-1)

Coutinho réveille Liverpool

Explosés par les Potters lors du dernier match de la saison dernière (6-1), Liverpool, avec ses nouvelles recrues, a pris sa revanche en s'imposant 1-0 au Britannia Stadium grâce à un bijou de Coutinho.

Modififié

Stoke City 0-1 Liverpool

But : Coutinho (86e) pour Liverpool

Avec quatre recrues alignés d'entrée par Brendan Rodgers dont Christian Benteke, acheté plus de 40 millions d'euros à Aston Villa ou encore James Milner, arrivé libre de Manchester City, on s'attendait à voir Liverpool produire du jeu du côté de Stoke City. Mark Hughes, qui a réalisé la meilleure performance de l'histoire des Potters la saison dernière, peut lui aussi compter sur ses nouvelles recrues : Marco van Ginkel, Glen Johnson et surtout Ibrahim Afellay, éternel espoir des Pays-Bas. Lors des deux dernières sorties de Liverpool au Britannia, on a eu le droit à un festival de buts. 8 en 2013/2014 et 7 en 2014/2015. Sauf que cette saison, on a juste eu un but. Mais quel putain de but ! Il est signé Coutiho, à quelques instants du terme, d'une frappe magique dans la lunette. Un match assez terne, mais ce bijou synonyme de trois points pour Liverpool vaut à lui seul le prix du billet.

Un match (très) fermé


Dès les premières minutes du match, Liverpool semble vouloir prendre le jeu à son compte. Henderson, nouveau capitaine depuis le départ de Steven Gerrard et Milner jouent très proches et gênent beaucoup les milieux de Stoke. Devant, c'est assez maigre. Coutinho essaye tant bien que mal de balancer de bons ballons à Christian Benteke mais la défense des Potters est bien en place. Côté Stoke City, Ibrahim Afellay fait du bien techniquement et semble s'être immédiatement adapté à la Premier League avec une superbe semelle, dès son premier ballon, sur Clyne.

Charlie Adam, qui a le même âge que le Hollandais mais qui en fait 20 de plus, réalise aussi une bonne partie. À part ça, il y a un gros déchet technique des deux côtés, les milieux de terrain perdent beaucoup trop de ballons. La seule occasion à se mettre sous la dent de cette première période est l'œuvre de Glen Johnson, qui est passé du côté des Potters. Une frappe qui passe au-dessus des cages de Simon Mignolet, qui nous montre que son jeu au pied ne s'est toujours pas amélioré.

L'éclair de génie de Coutinho


Dès le début de la seconde période, Dejan Lovren, repassé devant Mamadou Sakho dans la hiérarchie des défenseurs centraux de Liverpool, aurait pu prendre un rouge après un coup de coude sur Mame Biram Diouf. Mais pas pour Anthony Taylor. La possession est sensiblement la même des deux côtés, les joueurs se livrent peu. Après l'entrée d'Emre Can côté Reds, les hommes de Liverpool commencent enfin à « enflammer » le Britannia. D'abord, par l'intermédiaire d'une frappe sans danger de Lovren, d'un régal de passe de Coutinho pour Benteke qui bute sur Butland et aussi d'une tête claquée par le gardien anglais de Škrtel.

Après une frappe dans les nuages de Stoke, Philippe Coutinho sort de sa boîte. À quatre minutes du terme, le Brésilien règle la mire et déclenche une sublime frappe de 25 mètres. Pleine lucarne, imparable pour Jack Butland. Spécialiste du genre, notamment avec des pétards face à Manchester City et Southampton la saison dernière, le meilleur de joueur de Liverpool régale et inscrit le seul but du match. Totalement suffisant pour les Reds qui réussissent leur entrée en premier League, et lavent l'affront de la saison dernière. Steven Gerrard peut dormir sur ses deux oreilles.

Par Babacar Sall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique Hier à 18:07 Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 69
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:10 Infantino : « La meilleure Coupe du monde de tous les temps » 100 jeudi 12 juillet La FIFA veut limiter les plans sur les supportrices 250 jeudi 12 juillet Bruno Alves signe à Parme 9