Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Liga BBVA
  3. // 32e journée
  4. // Atlético Madrid/Villarreal

Courtois, le mur a des oreilles

Mirifique et magnifique face à Barcelone, Thibaut Courtois a montré à l’Europe du football qu’elle avait déjà trouvé le meilleur gardien des dix ans à venir. Car de telles prestations, le portier des Diables rouges en rend tous les week-ends. Trois ans que ça dure...

Modififié
Sergio Asenjo a la poisse. Longtemps considéré comme la relève d’Iker Casillas dans les cages de la Roja, il a connu de nombreuses blessures tout au long de sa carrière. Âgé de seulement 24 ans, il retrouve ce samedi son ancien club. Et son ancien concurrent direct. Encore l’an dernier, le natif de Palencia évoluait sous les couleurs des Colchoneros. Sur le banc, il assistait aux exploits de Thibaut Courtois, un portier belge à qui il a laissé le poste de titulaire en 2011. À cette époque, il devait même être le numero uno dans la hiérarchie des portiers de l’Atlético. Des ligaments fragiles et une concurrence exacerbée en ont voulu autrement. Heureusement, se congratulent les supporters du fanion du Sud de la capitale. Car depuis sa prise de pouvoir, le géant belge a pris une dimension peu croyable pour son âge. Avec ses 21 printemps au compteur, il est en train de s’imposer comme le grand gardien de sa génération. L’Atlético, lui, a depuis remporté une Europa League, une Supercoupe d'Europe et une Copa del Rey. Tout sauf une coïncidence.

Özil et la parade qui change tout

Ses qualités physiques expliquent en partie un tel talent. À ses 199 centimètres répond une envergure gigantesque. De goéland, diront certains. Philippe Vande Walle, entraîneur des portiers de la sélection belge, dit de lui qu’il « peut quasiment toucher les deux poteaux en étendant les bras » . À ce physique avantageux, Thibaut Courtois ajoute quelques éléments bien personnels. Les ballons aériens sont pour lui un délice. Et, malgré sa taille, le garçon n’a aucun problème à se projeter rapidement au sol. Un combo rare et ô combien précieux. Pour le site spécialisé dans les gardiens de but soloporteros.com, « il est difficile de trouver un gardien de son âge qui transmet autant de qualités » : « Il est actif, pas réactif, il anticipe l’action et n’attend pas la frappe. Pour sa taille, il est très coordonné et est très rapide dans ces mouvements. » À vrai dire, la facette de son jeu encore perfectible reste son jeu au pied. Autant dire une broutille facilement gommable à 21 ans.

Loin de ces considérations purement footballistiques, Thibaut Courtois détonne par son tempérament. Tranquille, jamais un mot plus haut que l’autre, il a le tempérament d’un padre. Une qualité rare à 21 ans. Cette sérénité, « cette sécurité qu’il transmet fait gagner des matchs. Il est jeune, mais joue depuis des années et a une maturité qui arrive normalement plus tard chez les gardiens » , dixit son coéquipier Raúl García. Mieux, les grands rendez-vous ne semblent avoir aucune emprise sur lui. Mise à part celle de le rendre encore meilleur. Sa seule « faute » , il l’a connue pour son premier derby madrileño. Expulsé en début de rencontre, il n’a plus jamais réédité telle performance. Lors de la finale de Copa del Rey au Bernabéu face à l’ennemi merengue, il avait même sorti LA parade. Pendant la prolongation, l’Atlético mène 2-1, et garde son avantage grâce à un sauvetage miraculeux de son Belge. La parade offre par la même occasion la coupe aux Colchoneros, un tournant pour la bande à Simeone. Sans cela, difficile de dire quel Atlético serait en piste cette saison.

Vidéo

Plus que le futur, le présent

De cette parade horizontale est née le « Thibauting » , un concept consistant à se prendre en photo façon Courtois. Ce Tumblr a fait fureur en Espagne, sa cote de popularité n’a cessé de grimper. Mais le grand hic est ailleurs : la hype Courtois ne va-t-elle pas migrer vers d’autres cieux ? Sous contrat avec Chelsea jusqu’en 2016, le club londonien souhaite le prolonger de deux ans. Une fois la signature apposée au nouveau contrat, les Blues s’imaginent le prêter – cher – une saison de plus à l’Atlético de Madrid. Problème, Courtois et son agent Jorge Mendes veulent s’assurer un avenir plus clair. Contre 26 millions d’euros, montant de sa clause, les Colchoneros pourraient se l’offrir en CDI. Diego Simeone, en conférence de presse, avait assuré « que tout ce qui se paye pour Thibaut n’est pas cher » . Dans les arcanes du Vicente-Calderón, un murmure veut que Diego Costa, également poulain de Mendes, soit inclus dans la transaction. Quoi qu’il en soit, si l’Atlético souhaite continuer à grandir, cela se fera avec Courtois. Un Courtois qui, après sa prestation XXL en quart aller de C1, est devenu aux yeux de beaucoup le meilleur gardien du monde. Et ça, même Sergio Asenjo n’y peut rien.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi