Courtois contre une fermeture d’usine

Modififié
0 19
Ne pas oublier d’où l’on vient. L’un des gimmicks préférés des footballeurs et des rappeurs n’est pas un vain engagement pour Thibaut Courtois. Le gardien belge de l’Atlético Madrid a débuté sa carrière à Genk dans les rangs du KRC.

Visiblement attaché à cette ville, c’est avec tristesse que le joueur a appris la fermeture de l’usine Ford Genk. Une catastrophe qui toucherait des milliers de personnes, en Flandre comme en Wallonie.

Mercredi soir sur son Twitter, Courtois a laissé parler son amertume : « Aujourd’hui est une journée noire pour tout le Limbourg (province où se situe Genk, Ndlr) avec la fermeture de Ford Genk. Mon soutien à tous les travailleurs et leur famille. » Puis Thibaut de prendre une seconde lame : « En fait, c’est un vrai scandale de voir des publicités de Ford sur tous les terrains (de C1 mercredi soir). »

Bah quoi ? Ford va tout de même pas mettre ses pubs en berne pour un drame social.
PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est pas en Wallonie, c'est en Flandre, quand on veut parler d'un pays on se renseigne d'abord
Ce sont surtout 4300 emplois directs et plus de 5000 indirects qui sont supprimés (et Genk est en Flandre, au fait). Vérifiez avant d'écrire des conneries surtout quand c'est un peu plus lourd que du foot.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 19