Courbis : "A Sion pour donner un coup de main"

Quasiment assuré de devoir jouer les barrages pour espérer se maintenir après avoir écopé d'une pénalité de 36 points en championnat pour avoir aligné des joueurs non qualifiés en Ligue Europa, le FC Sion a décidé de confier sa survie à Rolland Courbis.

Modififié
0 4
Rolland Courbis, vous débarquez à Sion en tant qu’entraîneur…

Oui, ou co-entraîneur, tuteur, aide, accompagnateur… appelez ça comme vous voulez, sincèrement, je m’en fous un peu. Je viens donner un coup de main sur les cinq derniers matchs, voilà.

En quoi consiste la mission qui vous a été confiée ?

Il y a deux possibilités : la première, qui ressemblerait à un miracle, serait de parvenir à éviter les barrages en rattrapant Lausanne (qui possède dix points d’avance sur Sion, ndlr). La seconde, qui parait plus probable, c’est de se servir des cinq derniers matchs de championnat pour préparer une équipe capable de gagner les barrages contre le deuxième de Ligue 2.

Vous pensez prolonger l’aventure, si ça marche ?

Ça, je n’y ai même pas réfléchi. J’ai plus l’impression de venir en aide à un ami de trente ans (Christian Constantin, le président) que d’être là pour faire un boulot contraignant. Je suis dans la même situation que lorsque je suis allé à Montpellier il y a trois ou quatre ans.

Justement, à Montpellier vous étiez resté après avoir maintenu le club en Ligue 2…

Oui, mais c’était Montpellier…

Donc à Sion, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver si vous sauvez le club…

Non, aujourd’hui on n’en sait rien, mais dans un mois on verra peut-être les choses différemment. Je ne suis pas encore arrivé qu’on est déjà en train de me demander si je reste !

Vous avez pris connaissance de l’effectif ?

Oui, je viens de passer quelque jours avec eux, lors desquels on a fait des choses très intéressantes dans un minimum de temps. Je connaissais déjà quelques joueurs. Le match de dimanche (à Thoune, ndlr) se fera sans moi à cause de mes obligations professionnelles, parce que c’est un week-end compliqué avec la finale de la Coupe de France samedi et Lille-PSG dimanche. J’ai rendez-vous lundi avec François Pesenti (Dir. Général d’RMC Sports, ndlr) pour voir comment on va s’accorder pour que je puisse filer un coup de main à Sion sans pour autant arrêter de travailler pour RMC et BFM TV.

Propos recueillis par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Courbis-Constantin, les 2 font la paire !
Ils vont nous faire les remake du plus escroc des deux
Katapulta Niveau : CFA
Pas étonnant qu’il aille chez les mafieux…
Coup de main…dans le ‘fion’…Une espèce de ‘self-fist fucking’…
Je sais c’est vulgaire,comme le personnage…Il y a surement de la ‘tonce à gratter’.Je ne pense pas qu’il y aille pour la ‘beauté du geste’…A vomir!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 4