1. //
  2. // MU/Arsenal (2-0)

Coups de poignard mancuniens

Arsenal s'est allégé une fois de plus son calendrier, sorti par un Manchester qui aura planté deux coups de poignards signés Fabio et Rooney. La fin de saison s'annonce moralement délicate pour les Gunners.

Modififié
0 6
Au coup d'envoi, Sir Alex Ferguson aligne un onze très défensif avec Gibson, O'Shea, les jumeaux Fabio et Rafael au milieu de terrain, Rooney et Hernandez devant se débrouiller seuls aux avants-postes. Wenger, de son côté, couche quasiment son équipe-type, amputée de Fabregas, absent et Clichy, sur le banc. Gibbs occupe donc le flanc gauche de la défense Gunner, et Denilson accompagne Diaby dans l'axe.

Le début de rencontre est plutôt à l'avantage des Londoniens. Sagna et Gibbs se montrent disponibles sur les côtés et facilitent un jeu tout en largeur pour Arsenal. Mais aucun centre ne trouve preneur. C'est d'ailleurs sur une combinaison dans l'axe Arshavin/Nasri que Van der Sar connaîtra sa première suée (3'). Manchester peine à maîtriser le cuir et se contente d'échauffer Hernandez et Rooney, en les lançant dans des courses “casse-croûte” improbables et vouées à l'échec. Il faudra attendre la quinzième minute pour voir MU enfin développer un mouvement digne de ce nom. Gibson s'amuse entre Diaby, Wilshere et Denilson, avant de transmettre à Fabio. Le centre du Brésilien arrive sur la tête de son jumeau qui ne cadre pas. Mis à part ça, on s'ennuie sec. Old Trafford se réveillera peu avant la demi-heure de jeu. Après une frappe contrée de Diaby, Van der Sar relance rapidement à la main pour Fabio, qui accélère et lance son frangin. Rooney est trouvé en appui et adresse une passe-caviar dans le dos de la défense pour Hernandez. Le Mexicain place une tête puissante qu'Almunia ne peut que repousser... dans les pieds de Fabio en renard (27è). 1-0 pour MU, têtes basses pour les Gunners. United n'excitera pas plus la fin de première période pour autant, laissant la possession à ses adversaires et deux occasions dangereuses : une frappe croisée de Van Persie, détournée d'un doigt par Van der Sar (33è) et une frappe encore croisée de Nasri, bloquée par le géant hollandais (45è).

Sir Alex Ferguson sent peut-être à la pause que son équipe n'a pas beaucoup de marge sur ses adversaires et apporte quelques retouches. Passage d'un 442 à un 433 en deuxième période donc avec Rooney sur le flanc gauche, Valencia (de retour après une fracture de la cheville en septembre dernier) à droite et Chicharito en avant-centre. Arsenal débute pourtant fort à la reprise. Wilshere perfore à la Wilshere, en vitesse, la tête levée, Koscielny apporte du surnombre et manque même de tromper Van der Sar sur une frappe du gauche (48è) mais Arsenal va une nouvelle fois flancher sur la première incursion mancunienne. Rafael met au supplice la vitesse de Gibbs et centre pour Hernandez. La gonfle revient sur la tête de Rooney, qui, dans un angle fermé, trompe Almunia de la tête (49è). Deuxième coup de poignard. Manchester sait mieux que n'importe quelle autre équipe comment tuer définitivement son adversaire dès que l'occasion se présente. Arsenal ne s'en remettra évidemment jamais et Van der Sar dégoûtera toute tentative (reprise de volée de Nasri à la 57è, frappe de Chamakh à la 67è, tête smashée de Marouane à la 76è, missile de Rosicky à la 78è) londonienne. Almunia évitera la fessée sur un arrêt réflexe à la 80è suite à une frappe d'Hernandez et sur une dernière frappe de Rooney au bout des sept minutes d'arrêts de jeu.

Les Gunners il y a deux semaines avaient encore quatre compétitions à jouer, et donc quatre potentiels titres à glaner, une obsession depuis six ans maintenant. Aujourd'hui, Arsenal n'a plus que la Premier League pour éviter d'être fanny en 2011. Manchester emmagasine de son côté un peu plus de confiance, au cas où et attend l'OM en toute tranquillité.

Par Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Victoire tranquille de Manchester. C'est dur pour Koscielny en ce moment, sur le premier but il était encore bien parti aux champignons. Alumnia faisait un peu la gueule d'ailleurs, genre "merci d'avoir bloqué le rebond mec".
Par contre, est ce que quelqu'un a déjà vu un centre de Sagna arriver sur un de ses coéquipiers ? C'est incroyable, il doit tenter une dizaine de centres par match et c'est toujours complètement foiré.

Almunia a encore fait des exploits pour éviter le 3-0. Si Arsenal gagne la championnat, je veux bien arrêter de regarder du football pendant un an.
.........sifflements... sifflements........
Ce qui est inquiétant pour Arsenal, c'est qu'ils ont été incapables avec une team proche de l'équipe type de prendre de vitesse un MU très très diminué, avec un milieu de terrain en mode pieds carré (Oshea + Gibson) et des ailiers qui jouent normalement défenseurs (les 2 bro).
Biens sûr ils ont bien joué, ils ont fait de beaux mouvements, mais comme d'habitude contre MU ils se font mettre 2 fois sur des contres.
Si les gunners gagnaient la PL sur un malentendu ça serait une grosse arnaque!!
Bon sur Arsenal tout a été dit depuis longtemps et c'est de plus en plus à se demander si Arsène va pas être mit en retraite anticipé un peu plus tôt que prévu...

Sinon chose peut-être insignifiante pour certains, mais je trouve particulièrement kiffant d'observer les enchainements de Rafael et Fabio, comme avec les 2 Ayew à l'OM... Me fait peut-être des idées, mais j'ai toujours l'impression qu'entre frères ils arrivent à se trouver les yeux fermés sur le terrain... C'est jouissif à voir...
Ce qui est surtout flippant, c'est la retraite fin de saison du géant. Quel putain de classe, à me faire chialer.
Arsène ? Je peux t'appeller Arsène ? Quid de l'arbitrage contre Man U ? Appelle le Mouh peut etre qu'il pourra t'aider , entre deux mauvais perdants , une solidarité naissante ?
Arsène ... Et si tu partais , Hummm ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le derby de l'amabilité
0 6