• Europa League - Barrages retour - Saint-Etienne / Karabukspor (1-0, 4-3 aux Tab)

    Saint-Etienne passe au vert

    Sainté a mis le paquet. Sainté a mis le paquet.
    L'ASSE a décroché son billet pour les phases de poules de l'Europa League en sortant le 7ème du dernier championnat turc aux tirs au but (1-0, 4-3 aux TAB). Ouf, et merci Ruffier.
  • Kovacic a collé un triplé.
    Europa League - Barrages retour - Résultats

    L'Inter, Tottenham, Villarreal et Valbuena qualifiés

    Les balades de l'Inter, de M'Gladbach et de Villarreal, la désillusion de la Sociedad, le but libérateur de Christopher Samba et des noms de clubs imprononçables... à l'issue de ce tour préliminaire, on connaît les qualifiés pour la Ligue Europa.
  • Astra la vista
    Europa League - Barrages retour - Astra Giurgiu/OL (0-1)

    Astra la vista

    Décimé par le forfait de huit joueurs, l'OL n'a pas su refaire son retard chez l'Astra Giurgiu (0-1). Après Lille, les hommes d'Hubert Fournier, éliminés en barrages d'Europa League, ont confirmé les tristes perspectives du football français et disent au revoir à 18 années de Coupe d'Europe.
  • Vidéos SO FOOT

    Leboeuf dans un trailer hollywoodien

    Stephen Hawking est un physicien anglais né le 8 janvier 1942 à Oxford. Il a notamment écrit « A brief history of time » mais malheureusement, sa principale particularité est qu'il souffre d'une dystrophie neuromusculaire qui le paralyse un peu plus chaque jour, l'obligeant notamment à parler à l'ai ...
  • Manchester City-Bayern Munich, les retrouvailles
    Ligue des champions - Tirage au sort - Analyse

    PSG-Barça, City-Bayern, comme on se retrouve...

    Le PSG qui défiera le Barça deux ans après sa défaite, City qui se coltinera à nouveau le Bayern dans sa poule, Monaco plutôt épargné, mais qui devra se méfier... Voici le programme dont nous a gratifiés le tirage de la Ligue des champions effectué en fin d'après-midi à Monaco. Alors en attendant le jeu, le vrai, petit tour d'horizon de ce que l'Europe réserve au sortir des boules.
  • Astra Giurgiu - Lyon en direct sur live.sofoot.com
    Europa League - Barrages retour

    Revivez Astra Giurgiu - Lyon (0 - 1)

    97' : Et c'est terminé en Roumanie, avec la vaine victoire 1-0 des Lyonnais. Les Roumains passent en phase de poules grâce au match aller remporté 2-1 à Gerland. Grosse désillusion pour l'OL, qui a manqué de justesse, de rythme, de pas mal de trucs en fait. Lopes a même dû s'employer en seconde période pour éviter l'égalisation. Triste pour les Lyonnais, triste aussi pour l'indice UEFA, qui prend un nouveau coup dans la gueule. Arf, bonne soirée quand même les copains, à vite.
  • En direct : le tirage au sort de la C1
    Coupes d'Europe - Ligue des champions - Tirage au sort

    Le Barça pour Paris, Monaco épargné

    Un vrai groupe de C1 pour Paris avec un gros, le Barça, un nom, l'Ajax, et un traquenard, l'APOEL. Une poule très homogène pour l'AS Monaco avec Leverkusen, le Zénith et Benfica. Un groupe de la mort avec la Roma, City et le Bayern. C'est parti pour la Ligue des champions 2014-2015.
  • Mamadou Areola
    Ligue des champions - Barrage retour - Ludogorets/S. Bucarest (1-0)

    Top 10 : ces joueurs de champ qui sont allés dans les cages

    Cosmin Moti est devenu un héros du Ludogorets. En sortant deux tirs au but face au Steaua, l'ancien du Dinamo Bucarest a réussi à qualifier la formation bulgare pour la Ligue des champions, et ce pour la première fois de son histoire. Costaud. Ce n'est pas la première fois qu'un joueur de champ remplace son gardien au pied levé. Voici quelques exemples de joueurs célèbres, qui ont connu des fortunes diverses.
  • Elle est là, la C1
    Ligue des champions - Tirage au sort

    C1 : de la chance au tirage ?

    Cet après-midi, le PSG et Monaco vont connaître leurs futurs adversaires européens. Du sort du tirage va dépendre une grande partie de l'avenir de ces deux clubs sur la scène continentale. Surtout que les champs du possible sont infinis avec le chauve de l'UEFA et ses petites boules.
  • Bilbao renvoie Naples à la C3
    Ligue des champions - Barrages retour - Bilbao/Naples (3-1)

    Bilbao renvoie Naples à la C3

    L'espoir, puis la désillusion. Propulsés en phase de poules de la Ligue des champions grâce à l'ouverture du score de Marek Hamšík, les joueurs du Napoli ont craqué. Battus logiquement 3 à 1 sur la pelouse de San Mamés, les Italiens joueront la Ligue Europa.
  • Bezjak (Ludogorets)
    Ligue des champions - Barrages retour - Résumé

    Malmö, Ludogorets et le Bayer qualifiés

    Avec Arsenal et l'Atletic Bilbao, Malmö, Ludogorets et le Bayer Leverkusen sont les trois autres qualifiés pour la phase de poules de la Ligue des champions. Ils ont respectivement sortis Salzbourg, le Steaua Bucarest et le FC Copenhague. Résumé de la soirée avec des doublés, du suspense (sur un match), d'improbables héros et un fort joli but inscrit par un inconnu Suédois.
  • La joie des Gunners
    Ligue des champions - Barrages retour - Arsenal/Beşiktaş

    Arsenal, la force de l'habitude

    Comme d'habitude, Arsenal est passé par un tour préliminaire pour accéder à la Ligue des champions. Comme d'habitude, les Gunners se sont qualifiés au terme d'un match déjà oublié.
  • Theo Walcott a connu le brancard
    Ligue des champions - Barrage retour - Arsenal/Beşiktaş

    Top 10 : Les Gunners à terre

    Olivier Giroud indisponible pour 3 mois, Arsenal voit une nouvelle fois se remplir son infirmerie, comme une sorte de tradition. Entre bris d'os et pépins idiots, retour sur une décennie de malheur.
  • Avec Lorenzo Insigne
    Ligue des champions - Barrage retour - Athletic Bilbao/Napoli

    Rafa Benítez, itinéraire d'un professeur à problèmes

    Sacré entraîneur le plus doué de sa génération par Arrigo Sacchi, le coach espagnol a rarement su faire les bons choix aux bons moments. Un souci de timing qui l'a ralenti dans la course qui l'opposait à José Mourinho et Carlo Ancelotti, entre autres.
  • Muniain, auteur du but basque à Naples, il y a une semaine
    Ligue des champions - Barrage retour - Athletic Bilbao/Napoli

    L'Athletic et sa philosophie flexible

    Depuis sa création, l'Athletic Bilbao est étiqueté « produit régional ». Une spécificité qui fait son charme, mais dont le club a également dû se jouer. Pour exister à l'échelle nationale, et aujourd'hui continentale, ses principes ont été changés à défaut d'être bafoués. Explications.
  • Gonzalo Higuain, auteur du but napolitain au match aller
    Ligue des champions - Barrage retour - Athletic Bilbao/Napoli

    Le Napoli au pied du mur basque

    Après le match nul 1-1 du San Paolo, le Napoli n'a plus franchement le droit à l'erreur. Les joueurs de Benítez doivent s'imposer, ce soir, à San Mamès, pour espérer voir les phases de poules de la C1. Déjà un match qui vaut une bonne partie de la saison.
  • Soirée tranquille pour Witsel et son Zénith
    Ligue des champions - Barrage retour - Autres matchs

    Le Zénith facile, le Celtic à la trappe

    Défait dans son Celtic Park par Maribor (0-1), le Celtic Glasgow ne jouera pas la Ligue des champions. À l'inverse du Bate Borisov, du Zénith et de l'APOEL Nicosie, larges vainqueurs à domicile.
  • Marko Basa
    Ligue des champions - Barrages retour - Porto/Lille OSC

    LOSC : ces Dogues qui ne mordent plus

    Depuis un peu plus d'un an, regarder un match du LOSC, c'est accepter de souffrir et de somnoler devant une équipe qui a pourtant envoyé du jeu il y a peu.
  • Andre Villas-Boas et sa doublure pour les cascades
    Ligue des champions - Barrage retour - Zénith/Standard

    Tiens, revoilà Villas-Boas

    Après deux échecs sur les terres de son mentor Bobby Robson, André Villas-Boas s'est attaqué, depuis le printemps dernier, à un nouveau monde : le championnat russe.
  • Belle soirée pour les clubs français
    Ligue Europa - Barrages aller - OL/Astra Giurgiu (1-2)

    Lyon se tire une balle dans le pied

    Sale soirée pour les Lyonnais. Alors qu'ils avaient le match en main, les hommes d'Hubert Fournier l'ont lâché dans le dernier quart d'heure face aux modestes Roumains d'Astra (2-1). Le retour s'annonce compliqué.
  • Antonio Nocerino
    Ligue Europa - Barrages allers - Résumé

    Lamela sauve Tottenham, Villarreal se balade

    Entre les « gros » européens, ceux qu'on connaît, ceux dont on a déjà entendu le nom et ceux dont on ne l'avait même pas imaginé, ils étaient 58 à vouloir se mettre dans les meilleures conditions avant le match retour. Et il s'en est passé, des choses.
  • Romain Hamouma (Saint-Etienne)
    Ligue Europa – Barrage aller – Karabükspor/Saint-Étienne (1-0)

    Sainté refait le coup

    Après avoir passé une partie de la rencontre à jouer en marchant, les Verts se sont inclinés 1-0 sur la pelouse de Karabükspor. Les barrages de l'Europa League ont décidément l'air maudits pour les Stéphanois.
  • Les Islandais de Stjarnan, qui ont affronté hier soir l'Inter
    Ligue Europa - Barrages aller - Tu sais que

    Tu sais que ton club affronte une équipe inconnue quand…

    Kardemir Demir Celik Karabükspor et Astra Giurgiu. Les barrages de la C3, c'est un passeport pour l'Europe à valider, mais c'est surtout l'occasion d'affronter des équipes aux noms extraordinaires. Coincé quelque part entre sérénité et panique, entre Wikipedia et des sites étrangers, toi, tu sais que ton club affronte une équipe inconnue.
  • L'Astra Giurgiu
    Ligue Europa – Barrage aller – Lyon/Astra Giurgiu

    Mais qui es-tu l'Astra Giurgiu ?

    L'adversaire roumain de l'OL en barrage de Ligue Europa n'est pas plus connu que le précédent tchèque du troisième tour préliminaire, Mladá Boleslav. Voyons voir tout de même de quel type de club il s'agit et du danger qu'il peut présenter.
  • Karabükspor, version bleue
    Ligue Europa – Barrage aller – Karabükspor/Saint-Étienne

    Mais qui es-tu Karabükspor ?

    Débarquant la fleur au fusil en Ligue Europa la saison dernière, l'ASSE avait manqué la qualification pour la phase de poules en se plantant un peu honteusement face aux Danois d'Esbjerg. Plus question cette fois de rééditer la même erreur contre d'autres inconnus au bataillon, les Turcs de Karabükspor.
  • Lille se saoule au Porto
    Ligue des champions - Barrages Aller - Lille OSC/FC Porto (0-1)

    Lille se saoule au Porto

    Égal à lui-même à domicile face à Porto, le LOSC frigide et pas barjot s'est logiquement incliné face à des Portugais qui n'ont pas eu à forcer leur talent.
  • Le Celtic en ballottage favorable
    Ligue des champions - Barrages allers - Résumé

    Le Zénith piège le Standard, le Celtic résiste

    Malmené devant son public face au Zénith, le Standard de Liège aura la périlleuse mission de rattraper un but en Russie. Concours de matchs nuls dans les autres rencontres.
  • Lille - FC Porto en direct sur live.sofoot.com
    Ligue des champions - Barrages Aller

    Revivez Lille - FC Porto (0 - 1)

    94' : Merci à vous tous d'avoir suivi ce live, je vous dit à bientôt. À vous les studios!
  • Sabri Lamouchi au milieu des Lillois
    Ligue des champions - Barrage aller - Lille/Porto

    Quand Lille se payait Parme

    La saison 2000/2001, c'est la dernière avant la razzia lyonnaise. C'est aussi celle pendant laquelle un surprenant promu lillois vient accrocher la troisième place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Une double confrontation folle où Johnny Ecker et sa bande avaient dû se débarrasser de Parme. Ils racontent.
  • Nemanja Vidic, nouveau défenseur central de l'Inter
    Europa League - Tour préliminaire - Stjarnan/Inter Milan

    Inter, l'Europe pour se relancer

    Cela fait bien trois ans que l'Inter ne fait plus rêver grand monde, pas même ses tifosi. Ce soir, l'équipe nerazzurra fait ses débuts en Europa League (23h) sur la pelouse de Stjarnan, en Islande. Un passage obligatoire pour Mazzarri et ses ouailles, s'ils veulent retrouver leur aura de l'époque Mancini-Mourinho.
  • Rony Lopes
    Ligue des champions - Barrage aller - Lille/Porto

    Ruben Neves et Rony Lopes dos ados

    Ils sont jeunes, ont encore des boutons plein la gueule et quelques poils au menton. Pourtant, ils ont déjà tout pour briller sur la scène européenne. Eux, ce sont Ruben Neves (17 ans) et Rony Lopes (19 ans), et mercredi soir, ils s'affronteront pour une place en Ligue des champions.
  • Alexis Sanchez, à la lutte
    Ligue des champions - Barrage aller - Beşiktaş/Arsenal (0-0)

    Beşiktaş tient le coup

    Longtemps bousculé par Beşiktaş, Arsenal repart d'Istanbul avec le match nul (0-0). Si les Gunners ont bien failli l'emporter en toute fin de match, ils se contenteront de ce résultat avant de recevoir les Turcs mercredi prochain pour espérer une 17e qualification en C1 consécutive.
  • Lorenzo Insigne, impuissant face à Bilbao
    Ligue des champions - Barrage aller - Naples/Bilbao (1-1)

    Bilbao, chapeau basque

    Mieux en place et surtout plus en forme, l'Atlétic Bilbao a pris une sérieuse option sur la phase de poules de la Ligue des champions en contraignant le Napoli au match nul dans la baie du Vésuve lors de ce premier match des barrages (1-1). De leur côté, les hommes de Rafael Benítez ont joué 20 minutes. Les 20 dernières.
  • Kiessling, buteur avec le Bayer
    Ligue des champions - Barrages allers - Résumé

    Avantage Salzbourg, Steaua et Bayer

    Les trois moins grosses affiches de cette soirée de C1 méritaient tout de même le coup d'œil, notamment celle opposant Copenhague au Bayer Leverkusen, avec la précieuse victoire des Allemands au Danemark. Dans les autres matchs, Salzbourg et le Steaua Bucarest s'imposent à domicile.
  • Gangs of Madrid, suite et fin
    Supercoupe d'Espagne - Match aller - Real Madrid/Atlético Madrid

    Gangs of Madrid, suite et fin

    Récemment opposés, en Copa del Rey, en Liga et en Ligue des champions, l'Atlético et le Real se défient ce mardi soir, à l'occasion du match aller de la Supercoupe d'Espagne. L'ultime chapitre d'une guerre des gangs et des styles.
  • Theo Walcott, décisif en 2011 contre l'Udinese
    Ligue des champions - Tour préliminaire - Beşiktaş/Arsenal

    Arsenal, une affaire de préliminaires

    Même s'il n'est pas aisé d'imaginer comment réussir les préliminaires à une coupe aux grandes oreilles, Arsenal semble avoir trouver la bonne technique. Presque un passage obligatoire pour des Gunners qui ont bien du mal, sur les 8 dernières saisons, à entrer sur la scène de la Ligue des champions sans l'aide du mois d'août.
  • Premier doublé de la saison pour CR7 ...
    Supercoupe d'Europe - Real Madrid/FC Séville (2-0)

    Le Real Madrid répond déjà présent

    On attendait James Rodríguez et Toni Kroos, mais on a surtout eu une démonstration collective du Real Madrid. Un doublé de Ronaldo permet aux Merengues de remporter la Supercoupe d'Europe à Cardiff face au FC Séville (2-0).
  • Real Madrid - FC Séville en direct sur live.sofoot.com
    Europe - Supercoupe -

    Revivez Real Madrid - FC Séville (2 - 0)

    93' : Dernier gros coup de pression des Andalous, qui finissent avec les honneurs, et le Real remporte logiquement sa Supercoupe d'Europe! Il va encore falloir compter sur la bande à Carlo cette année.
  • Ce soir, le FC Séville peut être mangé à différentes sauces (source : diarobernabeu avant la vente de Lopez)
    Europe

    Quel club a la meilleure équipe B ?

    Le marché des transferts n'est pas encore achevé, mais on commence déjà à avoir un aperçu clair des effectifs des grosses écuries européennes. Lesquelles disposent de la plus grande profondeur de banc ? À l'heure où le Real va affronter Séville en Supercoupe avec certainement un six de devant Modrić-Rodríguez-Kroos-Bale-Benzema-Cristiano, top 10 des équipes de coiffeurs pour cette saison 2014-2015.
  • Saint-Hubert 69
    France - Ligue 1 - 1ère journée - Lyon / Rennes

    Saint-Hubert 69

    Alors que, durant la première décennie 2000, Jean-Michel Aulas préférait miser sur des entraîneurs connus et reconnus pour coacher sa machine de guerre, il est, depuis que les caisses de l'OL sont moins pleines, adeptes de coups avec des anciens de la maison. Après Rémi Garde, place donc à Hubert Fournier. Mais qui es-tu Hubert ? Réponse en trois points.
  • Deux coups de Porto pour Lille
    Ligue des champions - Barrages - Lille OSC/FC Porto

    Deux coups de Porto pour Lille

    Le chauve de l'UEFA, Gianni Infantino, a tranché : pour voir les phases de poules de la Ligue des champions, le LOSC devra se farcir le FC Porto. Une équipe en reconstruction, mais qui n'en demeure pas moins un grand habitué de la compétition.
  • Bedimo, sorti sur blessure
    Ligue Europa - 3e tour préliminaire retour - Lyon / Mladá Boleslav (2-1)

    Lyon se qualifie avec douleur

    Profitant d'une baisse physique de son adversaire du soir, Lyon a emporté la deuxième manche de ce tour de chauffe de Ligue Europa, grâce à Fekir et au jeune Njié. Mais l'OL n'a pas que gagné. Il a aussi perdu, déjà, quelques forces vives dans ses lignes arrières, Bedimo en tête.
  • Lyon - Mlada Boleslav en direct sur live.sofoot.com
    Europa League - 3e tour préliminaire retour

    Revivez Lyon - Mlada Boleslav (2 - 1)

    90' : C'est fini à Gerland, avec cette victoire 2-1 des Lyonnais arrachée de haute lutte dans les dernières minutes. La qualification est acquise, large. Ça n'a pas toujours été très brillant mais au moins ça a été sérieux jusqu'au bout, avec le premier but en pro pour Njie à la conclusion. Rendez-vous demain pour le tirage au sort. Bonne fin de soirée les petits loups, à la prochaine.
  • Ryand Mendes marqué de près
    Ligue des champions - 3e tour préliminaire retour

    Mission accomplie pour Lille

    Ce fut moins facile qu'au match aller certes, mais la qualification est là. Lille jouera les barrages de la Ligue des champions à la fin du mois. Tenu en échec sur sa pelouse par le Grasshopper Zurich (1-1), le LOSC en a profité pour se tester avant le début du championnat. Les Dogues joueront bien une Coupe d'Europe cette saison.
  • Lille - Grasshopper Zürich en direct sur live.sofoot.com
    Ligue des Champions - 3e tour préliminaire retour

    Revivez Lille - Grasshopper Zürich (1 - 1)

    94' : Allez, c'est fini. Malgré une deuxième période riche en occasion, les deux équipes se quittent sur ce score de 1-1. Le LOSC, jamais vraiment en danger, se qualifie donc pour la suite des évènements.
  • Sebastien Corchia en sandwich entre Jahic et Dingsdag du Grasshopper
    Ligue des champions – 3e tour préliminaire retour – Lille/Grasshopper

    Corchia, enfin libéré ?

    Buteur et passeur décisif pour son premier match officiel avec Lille, Sébastien Corchia a démarré idéalement un nouveau chapitre de sa carrière. Après avoir passé plusieurs saisons à lutter pour le maintien, il doit maintenant montrer qu'il a les moyens de jouer aussi les premiers rôles dans une équipe de haut de tableau.
  • ‏Lyon se balade en Tchéquie
    Ligue Europa - 3e tour préliminaire aller - Mladá Boleslav / Lyon (1-4)

    ‏Lyon se balade en Tchéquie

    ‏Pour leur première européenne, les Lyonnais n'ont fait qu'une bouchée des pauvres Tchèques du Mladá Boleslav. Deux réalisations par période pour une rencontre globalement maîtrisée, même si ce but encaissé sur corner peut faire tache. Le retour à Gerland ne devrait être qu'une formalité.
  • Mlada Boleslav - Lyon en direct sur live.sofoot.com
    Europa League - 3e tour préliminaire aller

    Revivez Mlada Boleslav - Lyon (1 - 4)

    90' : C'est fini sur ce score de 4-1 en faveur des Lyonnais. Une belle opération pour l'OL, qui assure quasi sa qualification avant le match de Gerland. Les hommes d'Hubert Fournier ont fait preuve de réalisme offensif mais n'ont pas totalement rassuré défensivement. A noter tout de même un bon premier match de Jallet sous ses nouvelles couleurs. Bisous les gaziers, à la prochaine et bonne soirée !
  • Les Tigers lâchés en Europe
    Ligue Europa - 3e tour préliminaire - Trencin/Hull City

    Les Tigers lâchés en Europe

    Hull City est le premier club anglais à débuter sa saison, ce jeudi en Europa League face au FK Trenčin, grâce à une saison dernière pour le moins riche en émotions : entre mésentente entre fans et direction et finale de FA Cup. Où en sont-ils désormais ?
  • Basa (Lille) face à Yoric Ravet (Zurich)
    Ligue des champions - 3e tour préliminaire - Zurich/Lille (0-2)

    Lille gagne au petit trot

    Encore en pleine phase de préparation, Lille a très bien négocié son troisième tour de qualification aller de Ligue des champions. Une victoire sans trembler (2-0) face au Grasshopper Zurich qui place les hommes de René Girard en position idéale avant le match retour la semaine prochaine.
  • Grasshopper Zürich - Lille en direct sur live.sofoot.com
    Ligue des Champions - 3e tour de qualification aller

    Revivez Grasshopper Zürich - Lille (0 - 2)

    94' : Et c'est fini. Dans un match typique de reprise, Lille s'impose tranquillement grâce à Corchia et Mendes, tous deux buteurs et passeurs décisifs. L'ancien Sochalien a notamment été très en vue. Le LOSC pourra aborder le retour de la semaine prochaine plutôt sereinement.
  • Stephane Grichting (Zurich)
    Ligue des champions – 3e tour préliminaire – Zurich/Lille

    Ça vaut quoi déjà, le Grasshopper Zurich ?

    Pour le deuxième été de suite, les Suisses du Grasshopper Zurich affrontent un club français lors du troisième tour préliminaire de la Ligue des champions. Après Lyon, ils affrontent cette fois Lille. L'occasion de prendre une fois encore des nouvelles de cette équipe que les Dogues vont devoir affronter avec le même sérieux que les Gones l'année passée (1-0, 1-0).
  • Le choc Dirk Kuyt/Nicolas Dieuze.
    Ligue des champions - 3e tour préliminaire - Zurich/Lille

    Top 10 : ces préliminaires qui se terminent mal

    Quand on n'a pas la chance d'être directement qualifié en Ligue des champions ou en Ligue Europa, il faut en passer par les préliminaires. Un ou plusieurs tours fin juillet-début août qui peuvent s'avérer fatales. Certains clubs français peuvent en témoigner.
  • «goooooooooool !»
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético Madrid (4-1 ap)

    La langue du Real Madrid

    Une finale de Ligue des champions est une affaire de professionnels. Il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. Au Real, la plus grande arme, ce n’est pas le budget ou le président. C’est la langue.
  • Gabi (Atletico Madrid) Gareth Bale (Real Madrid)
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético Madrid (4-1)

    Les leçons tactiques de la finale madrilène

    Cet Atlético Madrid aura tout donné. Il n’avait pas plus, et la terre entière a pu le constater lors de la prolongation, quand les Colchoneros n’avaient plus l’énergie suffisante pour empêcher Di María de danser, Bale d’écrire l’histoire, Marcelo de dribbler et Cristiano de marquer son petit but. Un petit but pour une grande victoire. La dixième.
  • Diego Costa remplacé.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid (1-4)

    Costa, le placenta de jument et la mort avant l'heure de l'Atlético

    L'Atlético a craqué hier à la 93e minute contre les coups de boutoir adverses avant de lâcher physiquement en prolongation... Et si la cause de la défaite était à chercher avant ? Simeone aurait-il une part de responsabilité là-dedans ?
  • Cristiano a eu chaud d'un coup.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid - Billet d'humeur

    Abdominal Cristiano

    Hier soir, en exhibant ses abdos après un pénalty généreux à la 120e minute d’un match déjà plié et lors duquel il n’a pas brillé, Cristiano Ronaldo a réveillé tous ses haters. Une nouvelle maladresse comme pour confirmer que même dans la gloire absolue, celle de la sacrosainte Decima, le meilleur joueur du monde ne fera jamais l’unanimité. Forcément, quand on vous demande d’être le meilleur homme du monde…
  • On était à Madrid pour la finale de la Ligue des champions
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético Madrid (4-1)

    On était à Madrid pour la finale de la Ligue des champions

    La finale formelle de la C1 avait lieu à Lisbonne avec ses officiels en costard et Michel Platini en faiseur de roi. La vraie finale cependant se déroulait dans les rues de Madrid, entre supporters de l'Atlético et du Real Madrid, entre Neptuno et Cibeles, une Mahou à la main, des rêves plein la tête et les yeux rougis pas l'émotion. Reportage.
  • « La Décima se devait d'être spéciale et elle l'a été »
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético - Revue de presse

    «La Décima se devait d'être spéciale et elle l'a été»

    Quelques heures avant de voter pour désigner ses députés, l'Europe s'est réunie pour regarder la finale à suspense de la Ligue des champions entre le Real Madrid et l'Atlético. Ce matin forcément, entre deux papiers sur les enjeux de ce scrutin, les quotidiens européens accordent quelques lignes pour évoquer le bisou de Casillas à Ramos et saluer le beau parcours du onze de Simeone. Revue de presse.
  • On a suivi Real Madrid/Atlético sur Twitter
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético Madrid (4-1)

    On a suivi Real Madrid/Atlético sur Twitter

    La finale de la Ligue des champions ne s'est pas jouée qu'à Lisbonne, hier soir. Sur la toile, les débats étaient largement aussi houleux que sur la pelouse du stade de la Luz, entre pro-Merengues et fans des Colchoneros. Et les RT se sont multipliés comme des séries d'abdos de Cristiano Ronaldo.
  • Sergio Ramos
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético (4-1) - Notes Real

    Ramos, Ramos, Ramos !

    Le Real a longtemps raté sa finale. Et puis Sergio Ramos s’est élevé. Haut, très haut. Après, Di María n'avait plus qu'à dribler, Bale à suivre et Cristiano à offrir son corps de mutant aux caméras.
  • Ce soir, Godin a été meilleur de la tête en attaque qu'en défense
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético Madrid - Notes Atléti

    Godín, à un marquage près...

    Difficile de noter des joueurs qui ont été parfaits et héroïques pendant 93 minutes, puis qui ont explosé et pris quatre buts en l'espace d'une demi-heure. Un problème qui ne concerne pas Diego Costa, qui n'est resté sur la pelouse que lors des huit premières minutes.
  • Iker, en plein crash
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético Madrid (4-1)

    Le Real Madrid tient sa Decima !

    Renversant ! Mené 1 à 0 à quelques secondes de la fin de la rencontre, le Real Madrid a su égaliser par Sergio Ramos avant de s'imposer 4 à 1 après prolongation. Un scénario difficile pour l'Atlético Madrid, mais logique au vu de la physionomie de la rencontre.
  • Real Madrid - Atlético Madrid en direct sur live.sofoot.com
    Ligue des champions - Finale

    Revivez Real Madrid - Atlético Madrid (4 - 1)

    120' : On va se quitter là-dessus. C'était bon, c'était chouette, mais le plus cool, c'est qu'il faudra même pas attendre un an pour se mettre une nouvelle finale dans la tronche. Mais rassurez-vous, d'ici au 13 juillet prochain on risque de pas se quitter beaucoup. A très vite les péquenauds!
  • Séville, l'autre Espagne qui gagne.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Le football, royaume d’Espagne

    Le football est un sport qui se pratique à 11 et qui voit souvent des Espagnols soulever une coupe à la fin ces dernières années. Trop vite annoncé sur le déclin après la finale allemande de la Ligue des champions l'an dernier, l'Espagne a repris sa domination, comme le prouve le derby de Madrid en finale de la C1 ce samedi.
  • Pepe Reina GO espagnol et gardien parfois.
    Ligue des champions – Finale – Atlético Madrid/Real Madrid

    Tu sais que tu détestes le football espagnol quand…

    Pour toi, une finale 100% espagnole, c'est un peu comme l'enfer. Ton football, tu l'aimes sans vice, sans dopage et sans conservations de balle à la con. Toi, tu faisais LV1 allemand, comme tous les bons élèves. Toi, tu détestes le football espagnol.
  • Jimmy Floyd Hasselbaink.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Il y a 14 ans, le « Tragico de Madrid »

    En course pour un doublé aussi sexy qu’historique, les joueurs de l’Atlético Madrid savent d’où ils viennent. Leur ADN est celui d’un loser. Un éternel perdant en passe de prendre une revanche sur la vie. Une revanche sur une saison 1999/2000 restée dans les annales. Oui, il y a 14 ans, l’Atlético Madrid descendait avec une équipe plutôt sexy et après une défaite en finale de la Coupe du Roi. Flashback.
  • Modric au coeur du système du Real.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Les clés tactiques de la finale madrilène

    Ce derby final est déjà plein d’histoires. La Primera contre la Décima, Diego Costa le parvenu contre Cristiano le prédestiné, « Cholo » l’intériste et laziale contre « Carletto » le milaniste et romaniste, le duel des héros entre Godín et Ramos, la possible passation de pouvoir entre Casillas et Courtois, les blessés, la suspension dramatique de Xabi Alonso... Un tas d’histoires, donc. Et quelle histoire tactique ?
  • Sergio Ramos
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Sergio Ramos, l’étalon andalou

    Sergio Ramos a deux facettes. Meilleur central mondial, qui plus est ultra offensif, pour les uns, défenseur râleur et sanguin pour les autres, il est actuellement dans une forme resplendissante. Retour sur ses terres pour revenir sur le cas Ramos.
  • Bernard Casoni et Eric Di Meco lors de la finale de 1993.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    De l'art de préparer une finale de Ligue des champions

    Ce soir, c'est la finale de la Ligue des champions, ce soir c'est aussi la 59e finale de la C1. Pourtant, un peu plus d'un demi-siècle plus tard, la ferveur autour de l'événement est toujours la même. Une passion qui excite, transcende et paralyse même parfois les principaux intéressés. De quoi nous donner l'envie de se plonger dans l'intimité des préparatifs. Entre grosse déconne et mises au vert prolongées.
  • Les joueurs de l'Atletico fêtent leur titre en Liga.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    L'Atlético peut-il toujours se présenter comme un club de losers?

    Avant d'atteindre les sommets de la Liga et peut-être de l'Europe, les Colchoneros étaient surtout les plus beaux perdants d’Espagne. Une image qu’ils ont travaillée au point d’être devenue leur image de marque. D’où cette question : avec l’arrivée de la gagne, le club ne serait-il pas amené à bouleverser sa communication ?
  • Finale entre Chelsea et Manchester United en 2008.
    Ligue des champions - Finale - Atletico Madrid/Real Madrid

    Pourquoi une finale entre deux clubs d’un même pays fait moins rêver ?

    Comme la saison dernière, la finale de la Ligue des champions voit s’affronter samedi deux clubs d’un même pays. Après l’Allemagne, c’est au tour de l’Espagne de vibrer pour une affiche locale. Ailleurs, l’impression est plus mitigée. Comme si l’essence même de cette compétition si particulière s’évaporait le temps d’une finale entre compatriotes.
  • Luka Modric contre l'Atletico.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Le goût de Madrid

    Quel goût a le football au Real ? À l’Atlético ? Si une équipe est d’abord un « état d’âme » comme disait Valdano, comment choisir la sienne sans se tromper ni sur Madrid, ni sur soi-même ? Réponse ci-dessous.
  • Santiago-Bernabeu
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Real-Atlético : ce que racontent leurs lieux emblématiques

    « À Paris, ce serait un peu la différence entre "rive droite" et "rive gauche" », lance Juan Carlos Gonzalez, historien madrilène. À Madrid, c’est la différence entre le Real et l’Atlético. À travers les stades, lieux de célébration et centres d’entraînement des deux finalistes de cette C1, retour sur une histoire rarement racontée.
  • Dudek, héros de la séance des tirs au but, félicité par Traoré, Baros, Hyypiä et Hamann
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica (0-0 ; 4 tab 2)

    Top 10 : La finale s'est jouée aux tirs au but

    Avant le Séville/Benfica d’hier, 16 autres finales de Coupe d’Europe (C1, C2 et C3 confondues) se sont terminées sur une séance de tirs au but. Voici les 10 plus récentes.
  • « À Benfica, même quand on gagne, on est des losers »
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica (0-0 ; 4 tab 2)

    « À Benfica, même quand on gagne, on est des losers »

    Motivée comme jamais, la communauté lisboète s'était donné rendez-vous hier soir dans un bar du VIIIe arrondissement de Paris pour soutenir Benfica et briser la malédiction. Entre deux gorgées de bière et des flopées d'insultes, récit d'une nuit transie d'espoir, d'anxiété et de déception.
  • Rakitic (Séville)
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica - Les notes

    Qui Mbia châtie bien

    Auteur d'un match majuscule et plus globalement d'une très bonne campagne européenne, Stéphane Mbia est, avec le précieux Ivan Rakitić, l'homme de cette soirée. Le Camerounais au sourire communicatif s'est refait une santé avec le FC Séville, contrairement au pauvre Lima, battu pour la troisième fois en finale de C3.
  • Une nouvelle défaite en finale pour Benfica.
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica (0-0; 4-2 au tab)

    Séville jubile, Benfica maudit

    Au bout de la séance de tirs au but, Séville a décroché le titre en Ligue Europa, son troisième en trois finales. Malgré une belle prestation et après avoir tout tenté, Benfica confirme son statut de club maudit.
  • FC Séville - Benfica en direct sur live.sofoot.com
    Ligue Europa - Finale

    Revivez FC Séville - Benfica (0 - 0 ; 4 tab 2)

    130' : GAMEIRO MARQUE !!! Séville remporte l'Europa League 4 tirs aux buts à 2 ! La troisième C3 de l'histoire du deuxième club de la capitale andalouse ! Nouvel échec en final par contre pour les Lisboètes..
  • Diego Maradona suivi par un hipster
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica

    Le onze de rêve du FC Séville

    S'il n'a pas la résonance de certains clubs espagnols plus médiatiques, le FC Séville a vu passer de nombreux joueurs d'exception. La preuve avec cette jolie équipe type de l'histoire du club, où l'on parle quand même de joueurs comme Davor Šuker, Iván Zamorano et Diego Maradona. Entre autres.
  • Sympa le béret.
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica

    Mais qui étais-tu, Béla Guttman?

    Bien avant José Mourinho, le boss du football portugais était hongrois et s'appelait Béla Guttman. Le sorcier est connu pour avoir donné deux C1 à Benfica avant de maudire le club lisboète pour un siècle. Mais à part ça, qui étais-tu, Béla ?
  • Benfica qualifié pour la finale de la Ligue Europa.
    Ligue Europa - 1/2 finale aller - Benfica/Juventus Turin (0-0)

    Benfica prive la Juve de sa finale

    Benfica a souffert et joué à 10 pendant 30 minutes, à 9 pendant une dizaine, mais n’a jamais perdu pied. Solides et organisés, les Portugais ont donc réussi à garder leur calme quand la Juventus préférait céder à la panique. Une leçon tactique à défaut de démonstration stylistique.
  • Séville prive Valence de finale.
    Ligue Europa - 1/2 finale retour - Valence/FC Séville (3-1)

    Mbia et Séville reviennent de l'enfer

    Dans l'atmosphère étouffante de Mestalla, le FC Séville a perdu, mais est parvenu à sortir la tête de l'eau au meilleur des moments devant une formidable équipe de Valence (3-1). Hasard ou non, les Blanquinegros ont été coupés dans leur élan par un but salvateur de Stéphane Mbia. La cruauté poussée à son paroxysme.
  • Juventus Turin - Benfica en direct sur live.sofoot.com
    Europa League - 1/2 finales

    Revivez Juventus Turin - Benfica (0-0)

    97' : Salut les peintres. On se quitte donc sur cette qualif méritée de Benfica. A bientot pour de nouvelles aventures et allez vous coucher. La fête du travail c'est fini, bande de fainéants!
  • Il ne faut jamais enterrer le FC Valence.
    Ligue Europa - 1/2 finale retour - Valence/FC Séville

    Top 5 : Remuntadas européennes de Valence

    Double finaliste malheureux de la Ligue des champions, le FC Valence possède un passé européen chargé d'histoires et de retours enflammés au Mestalla. Il aura bien besoin d'une nouvelle remuntada ce jeudi face à Séville.
  • Carlos Bacca (FC Séville)
    Ligue Europa - 1/2 finale retour - Valence/FC Séville

    Bacca, lauréat de Dieu

    Meilleur artilleur de l'Europa League, Carlos Bacca ne le doit pas à sa hargne, son pied droit ou même son parcours. Non, pour l’attaquant colombien, remplaçant du Tigre Falcao en sélection, tout est une question de religion. Amen.
  • La Juve en piste pour une nouvelle finale européenne.
    Ligue Europa - 1/2 finale retour - Juventus/Benfica

    La Juve fait-elle encore peur à l'Europe ?

    À 180 minutes de soulever un titre européen qui lui fait défaut depuis dix-huit ans, la Juventus de Turin affiche des signes de frilosité imperceptibles en championnat. Simple manque d'expérience ou réelle baisse de régime, le potentiel terreur de la Vieille Dame questionne.
  • Benfica en route pour une nouvelle finale européenne.
    Ligue Europa - 1/2 finale retour - Juventus/Benfica

    Benfica, des années noires à la résurrection

    Champion du Portugal, finaliste de l'Europa League en 2013 et peut-être en 2014, Benfica se porte bien. Et surtout, le club a retrouvé une stabilité perdue au début des années 90 dans une crise financière dévastatrice. Au cours des 20 dernières années, les Lisboètes ont connu des salaires impayés, la 6e place et même José Mourinho. Retour sur la chute et la renaissance du champion portugais.
  • Edwin Van der Sar
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Chelsea/Atlético Madrid

    Top 10 : 40 ans et toujours gardien

    Mercredi soir, Mark Schwarzer a disputé une demi-finale retour de Ligue des champions. À 41 ans. Comme d’autres avant lui, le gardien australien de Chelsea aura donc attendu ses dernières heures pour vivre ses plus belles émotions. Tour d’horizon de ces gardiens quadragénaires, mais toujours bon pied bon œil.
  • Thibaut Courtois
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Chelsea/Atlético Madrid (1-3)

    T’es beau, Courtois

    Avec un gardien belge énorme dans son futur jardin, l’Atlético Madrid s’est payé le scalp de Chelsea avec un zeste de Tiago et, surtout, en envoyant du jeu. Les Matelassiers auront donc l'opportunité de faire l'amour à leurs rivaux du Real à Lisbonne, le 24 mai prochain.