• Gabi (Atletico Madrid) Gareth Bale (Real Madrid)
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético Madrid (4-1)

    Les leçons tactiques de la finale madrilène

    Cet Atlético Madrid aura tout donné. Il n’avait pas plus, et la terre entière a pu le constater lors de la prolongation, quand les Colchonerosn’avaient plus l’énergie suffisante pour empêcher Di María de danser, Bale d’écrire l’histoire, Marcelo de dribbler et Cristiano de marquer son petit but. Un petit but pour une grande victoire. La dixième.
  • Diego Costa remplacé.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid (1-4)

    Costa, le placenta de jument et la mort avant l'heure de l'Atlético

    L'Atlético a craqué hier à la 93e minute contre les coups de boutoir adverses avant de lâcher physiquement en prolongation... Et si la cause de la défaite était à chercher avant ? Simeone aurait-il une part de responsabilité là-dedans ?
  • Cristiano a eu chaud d'un coup.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid - Billet d'humeur

    Abdominal Cristiano

    Hier soir, en exhibant ses abdos après un pénalty généreux à la 120e minute d’un match déjà plié et lors duquel il n’a pas brillé, Cristiano Ronaldo a réveillé tous ses haters. Une nouvelle maladresse comme pour confirmer que même dans la gloire absolue, celle de la sacrosainte Decima, le meilleur joueur du monde ne fera jamais l’unanimité. Forcément, quand on vous demande d’être le meilleur homme du monde…
  • Vidéos SO FOOT
  • On était à Madrid pour la finale de la Ligue des champions
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético Madrid (4-1)

    On était à Madrid pour la finale de la Ligue des champions

    La finale formelle de la C1 avait lieu à Lisbonne avec ses officiels en costard et Michel Platini en faiseur de roi. La vraie finale cependant se déroulait dans les rues de Madrid, entre supporters de l'Atlético et du Real Madrid, entre Neptuno et Cibeles, une Mahou à la main, des rêves plein la tête et les yeux rougis pas l'émotion. Reportage.
  • « La Décima se devait d'être spéciale et elle l'a été »
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético - Revue de presse

    «La Décima se devait d'être spéciale et elle l'a été»

    Quelques heures avant de voter pour désigner ses députés, l'Europe s'est réunie pour regarder la finale à suspense de la Ligue des champions entre le Real Madrid et l'Atlético. Ce matin forcément, entre deux papiers sur les enjeux de ce scrutin, les quotidiens européens accordent quelques lignes pour évoquer le bisou de Casillas à Ramos et saluer le beau parcours du onze de Simeone. Revue de presse.
  • On a suivi Real Madrid/Atlético sur Twitter
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético Madrid (4-1)

    On a suivi Real Madrid/Atlético sur Twitter

    La finale de la Ligue des champions ne s'est pas jouée qu'à Lisbonne, hier soir. Sur la toile, les débats étaient largement aussi houleux que sur la pelouse du stade de la Luz, entre pro-Merengueset fans des Colchoneros. Et les RT se sont multipliés comme des séries d'abdos de Cristiano Ronaldo.
  • Sergio Ramos
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético (4-1) - Notes Real

    Ramos, Ramos, Ramos !

    Le Real a longtemps raté sa finale. Et puis Sergio Ramos s’est élevé. Haut, très haut. Après, Di María n'avait plus qu'à dribler, Bale à suivre et Cristiano à offrir son corps de mutant aux caméras.
  • Ce soir, Godin a été meilleur de la tête en attaque qu'en défense
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético Madrid - Notes Atléti

    Godín, à un marquage près...

    Difficile de noter des joueurs qui ont été parfaits et héroïques pendant 93 minutes, puis qui ont explosé et pris quatre buts en l'espace d'une demi-heure. Un problème qui ne concerne pas Diego Costa, qui n'est resté sur la pelouse que lors des huit premières minutes.
  • Iker, en plein crash
    Ligue des champions - Finale - Real Madrid/Atlético Madrid (4-1)

    Le Real Madrid tient sa Decima !

    Renversant ! Mené 1 à 0 à quelques secondes de la fin de la rencontre, le Real Madrid a su égaliser par Sergio Ramos avant de s'imposer 4 à 1 après prolongation. Un scénario difficile pour l'Atlético Madrid, mais logique au vu de la physionomie de la rencontre.
  • Real Madrid - Atlético Madrid en direct sur live.sofoot.com
    Ligue des champions - Finale

    Revivez Real Madrid - Atlético Madrid (4 - 1)

    120' : On va se quitter là-dessus. C'était bon, c'était chouette, mais le plus cool, c'est qu'il faudra même pas attendre un an pour se mettre une nouvelle finale dans la tronche. Mais rassurez-vous, d'ici au 13 juillet prochain on risque de pas se quitter beaucoup. A très vite les péquenauds!
  • Séville, l'autre Espagne qui gagne.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Le football, royaume d’Espagne

    Le football est un sport qui se pratique à 11 et qui voit souvent des Espagnols soulever une coupe à la fin ces dernières années. Trop vite annoncé sur le déclin après la finale allemande de la Ligue des champions l'an dernier, l'Espagne a repris sa domination, comme le prouve le derby de Madrid en finale de la C1 ce samedi.
  • Pepe Reina GO espagnol et gardien parfois.
    Ligue des champions – Finale – Atlético Madrid/Real Madrid

    Tu sais que tu détestes le football espagnol quand…

    Pour toi, une finale 100% espagnole, c'est un peu comme l'enfer. Ton football, tu l'aimes sans vice, sans dopage et sans conservations de balle à la con. Toi, tu faisais LV1 allemand, comme tous les bons élèves. Toi, tu détestes le football espagnol.
  • Jimmy Floyd Hasselbaink.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Il y a 14 ans, le « Tragico de Madrid »

    En course pour un doublé aussi sexy qu’historique, les joueurs de l’Atlético Madrid savent d’où ils viennent. Leur ADN est celui d’un loser. Un éternel perdant en passe de prendre une revanche sur la vie. Une revanche sur une saison 1999/2000 restée dans les annales. Oui, il y a 14 ans, l’Atlético Madrid descendait avec une équipe plutôt sexy et après une défaite en finale de la Coupe du Roi. Flashback.
  • Modric au coeur du système du Real.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Les clés tactiques de la finale madrilène

    Ce derby final est déjà plein d’histoires. La Primera contre la Décima, Diego Costa le parvenu contre Cristiano le prédestiné, « Cholo » l’intériste et laziale contre « Carletto » le milaniste et romaniste, le duel des héros entre Godín et Ramos, la possible passation de pouvoir entre Casillas et Courtois, les blessés, la suspension dramatique de Xabi Alonso... Un tas d’histoires, donc. Et quelle histoire tactique ?
  • Sergio Ramos
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Sergio Ramos, l’étalon andalou

    Sergio Ramos a deux facettes. Meilleur central mondial, qui plus est ultra offensif, pour les uns, défenseur râleur et sanguin pour les autres, il est actuellement dans une forme resplendissante. Retour sur ses terres pour revenir sur le cas Ramos.
  • Bernard Casoni et Eric Di Meco lors de la finale de 1993.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    De l'art de préparer une finale de Ligue des champions

    Ce soir, c'est la finale de la Ligue des champions, ce soir c'est aussi la 59e finale de la C1. Pourtant, un peu plus d'un demi-siècle plus tard, la ferveur autour de l'événement est toujours la même. Une passion qui excite, transcende et paralyse même parfois les principaux intéressés. De quoi nous donner l'envie de se plonger dans l'intimité des préparatifs. Entre grosse déconne et mises au vert prolongées.
  • Les joueurs de l'Atletico fêtent leur titre en Liga.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    L'Atlético peut-il toujours se présenter comme un club de losers?

    Avant d'atteindre les sommets de la Liga et peut-être de l'Europe, les Colchonerosétaient surtout les plus beaux perdants d’Espagne. Une image qu’ils ont travaillée au point d’être devenue leur image de marque. D’où cette question : avec l’arrivée de la gagne, le club ne serait-il pas amené à bouleverser sa communication ?
  • Finale entre Chelsea et Manchester United en 2008.
    Ligue des champions - Finale - Atletico Madrid/Real Madrid

    Pourquoi une finale entre deux clubs d’un même pays fait moins rêver ?

    Comme la saison dernière, la finale de la Ligue des champions voit s’affronter samedi deux clubs d’un même pays. Après l’Allemagne, c’est au tour de l’Espagne de vibrer pour une affiche locale. Ailleurs, l’impression est plus mitigée. Comme si l’essence même de cette compétition si particulière s’évaporait le temps d’une finale entre compatriotes.
  • Luka Modric contre l'Atletico.
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Le goût de Madrid

    Quel goût a le football au Real ? À l’Atlético ? Si une équipe est d’abord un « état d’âme » comme disait Valdano, comment choisir la sienne sans se tromper ni sur Madrid, ni sur soi-même ? Réponse ci-dessous.
  • Santiago-Bernabeu
    Ligue des champions - Finale - Atlético Madrid/Real Madrid

    Real-Atlético : ce que racontent leurs lieux emblématiques

    « À Paris, ce serait un peu la différence entre "rive droite" et "rive gauche"», lance Juan Carlos Gonzalez, historien madrilène. À Madrid, c’est la différence entre le Real et l’Atlético. À travers les stades, lieux de célébration et centres d’entraînement des deux finalistes de cette C1, retour sur une histoire rarement racontée.
  • Dudek, héros de la séance des tirs au but, félicité par Traoré, Baros, Hyypiä et Hamann
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica (0-0 ; 4 tab 2)

    Top 10 : La finale s'est jouée aux tirs au but

    Avant le Séville/Benfica d’hier, 16 autres finales de Coupe d’Europe (C1, C2 et C3 confondues) se sont terminées sur une séance de tirs au but. Voici les 10 plus récentes.
  • « À Benfica, même quand on gagne, on est des losers »
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica (0-0 ; 4 tab 2)

    « À Benfica, même quand on gagne, on est des losers »

    Motivée comme jamais, la communauté lisboète s'était donné rendez-vous hier soir dans un bar du VIIIe arrondissement de Paris pour soutenir Benfica et briser la malédiction. Entre deux gorgées de bière et des flopées d'insultes, récit d'une nuit transie d'espoir, d'anxiété et de déception.
  • Rakitic (Séville)
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica - Les notes

    Qui Mbia châtie bien

    Auteur d'un match majuscule et plus globalement d'une très bonne campagne européenne, Stéphane Mbia est, avec le précieux Ivan Rakitić, l'homme de cette soirée. Le Camerounais au sourire communicatif s'est refait une santé avec le FC Séville, contrairement au pauvre Lima, battu pour la troisième fois en finale de C3.
  • Une nouvelle défaite en finale pour Benfica.
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica (0-0; 4-2 au tab)

    Séville jubile, Benfica maudit

    Au bout de la séance de tirs au but, Séville a décroché le titre en Ligue Europa, son troisième en trois finales. Malgré une belle prestation et après avoir tout tenté, Benfica confirme son statut de club maudit.
  • FC Séville - Benfica en direct sur live.sofoot.com
    Ligue Europa - Finale

    Revivez FC Séville - Benfica (0 - 0 ; 4 tab 2)

    130' : GAMEIRO MARQUE !!! Séville remporte l'Europa League 4 tirs aux buts à 2 ! La troisième C3 de l'histoire du deuxième club de la capitale andalouse ! Nouvel échec en final par contre pour les Lisboètes..
  • Diego Maradona suivi par un hipster
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica

    Le onze de rêve du FC Séville

    S'il n'a pas la résonance de certains clubs espagnols plus médiatiques, le FC Séville a vu passer de nombreux joueurs d'exception. La preuve avec cette jolie équipe type de l'histoire du club, où l'on parle quand même de joueurs comme Davor Šuker, Iván Zamorano et Diego Maradona. Entre autres.
  • Sympa le béret.
    Ligue Europa - Finale - FC Séville/Benfica

    Mais qui étais-tu, Béla Guttman?

    Bien avant José Mourinho, le boss du football portugais était hongrois et s'appelait Béla Guttman. Le sorcier est connu pour avoir donné deux C1 à Benfica avant de maudire le club lisboète pour un siècle. Mais à part ça, qui étais-tu, Béla ?
  • Benfica qualifié pour la finale de la Ligue Europa.
    Ligue Europa - 1/2 finale aller - Benfica/Juventus Turin (0-0)

    Benfica prive la Juve de sa finale

    Benfica a souffert et joué à 10 pendant 30 minutes, à 9 pendant une dizaine, mais n’a jamais perdu pied. Solides et organisés, les Portugais ont donc réussi à garder leur calme quand la Juventus préférait céder à la panique. Une leçon tactique à défaut de démonstration stylistique.
  • Séville prive Valence de finale.
    Ligue Europa - 1/2 finale retour - Valence/FC Séville (3-1)

    Mbia et Séville reviennent de l'enfer

    Dans l'atmosphère étouffante de Mestalla, le FC Séville a perdu, mais est parvenu à sortir la tête de l'eau au meilleur des moments devant une formidable équipe de Valence (3-1). Hasard ou non, les Blanquinegros ont été coupés dans leur élan par un but salvateur de Stéphane Mbia. La cruauté poussée à son paroxysme.
  • Juventus Turin - Benfica en direct sur live.sofoot.com
    Europa League - 1/2 finales

    Revivez Juventus Turin - Benfica (0-0)

    97' : Salut les peintres. On se quitte donc sur cette qualif méritée de Benfica. A bientot pour de nouvelles aventures et allez vous coucher. La fête du travail c'est fini, bande de fainéants!
  • Il ne faut jamais enterrer le FC Valence.
    Ligue Europa - 1/2 finale retour - Valence/FC Séville

    Top 5 : Remuntadas européennes de Valence

    Double finaliste malheureux de la Ligue des champions, le FC Valence possède un passé européen chargé d'histoires et de retours enflammés au Mestalla. Il aura bien besoin d'une nouvelle remuntada ce jeudi face à Séville.
  • Carlos Bacca (FC Séville)
    Ligue Europa - 1/2 finale retour - Valence/FC Séville

    Bacca, lauréat de Dieu

    Meilleur artilleur de l'Europa League, Carlos Bacca ne le doit pas à sa hargne, son pied droit ou même son parcours. Non, pour l’attaquant colombien, remplaçant du Tigre Falcao en sélection, tout est une question de religion. Amen.
  • La Juve en piste pour une nouvelle finale européenne.
    Ligue Europa - 1/2 finale retour - Juventus/Benfica

    La Juve fait-elle encore peur à l'Europe ?

    À 180 minutes de soulever un titre européen qui lui fait défaut depuis dix-huit ans, la Juventus de Turin affiche des signes de frilosité imperceptibles en championnat. Simple manque d'expérience ou réelle baisse de régime, le potentiel terreur de la Vieille Dame questionne.
  • Benfica en route pour une nouvelle finale européenne.
    Ligue Europa - 1/2 finale retour - Juventus/Benfica

    Benfica, des années noires à la résurrection

    Champion du Portugal, finaliste de l'Europa League en 2013 et peut-être en 2014, Benfica se porte bien. Et surtout, le club a retrouvé une stabilité perdue au début des années 90 dans une crise financière dévastatrice. Au cours des 20 dernières années, les Lisboètes ont connu des salaires impayés, la 6e place et même José Mourinho. Retour sur la chute et la renaissance du champion portugais.
  • Edwin Van der Sar
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Chelsea/Atlético Madrid

    Top 10 : 40 ans et toujours gardien

    Mercredi soir, Mark Schwarzer a disputé une demi-finale retour de Ligue des champions. À 41 ans. Comme d’autres avant lui, le gardien australien de Chelsea aura donc attendu ses dernières heures pour vivre ses plus belles émotions. Tour d’horizon de ces gardiens quadragénaires, mais toujours bon pied bon œil.
  • Thibaut Courtois
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Chelsea/Atlético Madrid (1-3)

    T’es beau, Courtois

    Avec un gardien belge énorme dans son futur jardin, l’Atlético Madrid s’est payé le scalp de Chelsea avec un zeste de Tiago et, surtout, en envoyant du jeu. Les Matelassiers auront donc l'opportunité de faire l'amour à leurs rivaux du Real à Lisbonne, le 24 mai prochain.
  • Héroïco Madrid !
    Ligue des champions - Demi-finale retour - Chelsea/Atlético (1-3)

    Héroïco Madrid !

    Ils l'ont fait ! Vainqueurs logiques d'un Chelsea toujours aussi frileux, les joueurs de l'Atlético Madrid sont en finale de la Ligue des champions ! Le derby madrilène qui aura lieu à Lisbonne promet...
  • Chelsea - Atlético Madrid en direct sur live.sofoot.com
    Ligue des champions - 1/2 finales

    Revivez Chelsea - Atlético Madrid (1 - 3)

    94' : C'est TERMINÉ sur une ultime parade de Courtois ! Simeone a parfaitement contrecarré les plans maléfiques de José "Gargamel" Mourinho : son Atlético a finalement assez logiquement éliminé Chelsea. La finale de la C1 sera 100% espagnole et 100% madrilène. A tantôt les fous.
  • L'Atlético, dans la peau d'Elvis
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Chelsea/Atlético Madrid

    L'Atlético, dans la peau d'Elvis

    Face à la colonie auriverde de Chelsea, on trouve quelques Brésiliens pour supporter l’Atlético du « traître » Diego Costa. Le plus ultra se prénomme Elvis et il est tatoué aux couleurs d’un club qu’il ne verra peut-être jamais jouer. Portrait.
  • Les leçons tactiques de Bayern Munich – Real Madrid
    Ligue des Champions - 1/2 finale retour - Bayern Munich/R.Madrid (0-4)

    Les leçons tactiques de Bayern Munich – Real Madrid

    Assis depuis 2008 devant le film des succès de Pep Guardiola, nombreux sont ceux qui aimeraient voir apparaître le mot « FIN ». Certes, Pep a perdu devant son public, contre le Real, par quatre buts d’écart, sans se montrer capable d’inquiéter Casillas en 180 minutes. Mais si Pep a commis certaines erreurs inattendues, Carlo Ancelotti a une grande part de responsabilité dans la déroute munichoise. Une demi-finale aussi, cela ne se joue pas, cela se gagne.
  • Mourinho le reste de la semaine.
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Chelsea/Atlético Madrid

    Mourinho : chronologie d'une ploucisation vestimentaire

    Peut-on être portugais et élégant ? C'est le challenge fou que José Mourinho a longtemps tenté de relever. Pardessus Armani, pantalon cigarette et chaussures en veau retourné aux pieds, l'entraîneur passa un temps pour un homme de raffinement. Aujourd'hui, l'entraîneur de Chelsa porte volontiers un hoodie sous une doudoune sans manches. Il est devenu plouc. Et si les signes de ce mauvais goût tangible avaient toujours été là ?
  • Le V de la victoire pour Mourinho face à Carlo (16 mars 2010)
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Chelsea/Atlético Madrid

    Le jour où Mourinho a vaincu Stamford Bridge

    Un petit stade loin d’offrir une atmosphère extraordinaire, mais un stade où Chelsea a trop gagné. À tel point que la confiance des Blues au Bridge est supérieure à la confiance de n’importe quel visiteur. Dernièrement, Naples et le PSG ont succombé à la malédiction. Cette confiance, c’est une forteresse que José Mourinho a bâtie de ses propres mains. Une forteresse dont le Portugais connaît si bien les secrets qu’il a su la vaincre en 2010 avec l’Inter.
  • Fernando 'Nino' Torres.
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Chelsea/Atlético Madrid

    Comment l'Atlético fait-il pour avoir autant de bons attaquants ?

    L'Atlético Madrid a réalisé le rêve de François Bayrou : devenir une 3ème force crédible face au bipartisme Real-Barça. Mieux, depuis la fin du mois d'avril, les Matelassiers peuvent légitimement réaliser un magnifique doublé. La clé de la réussite ? Une gestion sur le long terme, basée sur un commerce bien huilé : celui des attaquants. De Torres à Diego Costa, en passant par Agüero et Falcao.
  • Les mots de Diego Simeone
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Chelsea/Atlético Madrid

    Les mots de Diego Simeone

    Cholo Simeone est le dernier entraîneur à la mode. Un type qui fait de grands gestes au bord d’un terrain et prend des allures de chef de garnison à l’entraînement semble manifester tous les symptômes de l’entraîneur charismatique. Mais El Cholon’a rien à voir avec cela. S’il faut aimer cet homme, ce n’est pas pour ses gestes ou ses performances mais pour ses mots.
  • Ainsi font, font, font, Cristiano et Sergio Ramos
    Ligue des champions - 1/2 finale - B.Munich/Real Madrid (0-4) - Notes

    Ainsi font, font, font, Cristiano et Sergio Ramos

    Dans un match à sens unique, le Real a pu se reposer sur une charnière au-dessus de tout et un CR7 plus que jamais dans les livres des records. En face, les Bavarois ont sombré, à l’image de Dante et Schweinsteiger.
  • Tête de Sergio Ramos (Real Madrid)
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - B.Munich/Real Madrid (0-4)

    Le Real met le Bayern à mort

    Largement victorieux d'un Bayern Munich à court d'idées (4-0), le Real Madrid a brillamment validé son ticket pour la finale de la Ligue des champions. Solides et appliqués, les Merengues peuvent rêver à leur Décima.
  • Bayern Munich - Real Madrid en direct sur live.sofoot.com
    Ligue des champions - 1/2 finales

    Revivez Bayern Munich - Real Madrid (0 - 4)

    90' : Encore désolé pour les problèmes techniques les loustics. Vous avez été bons. On se retrouve demain pour connaître l'identité du second finaliste. D'ici là, passez une bonne soirée!
  • Pierre-Emile Höjbjerg
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Bayern Munich/Real Madrid

    L'avenir du Bayern leur appartient

    Malgré un effectif pléthorique, Guardiola est allé puiser dans le centre de formation du Bayern pour entretenir son turn-over. La dernière fois qu’il avait fait ce genre de chose, il avait sorti Busquets, Pedro et Thiago.
  • Pep Guardiola (Bayern Munich) agacé au match aller
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Bayern Munich/Real Madrid

    Les limites du système Guardiola ?

    Mercredi dernier, Pep Guardiola repartait du Bernabéu sans avoir vraiment inquiété la défense compacte de Carlo Ancelotti. Ce Real est-il vraiment trop fort ? Ou alors Pep a-t-il aligné une formation trop conservatrice, plus apte à faire circuler le ballon qu’à sauter les lignes ? Ce soir à l’Allianz Arena, sous les yeux de tous les sénateurs munichois, le Catalan va certainement devoir oser la prise de risque, et sacrifier une partie de son football.
  • Zidane bientôt seul.
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Bayern Munich/Real Madrid

    Zidane n’avance plus masqué

    Aujourd’hui assistant, Zinédine Zidane se rêve entraîneur en chef, et pourquoi pas dès la saison prochaine. Une surprise pour certains, une certaine logique pour les suiveurs du Real Madrid. Car cette saison, Zizou a fait mieux qu’apprendre, il a progressé.
  • « Casillas, c'est le Madrid des bars où les vieux vont jouer au domino »
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Bayern Munich/Real Madrid

    « Casillas, c'est le Madrid des bars où les vieux vont jouer aux dominos »

    Seul gardien du Real à - pour l'instant - avoir soulevé une coupe (du Roi), Casillas vit peut-être son dernier match de la saison sous le maillot madrilène. Enfant de la capitale espagnole, San Iker tient tout à la fois du gendre parfait et du bon fils à sa maman. Mais pour les Madrilènes, qu’ils soient merengues ou colchoneros, de gauche ou de droite, femme ou homme, que représente vraiment Iker ?
  • On a retrouvé ton ballon Sergio.
    Ligue des champions - 1/2 finale retour - Bayern Munich/Real Madrid

    Ramos, Balotelli, Zidane : tous des mèmes ?

    Ils ont fait le tour du monde, sont des stars incontestées au XXIe siècle et possèdent des contenus autant délurés qu'inventifs. Eux, ce sont les "mèmes internet", ces détournements repris et détournés en masse sur les Tumblr et les blogs. Une culture de l'instant poussée à son paroxysme, qui touche aussi le football. Sergio Ramos, avec son penalty loupé contre le Bayern il y a deux ans lors du match retour, pourra en attester.
  • Kossi Agacé (Reims)
    Ligue des champions - 1/2 finale aller - Atlético Madrid/Chelsea (0-0)

    Les gardiens s'ennuient-ils vraiment quand ils ne touchent pas un ballon ?

    Mardi dernier face à Chelsea, Thibaut Courtois, comme beaucoup avant lui, s’est emmerdé. Médiocrement diverti par une frappe cadrée de Fernando Torres et deux sorties aériennes sur corner, la tige belge a vécu l’une de ces fameuses soirées lors de laquelle les spectateurs fileraient bien une Game Boy au gardien de but. Entre besoin de concentration et envies légitimes de divertissement, la vie d’un dernier rempart est parfois compliquée. Alors portier, t’ennuies-tu ?
  • Frappe de Miralem Sulejmani (Benfica)
    Ligue Europa - 1/2 finale aller - Benfica/Juventus (2-1)

    Benfica a fait mieux que résister

    Dans une partie menée à 100 à l'heure, les hommes de Jorge Jesus, auréolés de leur titre de champions du Portugal, sont venus à bout de la Vieille Dame dans les ultimes instants du match. Côté turinois, Tévez met fin à son incroyable série noire en marquant son premier but en Coupe d'Europe depuis... 2009. Dommage pour lui, un certain Lima avait décidé de venir jouer les trouble-fêtes.
  • Benfica - Juventus Turin en direct sur live.sofoot.com
    Europa League - Demi-finale

    Revivez Benfica - Juventus Turin (2 - 1)

    93' : C'est terminé! Belle soirée de foot au Portugal, où le Benfica prend un léger avantage avec cette courte victoire 2 à 1. La Juve se contentera du but marqué à l'extérieur. Bonne soirée à tous, et à demain pour Nantes-Marseille. La bise.
  • Xabi Alonso (Real Madrid) revenu à temps sur Thomas Müller (Bayern Munich)
    Ligue des champions - 1/2 finale aller - R.Madrid/Bayern Munich (1-0)

    Les leçons tactiques de Real Madrid – Bayern Munich

    Sans vouloir tomber dans une logique futile de « combat à distance », Mourinho et Guardiola devaient rendre un devoir similaire cette semaine : trouver une solution pour aller jouer à Madrid contre une équipe plus à l’aise en contre qu’à la construction. Mourinho a donc obligé l’Atlético à prendre en charge la distribution du jeu, tandis que Guardiola a fait confiance à sa philosophie, et subi la vitesse et les contres du Real.
  • Arturo Vidal aime faire écouter de la musique à ses cheveux
    Ligue Europa - 1/2 finale aller - Benfica/Juventus Turin

    Vidal, une absence qui pèse ?

    Ce soir, la Juventus se déplace à Lisbonne pour y affronter Benfica, en demi-finale aller de l’Europa League. Les Bianconeri seront privés de leur pièce maîtresse, Arturo Vidal, blessé à la jambe. Une absence importante, mais vraiment pénalisante ?
  • Maxi Pereira félicite Oscar Cardozo.
    Ligue Europa - 1/2 finale aller - Benfica/Juventus Turin

    Benfica a encore faim

    Sacré champion du Portugal le week-end dernier, Benfica s'attaque à présent à la Juve afin d'atteindre la finale de l'Europa League pour la deuxième année consécutive. Les Portugais sont en pleine bourre et font figure de favoris au vu de la forme récente des deux équipes. Mais gare à l'excès de confiance...
  • Stéphane Mbia (FC Séville)
    Ligue Europa - 1/2 finale aller - FC Séville/Valence

    Stéphane Mbia: «Chaque fois que Paris bat l’OM, je dois faire le chauffeur pour Gameiro»

    Pas facile de revivre des jours meilleurs quand on a évolué au purgatoire des Queens Park Rangers. Stéphane Mbia s’est fourvoyé en quittant l’OM, mais est redevenu gourmand depuis qu’il squatte l’auberge espagnole du FC Séville. Ce jeudi, celui qui s’est affirmé comme un titulaire indiscutable et indiscuté affronte le FC Valence lors d’une demie aller de Ligue Europa très caliente.
  • Bastian Schweinsteiger
    Ligue des champions - 1/2 finale aller - R.Madrid/Bayern Munich (1-0)

    Modric rit, Schweinsteiger pleure

    En touchant deux fois moins de ballons, Modrić et Xabi Alonso ont dicté leur loi à la paire Lahm/Schweinsteiger. De quoi mettre sur orbite un Benzema décisif, alors que Mandžukić a disparu entre Pepe et Ramos.
  • Daniel Carvajal (Real) Mario Mandzukic (Bayern)
    Ligue des champions - 1/2 finale aller - R.Madrid/Bayern Munich (1-0)

    Petit avantage pour un grand Real

    Bien en place en première mi-temps, le Real a surpris par son aisance face à la mécanique huilée du Bayern en seconde. Grâce à l’unique but de Benzema, les Merengues s’avancent confiants pour le retour à Munich. Sans pour autant avoir fait une différence irrévocable.
  • Real Madrid - Bayern Munich en direct sur live.sofoot.com
    Ligue des champions - Demi-finale

    Revivez R.Madrid - Bayern Munich (1 - 0)

    94' : C'est fini à Bernabeu où le Real s'impose 1-0 sur un but de Benzema. Enchainant les vagues stériles sur le mur érigé par Pepe et consorts, le Bayern a en plus exposé quelques failles défensives. L'Allemagne peut trembler, car ce soir, Madrid a impressionné. On vous laisse ici bande de lâches. Bonne soirée.
  • Matthias Sammer et Pep Guardiola en pleine discussion
    Ligue des champions - 1/2 finale aller - Real Madrid/Bayern Munich

    Pourquoi Sammer s'est payé Guardiola?

    Encore favori désigné à sa propre succession il y a peu, le Bayern se présente pourtant ce soir à Madrid en outsider. La faute à un coup de moins bien que n’a pas manqué de souligner Matthias Sammer, le directeur sportif des Bavarois. Une habitude chez le Rekordmeister.
  • Karim Benzema (Real Madrid) face à Bastian Schweinsteiger (Bayern)
    Ligues des champions - 1/2 finale aller - Real Madrid/Bayern Munich

    Les clés tactiques de Real Madrid – Bayern Munich

    Au bout d’une bataille qui semblait sans fin, le Real Madrid avait réussi à faire fuir Pep Guardiola. Si le Catalan avait largement gagné aux points, c’est bien lui qui avait fini par craquer en premier. « Je suis épuisé », avait-il dit, usé par le poids de l’histoire, des titres et certainement par la ténacité de Mourinho. Deux ans plus tard, voilà que le Catalan revient au Bernabéu avec une nouvelle machine de guerre.
  • Cristiano Ronaldo (Real Madrid) face à Robben et Lahm (Bayern) en 2012
    Ligue des Champions - 1/2 finale aller - Real Madrid/Bayern Munich

    Top 5: le Bayern, bête noire du Real

    Au moment du tirage au sort des demies, les dirigeants du Real sont devenus plus blancs que leur maison. Car le Bayern Munich est la véritable bête noire du Real Madrid, son pire cauchemar en Europe. En Bavière, on adore bouffer de la meringue, la plupart du temps quand il s'agit d'aller chercher une finale ensuite. Et quelle que soit l'issue du match aller, les Madrilènes trembleront jusqu'au bout : en 38 ans, ils n'ont en effet jamais gagné à Munich.
  • Cahill (Chelsea) vs Diego Costa (Atlético Madrid)
    Ligue des champions – 1/2 finale aller – Atlético/Chelsea (0-0) - Notes

    Courtois dort, Cahill flambe

    Auteur d'une partie impressionnante aux côtés de John Terry, Gary Cahill a prouvé une nouvelle fois qu'il était l'un des meilleurs défenseurs du monde. Seul au monde dans ses buts, Thibaut Courtois a passé une soirée trop paisible.
  • Ramires (Chelsea) à la lutte avec Koke (Atlético Madrid)
    Ligue des champions - 1/2 finale aller - Atlético Madrid/Chelsea (0-0)

    Chelsea a endormi l'Atlético

    Terne soirée au Vicente-Calderón. Les 55 005 supporters en tribune se sont arraché les cheveux devant l'échec des offensives des Colchoneros face à l'imperméable défense d'une équipe de Chelsea venue chercher le 0-0. Merci monsieur Mourinho.
  • Atlético Madrid - Chelsea en direct sur live.sofoot.com
    Ligue des champions - Demi-finale

    Revivez Atlético Madrid - Chelsea (0-0)

    96' : Salut les peintres! On se quitte sur ce triste 0-0. José était venu chercher sa clean sheet et il repart avec au prix d'un match d'une laideur terrible. Rien n'est perdu pour autant pour l'Atletico mais il faudra être plus saignant offensivement.
  • Courtois, le prêt le plus long du monde
    Ligue des champions – 1/2 finale aller – Atlético Madrid/Chelsea

    Courtois, le prêt le plus long du monde

    Trois ans après son arrivée en terre madrilène, Thibaut Courtois va pour la première fois jouer sur la même pelouse que son club propriétaire. Ce soir dans la chaleur de Vicente-Calderón, le portier belge prêté depuis trois saisons aux Colchoneros par Chelsea sera donc au centre de toutes les attentions. Et jouera une partie de son avenir.
  • Quand Ramires croise la route de Matuidi, ça donne un 3000 m steeple
    Ligue des champions – 1/2 finale aller – Atlético Madrid/Chelsea

    Ramires, le Matuidi amélioré des Blues

    Le « Kenyan Bleu ». C’est le petit sobriquet de Ramires Santos do Nascimento. Cela aurait également pu être le surnom de Blaise Matuidi. Élement important de la Seleção et de Chelsea, l’ancien joueur du Benfica est le Matuidi amélioré des Blues. Comparaison tout en course de fond.
  • Christian Rodriguez (Atlético Madrid)
    LIGUE DES CHAMPIONS - 1/2 FINALE ALLER - ATLÉTICO MADRID/CHELSEA

    Les engagés volontaires de l'Atlético

    Diego Costa, David Villa, Koke… Bon gré mal gré, l’Europe du football s’est habituée aux sobriquets des Colchoneros. Si les titulaires de l'autre club de Madrid réalisent une saison énorme, c'est aussi parce qu'ils ont la chance d'avoir de super remplaçants pour les faire souffler. Ceux qui, mis bout à bout, forment la fameuse « profondeur de banc ».
  • Eva Carneiro, kinésithérapeute de Chelsea
    Ligue des champions - 1/2 finale aller - Atlético Madrid/Chelsea

    Eva Carneiro : mais qui es-tu la Chelsea girl ?

    Chez les Blues, cirer le banc des remplaçants n’a rien d’infamant. À condition d’être assis tout près d’Eva Carneiro, « le » médecin de l’équipe première… Le petit bout de brune entretient pas mal de mystères et pas mal de fantasmes. Raison de plus pour essayer de mieux la connaître.
  • Cet homme a emmené les Bleus en finale du Mondial 2006
    Ligue des Champions - 1/4 de finale - Atl. Madrid/FC Barcelone (1-0)

    Quelle est la part du collectif dans le talent individuel ?

    Saluée comme la performance collective la plus aboutie de l'année, la victoire de l'Atlético Madrid face au Barça (1-0) a montré à l'Europe qu'une équipe rodée et solidaire valait mieux qu'une somme d'individualités mal accordées. Mais à quel point le collectif peut-il transcender un joueur ?
  • Cristiano (Real Madrid) face à Lahm (Bayern Munich)
    Ligue des champions - Tirage au sort

    Le Bayern Munich pour le Real !

    On a donc deux belles demi-finales de C1 avec un match entre les « favoris », le Real Madrid et le Bayern Munich et un choc des cultures entre Chelsea et l'Atlético. Un derby de Madrid en finale, ça serait quand même extraordinaire...
  • Caceres (Juve) poursuivi par Lacazette (OL)
    Ligue des champions/Ligue Europa - Bilan des clubs français

    Le foot franchouille à sa place…

    L’enjeu était simple dès les tirages : pour atteindre les demies de C1 ou de C3, Paris et Lyon devaient tout simplement réaliser un exploit. Parce que face à Chelsea et la Juve, ils n’étaient pas favoris. Mais ces quarts de coupes d’Europe auront été une marche trop haute. Avec retour brutal au plancher des vaches…
  • Gareth Bale, première demie de C1 pour lui
    Ligue des champions - Tirage au sort - Demi-finale

    Les scénarios les plus romanesques de cette fin de C1

    Ce midi, on connaîtra les affiches des demi-finales de C1 et, donc, des potentielles finales. Entre le Mou, le Pep, l’Atlético fou et le Real de CR7, de nombreux scénarios fous sont possibles pour le bouquet final. La preuve.
  • Andrea connaît maintenant Steed
    Ligue Europa - 1/4 de finale retour - Juventus/Lyon (2-1) - Notes

    Pirlo contrôle l'OL

    Bedimo mis à part, les Lyonnais rendent une belle copie, bien au-dessus de la moyenne. La Juve, emmenée par le chef Andrea Pirlo et la serrure Chiellini, en a sans doute encore sous la semelle.
  • La Vieille Dame passe sans briller
    Ligue Europa - 1/4 de finale retour - Juventus/Lyon (2-1)

    La Vieille Dame passe aux forceps

    Solides face à une équipe turinoise friable en 1re période, les Lyonnais ont confirmé les bonnes intentions entrevues au match aller. Faisant jeu égal avec la Vieille Dame pendant près d'une heure, les Rhodaniens ont craqué physiquement. Garde et ses soldats n'ont pas à rougir de leur élimination.
  • Alcacer, triple buteur avec Valence
    Ligue Europa – 1/4 de finale retour – Résumé

    Carton plein pour l’Espagne

    Énorme exploit pour Valence, qui remonte le 0-3 du match aller en dominant Bâle 5-0, en prolongation à Mestalla. Beau coup aussi de Séville, vainqueur 4-1 de Porto - 4e but signé Gameiro - et qualifié pour les demi-finales de la compétition. De son côté, Benfica n’a jamais tremblé pour sortir les Hollandais d’AZ.
  • Juventus Turin - Lyon en direct sur live.sofoot.com
    Europa League - 1/4 de finale

    Revivez Juventus Turin - Lyon (2 - 1)

    93' : C'est fini. La Juve s'impose 2-1 et se qualifie pour les demi-finales de l'Europa League. Malgré plusieurs forfaits de taille, Lyon n'a pas été ridicule du tout sur cette double confrontation avec le champion d'Italie. Il n'y a donc plus aucun club français en coupe d'Europe. Putain.
  • Martín Cáceres, la cinquième roue du carrosse
    Ligue Europa - 1/4 de finale retour - Juventus/Lyon

    Martín Cáceres, la cinquième roue du carrosse

    À 27 ans, le défenseur de la Juventus Turin détonne autant qu'il dénote. Passé par le prestigieux Barça de Pep Guardiola le temps d'une saison blanche où il ne sera titularisé qu'à huit reprises en championnat, l’Uruguayen est aujourd'hui devenu un homme-clé du onze d'Antonio Conte. Focus sur un garçon qui a souvent dû manger la poussière avant de pouvoir intégrer l'élite.
  • Sonny Anderson avec l'OL lors de la Ligue des champions 2000/2001
    Ligue Europa - 1/4 finale retour - Juventus Turin/Lyon

    Le jour où Lyon a tout remonté au retour

    Ce soir, l’OL a la possibilité d’écrire son histoire. Le club rhodanien pourrait, en cas de victoire à Turin, accéder à sa deuxième demi-finale européenne. Pour se donner du courage, les Lyonnais pourront toujours puiser dans leurs souvenirs, et se remémorer l’exploit qu’ils avaient réussi en 2001, contre le Club Bruges.
  • « À Amsterdam, j'ai fermé le bar »
    Ligue Europa - 1/4 finale retour - Juventus/Lyon

    « À l'Amsterdam Arena, j'ai fermé le bar »

    Bertrand est belge, il bosse dans les transports, et est fan de l'Olympique lyonnais. Mais il souhaite tant que possible rester anonyme. Pas par honte de l'OL. Non. Au contraire. Avec un petit crew, sa spécialité est ailleurs : entrer tant que possible gratos dans les stades, et si possible croquer un peu le buffet. Parce que le supporter a aussi le droit à la belle vie.
  • La fameuse danse en groupe sur Les lacs du Connemmara
    Ligue des champions - 1/4 de finale - Atlético/FC Barcelone - Billet

    L'Atlético, la victoire du Football

    Avec sa qualification face au Barça, l'Atlético a une nouvelle fois fait chavirer le cœur de pierre des amoureux du foot. Paroles d'amour pour un club à aimer.
  • Pat Evra, soirée deux ambiances
    Ligue des champions - 1/4 de finale - Bayern/Man. United (3-1) - Notes

    Robben Hur et Évragelion

    Longtemps mis en difficulté par des vaillants Mancuniens, le Bayern s’en sort grâce à ses individualités offensives. Dommage, parce qu’Évra avait mis un but digne des Saintes Ecritures.
  • Ganar laqué et magret de Ganar
    Ligue des champions - Quarts de finale - Atlético/Barça - Les notes

    L'armée des 12 dingues

    Auteurs d'une prestation collective extraordinaire et poussés par un public du Vicente-Calderón à la hauteur de leur équipe, les joueurs de l'Atlético Madrid ont montré que la grinta, la défense et l'organisation, étaient des arts à part entière. Côté catalan, Messi a été invisible, Iniesta l'ombre de lui-même et Xavi bien esseulé au milieu des pitbulls madrilènes.
  • Juanfran (Atlético) retourne Neymar (Barcelone)
    Ligue des champions - 1/4 de finale - Atlético/FC Barcelone (1-0)

    L’Atlético se paie le Barça et une demie !

    Sublime d’intensité, ce quart de finale retour a livré un vainqueur mérité : l’Atlético Madrid. Rapidement devant grâce à leur Canterano Koke, les Colchoneros ont poussé le Barça dans le précipice.
  • Le Bayern a hésité, puis s'est qualifié
    Ligue des champions - 1/4 de finale retour - Bayern/ManUnited (3-1)

    Le Bayern a hésité, puis s'est qualifié

    Après avoir craint une bonne partie du match de se faire violer par un Manchester United bien en place, le Bayern a repris ses esprits, déroulé naturellement et gagné 3-1.
  • Atlético Madrid - FC Barcelone en direct sur live.sofoot.com
    Ligue des champions - 1/4 de finale

    Revivez Atlético - FC Barcelone (1 - 0)

    93' : C'est terminé! L'Atlético Madrid est en demi-finale, et c'est mérité! Sans niaque, sans solution, sans génie et sans Messi, curieusement out toute la soirée, le Barca quitte la compétition la tête basse. Vivement le tirage, désormais.