1. // Mondial 2014 – Éliminatoires

Coupe du monde : qui en sera ?

À un an quasi jour pour jour du début de la Coupe du monde au Brésil, on fait le point sur les qualifications, zone par zone. Avec quelques surprises (Bosnie, Monténégro, Ouzbékistan…), des confirmations (Belgique, Colombie, Égypte…) et des valeurs sûres (Pays-Bas, Allemagne, Argentine, Japon…).

Modififié
20 85
Europe : une première pour la Bosnie ?

Faisons le point groupe par groupe, c'est le plus simple.

Dans le A, la génération en or belge confirme sa montée en puissance, avec une position de leader occupée devant la Croatie et la Serbie. Il reste aux Diables rouges deux déplacements à gérer en Écosse – déjà éliminée – et en Croatie, avant de finir le travail à la maison face au Pays de Galles. Franchement, ça sent bon la qualification directe.

L'Italie aussi devrait s'en sortir dans le groupe B, même s'il a fallu cravacher pour arracher le point du nul à Prague vendredi dernier. La meute d'outsiders, constituée de la Bulgarie, de la République tchèque et du Danemark, reste à bonne distance.

Dans le groupe C, l'Allemagne est tranquille, comme les Pays-Bas dans le D. Pour les barrages, ça ferraille joliment dans ces deux groupes, entre l'Autriche, l'Irlande et la Suède derrière la Mannschaft, la Hongrie, la Roumanie et la Turquie derrière les Oranje.

Dans le groupe E, la Suisse, qui a la chance d'affronter une bien faible concurrence, occupe logiquement la première place devant l'Albanie, l'Islande et une Norvège bien moribonde. La difficile dernière victoire obtenue face à Chypre offre 4 points d'avance à la Nati sur l'Albanie.

Grâce à son succès vendredi 1-0 face à la Russie, le Portugal a pris la tête du groupe F, avec 2 points d'avance sur son adversaire du soir, qui aura néanmoins l'occasion de reprendre la tête en août, à l'occasion d'un match en retard en Irlande du Nord. À la 3e place, Israël reste à l'affût d'une défaillance d'un des deux de devant.

En s'imposant 3-1 face à la Grèce à domicile le 22 mars dernier, la Bosnie Herzégovine s'est peut-être offert le droit de participer à la première Coupe du monde de sa jeune histoire. Il y a 3 points d'écart actuellement entre ces deux pays, alors que la Slovaquie, 3e, est reléguée à quelques longueurs. Attention quand même à ne pas s'enflammer du côté de la meilleure attaque de ces éliminatoires (23 buts, dont 8 pour le seul Džeko), car le calendrier à venir est copieux : deux rencontres face à la Slovaquie, avant un déplacement en Grèce pour une possible finale du groupe le 11 octobre.

Un autre pays des Balkans pourrait débarquer dans un an au Brésil : le Monténégro, qui tient pour l'instant tête à l'Angleterre dans un groupe G hyper indécis. Mais Rooney et ses potes sont soulagés depuis vendredi soir et la raclée 4-0 infligée par l'Ukraine au leader monténégrin. L'Ukraine, qui en profite pour rester au contact, alors que la Pologne n'est pas totalement larguée non plus. Résumons la chose : Monténégro en tête avec 14 points, mais un match en plus par rapport à l'Angleterre (12 points), l'Ukraine (11 points) et la Pologne (9 points). La rencontre Angleterre – Monténégro du 11 octobre à Wembley vaudra cher.

Enfin dans le groupe I, vous n'êtes pas sans savoir que l'Espagne a pris la tête avec 1 point d'avance depuis le 26 mars dernier et la victoire 1-0 obtenue au Stade de France… Les Bleus vont certainement devoir passer par les barrages.



Amérique du Sud : le Paraguay à la ramasse

Aux trois quarts de la phase de qualification dans la zone CONMEBOL, les quatre pays qualifiés sont l'Argentine, la Colombie, l'Équateur et le Chili, tandis que le Venezuela occupe la place de barragiste (confrontation aller-retour contre la 5e nation de la zone Asie). L'Argentine qui domine, la Colombie ambitieuse, le Chili toujours placé, tout ça on s'y attendait. La présence en aussi bonne posture de l'Équateur et du Venezuela, par contre, c'est plus surprenant. Il faut dire que deux habitués du rendez-vous mondial manquent pour l'instant à l'appel : l'Uruguay, actuel 7e à 5 points de la 4e place (avec un match en moins) et le Paraguay, largué à la 9e et dernière place avec 10 points de retard sur la qualif. Le gros Chilavert fait la gueule, forcément.

Amérique du Nord : le Mexique méfiant

Dans le 4e tour de la zone CONCACAF, organisé en une poule unique de six sélections survivantes, ça reste encore pas mal serré pour l'instant. On devrait y voir nettement plus clair dans une huitaine de jours, après une journée disputée demain et une autre mardi prochain. Pour l'instant, les trois qualifiés seraient le Costa Rica, les États-Unis et le Mexique, le Panama se trouvant en situation de barragiste. Les Américains peuvent faire un grand pas vers la qualification s'ils parviennent à bien négocier leurs deux matchs à venir à la maison face au Panama et au Honduras. En revanche, le Mexique est moins à l'aise que d'habitude, avec seulement une victoire pour l'instant et quatre nuls. Il y a plutôt intérêt à ne pas se louper demain à Mexico face au Costa Rica, ce serait dommage de se faire des frayeurs avant de partir disputer la Coupe des confédérations…

Afrique : le renouveau de l'Égypte

Le parcours éliminatoire dans la zone Afrique est certainement le plus piégeur. Actuellement, on en est à la phase de poules, avec dix groupes de quatre et seulement une sélection qualifiée dans chaque poule pour y disputer un ultime tour de barrage, d'où émergeront les cinq nations qualifiées. Pour les favoris, le moindre faux pas peut donc avoir de grosses conséquences. Parmi les points chauds, signalons que la Côte d'Ivoire est sur le point de sortir le Maroc dans le groupe C, la Zambie et le Ghana sont en lutte dans le groupe D (+1 point pour la Zambie) et l'Algérie compte deux longueurs d'avance sur le Mali dans le groupe H. Indécision également dans le groupe E (celui du Congo, du Burkina Faso et du Gabon) et le groupe I (Libye, Cameroun, RDC et Togo). C'est un sans-faute en revanche pour une Égypte en plein renouveau, avec 4 victoires en 4 matchs. Les Pharaons, emmenés par le sélectionneur américain Bob Bradley, aimeraient se qualifier pour leur première Coupe du monde depuis 1990, après avoir manqué les deux dernières CAN. Ils peuvent notamment compter sur la pépite du FC Bâle Mohamed Salah, auteur d'un triplé face au Zimbabwe ce week-end.



Asie : le Japon y est déjà

Le Japon est officiellement devenu la première nation qualifiée pour le Mondial, grâce au résultat nul arraché à domicile la semaine dernière face à l'Australie. Mine de rien, ça fera une 5e participation consécutive à la reine des compétitions, que les Samouraïs découvraient lors de France 98. Derrière le Japon, ça ferraille pas mal entre Oman (entraîné par Paul Le Guen), l'Australie et la Jordanie. Les Socceroos ont encore les cartes en main pour se qualifier directement. Pour s'en assurer, il faudra gagner demain contre la Jordanie puis contre l'Irak la semaine prochaine, deux matchs disputés à domicile. Dans l'autre groupe, tout peut se jouer demain, avec un choc opposant la Corée du Sud à l'Ouzbékistan à Séoul. Les deux équipes comptent actuellement le même nombre de points. Une victoire de l'une ou de l'autre et la qualification est assurée. En cas de résultat nul, l'Iran, 3e à 1 point et qui joue dans le même temps face au Liban, peut en profiter pour passer en tête. La présence de l'Ouzbékistan à la Coupe du monde serait une sacrée jolie surprise. Ce pays d'Asie centrale compte quelques excellents joueurs, notamment les milieux Akhmedov et Djeparov. À noter que le 3e de chaque poule se qualifie pour un tour de barrage, dont le vainqueur a une énième chance de se qualifier face au 5e de la zone AmSud.

Océanie : la Nouvelle-Zélande attend son adversaire

Depuis le 22 mars et une victoire acquise face à la Nouvelle Calédonie, la Nouvelle-Zélande a assuré la première place de la zone OFC. Les All Whites attendent leurs adversaires en barrage. Il s'agira de la nation terminant 4e de la zone Concacaf (actuellement le Panama).

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Chelou le bras de Balotelli.
Vu le mal que le Mou a fait au foot espagnol (dixit Iniesta), ça m'étonnerait qu'ils arrivent quand même à se qualifier! Quel dommage..
volontaire82 Niveau : Loisir
J'aimerais sincèrement qu'on rebondisse un jour sur ce classement FIFA... Sincèrement comment on peut se retrouver avec l'Espagne dans notre poule quand tu vois la gueule de la poule de la Suisse...
Walter Blanc Niveau : Loisir
Content et jaloux, les Belges ils ont une superbe generation de joueurs..
volontaire82 Niveau : Loisir
Et puis merde la poule de la Bosnie est complètement pétée aussi tu m'étonnes qu'ils soient la meilleure attaque..
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 3
Faut vraiment être supporter pour se taper les matchs du groupe E...
FootAddicted Niveau : CFA2
Message posté par Stoichkov
Chelou le bras de Balotelli.


La Bosnie et le Montenegro ne sont pas de véritables surprises dans la mesure où la première était déjà barragiste pour les qualifs de la CDM10 et l'Euro12 (si elle ne s'était pas tapée le Portugal à 2 reprises, elle se serait qualifiée au moins 1 fois), et que la deuxième s'est bataillée jusqu'au bout pour les qualifs de l'Euro12 ( si je ne me trompe pas, elle était avec l'Angleterre dans le même groupe et a perdu la première place dans les derniers rounds). En plus, ces 2 sélections sont pétées de talents individuels donc non non, ça ne surprend personne je crois.
L'Ouzbékistan certainement, parce qu'ils ont sorti l'Arabie Saoudite au tour précédent.

Sinon, le groupe du Portugal et de la Russie est simplement invisible. Aucune équipe ou presque n'a joué le même nombre de matchs que l'autre, et avec la victoire du Portugal et le niveau complètement médiocre affiché par les Russes lors de ce match (un coup de pied de Capello ne saura tarder), rien n'est joué encore.

Concernant l'Afrique, je trouve que le nouveau format de qualifs avec les 5 barrages ne favorise pas forcément les 5 meilleures nations du continent. Y aura-t-il d'ailleurs des têtes de série dans le tirage ua sort comme en Europe?

@ Stoichkov, ce n'est pas une réponse à ton post, mais j'ai la flemme de tout retaper :)
Il y a des un écart entre les zones quand même c'est fou, quand je vois la Nouvelle-Zélande ou l'Iran qui finissent premier de leurs groupes je me dis que tu as autrement plus de mérite à te qualifier en zone Europe ou AmSud.
Message posté par volontaire82
J'aimerais sincèrement qu'on rebondisse un jour sur ce classement FIFA... Sincèrement comment on peut se retrouver avec l'Espagne dans notre poule quand tu vois la gueule de la poule de la Suisse...


C'est pas avec le match d'hier qu'on va rebondir.
Bob Bradley est sélectionneur de l'Egypte, bah bazar j'étais pas au courant vous me l'apprenez. Ce mec est un des entraineurs les plus sous-estimés, le taff qu'il a effectué avec les USA est excellentissime et ça me fait plaisir de voir que son nouveau challenge lui réussi.

J'espère le voir rapidement à la tête d'un club européen.
Les barrages de la zone Europe seront terribles ....
La Belgique va faire mal à la coupe du monde!
Message posté par Nico2845
Il y a des un écart entre les zones quand même c'est fou, quand je vois la Nouvelle-Zélande ou l'Iran qui finissent premier de leurs groupes je me dis que tu as autrement plus de mérite à te qualifier en zone Europe ou AmSud.


Peut être, mais le but d'une coupe du monde c'est d'être mondiale, donc peut importe le mérite, le but c'est d'avoir des équipes de tout les continents, dans des proportions plus ou moins équitable ;)
Message posté par Nico2845
Il y a des un écart entre les zones quand même c'est fou, quand je vois la Nouvelle-Zélande ou l'Iran qui finissent premier de leurs groupes je me dis que tu as autrement plus de mérite à te qualifier en zone Europe ou AmSud.


Pour la Nouvelle-Zélande, elle n'est même pas qualifié en terminant première de son groupe puisqu'elle a un barrage.
C'est sur que c'est plus difficile pour les nations européennes ou sud-américaines mais sinon on aurait que des nations de ces confédérations. Puis je trouve ça intéressant de découvrir tous les 4 ans des nations comme Trinité et Tobago ou la Nlle Zélande.
Note : 3
l'arbitre, il lui met un rouge et un doigt en même temps, comme ça c'est clair.
Plus dur pour les nations européennes je sais pas hein. La France se tape l'Espagne c'est ballot, mais comme c'est dit, regarde le groupe de la Suisse... Franchement les gros d'Europe en étant tête de série risque rarement de manquer le mondial. Quand la concurrence se résume à la Moldavie, la Macédoine, Chypre, Malte, Monténégro, St-Marin, Luxembourg et j'en passe (sans manquer de respect à toutes ces équipes hein mais faut être honnête, elles jouent à un autre niveau) je comprends pas trop l'exploit de la qualification.
LesAmisDeTaFemme Niveau : District
Des barrages avec des têtes de séries, c'est plus vraiment des barrages. On n'est pas près de voir un outsider s'en sortir ou alors chez Nike on va faire la gueule.
Jack Facial Niveau : CFA
La Confédération Helvétique a un groupe de cocus. Blatter est Suisse. Coïncidence ? Je ne pense pas.
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Ce que je trouve intéressant, c'est que l'australie et la nouvelle zélande soient dans deux zones différentes. C'est comme si on foutait la france en europe et la pologne en asie.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
20 85