En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Présentation des équipes
  3. // Groupe B

Coupe du monde : la fiche des Pays-Bas

Avec leurs trois défaites en finale (1974, 1978 et 2010), les Néerlandais sont les éternels éconduits de la Coupe du monde. Et si cette édition était la bonne ? C'est pas gagné. Avant de reprendre en main Manchester United, Louis van Gaal doit composer avec les blessés et les stars en méforme.

Modififié
* Le onze type
Cillessen – Janmaat, Veltman, Vlaar, Van Aanholt – De Jong, Blind – Robben, Sneijder, Depay - Van Persie (ou Huntelaar). Sélectionneur : Louis van Gaal

* Comment ils devraient jouer
En principe les Oranje devraient s’organiser comme d’habitude en 4-2-3-1. Sauf que depuis le début du stage de préparation, Killer Louis a expérimenté un 5-3-2 (variante plus défensive du 3-5-2) qu’il a mis en place face à l’Équateur en match amical (1-1). On sent que le coach des tulipes veuille blinder derrière. Obsédé par l’Espagne et le Chili, Louis ? Oui, un peu… En fait, le secteur défensif du milieu néerlandais a été décimé par les blessures. Notamment celles définitives pour le Mondial de Strootman et Schaars (Van Ginkel est apte mais revenu trop tardivement à la compète). Du coup Van Gaal bricole un système sécurisant derrière. Avec Robben et Van Persie en attaque et un Sneijder en 10 qu’on espère au taquet, ça devrait quand même envoyer du feu pas d’artifice.

* Le portrait-robot
- 30 % d’orange sanguine (Nigel de Jong)
- 30 % de melon
- 30 % aux fraises
- 0 % la banane
- 10 % de se refaire la cerise en 2016.

* La stat à la con
23. Soit l'âge moyen de la défense batave. Et sans doute le nombre de buts encaissés à l'issue de la compétition.

* Trois bonnes raisons de les supporter
- La spéciale d'Arjen « je déborde, je repique au centre, j'enroule du gauche » Robben.
- Le football total de Joël Veltman, le futur taulier de la défense batave.
- C'est l'assurance de voir des buts. Des deux côtés…

* Trois bonnes raisons de les détester
- La spéciale d'Arjen « je déborde, je repique au centre, j'enroule du gauche » Robben.
- Leur côté « faucheurs de tulipes » quand le match leur échappe.
- Quand on voit leurs superbes gonzesses dans les tribunes.


* Ce que Pelé dirait de l'équipe
« Si je n’étais pas brésilien, mon cœur serait hollandais. Les Pays-Bas pratiquent un football de rêve. Je les vois donc favoris, comme l’Allemagne que j’aime beaucoup et comme l’Espagne aussi que j’admire depuis toujours et l’Angleterre qui mériterait de gagner le Mondial. Mais pas l’Argentineparce que Messi n’a pas le talent de Neymar. »

* Il aurait pu être brésilien
Avec un prénom pareil, Georginio Wijnaldum aurait mérité de porter le maillot de la Seleção. D'autant qu'on le compare déjà à un certain Clarence Seedorf. Sauf qu'il est plus dans la catégorie Gervinho que Jorginho. Comme quand t'achètes du Dolce & Gabbano à la frontière espagnole, ouais.

* Mais pourquoi il n'est pas venu ?
Gregory van der Wiel. Auteur d'une deuxième saison convaincante au PSG, on s'attendait à voir l'arrière latéral partir de Schipol direction le Brésil. Au lieu de ça, Van der Wiel a dégainé son portable et a appelé coach Van Gaal pour lui dire qu'une blessure récurrente au genou l'obligerait à rester en Europe. C'est bien la première fois qu'on voit un Ajacide faire preuve d'humilité.


* Pourquoi ils vont réaliser la passe de quatre
Désireux de venger leurs aînés battus en finale du Mondial 2010, la jeune génération batave plie de croulants espagnols trop sûrs de leur tiki-taka lors du premier match de poule. Résultat : le groupe engrange la confiance et déroule un jeu magnifique tout en spontanéité et naïveté. Comme si demain n'existait pas. Du haut de ses 25 ans de moyenne d'âge, l'équipe se hisse jusqu'en finale. Puis se fait irrémédiablement battre en finale. Par l'Allemagne. Ou l'Argentine, c'est au choix.

* Coefficient de résistance à la vie en favela
L’équipe des Pays-Bas, c’est un bon paquet de joueurs d’origine surinamienne et de gars au lointain cousinage avec les Boers d’Afrique du Sud, soit un bon mix de warriors increvables capables de survivre dans n’importe quel milieu hostile…

* S'ils étaient un tube de l'été
Les Pays-Bas vont être champions du monde et il faudra un hit hollandais pour fêter ça. Ce sera Venus, n°1 des charts mondiaux en 1970 chanté par le groupe néerlandais Shocking Blue ! «  She's got it / Yeah baby, she's got it / I'm your Venus / I'm your fire at your desire  » !

Vidéo

En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

par Chérif Ghemmour et Mathieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3