Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Présentation des équipes
  3. // Groupe A

Coupe du monde : la fiche de la Croatie

Avant que la fête ne débute le 12 juin, on fait connaissance avec les 32 invités. Après le pays hôte, place à ceux qui auront l'honneur de mettre les pieds sous la table en premier : les Croates. Des hommes qui connaissent le Brésil (Srna, Eduardo), mais qui possèdent surtout la doublette fatale de la compétition : Rakitić - Modrić.

Modififié
* Le onze type et le sélectionneur
Subašić - Pranjić, Lovren, Ćorluka, Srna – Modrić, Rakitić – Olić, Kovačić, Perišić – Mandžukić. Sélectionneur : Niko Kovač.

* Comment ils devraient jouer
Niko Kovač, c'est le mec qui a arrêté sa carrière internationale car il estimait ne plus être assez bon pour porter le maillot croate et qu'il refusait d'être un poids pour son pays. Oui, le type savait qu'il serait sélectionné d'office au vu de son influence. Un anti-Sam Eto'o, en somme. Cela en dit long sur la sélection dont il est le coach depuis que son pote Davor Šuker l'a nommé après le licenciement d'Igor Štimac. Solide dans sa tête, la Croatie affiche, sur la pelouse, un 4-2-3-1 très sexy avec, notamment, la paire Rakitić – Modrić à la récupération créative. Aux côtés de ce duo de choc, Ivan Perišić, mis sur le banc à Sochaux, quelque part entre Robben et Dany Boon, mais excellent à l'Euro 2012, Mario Mandžukić et l'autre pépite du onze croate : Mateo Kovačić. Au besoin, Eduardo, le Brésilo-Croate, peut remplacer le jeune meneur de l'Inter pour que l'équipe passe en 4-4-2. Bref, c'est très sympa tout ça, mais ça ne nous dit toujours pas qui va daigner défendre un peu au milieu de terrain...

* Le portrait-robot
- 25% de haine contre les Bosniens
- 25% de haine contre les Serbes
- 25% de haine contre les Kosovars
- 25% de haine contre les Monténégrins

* La stat
Pour sa première participation à une Coupe du monde, en 1998, la Croatie a remporté 5 matchs. C'est cinq de plus que lors de ses deux participations suivantes (2002, 2006).

* Trois bonnes raisons de les supporter
- La paire Modrić – Rakitić. Le sosie jeune de Mark Knopfler, chanteur de Dire Straits, et l'évolution de Tibor Kovács. Celle qui n'écrit pas de bouquins sur le métro, mais qui cartonne quand même. De loin LA doublette de ce Mondial.
- Le maillot, toujours le plus beau. Celui que portait Robert Jarni quand il allait plus vite que tout le monde à ISS ne fait pas exception.
- En l'honneur de Davor Šuker. C'est autre chose que Noël Le Graët en président de Fédé.


* Trois bonnes raisons de les détester
- À cause d'eux, Lilian « Malcolm X » Thuram est un héros.
- Le Mexique va en huitièmes de finale depuis 1994. Et il ne faut pas bouleverser le calendrier maya.
- Parce que Josip Šimunić. Certes, il est suspendu, mais quand même. On parle d'un mec qui aurait pu remporter les Européennes en France.

* Ce que Pelé dirait de l'équipe
«  Elle est rigolote cette sélection née en 1991. J'ai marqué plus de buts que la Croatie depuis sa création lors de la saison 1961-1962 avec Santos. Oui, celle où j'étais aussi titulaire avec les poussins, les benjamins et où je faisais les plateaux avec les débutants. Je me souviens, quelle mine j'ai dégainée dans la lucarne du petit de cinq ans. »

* Il aurait pu naître à Rio, mais il est né à…
Darijo Srna. Certes, le petit Darijo est né à Metković, une ville au nom de pivot rustre d'Euroleague, mais le plus brésilien des Croates, c'est lui. Recordman de sélection avec la Croatie, le rêve de tous les joueurs de Football Manager est le symbole du Shakhtar Donetsk depuis 2003. Srna a côtoyé tous les Brésiliens passés en Ukraine, de Brandão à Fernandinho, en passant par Luis Adriano, Douglas Costa, Alex Texeira, Taison ou Jadson. Autant dire qu'il maîtrise autant le portugais que l'ukrainien. Pas en reste, Vedran Ćorluka n'est autre que le cousin croate de Cristina Cordula. Mon chéri.


* Mais pourquoi il n'est pas venu ?
Alen Halilović. La nouvelle pépite croate n'a pas été retenue. À 17 ans, il faut d'abord qu'elle se protège et surtout qu'elle digère son transfert cet été au FC Barcelone. Attention quand même, car en 2008, Bojan Krkić a refusé d'aller à l'Euro avec l'Espagne. Vous avez vu la suite.

* Pourquoi... ils vont gâcher la fête
Jeudi 12 juin, 22h GMT, Paris. Le début de la grande fête du football, de l'alcool et des débats de comptoir. Le grand Brésil accueille la Croatie et si en France, en dépit d'une légère excitation, tout est paisible, à quelques fuseaux horaires d'ici, au Brésil, la tension est à son comble. Dans une poule compliquée, les hommes de Scolari doivent bien entrer dans leur tournoi. Manque de bol, la paire Rakitić – Modrić fait l'amour pendant 90 minutes au milieu de terrain brésilien pendant que Lovren et Ćorluka font chialer Neymar. Un centre de Srna, une tête de Mandžukić et un pays organisateur sonné après un seul match. Oui, les Croates vont gâcher la fête, mais pas d'inquiétudes : le Brésil giflera le Mexique et le Cameroun.

* Coefficient de résistance à la vie en favela
99%. Est-ce que des mecs qui se pointent avec un interprète bilingue et habitué à se faire péter la jambe ne sont pas les mecs les mieux préparés ? Sérénité toujours, il faut bien avouer que des mecs qui ont vécu l'effondrement de la Fédération yougoslave ne paniquent pas vraiment à l'idée de croiser Ze Pequeno. Ze Pequenić est bien pire.

* Tube de l'été
Pour ceux qui veulent voir comment va vieillir Luka Modrić, tout du moins physiquement.

Vidéo

En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

RC, EH et SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
il y a 6 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73