Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Présentation des équipes
  3. // Groupe H

Coupe du monde : la fiche de la Belgique

Invaincue en qualif', mais fessée par la Colombie et le Japon en amical à l'automne dernier, on ne sait aujourd'hui pas trop jusqu'où cette Belgique-là peut aller. Séduisants, sans être intransigeants, les Diables de Wilmots passionnent au pays, mais intriguent en dehors. Alors, simple hype saisonnière ou véritable outsider ?

Modififié
* Onze type
Courtois, Vertonghen, Vermaelen, Kompany, Alderweireld, Witsel, Fellaini, De Bruyne, Hazard, Mirallas, Lukaku. Sélectionneur : Marc Wilmots

* Comment ils devraient jouer
Benteke blessé, c'est Lukaku qui occupera la place de numéro 9. Moins bon footballeur que son compère, le mastodonte d'Everton est néanmoins en pleine bourre. À côté de lui virevolteront Hazard et normalement Mirallas ou Mertens. De Bruyne, monstrueux en qualif', mais inconstant en Bundesliga, devrait, lui, reculer d'un cran. C'est donc très clair : débordements et centres des petits, reprise du grand. Cette pointe du 4-3-3 de Wilmots sera solidement soutenue par le duo d'artistes Dembele-Witsel pour la récupération et la création, mais aussi parfois par le beaucoup plus bourrin Fellaini pour aller mettre le pied, ou la touffe, là où il faut. Enfin, derrière, l'esthète Kompany dirigera en maître une défense qui, si elle n'est pas toujours totalement rassurante, peut compter sur le génialissime Thibaut Courtois, impeccable de bout en bout. On évitera de parler des latéraux, le gros point faible de la bande à Wili.

* Le portrait-robot
- 40% Premier League
- 30% touffe de cheveux
- 20% hype d'été
- 10 % bicky burger sauce Brazil

* La stat à la con
8, comme le nombre de kilos pris par Bernard Voorhoof lors du trajet réalisé par les Diables rouges pour rejoindre l'Uruguay en 1930. Un périple long de 10 jours réalisé aux côtés des équipes françaises et yougoslaves qui n'allait pas faire que du bien à l'avant-centre belge, auteur d'un zéro pointé cet été-là.

* Trois bonnes raisons de les supporter
- Pour voir Kevin De Bruyne mourir d'une insolation après trois semaines sous le cagnard brésilien.
- Parce que pour Sylvain Wiltord, « le petit Eden Hazard » aurait dû être dans le bus en 2010.
- Enfin, parce que la coiffure afro est rebelle, que Marouane Fellaini et Axel Witsel n'ont rien à envier à Angela Davis et qu'avec la même dégaine, Paul Breitner était champion du monde en 1974 avec la RFA.

* Trois bonnes raisons de les détester
- Un peuple qui soutient son équipe à outrance, persuadé qu'elle peut enlever le titre. Mais putain, les gars…
- Seule l'Argentine peut faire des résultats malgré un championnat merdique.
- Les coups de coude haineux de Fellaini.

Vidéo

* Ce que Pelé dirait de l'équipe
« J'aime beaucoup cette équipe belge, qui va amener un vent de fraîcheur sur cette compétition. Cela va être un énorme plaisir de les voir évoluer, et pourquoi pas viser les demi-finales ?  »

* Ils auraient pu être brésiliens, mais ils sont nés à Droixhe
Nacer Chadli et Axel Witsel. Passements de jambe, passes aveugles et contrôle en porte-manteau. Nacer et Axel n'ont pas que leur teint métissé à faire valoir pour revendiquer l'apparentement auriverde. Pourtant, eux ne sont pas nés à Rio, São Paulo ou Fortaleza, mais à Droixhe, cité HLM de la banlieue liégeoise. Pas de bikinis, mais des tours en démolition. Moins bling-bling, plus terre à terre. Bref, une enfance passée à squatter les stabilisés et à travailler un vilain accent provincial. Un tue-l'amour sans condition et une enfance un peu nulle que les deux gaillards voudront tout faire pour oublier cet été.


* Mais pourquoi il n'est pas venu ?
Zakaria Bakkali. Lui aussi né à Droixhe, le ptit' Zak n'a pas eu la même réussite que ces aînés. Parce qu'une cité HLM n'est pas forcément un centre de formation sans faille. Du coup, après avoir enflammé la Belgique du foot à l'été dernier, la Bakkali mania s'est vite écroulée. Le temps d'un triplé avec le PSV au mois d'août, d'une pression populaire sans précédent pour le voir opter pour la Belgique – et non le Maroc - à l'automne et de quelques minutes de jeu contre le pays de Galles dans la foulée. Résultat, la Bak matera le foot à la télé cet été et se les pèlera l'hiver prochain en regardant les Lions de l'Atlas s'éclater lors de la CAN qu'ils organiseront pour la deuxième fois.

* Pourquoi ils vont quand même finir par loser
Tout est déjà écrit. Après un premier tour mi-poussif, mi-séduisant, les Belges profitent du match nul des Russes face à l'Algérie pour prendre la première place. Les Diables rouges évitent donc l'Allemagne et affrontent un Portugal jusqu'ici moyen et qualifié grâce à trois matchs nuls. Excellents dès l'entame de la rencontre, les hommes de Wilmots passent quarante fois à côté de l'ouverture du score, mais c'est bien entendu CR7 qui va les trucider sur pénalty. Aucun problème pour les journaux belges qui avaient de toute façon prévu de titrer « Héroïques ! » le lendemain.

* Coefficient de résistance à la vie en favela
Les favelas brésiliennes regroupent plus de cinq fois plus d'habitants que la Belgique entière, c'èst si vî qui c'n'èst pus vrêy. Alors vous pensez bien qu'envoyer des p'tits Belges là-dedans, c'est assurer leur perte à coup sûr. Pourquoi Ikea aurait créé l'espace enfants sinon ?

* S'ils étaient un tube de l'été…
À l'été 86, Jules Vanobbergen, dit Le Grand Jojo, a fait sauter toute la Belgique avec Viva Mexico. Alors pour marquer le coup de la qualif au Brésil, il a ressorti son costume, sa moustache et ses deux accords pour changer « Mexico » en « Rio » . Et tout le monde est bien content comme ça.

Vidéo

En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

Par Martin Grimberghs et Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25