1. //
  2. // Présentation des équipes
  3. // Groupe E

Coupe du monde : la fiche de l'Équateur

Au Brésil, la Tri dispute sa troisième phase finale de Coupe du monde. Et comme en 2006, les partenaires d'Antonio Valencia visent une place en huitièmes de finale dans un groupe avec la France, le Honduras et la Suisse. Reste à savoir s'ils ont digéré la disparition tragique de leur avant-centre, Christian Benítez.

Modififié
24 13
* Le onze type
Alexander Domínguez, Juan Carlos Paredes, Jorge Guagua, Frickson Erazo, Walter Ayovi, Segundo Castillo, Cristian Noboa, Antonio Valencia, Jefferson, Montero, Enner Valencia, Felipe Caicedo. Sélectionneur : Reinaldo Rueda.

* Comment ils devraient jouer
Du 4-4-2 à l'anglaise. Vertical, costaud physiquement et armé de deux grands milieux offensifs : la star Antonio Valencia, qui bouffe la craie, et Jefferson Montero, qui préfère repiquer vers l'axe. Si l'Équateur aime avoir le ballon, la sélection dirigée par le Colombien Reinaldo Rueda ne tourne pas non plus autour du pot une fois passée la ligne médiane. Pour mettre en difficulté la Tri, passer de préférence dans le dos de l'ankylosée défense centrale.

* Le portrait-robot
- 40% Antonio Valencia
- 20% sucre
- 30% Voyage en terre inconnue
- 10% cafetero

* La stat à la con
20. Soit le nombre de buts lors de la campagne de qualification de l'Équateur dans la zone Amsud. Pour une moyenne de 1,25 but par match. Hugo Lloris est content : ça change du peloton d'exécution de White Hart Lane.

* Trois bonnes raisons de les supporter
- Parce que leur goleador est décédé en cours d'éliminatoires et que vous avez du cœur.
- Pour les Cités d'Or.
- Car Andrés Gómez a gagné Roland-Garros en 1990.

* Trois bonnes raisons de les détester
- Car un florilège de titres douteux est à craindre : « L'Équateur ne perd pas le nord » « L'Équateur au centre des débats » « Équateur, c'est qua le problème ?  »
- Car ils sont dans le groupe de la France.
- Car Andrés Gómez a gagné Roland-Garros en 1990 contre André Agassi.

* Ce que Pelé dirait de l'équipe
« Comme je donne aujourd'hui une conférence à Quito pour vendre mon dernier livre, je dirais que l'Équateur ne doit rien s'interdire. Pourquoi ne pas viser le dernier carré et même mieux ? Au Brésil, on respecte le football équatorien. »

* Il aurait pu être brésilien, mais il est né à La Troncal
Équipé d'un prénom à avoir vu le jour à Rio, João Rojas est un superbe soliste, rapide, technique, capable de trouver des espaces dans la surface adverse, mais qui se fout bien de s'appliquer au moment de bonifier sa prestation d'une passe décisive. En bref, un joueur de plage. Comme nombre d'internationaux équatoriens, Rojas évolue au Mexique, à Cruz Azul, et devrait être lancé dans l'arène quand la Tri se trouve en difficulté.

* Mais pourquoi il n'est pas venu ?
Christian « Chucho » Benítez. Le pauvre homme, 58 sélections et 24 buts avec la Tri, est tragiquement décédé l'année dernière d'un arrêt cardiaque dû à une péritonite aigüe, à 27 ans. RIP.

* Pourquoi ils vont sortir dès le premier tour
Après le 6-0 infligé par la Suisse, qui n'a pourtant pas pour habitude de coller des sets de tennis, la Fédération équatorienne sort Jefferson Pérez, le célèbre marcheur athlétique, de sa retraite. Objectif : quadriller le terrain à lui tout seul au poste de libéro. L'Équateur sortira de la compétition avec les honneurs après une victoire contre la France, toutefois perdue sur tapis vert pour un tacle de Pérez les deux pieds décollés.

* Coefficient de résistance à la vie en favela
Classé 90e juste derrière le Brésil (87e) en termes d'indice de développement humain. Joli score. D'où un coefficient de résistance proche de la perfection : 99%.

* S'ils étaient un tube de l'été
Loin d'être engagé, et loin d'être un artiste, El Delfin surfe sur de grands faits d'actualité (le 11 septembre, les mineurs chiliens de Copiapó) pour concocter des hits infra-culturels. Le football et la passion que génère la Tri ne pouvaient que trouver une place dans son répertoire. Malin le dauphin :

Youtube

En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

Par Matthieu Rostac et Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nononoway Niveau : CFA
Ça va pinter sec à la Mariscal !

Vaamooos Ecuadoriaanooos
Esta taardeee
etc.
Adrinho78 Niveau : DHR
Jefferson et Montero c'est le même joueur en fait...
Stephane_Guivar'ch Niveau : DHR
Jefferson Montero, la perle de FM 2013, attention à lui ! Acheté 1,5 Millions, revendu 2 ans plus tard 15 Millions à la Juve, tout est dit et FM ne se trompe jamais.
Bald&bearded Niveau : CFA2
J'ai pas pour habitude de critiquer les articles, mais les "fiches" sont vraiment pourraves.
Cordialement.
Cocodingo Niveau : DHR
Christian « Chucho » Benítez. Outre le drame, c'était un super joueur dommage qu'il n'ait pas percé à Birmingham City.

Et puis tu m'as fait gagné la Coupe de France avec Rennes sur FM et ça mec, jamais je ne l'oublierai.
Sinon, pour les connaisseurs de la Tri, c'est quoi le vrai niveau de l'Equateur ?
J'ai vu qu'ils s'étaient qualifiés grace à leur bon parcours à domicile (le stade perché à 2800m au dessus du niveau de la mer n'y est sans doute pas étranger) , mais sinon que faut-il attendre de cette sélection ?
De réelles chances de qualif ? Les Français ont ils des raisons de se méfier ?
Delfin Quishpe, mon idole! Auteur de la plus belle daube sud-américaine niveau musical, avec "la Princesa del Oriente" et Wendy Sulca. Une merveille. https://www.youtube.com/watch?v=oN5tZ_X0dSo
Cocodingo Niveau : DHR
@tieum78

Le milieu de terrain semble être le point fort avec Valencia et Montero qui peuvent poser des problèmes sur les ailes et Noboa qui est un gros récupérateur mais ce n'est pas non plus la folie, être méfiant devrait suffit.

Devant c'est un peu pareil avec Caicedo qui peut poser des problèmes par son impact physique et son jeu aérien mais ça reste un buteur de seconde zone qui fait le tir de clubs moyens et aux dernières nouvelles il est au Qatar ou aux Émirats Arabes Unis donc bon...

La défense par conte semble assez friable (même si pour moi elle est composée d'inconnus) et ils doivent beaucoup de leurs points à leurs matchs à domicile et à l'altitude qui est le véritable 12ème homme.

Bref si on est sérieux et qu'on défend correctement ça doit passer easy. Seule la suisse peut être chiante avec le gros milieu Inler-Berhami-Dzemaili-Stocker.

Après avec l'équipe de France et un Koscielny qui peut nous sortir une riquette à tout instant (elle est pour toi celle là Éric, cf France-Italie & France-Mexique)...
Le coup de "L'Equateur gagne parce que le stade est perché dans les montagnes" c'est du flan intégral! Un cliché digne de "Tintin chez les Picaros".

La grande majorité des joueurs de la Tri sont natifs de la côté, de Guayaquil et sa région ou d'Esmeraldas. Ils jouent également dans les clubs de la côte : Emelec et Barcelona SC et d'autres jouent en Europe ou au Mexique. Le coup de l'altitude est un mauvais argument.

Le drame de l'Equateur c'est qu'ils perdent Chucho Benitez avant le Mondial, alors qu'il était le buteur de la Tricolor. En 2006, il s'était produit la même chose avec le décès d'Ottilino Tenorio, un attaquant de l'Emelec qui jouait en attaque lors des éliminatoires et qui s'est tué dans un accident de la route. Quand Kaviedes a marqué contre le Costa Rica, il a enfilé un masque de Spiderman en hommage à Tenorio qui avait l'habitude de se grimer en Spiderman à chaque but marqué.

Le point faible de l'équipe c'est Guagua, très clairement. Pour le reste, l'Equateur c'est quand-même un pays de 13 millions d'habitants, qui était d'un niveau footballistique affligeant jusqu'à la fin des années 80 et qui a gravi les échelons avec talent jusqu'à devenir une sélection "référence" en Amérique du Sud. Du quasi-néant total le football équatorien a su former des joueurs professionnels capables de jouer titulaire au Mexique et en Europe, de voir régulièrement ses clubs bien figurer en Copa Libertadores (avec le sacre de la LDU de Quito notamment) et de se qualifier pour les Coupes du Monde.
Médiatiquement, la Tricolor fait moins de bruit que la Colombie ou le Chili, mais elle a des qualités.
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
La qualif se jouera surement contre eux au dernier match (je ne nous vois pas avec 6 points après 2 match, mais j'espère me tromper). Surtout ne pas penser que c'est gagné d'avance.
Message posté par Stephane_Guivar'ch
Jefferson Montero, la perle de FM 2013, attention à lui ! Acheté 1,5 Millions, revendu 2 ans plus tard 15 Millions à la Juve, tout est dit et FM ne se trompe jamais.


Henri Saivet
J'adore les personnes qui voient FootManager en ultime dénicheur de talents. J'attends toujours des news d'Anatoli Todorov, de Maksim Tsigalko et d'Antonis Voulgaris.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
24 13