Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation des équipes
  3. // Groupe G

Coupe du monde : la fiche de l'Allemagne

Annoncé favoris il y a encore quelques semaines, les Allemands s'envolent pour le Brésil avec une équipe en morceaux, la faute à de trop nombreuses blessures. Heureusement pour eux qu'ils sont doués en construction.

Modififié
* Le onze type
Neuer - Lahm, Mertesacker, Hummels, Durm - Khedira, Schweinsteiger, Müller, Özil, Schürrle - Klose. Sélectionneur : Joachim Löw

* Comment ils devraient jouer
Comme depuis l'Euro 2008, en 4-2-3-1. Mais pour ce qui est des hommes, personne ne peut savoir. Schmelzer et Reus out, c'est tout le flanc gauche qui doit se réinventer. À la récupération, Sami et Schweini reviennent tout doucement, ce qui pourrait obliger Lahm à boucher les trous, comme au Bayern. Du coup, en défense, c'est aussi le bordel. Déjà incapable de fixer une charnière (on semble être parti sur une paire Per-Mats), Löw doit aussi se trouver des latéraux. À tel point que lors du dernier amical, il a aligné quatre centraux, avec Boateng à droite et Höwedes à gauche. En pointe, ce n'est pas le Pérou non plus, seul Klose étant un neuf de métier. Si jamais le vétéran venait à se fatiguer, c'est Götze qui devrait le remplacer, une expérience pas toujours couronnée de succès. Pire, même Neuer, indiscutable de chez indiscutable, est pour l'instant sur le flanc, laissant le soin à Weidenfeller de se taper les amicaux. Un véritable casse-tête.

* Le portrait-robot
- 23 % hipster
- 30 % FC Bayern
- 9 % faux 9
- 25 % défenseurs centraux
- 1 % Allemagne qui gagne à la fin
- 5 % Pologne allemande
- 7 % umlaut

* La stat à la con
100. Le match contre le Portugal sera le 100e de l'histoire de l'Allemagne en Coupe du monde. Déjà un record pour eux.

* Trois bonnes raisons de les supporter
- Une colonie de beaux joueurs agréables à regarder, avec le grain de folie qu'il faut, autant dans les rôles défensifs qu'offensifs. Neuer, Hummels, Götze, Schürrle, Özil, Reus… La liste est longue. Ah, mais sans Reus en fait.
- Philipp Lahm et Bastian Schweinsteiger ne sont pas éternels. Miroslav Klose encore moins. Pour l'une des dernières fois qu'on verra les joueurs qui ont commencé à faire rêver le monde entier en 2006, à domicile, autant être derrière eux.
- Parce qu'on sait qu'ils ne gagneront pas à la fin, et que ça les rend d'autant plus beaux.

* Trois bonnes raisons de les détester
- Parce que Klose veut prendre le record de Ronaldo sur les terres de Ronaldo.
- 70 ans après le débarquement, à peine plus de 30 ans après Séville 82, il est trop tôt pour ne pas détester les Allemands. Une équipe de salauds reste une équipe de salauds.
- Parce qu'on sait qu'ils ne gagneront pas à la fin, et que ça les rend d'autant plus agaçants.

* Ce que Pelé dirait de l'équipe
« Klose a beau avoir marqué deux buts de plus que moi en Coupe du monde, moi j'en ai gagné trois. Et lui ? Zéro. C'est la différence entre les bons et les grands joueurs. »

* Il aurait pu être brésilien, mais il est né à… Memmingen
Le 11 août 2011, l'Allemagne affronte le Brésil en amical à la Mercedes-Benz-Arena de Stuttgart. Chaque équipe compte dans ses rangs une pépite offensive de 19 ans : Neymar côté auriverde, Götze chez les locaux. Les deux trouvent le chemin des filets, mais c'est le mieux coiffé, déroutant de facilité, qui est élu homme du match. Un tel triomphe que Bild le renomme « Götzinho, le Brésilien blanc  » . Qui reviendra donc sur ses terres pour prouver que l'on peut être prophète en son pays.


* Mais pourquoi il n'est pas venu… Max Kruse ?
En 2013, tout va bien pour Max Kruse. Cinquième de Bundesliga avec le SC Freiburg et sélectionné par Joachim Löw pour la tournée américaine, avant de partir rejoindre Lucien Favre au Borussia Mönchengladbach. Max est dans les temps pour le Brésil et continue son année sur le même élan. Des passés dés à ne plus savoir qu'en faire, toujours autant de buts et une équipe invincible à domicile. Mais Max a une faiblesse : les femmes. Joachim n'apprécie pas la visite reçue avant le match en Angleterre en novembre. Depuis, sa saison vire au moyen++. Insuffisant. La Nationalmannschaft n'aura qu'un buteur au Mondial, adieu Kruse.

* Pourquoi on va enfin les taper

En célébrant son 16e but en Coupe du monde contre le Ghana, Miroslav Klose se réceptionne mal et se fait une entorse de la cheville. Fin de la compétition pour lui. Joachim Löw n'a pas peur, il a tout prévu : Mario Götze va prendre sa place à la pointe de l'attaque. Si cela suffit à passer les matchs de poules, et à se qualifier aux tirs au but en 8e (avec une possession de balle à 67 %), le quart de finale contre la France est de trop. Götze ne tient pas le défi physique, l'Allemagne manque de présence dans les derniers mètres et quitte déjà le Brésil. Löw, sûr de lui, reste pourtant en place à la tête de la sélection et continue ses expériences douteuses jusqu'en 2022. Avec Klose en pointe, toujours, pour la Coupe du monde au Qatar.


* Coefficient de résistance à la vie en favela
Des babtous fragiles, des hipsters, des gentils milieux offensifs qui aiment taquiner la balle, mais qui tombent sous les coups. Ce n'est plus l'Allemagne de leurs grands-pères, et à moins de croiser de la famille, ça va morfler pour eux. Seuls Khedira et Schweinsteiger peuvent jouer aux grands frères protecteurs dans les quartiers brésiliens. De quoi faire monter le coeff à 10 %, à peine.

* S'ils étaient un tube de l'été…
Bananarama – Cruel Summer
Tube anglais de l'année 1983. Les Allemands s'habituent aux centres-bananes autant qu'à la lose.

Vidéo

En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

Par Charles Alf Lafon et Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)