Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

La fiche du Costa Rica

Tombé dans un groupe relevé en compagnie du Brésil, de la Serbie et de la Suisse, le Costa Rica va devoir assumer son statut d'outsider de la compétition après son Mondial 2014 réussi. Attention au retour de bâton...

Modififié

  • La liste des 23

  • Gardiens : Keylor Navas (Real Madrid), Patrick Pemberton (Alajuelense), Leonel Moreira (Herediano)
    Défenseurs : Cristian Gamboa (Celtic), Ian Smith (Norrköping), Rónald Matarrita (New York City), Bryan Oviedo (Sunderland), Óscar Duarte (Espanyol Barcelone), Giancarlo González (Bologne), Francisco Calvo, (Minnesota United), Kendall Waston (Vancouver Whitecaps), Johnny Acosta (Rionegro Águilas)
    Milieux de terrain : David Guzmán (Portland Timbers), Yeltsin Tejeda (Lausanne), Celso Borges (Deportivo La Corogne), Randall Azofeifa (Herediano), Rodney Wallace (New York City), Cristian Bolaños (Saprissa) Bryan Ruiz (Sporting Portugal)
    Attaquants : Daniel Colindres (Saprissa), Joel Campbell, (Betis Séville), Johan Venegas, (Saprissa), Marco Ureña (Los Angeles Galaxy)


  • Le onze type

  • Keylor Navas – Duarte, González, Acosta – Oviedo, Gúzman, Tejeda, Borges, Gamboa – Ruiz – Campbell.


  • L’analyse tactique

  • Pour sa cinquième participation à la plus grande des compétitions internationales, la Sele va connaître une grande première : assumer un statut d’outsider au Mondial. Après sa défaite historique en quarts de finale contre les Pays-Bas au Brésil (0-0, 4-3 tab), le Costa Rica s’avance en Russie avec des certitudes tactiques et un 3-5-1-1 concocté par son sélectionneur Oscar Ramírez, dans lequel les Ticos peuvent développer leur jeu via les ailes grâce à Cristian Gamboa et Bryan Oviedo. Devant, la fusée Joël Campbell s’assure une place de titulaire après son bon exercice 2017-2018 au Betis Séville. Pour ajouter une pincée de douceur à ce onze, le buteur sera épaulé par son capitaine et meneur de jeu Bryan Ruiz. Bryan est donc un prénom répandu au Costa Rica. Mais rassurez-vous, Gad Elmaleh ne l'a pas plagié.


  • La stat' à la con : 241

  • En nombre de jours, le temps écoulé depuis la dernière absence de Keylor Navas dans les buts de la sélection. C’était le 10 octobre 2017 lors de la rencontre entre le Panama et le Costa Rica. À la suite de leur qualification acquise face au Honduras trois jours plus tôt (1-1), les Costariciens procédaient à un turn-over offrant à Patrick Pemberton le droit de s’offrir sa 34e cape à Panama City. Un mauvais souvenir : le Costa Rica s’incline (2-1) et laisse le Panama se qualifier directement pour le premier Mondial de son histoire dans l’euphorie la plus totale. Coup dur pour le Honduras, futur éliminé en barrages contre l’Australie, et les États-Unis.



  • Ce que Poutine dirait de cette équipe

  • « La Russie a participé à quatre Mondiaux depuis sa création en 1990. Le Costa Rica a participé à quatre Mondiaux depuis sa création en 1821. Après avoir exposé cela, vous voulez me faire croire que ces deux nations possèdent la même force collective ? »


    Il aurait pu être russe, mais il est né à... Liberia


    Mis au monde à Léningrad, Vladimir Poutine possède une chose en commun avec Cristian Gamboa : la première lettre de sa ville de naissance. La comparaison va plus loin : si Poutine fait partie des hommes d’État les plus petits avec son mètre soixante-sept, Gamboa a été écarté pour sa taille lors de sa période blanche à West Bromwich Albion. Depuis, le latéral droit s’est barré de la Premier League pour aller se faire une place au Celtic où, malgré la rude concurrence, il peut soulever des trophées et écouter la musique de la Ligue des champions. Une façon comme une autre de se retrouver du côté des vainqueurs, comme Poutine sait si bien le faire.


  • Le joueur frisson : Bryan Ruiz

  • Un poste de numéro dix à l’ancienne, une patte gauche suave et une carrière remplie de rendez-vous manqués au moment de mesurer son talent balle au pied. Le milieu offensif du Sporting Portugal représente sans aucun doute un modèle de leader charismatique. Ce n’est pas pour rien qu’il porte le brassard. Ce n’est pas pour rien non plus qu’au dernier Mondial, il est le premier à manquer son tir au but dans la séance cruciale face aux Pays-Bas. À 32 ans, l’armoire à trophées de Bryan Ruiz est plutôt vide : trois titres de champion du Costa Rica en 2005, champion d’Eredivisie avec Twente en 2011 et vainqueur de la Coupe des Pays-Bas l’année suivante ornent son étagère. Mais seules les émotions de ses buts en 2014, contre l'Italie et la Grèce en huitièmes, restent. Voici un vrai loser magnifique.



  • Le joueur qu’on n'a pas du tout envie de voir : Keylor Navas

  • Cet homme vient de remporter trois C1 consécutives avec le Real Madrid et ne doit plus rien prouver à personne concernant son ADN de champion. Est-ce possible de laisser un peu de gloire aux autres maintenant ?




  • Le grand absent : Paulo Wanchope

  • Entre son doublé contre l’Allemagne en 2006 ou sa baston en tribune en tant que sélectionneur national en 2015, difficile de choisir. Ce qui est sûr, c’est que La Cobra laisse un sacré vide.



    S’ils étaient un tube de l’été


    Pura Vida de Don Omar. Parce que cette expression est érigée en art de vivre au pays, et que l’année 2014 était un joli cru national.

    Vidéo


  • Pourquoi ils vont... pleurer comme des madeleines au premier tour

  • Avoir l’un des meilleurs portiers de la planète, cela aide dans une Coupe du monde. Le hic, c’est que le climat brésilien n’est pas le même que celui de la Russie occidentale. Sur les 23 appelés pour représenter la nation, seulement dix évoluent toute l’année en Europe. Contre treize sur le continent américain. En sachant que le Brésil devrait récupérer sans sourciller le premier billet pour les huitièmes dans ce groupe E, cette incommodité risque de peser dans la balance au moment d’affronter la Suisse et la Serbie, bien plus habituées à sillonner les pays d’Europe de l’Est. Bref, le Costa Rica va foirer son Mondial en beauté, et ce sera tout sauf une surprise.


  • Le programme

  • Costa Rica – Serbie
    Dimanche 17 juin, 14 heures, à Samara
    Brésil – Costa Rica
    Vendredi 22 juin, 14 heures, à Saint-Pétersbourg
    Suisse – Costa Rica
    Mercredi 27 juin, 20 heures, à Nijni-Novgorod

    Par Antoine Donnarieix
    Groupe E Pts J. G. N. P. Diff.
    1 Serbie 3 1 1 0 0 1
    2 Suisse 1 1 0 1 0 0
    2 Brésil 1 1 0 1 0 0
    4 Costa Rica 0 1 0 0 1 -1

    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié




    Dans cet article


    Groupe E Pts J. G. N. P. Diff.
    1 Serbie 3 1 1 0 0 1
    2 Suisse 1 1 0 1 0 0
    2 Brésil 1 1 0 1 0 0
    4 Costa Rica 0 1 0 0 1 -1

    Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
    Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses
    Partenaires
    Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 7 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49
    À lire ensuite
    La fiche de la Suisse