Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018
  2. // Groupe A

La fiche de la Russie

La Russie va entamer son Mondial sans star ni certitudes sur le plan sportif. Mais avec un coach qui exhibera la plus belle moustache de la compétition et les seuls supporters au monde qui balancent sur le terrain des volatiles vivants en guise de projectiles. Une certaine idée du spectacle.

Modififié

  • La liste des 23

  • Gardiens de but : Igor Akinfeïev (CSKA Moscou), Vladimir Gabulov (Club Bruges/BEL), Andreï Lunev (Zénith Saint-Pétersbourg).

    Défenseurs : Sergeï Ignashevich (CSKA Moscou), Igor Smolnikov (Zénith Saint-Pétersbourg), Fiodor Koudriachov (Rubin Kazan), Vladimir Granat (Rubin Kazan), Andreï Semionov (Akhmat Grozny), Ilia Koupetov (Spartak Moscou), Mario Fernandes (CSKA Moscou).

    Milieux : Youri Jirkov (Zénith Saint-Pétersbourg), Alan Dzagoïev (CSKA Moscou), Alexandre Samedov (Spartak Moscou), Alexandre Golovine (CSKA Moscou), Alexandre Ierokhine (Zénith Saint-Pétersbourg), Denis Cherichev (Villarreal/ESP), Roman Zobnine (Spartak Moscou), Youri Gazinsky (Krasnodar), Daler Kuzïaev (Zénith Saint-Pétersbourg), Anton Mirantchouk (Lokomotiv Moscou).

    Attaquants : Fiodor Smolov (Krasnodar), Artem Dziuba (Arsenal Tula), Alexeï Mirantchouk (Lokomotiv Moscou).


  • L'analyse tactique

  • La fiche de l'Uruguay

    La Sbornaya l'a joué patriote à l'extrême en dégainant une liste de 23 joueurs, dont seulement deux ne jouent pas dans le championnat local. C'est peu, comme le nombre de rencontres que la sélection a remportées ces derniers temps. À savoir trois sur ses douze derniers matchs officiels. Alors, pour sauver la patrie, le sélectionneur Stanislav Tchertchessov a tenté un pari stylistique pour déstabiliser le banc adverse : un combo capillaire boule à zéro-moustache, à mi-chemin entre Monsieur Propre et Chuck Norris.



    Déroutant, mais encore insuffisant pour remporter des matchs. Du coup, le grand manitou de la Sbornaya a décidé de blinder ses arrières en misant sur un 3-5-2 option catenacciov. Au menu : quelques individualités devant qui tenteront de filer en contre – comme les éternels Dzagoev et Fyodor Smolov –, mais surtout trois stoppeurs centraux versés dans l'art ancestral de la baston. Lesquels pourront être parfois assistés par la caution exotique de l'équipe, le Brésilien Mário Figueira Fernandes naturalisé russe en 2016, aligné au poste de piston droit. En bref, la Russie représente un blockhaus en béton local et sans aspérité. Comme un hommage lointain aux architectures staliniennes d'antan. Back in the USSR.


  • La stat à la con : 86,77

  • Comme le nombre d'hommes pour cent femmes qui peupleraient la Russie. La patrie de Poutine est avant tout une terre de femmes, où toutes les princesses ne peuvent pas, statistiquement, trouver chaussure à leur pied. C'est moche, mais ça laisse tout de même quelques opportunités de séduire les étrangers qui feront le déplacement pour ambiancer les stades du Mondial. La Fédération argentine a pris tout cela très au sérieux, en publiant dans son guide du Mondial destiné aux journalistes deux pages délivrant des conseils pour marquer des points auprès de la gent féminine en Russie. Extraits choisis : « Les femmes russes n'aiment pas être traitées comme des objets et détestent les hommes ennuyeux. Beaucoup d'hommes, parce que les femmes russes sont belles, veulent seulement les amener au lit. Peut-être qu'elles le veulent aussi, mais ce sont des personnes qui veulent se sentir importantes et uniques. » À peu près aussi instructif que le visionnage de cette saloperie de Hitch, expert en séduction.

    Vidéo


  • Ce que Poutine dirait à cette équipe

  • « La patrie vous regarde et je serai votre premier supporter. Gardez ça pour vous, mais, avec Gérard Depardieu, on a déjà prévu d'organiser des soirées open bar pour visionner vos matchs. Nasdrovia camarades. »




  • Le joueur frisson : Aleksandr Golovin

  • S'il y a bien un type qui pourra mettre un grain de folie dans le football proposé par la Sbornaya, c'est lui. Du haut de ses 22 piges, Aleksandr Golovin, pur produit du centre de formation du CSKA Moscou, n'a pas peur de se montrer lors des grands rendez-vous. Élément moteur du milieu de terrain du club moscovite depuis 2016, le gamin s'est distingué cette saison en plantant deux buts sublimes en Ligue Europa : le premier face à Lyon en huitièmes de finale, le second au tour suivant face à Arsenal. De quoi lui permettre d'intégrer le onze type de la Sbornaya, avec laquelle il affiche crânement ses ambitions. « Dans un avenir proche, je voudrais apporter le maximum à mon club et emmener l’équipe russe au moins en demi-finales de la Coupe du monde. » C'est beau, l'optimisme.



  • Le joueur qu'on n'a pas du tout envie de voir : Igor Akinfeev

  • Le mythique portier du CSKA, auteur de bourdes XXL lors du Mondial 2014 et pas beaucoup plus inspiré à l'Euro 2016, n'est pas toujours au mieux de sa forme dans les grandes compétitions. De quoi lui souhaiter un Mondial tranquille, où il n'aura pas à multiplier les sorties aériennes et les parades salvatrices. En bref, une compétition pépère où la Sbornaya terminerait deuxième de son groupe derrière l'Uruguay. Avant d'aborder les huitièmes de finale sans trop de pression, avec la satisfaction du devoir accompli. Un juste retour des choses – malheureusement peu probable – pour Akinfeev. Car Igor est un vrai chic type, qui supporterait sans doute très mal de voir sa Russie chérie se ramasser lors de sa Coupe du monde. « J’aime le CSKA et la Russie. J'aime l'âme russe, les paysages russes, je crois en Dieu, et je suis les préceptes de l'église orthodoxe... En fait, j'essaie d'aller le plus souvent possible à l'église, j'allume une bougie et mon âme s’apaise... » Amen.


  • Le grand absent : Aleksandr Kokorin

  • Un homme qui aime faire la fête. Début juillet 2016, Kokorin claque 250 000 dollars avec son équipier en sélection nationale Pavel Mamaev lors d'une soirée à Monaco. Problème : la Russie vient de se faire sortir piteusement de l'Euro 2016. Petit scandale au pays. Kokorin, désormais boycotté en sélection, doit dire adieu à la Coupe des confédérations. Depuis, le joueur a tenté de faire amende honorable en plantant but sur but avec le Zénith dans le championnat russe, ce qui lui laissait une belle chance de réintégrer la Sbornaya pour le Mondial. Du moins jusqu'à ce qu'il ne se pète les ligaments croisés en Ligue Europa face à Leipzig mi-mars dernier. Pas de Coupe du monde pour le joueur, qui se consolera peut-être en picolant tout l'été à Monaco. Sans choquer personne cette fois-ci.


  • S'ils étaient un tube de l’été

  • Football 2018. Ce morceau au titre minimaliste, composé par les mamies du collectif musical « Babouchka de Bouranovo  » , connaît sa petite heure de gloire sur les réseaux sociaux. Ce groupe de grands-mères chanteuses est bien connu des Russes, puisqu'elles avaient représenté le pays à l'Eurovision en 2012. En vue du Mondial, elles ont dégainé un clip où on les voit jouer du crochet extérieur et claquer des solos d'accordéon. Le tout sur un instru' kitschissime qui nous renvoie aux heures les plus sombres de la musique électronique. Fallait oser.

    Vidéo


  • Pourquoi ils vont... faire souffrir le monde animal

  • Parce que les Russes ont la sale manie de lier show animalier et football. Mi-avril dernier, avant une rencontre de D3, un ours avait été amené sur le bord du terrain pour distraire le public. Normal. S'ils ratent leur Mondial, les joueurs de la Sbornaya devront pour leur part se méfier de leurs propres supporters. En D2 russe, on a récemment vu un fan mécontent de son équipe lancer un poulet vivant sur le terrain. Oui, un poulet. Une dinguerie chez nous. Un jour comme un autre en Russie.



  • Le calendrier

  • Jeudi 14 juin : Russie-Arabie saoudite
    Mardi 19 juin : Russie-Égypte
    Lundi 25 juin : Uruguay-Russie



    Par Adrien Candau
    Groupe A Pts J. G. N. P. Diff.
    1 RUS 6 2 2 0 0 7
    2 Uruguay 6 2 2 0 0 2
    3 Egypte 0 2 0 0 2 -3
    4 Ar. Saoudite 0 2 0 0 2 -6

    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié




    Dans cet article


    Groupe A Pts J. G. N. P. Diff.
    1 RUS 6 2 2 0 0 7
    2 Uruguay 6 2 2 0 0 2
    3 Egypte 0 2 0 0 2 -3
    4 Ar. Saoudite 0 2 0 0 2 -6

    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses
    À lire ensuite
    La fiche de l'Égypte