Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Division One
  3. // Admiral/Sparki Youth

Coup de pied dans les couilles

Modififié
Martin Wekesa Wamalwa a sans doute perdu le bien le plus cher qu’un homme puisse avoir : ses bijoux de famille, au sens figuré bien sûr. Et pour cause, cet arbitre kenyan a reçu un bon coup de pied dans les parties alors qu’il était en service.

C’était lors d’une rencontre de Division One (2e division kenyane) entre Admiral et Sparki Youth. Son casseur de virilité : Daudi Kajembe, le coach de Sparki. Le technicien n’avait pas apprécié une décision de l’homme en noir qui était, semble-t-il, défavorable à ses joueurs. D’où le high kick mal placé. « Ça a été le moment le plus abominable de ma vie » , avouera plus tard le ref’.

Si l’entraîneur a été, dans la foulée, arrêté, sa victime elle ne voulait pas en rester là. Wekesa, qui avoue avoir été « affecté physiquement et mentalement » et « tourné en dérision dans sa ville » s’en prend aujourd’hui à la Fédération kenyane, et lui réclame près de 180 000 euros de dommage et intérêts.


La moindre des choses pour un homme qui « ne savourera plus les joies du devoir conjugal » . JL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24