Coup de Mou sur Madrid

Après une saison où le sublime (102 buts marqués) n'a pas fait oublier le grotesque (Alcorcon) et le franchement pas terrible (cinquième élimination consécutive en huitième de Champions), Perez n'a plus le droit à l'erreur et joue la crédibilité de son projet. Mourinho s'est présenté hier à Bernabeu en sauveur de la patrie. Compte-rendu.

Modififié
0 33
« Mourinho c'est un ego sur pattes qui ne sait pas bien ce qu'il représente. Son obsession, c'est de tout contrôler. Ce désir, c'est le propre de ceux qui n'ont pas eu le talent pour être joueur professionnel » . Valdano se lâche dans le Marca du 6 septembre 2008. L'Argentin n'était alors qu'un consultant de plus pour les médias espagnols. Sauf que deux ans et demi plus tard, le super consultant est le numéro 2 du club et ce lundi, c'est à lui qu'incombe de présenter le nouveau coach merengue. Quand les deux larrons s'assoient côte à côte à la tribune, Valdano n'attend pas et commence une partie de démineur : « C'était il y a trois ans. Depuis, nous nous sommes expliqués comme entre deux footballeurs, de manière frontale » . Coup de boule ou pas coup de boule, l'Argentin ne tremble pas de joie au moment de dérouler le tapis rouge au Portugais et ça se voit rien qu'à sa trogne.

Lundi 31 mai vers 13h, la salle de presse de Bernabeu ressemblait aux Galeries Lafayette un 23 décembre. Jamais les 150 médias et le double de spectateurs présents n'auraient manqué la présentation du “Special One”. En pleine période creuse, une conférence de presse du “Mou” est une bénédiction pour les hôtesses d'accueil freelance, les agences de presse, les loueurs de camion régie, les pigistes précaires et les rédactions en mal d'action. Mourinho est une bête de foire et signer “Elephant Man” en plein mois de juin, c'est l'assurance de parler et faire parler. Cette semaine, Perez avait même rêvé de réitérer sa mise en scène galactique et d'ouvrir le stade pour la présentation de l'autre galactique portugais. Le “Mou” aurait refusé et opté pour la simplicité. Ouf.

Le visage fermé, les mains jointes et la mâchoire en avant, le “Mou” récite son texte. Bien lentement pour ne pas se tromper et bien distinctement pour ne pas créer d'équivoque. Il s'excuse de son mauvais niveau d'espagnol. Du coup il parle espagnol, portugais, italien et anglais en même temps. Comme d'habitude ses hits font mouche. Lui un provocateur ? « Je réclame le respect » . Peur du barca ? « Ce mot n'est pas dans mon dictionnaire » . Défensif ? « Huit buts marqués en trois finales européennes » . Évidemment, le public espagnol est fan. De toute façon, après deux heures d'attente (la presse a été convoquée dès 11 heures), tous les poncifs sont des tubes.

Ici c'est Madrid

Mais le Real, ce n'est pas l'Inter. Ici, il faut gagner et bien jouer. Ok “Mou” gagne, mais Capello aussi. Le Lusitanien donne des gages ; « Ce qui est beau, c'est de gagner au Real Madrid » ; puis veut « jouer bien offensivement et défensivement » . Mouais. Son premier test sérieux sera sa gestion des vaches sacrées –domaine dans lequel Pellegrini excellait. L'arrivée de José pourrait donner une nouvelle jeunesse au vieux Raul. Pour “Mou”, offrir une belle sortie au “capitan” (une ultime saison ?) serait l'assurance de se mettre les socios in the pocket pour un moment. « Je ne fais pas partie de l'histoire du Real Madrid. Raul si. Il ne peut donc pas être traité comme les autres. J'ai parlé avec lui ce matin à Valdebebas pendant qu'il s'entraînait. Il n'y a pas de temps à perdre. Il faut que je parle maintenant à la direction » . Raul et “Mou”, couple de l'année 2010-2011 ?


Malgré son assurance et son CV imbattable, Mourinho n'est pas l'entraîneur dont rêvaient les socios. Certes la gagne est la religion officielle de la Maison Blanche mais la sobriété aussi. Malgré ses millions et ses Galactiques, le Real, avec son siècle d'existence, est une vieille dame. Ici c'est Madrid et se mettre à la barre du navire, c'est accepter d'embarquer tout un tas de vieilleries et une histoire plutôt lourde à gérer par gros temps. Ici, les salles sont remplies de trophées et les murs de portraits d'anciens glorieux. Le premier travail de Mourinho, c'est donc d'être bien élevé et de rassurer mémé. Les bijoux de famille, ce sera pour plus tard.

Thibaud Leplat, à Madrid

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mourinho est déjà plus grand que l'Inter, il sera très bientôt plus grand que le Real. Tout simplement en devenant le meilleur coach de tous les temps. Il est né homme, il mourra légende. Et vivra (vit déjà...) comme un dieu.
le commentaire précédent est stupide, jamais un entraineur ne sera plus grand qu'un club, et Mourinho a intérêt à garder ce rythme au moins 10 ans q'il veut espérer faire partie des plus grands entraîneurs de tous les temps.
Si mon commentaire est stupide, le tien est celui d'un enfant. Vas faire dodo mon petit.

Mourinho a sorti Chelsea et l'Inter du chloroforme. Bientôt ce sera au tour du Real qui gagnera 3 CL de suite. La légende est en marche.
le commentaire est assez subjectif, Mourinho le meilleur ?
Lippi a fait déjà pas mal avec la Juve et un effectif loin d'être le meilleur d'Italie (et par deux fois hein !)
Lippi a remporté tous les titres possibles avec la Juve (enfin je crois que l'UEFA non) ET la coupe du monde, alors bon, Mourinho légende, derrière Lippi, et puis Lippi n'est pas le nombril du monde, Arrigo Sacchi a révolutionné le foot, Trappatonni a remporté des championnats partout où il est passé, Ferguson à lui tout seul a rendu Manchester United mieux que Liverpool dans l'histoire du foot anglais, Del Bosque a fait pas mal avec le Real Galacticos 1.0 , Fabio Cappello, j'en oublie sûrement beaucoup ( je suis assez jeune hein )
et puis Mourinho a fait ses équipes à coups de millions ( bcp trop ! ) à Chelsea, un chéquier illimité, à l'Inter déjà avec l'effectif et l'équipe qu'il y avait déjà et puis a eu du bol, le barça a fait un cadeau à l'Inter Eto'o plus 40 millions (!!!) qui ont servi à acheter Sneijder Milito Motta Lucio, le recrutement de Pandev un coup de chance inouï vu qu'il s'est libéré en janvier de la Lazio (après le procès contre Lotito) enfin voilà quoi, Mourinho est excellent, mais il n'est pas tout seul sur le toit du monde et encore moins la légende des légendes !
Un auteur qui se paluche sur un traductor pour la 6ème fois en moins d'une semaine, un espion de sa Majesté qui en fait de même à une fréquence encore plus insoutenable, bref, la routine...
La journée peut commencer.
Et un bonhomme tout fier de son pseudo de type jeu de mots rigolo en mode socios.
Il y'a un an je me souviens avoir bouffé un moment du Pep & de "la meilleure équipe du monde", et aucun souvenir de ta lassitude.

En attendant, celui que tu méprises en le nomant le traducteur, a éliminé Ancelotti, Guardiolo et Van Gaal cette année, pas mal avec une licence LEA.

Va lire le très objectif Mundo deportivo pour changer la routine.
Cinquième élimination consécutive en 8è de la Ligue des Champions ? L'auteur a bien compté ?
Excellent papier. Je découvre cette amitié forte entre Valdano & Mou. L'ironie de l'histoire quand même... c'est beau. Pareil, je ne savais pas que l'ambiance du Real ressemblait plus à la Cour d'Angleterre qu'au Zaman. J'ai toujours perçu ce club comme le symbole du football bling bling, loose comprise. Mais c'est vrai qu'on oublie facilement le côté réac et tradi qui règne en coulisses et sur la capitale. le Mou, s'il réussit la-bas, va dépoussiérer un peu tout ca.
Je vois pas comment cette alliance peut bien finir. Au real ya trop de sous-chef et de manoeuvre en coulisse. Mourinho finira bien par se prendre la tete avec l'un des second couteau et claquera la porte ou se fera virer (peut etre aprés avoir gagné un ou deux trophé)... Je vois pas pourquoi il finirai autrement que Capello, Schuster ou Pelligirini
"Mourinho est déjà plus grand que l'Inter, il sera très bientôt plus grand que le Real. Tout simplement en devenant le meilleur coach de tous les temps. Il est né homme, il mourra légende. Et vivra (vit déjà...) comme un dieu."

Toi, t'aurais du choisir "James Bande Mou" comme pseudo pour sortir des conneries pareilles, j'oses espérer que ce n'est que de la provocation de mauvais gout, un peu comme tous ces articles inutiles sur le traductor qui montrent à quel point on aime tailler des pipes à José sur SF, et en plus ils avalent... si ça c'est pas une preuve d'amour?
Je vous promet que je serais le premier à vous pourrir si Moumou se gaufre au Réal, et je prend pas beaucoup de risque puisqu'il va bouffer copieux chez les Merengues, j'ai hâte de voir son "cul à cul" avec la catin Portugaise, ça va sentir le pneu cramé dans le vestiaire...
Cher Olff le journal Mundo deportivo est au moins aussi objectif que Marca ou As
Grande nouvelle : So Foot lance une campagne de souscription pour la construction et l'érection d'une statue en bronze de 15 mètres de hauteur représentant le Special One, afin de célébrer le Génie absolu - plein de retenue, de modestie et d'élégance - du plus grand homme de l'histoire du football, son sens extraordinaire non seulement de la tactique, de la loyauté, mais surtout de la Beauté du Jeu, notre nouveau Petit Père des Peuples du Ballon Rond, Lumières des lumières, Esprit Saint descendu sur le gazon bérnabéesque... Dave, Cherif, Thibault et les autres, bénie soit votre sublime initiative ! Olff, James Bond & Cie, amateurs de football champagne pleurent de joie...
Hypothèse : James Bond doit être d'origine lusitanienne, fier-cul comme il est ; tout cela sent bien la gourmette, la chaîne en or et le pento : un bon résumé de la vulgarité du Mou.
Quoi qu'on en dise, Mourinho ne laisse pas le monde du football indifférent. J'y vois une qualité, bien que certains ne partagent pas ce point de vue. Mourinho fait partie de ces individus qui n'accordent que peu d'importance à ce que l'on pense de lui. La popularité ne fait pas partie de ses objectifs, seul compte les faits. Et les faits (résultats) plaident plutôt en sa faveur.
"Un entraîneur qui commande est un entraîneur qui se la pète" dixit Michel Platini
tiens cela faisait longtemps qu'on nous bassinait pas avec Mourinhi...
Cv imbattable de Mourinho ?

Ferguson, Ancelotti, Lippi et Capello ont des biens meilleurs CV.

Mourinho a récupéré un Inter déjà dominateur en Italie avec de très très loin le plus gros effectif, il a failli perdre le titre cette année ok il a gagné la champions league mais avec la moitié du Brésil et de l'argentine, c'est pas un exploit.
Mourinho n'a pas réussi à gagner la C1 avec Chelsea malgré les plus gros moyens du monde.

Ancelotti a débarqué à Chelsea et a réussi à faire le doublé, chose que n'avait pas réussi Mourinho.
Quelle bande de puceaux branleurs la plupart de vous faites..
Le Mou vient de gagner la LdC avec une équipe que personne n'attendait là (ce qu'il avait déjà fait avec Porto) et prend maintenant les rennes de la plus grosse écurie d'Europe. En championnat espagnol on peut présager que la domination du Real et du Barça sera de nouveau totale. Surtout compte tenu des rafles dans l'effectif des meilleurs concurrents de la saison passée. Si le Real continue à dominer le reste du championnat tout en mettant un ou deux classico en poche, la Liga est à prendre. Et c'est sans tenir compte d'un autre exploit du Mou la saison passée: prouver qu'avec une bonne organisation le Barça pouvait être tenu en échec. On verra si les autres équipes de la Liga sauront tirer les leçons. Un spectacle navrant cette saison était de voir certains clubs se faire brosser le cul en voulant jouer comme le Barça contre le Barça! Donc c'est bien plutôt le Barça, et son "beau jeu" stéréotypé, qui a du souci à se faire.
Danotch tu dis n importe quoi.

Ca fait des années que le barça à la même base de jeux.

De plus, aucune équipe ne copie le jeu du barça en liga car ils n'ont pas l'effectif pour, jouer offensif ne veut pas dire jouer le système de de Rinus Michels.

Et puis, Mourinho n'a pas inventé la tactique anti barça, tout le monde la connait depuis des années. Par exemples : Chelsea en demie de c1 l'années dernière, Almeria en liga si j'me souviens bien cette année.

Et non désolé mais ce cher josé n'est pas un prophète, il avait juste les joueurs qu'il fallait pour réussir.
danotch: tout le monde parle de soucis pour Barcelone, mais la pression elle est encore à Madrid. Les résultats doivent être exceptionnels e on sait très bien qu'en LDC tout peut arriver sur un match. Je pense qu'une nouvelle fois ils seront éliminés, un nouveau alcorcon n'est pas à exclure, la crise suivra, et mourinho pourrait voir son melon dégonfler violemment.
Mais tous les footix qui (comme l'année dernière) prévoient que le Real dominera toute l'Europe ont aussi une chance de voir leur rêve se réaliser (même si elle est beaucoup plus faible que ce qu'ils croient).
Une kalachnikov et un char d'assaut sont toutes les deux des armes offensives, mais pas de la même envergure. Tu ne lances pas l'une contre l'autre sans une bonne stratégie. Chaque équipe doit faire avec les joueurs qu'elles a, et c'est justement là que le tacticien entre en jeu - adapter la juste stratégie pour une situation donnée. Le Barça ne peut jouer que d'une manière, avec il est vrai une incroyable richesse dans les joueurs qu'elle a à sa disposition, mais toujours la même formule: posséder et disloquer à coup de passes la défense adverse. Ca marche quand c'est bien huilé et quand toutes les pièces sont bien à leur place, mais ça pèche par gourmandise. Le but pour l'adversaire c'est justement d'introduire juste assez de sable là où il faut pour faire grincer la machine. Et le Mou l'a fait de manière admirable. J'ai jamais dit qu'il était prophète mais il faut lui rendre le mérite là où il lui est dû. Le Barça est reparti furibard de ses deux rencontres avec l'Inter, invoquant je ne sais pas quelle opposition entre leur beau jeu et l'anti-jeu de l'Inter. Si c'est si facile alors que tout le monde en fasse autant!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Rien de neuf
0 33