1. //
  2. // 30e journée

Coup de chaud sur l'OM

Les Olympiens peuvent remercier Gignac qui a inscrit le but égalisateur contre son ancien club, Toulouse. L'OM pointe désormais à trois points de Lille...

Modififié
0 0
Marseille - Toulouse : 2-2


Buts : Rémy (30eme) et Gignac (84eme) pour Marseille - Braaten (45eme+1) et Cetto (61eme) pour Toulouse

Alors, deux points de perdus ou un de gagné? Le résultat, un nul deux partout, est simple, mais les interprétations fleurissent déjà lorsqu'il s'agit de savoir si, oui ou non, l'OM a réalisé une bonne opération cet après-midi, sous le soleil du Vélodrome, face à Toulouse. Menés 2-1 jusqu'à la 85ème minute et un but salvateur de Gignac, les Marseillais sauront sans doute se satisfaire d'un précieux point qui les ramène à trois longueurs du LOSC. D'ailleurs, en y regardant de plus près, c'est peut-être un très bon point qu'ont ramassé d'apathiques phocéens. Aussi mous qu'un lendemain de Champion's League, les joueurs de Didier Deschamps ont opté ce samedi pour une stratégie assez simple : le "vas-y Loïc". Une stratégie payante en première mi-temps, lorsque, sur un magnifique service de Cheyrou, Loïc y est allé. 1-0, contre le cours du jeu. Un peu trop facile. L'heure de se démobiliser était donc arrivée, Tabanou pour Braaten entre quatre marseillais, frappe de mule entre les jambes de Mandanda. Bingo. 1-1, mi-temps. Pas de bol pour Didier Deschamps, Rémy le remuant n'en pouvait plus en deuxième période, résultat, les Toulousain, peu mis en danger, ont pu profiter des errements défensifs marseillais. Cetto, de la tête, devance Mandanda parti à la pêche aux moules, a d'ailleurs bien cru offrir le maintien à son club. C'était sans compter sur Gignac, qui n'a même pas fourré son pouce dans sa bouche. Lille s'est fait dans le froc, mais peut encore voir venir. Attention quand même, la prochaine fois, l'OM ne fera peut-être pas le con.

Montpellier - Nice : 1-1


Buts : Dernis (44eme) pour Montpellier - Jourdren (73eme, csc) pour Nice

Aussi meurtrière qu'une canicule estivale en maison de retraite, la chaleur printanière a empêché le bon déroulement d'un match qui s'annonçait plaisant à La Mosson. Pourtant habitués aux fortes températures, Montpelliérains et Niçois ont multiplié les erreurs techniques au cours d'une rencontre où chaque équipe aura eu sa mi-temps. Bien rentrés dans le match, les joueurs de René Girard ont ouvert le score juste avant la pause, par Dernis, mais une énorme faute de main de leur gardien Geoffrey Jourdren viendra les plomber un peu plus dans la course à l'Europe. Maintenant, il faudra courir après les places d'honneur et l'argent qui va avec.


Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les Gunners rechargent
0 0