1. //
  2. // 1/16e
  3. // Nice/Rennes

Costil : « Même le finaliste passe pour un con en Coupe de France »

En à peine six mois, Benoît Costil s'est imposé comme l'un des meilleurs gardiens de Ligue 1. Le portier rennais aligne les bonnes performances dans une équipe bretonne qui cherche désespérément à gagner un titre. Le mec de Malika Ménard souhaite d'ailleurs aller au bout de la Coupe de France. Ça passe par une victoire à Nice ce samedi soir en seizième de finale.

Modififié
4 1
On sent une réelle envie de gagner quelque chose cette saison à Rennes...
Bien sûr, c'est un peu énervant d'être toujours l'outsider. Mais bon gagner le championnat cette saison, ça va pas être facile. La Coupe d'Europe encore moins (rires). Il reste maintenant la Coupe de France mais les vingt clubs de Ligue 1 plus les équipes de Ligue 2 veulent la gagner. Sans compter les petits poucets... Même le finaliste passe pour un con dans cette compétition. On a moyen de faire quelque chose, on va jouer le championnat et la Coupe de France à fond.

Pas facile ce tirage à Nice ?
Il y avait un peu de déception d'affronter une Ligue 1, ce n'est pas facile, d'autant plus à Nice, où le contexte n'est pas évident. Mais nous avons à cœur de nous rattraper de la déconvenue subie là-bas (défaite 2-0 en championnat ndlr) où nous n'avions pas montré notre vrai visage. Il ne faut pas commettre deux fois la même erreur. Je réfute le terme de revanche, ce sera l'occasion de revenir à Nice où nous avions raté notre match, comme à Ajaccio, pour faire beaucoup mieux.

Est-ce qu'il y a un état d'esprit particulier lorsque l'on rencontre un club de Ligue 1 ?
Non pas spécialement. On est encore loin de la fin de la compétition. Ce n'est pas une demi-finale ni un quart de finale. Ça reste un seizième. On commencera à avoir une saveur particulière si on passe ce tour. Là c'est vraiment une opposition typique entre clubs de Ligue 1. On est habitués à se rencontrer, ça reste du 50/50.

Quelle impression t'a laissé Nice lors de la dernière opposition en championnat ?
C'est une équipe rigoureuse, qui est performante dans l'impact physique avec de bons finisseurs comme Anthony Mounier. L'équipe est aussi efficace sur les coups de pied arrêtés avec de supers tireurs et de grands gabarits. Maintenant ils avaient pas forcément fait un bon match contre nous en championnat, c'est plutôt nous qui leur avons donné la rencontre (2-0 pour l'OGC Nice). On a tous subi, on leur a laissé la rencontre. On essaiera donc de faire tout l'inverse de ce que l'on avait produit.

Ça devrait passer en étant plus agressifs alors ?
Je ne sais pas... Après, le ballon est rond pour tout le monde. Il n'y a pas de vérités. A nous d'imposer notre style de jeu et d'élever notre niveau. Mais on sait aussi que cette équipe de Nice a des valeurs, elle est en difficulté en championnat mais elle se lâche également dans les deux Coupes Nationales. Ça reste un tirage très difficile.

Personnellement, quel est le bilan de ta première partie de saison au plus haut niveau ?
J'ai emmagasiné beaucoup d'expérience d'un coup entre le championnat et la Coupe d'Europe. J'ai aussi appris à jouer un match tous les trois jours. La fin d'année 2011 a été un peu dure mentalement, je n'étais plus très frais et j'ai pioché. Ce n'est pas un métier facile mais ça reste très enrichissant. Il me tarde de rejouer tous les trois jours. Mon début de saison a été encourageant mais je dois encore progresser.

Tu t'es quand même imposé rapidement comme un des meilleurs gardiens de L1 ?
Ce n'est pas facile de parler de soi, je ne vais pas me jeter des fleurs ou quoi. Ça se passe plutôt correctement mais j'en veux toujours plus. Je souhaite maintenant être plus régulier sur les six derniers mois. C'est mon objectif !

Mais qu'est ce que tu dois améliorer ?
J'ai encore des défauts, je dois travailler au niveau de mes jambes pour gagner en rapidité. Il faut enchaîner les matches, jeter les choses négatives et sortir une performance qui permet ensuite de ramener des points à l'équipe.

Le match au Vélodrome (victoire 1-0), ça reste ton meilleur souvenir de la première partie de saison non ? On t'as senti imbattable ?
Oui c'était sympa (sourire). Il y a aussi plein d'autres bons souvenirs, des matches où l'on est moins sollicité et où il faut faire un arrêt décisif. C'est tout aussi dur ! Maintenant c'était le Vélodrome. Si je fais le même match à Evian, avec tout le respect que j'ai pour ce club, ça n'a pas le même effet ! Mais tant mieux, ça m'a mis en valeur et ça m'a donné de la confiance pour la suite. A moi de reproduire ce genre de performance.

Propos recueillis par Romain Poujaud
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nadalito_15 Niveau : DHR
Il est toujours avec la miss? (oui, c'est la seule chose que je retiens de l'itw)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La chasse au Bayern
4 1