1. //
  2. //
  3. // Chelsea-Man.U (1-1)

Costa arrache un point à United

Mené pendant plus d'une demi-heure par Manchester United, Chelsea est revenu de l'enfer pour arracher un point grâce à Diego Costa. United stagne, alors que Kurt Zouma, de son côté, est sorti dans les larmes.

Modififié
184 67

Chelsea FC 1-1 Manchester United FC

Buts : Diego Costa (90e) pour Chelsea // Lingard (61e) pour Manchester United

C'est une habitude. Bousculé une nouvelle fois, mené pendant plus d'une demi-heure, Chelsea est de nouveau revenu de nulle part ce soir pour arracher un point à Manchester United (1-1) grâce à un but dans les arrêts de jeu de Diego Costa. Un Costa rageur, poissard depuis le début de la rencontre, plein de rage dans un Stamford Bridge toujours imprenable sous le règne de Hiddink. On retiendra cette joie colérique comme les larmes terribles de Kurt Zouma, gravement blessé au genou et sorti sur civière à l'heure de jeu. Manchester United, de son côté, perd des points dans la course à la Ligue des champions et pourrait s'en bouffer les doigts. Et ce, malgré le génie d'un gamin, Jesse Lingard, et la classe de De Gea.

La piqûre et l'anesthésie


Sauf qu'aujourd'hui, à Stamford Bridge, Guus Hiddink est en conquête. Celle d'un premier succès à domicile depuis son retour à Londres. Le bilan du professeur hollandais est plutôt positif, toujours invaincu en un mois et demi, et Chelsea le sait, la pression est plutôt sur les épaules de Manchester United, toujours en course pour le titre selon son entraîneur. Hiddink lance le même onze ayant arraché un point à Watford dans la semaine, Hazard est toujours sur le banc. Du côté de United, Louis van Gaal veut enchaîner après un succès convaincant face à Stoke et garde, lui aussi, les mêmes hommes. Sur le papier, un Chelsea-MU a de la gueule, mais, rapidement, on se rend compte qu'on a bien sous les yeux un match entre un cinquième de Premier League et un treizième. Car d'entrée, Manchester United prend le jeu sous sa direction devant des Blues craintifs et passifs. La troupe de Van Gaal tient le ballon avec près de 70% de possession au quart d'heure de jeu et est proche d'ouvrir le score par Carrick de loin. Chelsea évolue sans liant entre les blocs, miné par un Fàbregas invisible, et est condamné à s'en remettre à un exploit de Courtois devant Martial.


La pression est rouge pendant vingt-cinq minutes, avant que Diego Costa ne sonne la révolte au caractère et d'une frappe trop croisée à la demi-heure de jeu. Emmené par un Willian très remuant pour sa centième représentation en Angleterre, Chelsea endort progressivement United, le pousse aux erreurs techniques et fait reculer des Red Devils jusqu'ici bien en place. Le gamin Borthwick-Jackson galère face à son client brésilien, et Terry est à un coude de faire basculer la rencontre juste avant la pause. Michael Oliver ne bouge pas, Stamford Bridge gronde, alors que Sir Alex Ferguson, présent en tribunes, remonte son imper' face à un spectacle bas de gamme. Qu'on est loin des sommets, alors que le PSG peut se rassurer tranquillement en regardant ces Blues sans saveur.

Les larmes de Zouma, le génie de Lingard


United repart avec ses intentions de départ et reprend le contrôle de la rencontre, alors qu'Hazard commence à s'échauffer. Rooney alerte Courtois de loin une première fois, Martial fait descendre de nouveaux frissons dans le dos des supporters blues sur l'action suivante. On est à l'heure de jeu, Zouma vient de sortir sur une civière, remplacé par Cahill, mis au ban depuis l'arrivée de Hiddink. On repart sur la gauche, Martial accélère, le ballon arrive dans les pieds de Borthwick-Jackson. Et le génie débarque sur Stamford Bridge. Des pieds d'un gamin de 23 ans jusqu'ici peu en vue. Jesse Lingard vient d'ouvrir le score d'un subtil enchaînement et laisse Courtois au sol. Le match vient enfin de se lancer.

Celui des gardiens aussi, car dix minutes plus tard, De Gea va sauver la baraque United à deux reprises, devant Ivanović d'abord et face à Fàbregas ensuite. Comme un mur, alors que Thibault Courtois maintient de son côté le navire bleu hors du naufrage. Car Chelsea peine défensivement, Branislav Ivanović porte difficilement ses 31 ans devant la vitesse de Martial et Cahill peine à retrouver ses repères aux côtés de Terry. Le dernier quart d'heure ressemble alors à un siège du but mancunien. Eden Hazard montre des choses intéressantes, Willian continue de percuter, et Costa livre une bataille de chiens avec Smalling. Louis van Gaal le sait, il ne peut pas perdre cette rencontre s'il veut rêver de titre, mais encore et toujours, Chelsea. Chelsea et Diego Costa, la rage et l'espoir. Car sur l'une de leurs dernières tentatives, les Blues vont faire tomber De Gea pour décrocher un point de l'honneur. Hiddink maintient son Stamford Bridge invaincu. United, de son côté, peine toujours à enchaîner malgré l'envie. Si proche.

  • Résultats et classement de Premier League

    Par Maxime Brigand
  • Modifié

    Dans cet article

    The flying dutchman Niveau : Loisir
    Notons la superbe ovation de Stamford Bridge à Mata, leur meilleur joueur dans ce match.
    Quel gâchis, bordel, mais quel gâchis!
    Note : 1
    S'il te plait Hiddink , je ne veux plus voir : Oscar , Ivanovic , Mikel et Pedro sur le terrain . :'(

    Costa quel avant centre quand il veut , sans un IMMENSE DE GEA il finit avec un petit doublé pour son premier match contre United .
    Message posté par The flying dutchman
    Notons la superbe ovation de Stamford Bridge à Mata, leur meilleur joueur dans ce match.
    Quel gâchis, bordel, mais quel gâchis!


    Pose toi des questions sur le club que tu supportes plutôt, et les coachs qui s'en chargent.
    Mata, à Chelsea, c'était buts et passes décisives à foison, avec Oscar en titulaire (Oscar quoi!!), Hazard certes très bon, mais aucune pointe digne de ce nom.
    Quand la quasi totalité de tes joueurs sortent des prestations médiocres, et que c'est des gamins qui sauvent les prestations, le souci ne vient pas forcément des joueurs en soi.
    Note : 2
    Réparez votre fax d'abord
    weigl,weigl,weigl Niveau : CFA2
    Message posté par The flying dutchman
    Je m'explique:
    Je ne dis pas qu'il est pas responsable, je dis moi même que c'est impardonnable.
    Mais des occaz ratées, ça existe et il perd pas la balle dans son camp et il y a toujours une récupération de balle avant une action offensive et la faute de CBJ, c'est comme une frappe contre son camp ou un péno absurde.
    Donc oui, juge le sur l'occaz ratée mais pas sur le but encaissé.


    Après je t'avoue que je connais Depay principalement pour son énorme frappe qu'il utilisait au PSV. Après en termes de jeu, il était bon? Ou est ce que ca va être une probable erreur de casting?
    The flying dutchman Niveau : Loisir
    Note : 1
    Message posté par Hölderlin
    Rooney n'était pas nul aujourd'hui. Je l'ai déjà fait remarqué sur un commentaire plus haut.

    Ruud a un problème avec le gros mais tout ce qui sort de sa plume n'est pas parole devangile tkt pas.


    Jamais prétendu cela mais au moins, je cherche des pistes autres que celles suggérées par Nicolas Tourriol.
    Les mecs te répètent sans arrêt du Tourriol et du Arribart et pour le coup^, c'est parole d'évangile pour eux.
    J'ai pas vu le match. Qqn pour me dire ce qu'a donné Fellaini ?

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    184 67